Sexe de la personne

Statut : Cette norme a été approuvée comme norme générale le 25 janvier 2018.

Définition

Sexe réfère au sexe assigné à la naissance. Le sexe d'une personne est habituellement assigné en fonction de son système reproducteur et d'autres caractéristiques physiques.

Personne réfère à l'individu et il s'agit de l'unité d'analyse utilisée pour la plupart des programmes de la statistique sociale.

Usage

Le sexe et le genre renvoient à deux concepts différents. La prudence s'impose lorsque l'on compare les chiffres pour le sexe avec ceux pour le genre. Par exemple, le sexe féminin n'est pas la même chose que le genre féminin.

La plupart des programmes de la statistique sociale devraient utiliser la variable « Genre de la personne » et la « Classification du genre de la personne ». La variable « Sexe de la personne » et la « Classification du sexe » doivent être utilisées lorsque des renseignements sur le sexe à la naissance sont nécessaires, par exemple pour certains indicateurs démographiques ou de santé.

Conformité aux normes pertinentes reconnues à l'échelle internationale

Cette norme contient des renseignements plus détaillés et plus précis que les recommandations des Nations Unies en matière de recensements que l'on trouve dans les « Principes et recommandations concernant les recensements de la population et des logements, troisième révision » (2017). Le document des Nations Unies ne précise pas les catégories dans la définition du sexe et ne précise pas non plus si le sexe fait référence au sexe à la naissance.

Dans les « Recommandations de la conférence des statisticiens européens pour les recensements de la population et des logements de 2020 » (2015), il est reconnu que certains pays ont commencé à utiliser d'autres catégories de sexe en plus de « masculin et féminin ». L'option d'une troisième catégorie pour le sexe est offerte dans la « Variante de la classification du sexe » dans la norme canadienne. La Conférence des statisticiens européens indique que des questions liées à la collecte de données et à la divulgation par recoupements doivent être prises en compte lorsque l'on utilise une classification comportant une troisième catégorie pour le sexe :

« On sait que l'enregistrement ou le codage de larges catégories de réponses (telles que « masculin » ou « féminin ») est soumis à une petite erreur proportionnelle, et que ces catégories peuvent néanmoins être plus importantes que le nombre de réponses correctement enregistrées pour une catégorie rare (telle que « troisième » sexe). Même au sein d'un sous-groupe présentant un intérêt particulier, le type de réponse peut être sensiblement affecté par la formulation de la question. Il est par conséquent vivement recommandé aux pays d'entreprendre un programme d'essais rigoureux avant de tenter de recueillir ce type d'informations lors du recensement. En outre, il convient de noter que le fait d'inclure ces catégories dans les résultats pose un risque pour la communication des statistiques, dans la mesure où ces chiffres seront probablement très faibles, notamment lorsqu'ils sont confrontés avec d'autres variables du recensement. »

La norme ISO/IEC 5218:2004, « Technologies de l'information - Codes de représentation des sexes humains », spécifie une méthode de représentation uniforme des sexes humains pour l'échange d'information. Elle reconnaît deux sexes (masculin et féminin), conformément à la « Classification du sexe » présentée dans la norme canadienne. Bien que la norme ISO/CEI fournisse des codes numériques, elle précise que ces codes ne se substituent pas aux normes nationales pour les codes dérivés des noms de sexes.

Le groupe de travail sur la statistique de l'initiative sur les données statistiques et les métadonnées (SDMX), dans sa ligne directrice CL_SEX, liste de codes pour le sexe, version 2.1 - 15/6/2017, reconnaît deux sexes et fournit des codes alphabétiques : « M » pour Masculin et « F » pour Féminin. Ces catégories et ces codes sont conformes à la « Classification du sexe » présentée dans la norme.

Cette norme correspond à la définition présentée dans le glossaire des termes et des outils sur le genre, l'équité et les droits de la personne de l'Organisation mondiale de la Santé et fait référence au sexe assigné en fonction des caractéristiques physiques. Bien que l'Organisation mondiale de la Santé indique que de telles caractéristiques servent à définir « masculin » et « féminin », cette norme fournit également une variante de la classification comptant trois catégories (« sexe masculin », « sexe féminin » et « intersexe »).

Classifications

Renseignements supplémentaires

Voir :

Rapport avec la version antérieure

  • Sexe de la personne 25 janvier 2018 à actuel

    La présente norme met à jour la définition en précisant que le sexe fait référence au sexe à la naissance habituellement assigné en fonction du système reproducteur d'une personne et d'autres caractéristiques physiques. Cette norme fournit également une variante de la classification du sexe qui reconnaît la catégorie « intersexe ». Des codes alphabétiques sont fournis pour les catégories des deux classifications présentées dans cette norme.

  • Sexe de la personne 22 mai 2007 à 24 janvier 2018

    Il s'agissait de la norme générale du 22 mai 2007 au 24 janvier 2018.

Signaler un problème sur cette page

Quelque chose ne fonctionne pas? L'information n'est plus à jour? Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez?

S'il vous plaît contactez-nous et nous informer comment nous pouvons vous aider.

Avis de confidentialité

Date de modification :