Chambres à coucher du logement privé

Statut : Cette norme a été approuvée comme norme générale le 17 mai 2010.

Définition

Chambres à coucher s'entend des pièces d'un logement privé utilisées principalement pour y dormir, même si elles sont maintenant utilisées à d'autres fins, par exemple, en tant que chambre d'ami ou comme salle de télévision. Les pièces qui sont utilisées actuellement comme chambres à coucher sont comptées comme des chambres à coucher, même si elles n'étaient pas conçues à cet effet au départ (tel que les chambres à coucher au sous-sol fini). Les chambres à coucher excluent les pièces conçues à d'autres fins pendant la journée, telles que les salons et les salles à manger, même si elles peuvent être utilisées pour y dormir la nuit. Par définition, les logements privés d'une pièce, tels que les studios, ne comptent aucune chambre à coucher.

Logement privé s'entend d'un ensemble séparé de pièces d'habitation possédant une entrée privée soit à partir de l'extérieur de l'immeuble, soit à partir d'un hall, d'un foyer, d'un vestibule ou d'un escalier commun situé à l'intérieur de l'immeuble. Il faut qu'on puisse emprunter l'entrée menant au logement sans passer par les pièces d'habitation d'une autre personne ou d'un autre groupe de personnes.

Conformité aux normes pertinentes reconnues à l'échelle internationale

Cette norme est dans l'ensemble compatible avec les « Principes et recommandations concernant les recensements de la population et des logements, deuxième révision », 2009 des Nations Unies, mais est plus précise. Une chambre à coucher est définie dans le document des Nations Unies comme une pièce équipée d'un lit et utilisée pour y dormir. Aucune instruction n'est précisée sur (1) l'inclusion de pièces conçues au départ comme des chambres à coucher, mais utilisées désormais à d'autres fins ou (2) le compte des chambres à coucher dans des logements privés d'une pièce tels que les studios. Les Nations Unies considèrent le nombre de chambres à coucher comme un sujet secondaire de collecte plutôt que comme une thématique principale du recensement. Aucune classification catégorique n'est proposée.

Cette norme est également compatible avec la définition des chambres à coucher des « Recommandations de la conférence des statisticiens européens pour les recensements de la population et des logements de 2010 », 2006. Ces recommandations affirment que le nombre de chambres à coucher est un bon indicateur de surpeuplement, surtout si l'on définit le surpeuplement par rapport au nombre de chambres à coucher ainsi que par rapport à l'âge, au sexe et aux relations des membres au sein du ménage. Bien qu'aucune définition précise de la chambre à coucher n'est fournie, les recommandations indiquent que les pièces qui sont utilisées comme espace habitable du ménage ne doivent pas être comprises au sens de chambres à coucher.

Mesures

  • « Chambres à coucher » est exprimée en nombre allant de zéro au nombre maximum dans le fichier de données. 17 mai 2010 à actuel

Classifications

Rapport avec la version antérieure

  • Chambres à coucher du logement privé 17 mai 2010 à actuel

    Ceci est la norme actuelle.

Signaler un problème sur cette page

Quelque chose ne fonctionne pas? L'information n'est plus à jour? Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez?

S'il vous plaît contactez-nous et nous informer comment nous pouvons vous aider.

Avis de confidentialité

Date de modification :