Classification nationale des professions (CNP) 2011

Un

Centre de confiance de Statistique Canada: Découvrez comment Statistique Canada veille à la protection de vos données et de vos renseignements personnels.

224 - Personnel technique en génie électronique et électrique

2241 - Technologues et techniciens/techniciennes en génie électronique et électrique

Les technologues et les techniciens en génie électronique et électrique peuvent travailler indépendamment ou assurer un soutien et des services techniques en matière de conception, de mise au point, d'essai, de production et d'exploitation du matériel et des systèmes électriques et électroniques. Ils travaillent dans des entreprises de services publics d'électricité, des entreprises de communications, pour des usines de fabrication de matériel électrique et électronique, dans des sociétés de conseils techniques, pour le gouvernement et dans une vaste gamme d'industries de fabrication, de traitement et de transport.

  • Exemple(s) illustratif(s)

    • technicien/technicienne au soutien de la production - fabrication de matériel électronique
    • technicien/technicienne en entretien d'installations micro-ondes
    • technicien/technicienne en fabrication de matériel électronique
    • technicien/technicienne en génie électrique
    • technicien/technicienne en génie électronique
    • technologue de réseau de distribution d'électricité
    • technologue en communications
    • technologue en comptage
    • technologue en conception électronique
    • technologue en éclairage
    • technologue en fabrication de matériel électronique
    • technologue en génie électrique
    • technologue en génie électronique

    Tous les exemples

  • Exclusion(s)

    • Directeurs/directrices de la fabrication (0911)
    • Directeurs/directrices des services de génie (0211)
    • Électroniciens/électroniciennes d'entretien (biens domestiques et commerciaux) (2242)
    • Mécaniciens/mécaniciennes, techniciens/techniciennes et contrôleurs/contrôleuses d'avionique et d'instruments et d'appareillages électriques d'aéronefs (2244)
    • Spécialistes des ventes techniques - commerce de gros (6221)
    • Techniciens/techniciennes et mécaniciens/mécaniciennes d'instruments industriels (2243)
  • Fonctions principales

    Les technologues et les techniciens en génie électronique et électrique exercent une partie ou l'ensemble des fonctions suivantes :

    Technologues en génie électronique et électrique

    • concevoir, élaborer et mettre à l'essai du matériel et des systèmes d'alimentation, des systèmes de commande de traitement, des systèmes de télécommunications, de diffusion, d'enregistrement et des systèmes audiovisuels, des systèmes et circuits micro-électroniques, des ordinateurs, des systèmes et des réseaux informatiques et des logiciels;
    • superviser la construction et les essais de prototypes conformément aux instructions générales et aux normes établies;
    • mettre en oeuvre ou superviser l'installation, la mise en service et le fonctionnement de l'équipement et des systèmes électriques et électroniques autres que ceux du domaine de l'avionique;
    • faire de la recherche appliquée dans les domaines du génie électrique et électronique et de la physique, sous la direction de chercheurs ou d'ingénieurs;
    • installer et faire fonctionner de l'équipement standard et spécialisé afin d'évaluer, de mettre à l'essai et d'analyser la performance des composantes, des assemblages et des systèmes électroniques et électriques;
    • rédiger des spécifications, des calendriers d'exécution et des rapports techniques et contrôler les calendriers d'exécution et les budgets.

    Techniciens en génie électronique et électrique

    • participer à la conception, à la mise au point et à l'essai de composantes, du matériel et des systèmes électriques et électroniques;
    • aider à l'inspection, à la mise à l'essai, à l'ajustement et à l'évaluation des composantes et assemblages électriques, électromécaniques et électroniques pour assurer leur conformité aux normes et aux tolérances;
    • faire des essais de durée de vie (rodage) sur les composantes, transcrire et analyser les résultats;
    • aider à la construction et à l'essai des prototypes conformément aux devis techniques;
    • exécuter un certain nombre de fonctions techniques pour appuyer la recherche en matière de génie électrique et électronique et en physique;
    • installer et faire fonctionner du matériel et des systèmes électriques et électroniques, et en faire l'entretien;
    • étalonner les composantes et les instruments électriques et électroniques, selon les manuels techniques ou les instructions écrites;
    • recueillir et compiler des données opérationnelles et expérimentales et aider à la préparation des estimés, des échéanciers, des budgets, des devis et des rapports.
  • Conditions d'accès à la profession

    • Un diplôme d'études collégiales de deux à trois ans en technologie du génie électrique ou électronique, en technologie du génie informatique, en technologie des télécommunications ou l'équivalent est habituellement exigé des technologues en génie électronique et électrique.
    • Un diplôme d'études collégiales de un à deux ans en technologie du génie électrique ou électronique est habituellement exigé des techniciens en génie électronique et électrique.
    • L'accréditation en tant que technologue ou technicien en génie électronique ou électrique ou dans un domaine connexe est offerte par des associations provinciales de technologues et techniciens en génie ou en sciences appliquées et peut être exigée pour certains postes.
    • Un stage supervisé, habituellement de deux ans, est exigé avant d'obtenir l'accréditation.
    • Au Québec, l'appartenance à l'Ordre des technologues professionnels est exigée pour utiliser le titre de Technologue professionnel.

  • Renseignements supplémentaires

    • La mobilité est possible vers d'autres postes connexes, tels que les postes de techniciens d'entretien et de réparation de matériel électronique, de techniciens en instrumentation, de techniciens en avionique et des postes dans la vente de matériel technique.
    • L'expérience permet d'accéder à des postes de direction en génie, en fabrication ou en exploitation.

2242 - Électroniciens/électroniciennes d'entretien (biens domestiques et commerciaux)

Les électroniciens d'entretien font l'entretien et la réparation de matériel électronique utilisé par le grand public et des établissements commerciaux, tels que des systèmes audio et vidéo, des ordinateurs et des périphériques, du matériel de bureau et d'autre matériel et équipement électroniques. Ils travaillent dans des entreprises d'entretien et de vente au détail, pour des distributeurs en gros, et dans les services d'entretien et de réparation des usines de fabrication de matériel électronique.

  • Exemple(s) illustratif(s)

    • apprenti technicien/apprentie technicienne en entretien et en réparation électroniques
    • responsable de l'entretien et de la réparation d'antennes satellites
    • superviseur/superviseure d'électrotechniciens d'entretien et de réparation
    • technicien/technicienne de photocopieuses
    • technicien/technicienne de systèmes d'alarme
    • technicien/technicienne en entretien et en réparation de matériel audio-vidéo
    • technicien/technicienne en entretien et en réparation de matériel de bureau
    • technicien/technicienne en entretien et en réparation de matériel informatique
    • technicien/technicienne en entretien et en réparation de radios et de téléviseurs
    • technicien/technicienne en entretien sur place de produits électroniques

    Tous les exemples

  • Exclusion(s)

    • Installateurs/installatrices et réparateurs/réparatrices de matériel de télécommunications (7246)
    • Technologues et techniciens/techniciennes en génie électronique et électrique (2241)
  • Fonctions principales

    Les électroniciens d'entretien exercent une partie ou l'ensemble des fonctions suivantes :

    • installer, entretenir et réparer le matériel électronique pour le grand public et pour l'usage commercial, tel que téléviseurs, radios, magnétoscopes, appareils stéréophoniques, photocopieurs, ordinateurs et périphériques;
    • inspecter et tester le matériel électronique, les composants et les ensembles électroniques à l'aide de multimètres, de vérificateurs de circuits, d'oscilloscopes, de sondes logiques et autres appareils, outils et équipement électroniques de mesure;
    • repérer le circuit, le composant ou le matériel défectueux et déterminer la raison de la panne;
    • régler, aligner, remplacer ou réparer le matériel électronique, les ensembles ou les composants électroniques en se référant aux manuels et aux schémas, et en utilisant des fers à souder ou tout autre outil manuel ou mécanique;
    • remplir les bordereaux de travail et les rapports d'essai et d'entretien;
    • superviser, s'il y a lieu, d'autres techniciens du service d'entretien et de réparation.
  • Conditions d'accès à la profession

    • Un diplôme d'études collégiales de deux à trois ans en électronique
      ou
      un programme d'apprentissage de quatre ans en entretien et réparation de matériel électronique
      ou
      un diplôme d'études secondaires ou des cours de niveau collégial en électronique et une formation en cours d'emploi sont exigés.
    • Le certificat de qualification pour les électrotechniciens (produits du consommateur) est offert, bien que facultatif, en Ontario, en Colombie-Britannique et au Yukon.
  • Renseignements supplémentaires

    • L'expérience permet d'accéder à des postes de supervision.

2243 - Techniciens/techniciennes et mécaniciens/mécaniciennes d'instruments industriels

Les techniciens et les mécaniciens d'instruments industriels réparent, entretiennent, étalonnent, règlent et posent des instruments industriels de contrôle et de mesure. Ils travaillent dans des compagnies de traitement des pâtes et papiers, des compagnies de production d'énergie nucléaire et hydro-électrique, des compagnies minières, pétrochimiques et de gaz naturel, des compagnies de fabrication et d'entretien d'instruments industriels et autres compagnies de fabrication.

  • Exemple(s) illustratif(s)

    • apprenti mécanicien/apprentie mécanicienne d'instruments industriels
    • mécanicien/mécanicienne d'équipement de contrôle de processus
    • mécanicien/mécanicienne d'instruments industriels
    • technicien/technicienne d'instruments industriels
    • technicien/technicienne en instrumentation industrielle

    Tous les exemples

  • Exclusion(s)

    • Mécaniciens industriels/mécaniciennes industrielles (Voir 7311 Mécaniciens/mécaniciennes de chantier et mécaniciens industriels/mécaniciennes industrielles)
    • Techniciens/techniciennes d'instruments d'aéronefs (Voir 2244 Mécaniciens/mécaniciennes, techniciens/techniciennes et contrôleurs/contrôleuses d'avionique et d'instruments et d'appareillages électriques d'aéronefs)
    • Technologues et techniciens/techniciennes en génie électronique et électrique (2241)
  • Fonctions principales

    Les techniciens et les mécaniciens d'instruments industriels exercent une partie ou l'ensemble des fonctions suivantes :

    • consulter les manuels, les schémas de circuits et les diagrammes des fabricants afin de déterminer les méthodes d'essai et d'entretien des instruments de mesure et de contrôle du débit, du niveau, de la pression, de la température, de la composition chimique et autres variables dans la fabrication et le traitement;
    • vérifier le fonctionnement des instruments et des systèmes à l'aide de dispositifs d'essai pneumatiques, électriques et électroniques et d'instruments de mesure de précision afin de déceler les anomalies;
    • réparer et régler les composants du système, comme les détecteurs, les émetteurs et les contrôleurs logiques programmables, ou enlever et remplacer les pièces défectueuses;
    • étalonner les composants et les instruments selon les spécifications du fabricant;
    • exécuter les travaux d'entretien préventif programmé et remplir des rapports d'essai et d'entretien;
    • installer des instruments de contrôle et de mesure sur le matériel neuf ou déjà en exploitation ainsi que les intégrer aux procédés;
    • consulter et conseiller les opérateurs de procédés industriels.
  • Conditions d'accès à la profession

    • Un diplôme d'études secondaires est habituellement exigé.
    • Un apprentissage de quatre ou cinq ans en réparation d'instruments industriels
      ou
      la réalisation d'un programme d'études collégiales de deux ans en instrumentation industrielle et plusieurs années d'expérience sont habituellement exigés pour un certificat de qualification.
    • Le certificat de qualification de technicien en instrumentation et contrôle est offert, bien que facultatif, dans toutes les provinces et tous les territoires, sauf au Québec.
    • Les techniciens en instrumentation et contrôle qualifiés peuvent obtenir la mention Sceau rouge après la réussite de l'examen interprovincial Sceau rouge.
  • Renseignements supplémentaires

    • La mention Sceau rouge permet une mobilité interprovinciale.
    • L'expérience permet d'accéder à des postes de supervision.

2244 - Mécaniciens/mécaniciennes, techniciens/techniciennes et contrôleurs/contrôleuses d'avionique et d'instruments et d'appareillages électriques d'aéronefs

Les mécaniciens, les techniciens et les contrôleurs d'avionique et d'instruments et d'appareillages électriques d'aéronefs installent, règlent, réparent et révisent les systèmes avioniques et les instruments et appareillages électriques d'aéronefs. Ce groupe de base comprend également les inspecteurs en avionique qui vérifient les instruments et les appareillages électriques et électroniques à la suite du montage, de modifications, de réparations ou de révisions. Les travailleurs dans ce groupe de base travaillent dans des entreprises de fabrication, d'entretien, de réparation et de révision d'aéronefs, et pour des lignes aériennes et d'autres opérateurs d'aéronefs.

  • Exemple(s) illustratif(s)

    • électricien/électricienne d'aéronefs
    • inspecteur/inspectrice d'instruments de bord
    • inspecteur/inspectrice en avionique
    • mécanicien/mécanicienne de réparation et de révision d'instruments d'aéronef - avionique
    • mécanicien/mécanicienne d'instruments d'aéronef
    • technicien/technicienne d'entretien - avionique
    • technicien/technicienne d'entretien d'aéronef (TEA) - avionique
    • technicien/technicienne d'équipement électrique d'aéronef
    • technicien/technicienne d'instruments d'aéronef
    • technicien/technicienne en avionique

    Tous les exemples

  • Exclusion(s)

    • Électromécaniciens/électromécaniciennes (7333)
    • Inspecteurs/inspectrices de la navigabilité aérienne (Voir 2262 Inspecteurs/inspectrices d'ingénierie et officiers/officières de réglementation)
    • Mécaniciens/mécaniciennes d'aéronefs et d'entretien qui effectuent l'entretien et la vérification de structures d'aéronefs et de systèmes mécaniques, hydrauliques ou à propulsion (Voir 7315 Mécaniciens/mécaniciennes et contrôleurs/contrôleuses d'aéronefs)
    • Monteurs/monteuses d'aéronefs et contrôleurs/contrôleuses de montage d'aéronefs (9521)
    • Techniciens/techniciennes et mécaniciens/mécaniciennes d'instruments industriels (2243)
  • Fonctions principales

    Les principales fonctions exercées dans certaines professions incluses dans ce groupe de base sont résumées ci-dessous :

    Mécaniciens et techniciens d'instruments d'aéronefs

    • réparer, réviser, installer, calibrer et essayer les instruments d'aéronefs.

    Mécaniciens et techniciens en équipement électrique d'aéronef

    • réparer, réviser, modifier, installer et essayer les systèmes et équipements électriques d'aéronefs.

    Mécaniciens et techniciens en avionique

    • rechercher les causes des pannes, réparer, réviser, essayer, modifier, installer et inspecter les systèmes d'avionique et les composantes électroniques d'aéronefs, y compris l'équipement de communication, de navigation et de pilotage automatique.

    Inspecteurs en avionique

    • vérifier et inspecter les systèmes avioniques et les instruments et les appareillages électriques d'aéronefs; attester que les travaux d'installation, d'entretien, de réparation et de révision satisfont aux normes de performance et de sécurité de Transports Canada et de la compagnie.

    Les mécaniciens et les techniciens d'aéronefs qui travaillent dans des ateliers de réparation et de mise au point testent des composantes électriques et électroniques ainsi que des composantes d'instruments.

    Les mécaniciens et techniciens en avionique qui travaillent dans des hangars d'entretien recherchent les causes des pannes, effectuent des réparations et installent et inspectent les systèmes et les composantes des aéronefs.

  • Conditions d'accès à la profession

    • Un diplôme d'études collégiales de deux à trois ans en avionique ou en électronique est exigé des mécaniciens et techniciens d'instruments et des mécaniciens et techniciens en avionique.
    • Un diplôme d'études collégiales en technique d'appareillages électriques ou électroniques est exigé des mécaniciens et techniciens en équipement électrique d'aéronef.
    • Quatre années de formation en milieu de travail ou l'apprentissage en entreprise sont exigées de tous les mécaniciens et techniciens dans ce groupe de base.
    • Une formation de niveau collégial de deux à trois ans en avionique ou en électronique
      et
      trois à cinq ans d'expérience en tant que mécanicien ou technicien en avionique sont exigés des inspecteurs en avionique.
    • Une licence de technicien d'entretien d'aéronefs (TEA) (catégorie E - avionique) de Transports Canada est exigée des mécaniciens, techniciens et inspecteurs en avionique qui signent des libérations d'entretien et qui attestent de la navigabilité des aéronefs.
    • Les membres de certaines des professions incluses dans ce groupe de base peuvent obtenir une certification spécialisée du Conseil canadien de l'entretien des aéronefs.
    • Au Québec, l'appartenance à l'Ordre des technologues professionnels du Québec est exigée pour utiliser le titre de technologue professionnel.
  • Renseignements supplémentaires

    • Les inspecteurs en avionique et les mécaniciens et techniciens d'entretien peuvent obtenir sur leur licence de TEA des annotations leur permettant de vérifier et de certifier une gamme plus variée d'aéronefs et de systèmes d'aéronefs.
    • La licence de TEA peut être obtenue si les critères d'études et de formation mentionnés ci-dessus sont respectés à condition de réussir les examens de TEA de Transports Canada.
    • Dans certaines spécialisations seulement, l'expérience permet d'accéder à des postes de supervision.
Signaler un problème sur cette page

Quelque chose ne fonctionne pas? L'information n'est plus à jour? Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez?

S'il vous plaît contactez-nous et nous informer comment nous pouvons vous aider.

Avis de confidentialité

Date de modification :