Série d'enquêtes sur les perspectives canadiennes (SEPC)

Information détaillée pour 2020/2021

Statut :

Pilote

Fréquence :

Mensuelle

Numéro d'enregistrement :

5311

La Série d'enquêtes sur les perspectives canadiennes (SEPC), le nouveau projet de collecte de données de Statistique Canada vise à comprendre des questions sociales plus rapidement tout en réduisant les coûts de collecte de données.

Date de la parution - 8 avril 2020 (Premier d'une série de communiqués pour cette période de référence)

Aperçu

Afin d'organiser la mise en place de cette enquête rapidement, elle sera menée en ligne seulement auprès des personnes qui se sont portées volontaires pour participer à la Série d'enquêtes sur les perspectives canadiennes (SEPC). Chaque enquête de la série aura lieu environ chaque mois, avec une durée de collecte d'environ une semaine. Chaque répondant participera à plusieurs courtes enquêtes en ligne pendant une période d'environ un an. La SEPC est conçue pour produire des données à l'échelle nationale (excluant les territoires).

Initialement, la SEPC était axée sur des sujets relatifs aux répercussions de la pandémie de COVID-19 sur les Canadiens. D'autres sujets seront ajoutés à la série afin de répondre aux besoins émergents des différents utilisateurs en matière de données.

Les renseignements recueillis peuvent être utilisés par tous les ordres de gouvernement ainsi que par d'autres organisations pour orienter les services et le soutien offerts aux Canadiens pendant et après la pandémie. Ils peuvent aussi être utilisés afin d'orienter les politiques sur une vaste gamme de questions sociales et économiques.

Sources de données et méthodologie

Population cible

Canadiens vivant dans les dix provinces

Élaboration de l'instrument

Le Centre de ressources en conception de questionnaires (CRCQ) de Statistique Canada a fourni ses avis et commentaires sur certains modules des questionnaires de l'enquête, alors que les questions des autres modules ont été tirées d'autres enquêtes de Statistique Canada. La formulation des questions respecte le plus possible celle des questions établies par le Comité du contenu harmonisé de Statistique Canada.

Les questionnaires suivent les pratiques et le texte normalisés utilisés dans un environnement d'interview assistée par ordinateur, tel que le contrôle automatisé des enchaînements de questions en fonction des réponses données à des questions antérieures ainsi que l'utilisation d'un ensemble de contrôles permettant de détecter les incohérences logiques et les erreurs de saisie. Les applications informatiques de collecte de données ont été soumises à des essais rigoureux.

Échantillonnage

Il s'agit d'une enquête transversale par échantillon.

Chaque enquête dans la série est administrée à un sous-échantillon de répondants de l'Enquête sur la population active (EPA). L'échantillon de l'EPA est tiré d'une base de sondage régionale et est basé sur un plan stratifié à plusieurs degrés qui utilise un échantillonnage probabiliste.

L'EPA utilise un plan d'échantillonnage par panel rotatif. Dans les provinces, les logements sélectionnés restent dans l'échantillon de l'EPA pendant six mois consécutifs. Chaque mois, environ un sixième des logements échantillonnés dans le cadre de l'EPA en sont à leur premier mois d'enquête, un sixième en sont à leur deuxième mois d'enquête, et ainsi de suite. Ces six échantillons indépendants sont appelés groupes de renouvellement.

Quatre groupes de renouvellement de l'EPA ont été utilisés pour obtenir l'échantillon. Parmi ces ménages, une personne a été sélectionnée au hasard pour la SEPC. L'échantillon initial pour chaque enquête de la série est d'environ 7 000 personnes.

Sources des données

Il s'agit d'une enquête à participation volontaire.

Les données sont obtenues directement auprès des répondants.

Voir le(s) Questionnaire(s) et guide(s) de déclaration.

Détection des erreurs

Les fichiers électroniques contenant les enregistrements des réponses des répondants transmis quotidiennement ont été combinés afin de créer le fichier d'enquête « brut ». Avant tout autre traitement, une vérification a été effectuée pour relever et éliminer les enregistrements en double et pour éliminer les enregistrements de non-réponse et ceux hors champ.

Imputation

Aucune imputation n'est effectuée pour cette enquête.

Estimation

L'estimation des caractéristiques de la population repose sur l'hypothèse que chaque personne représente un certain nombre d'autres personnes en plus d'elles-mêmes. Ce nombre est appelé le poids d'enquête. La pondération de l'échantillon pour la SEPC comporte de multiples étapes pour refléter les étapes de l'échantillonnage, de la participation et de la réponse pour obtenir l'ensemble final de répondants.

L'estimation de la variance est basée sur une méthode de rééchantillonnage appelée la méthode bootstrap.

Le Système généralisé d'estimation a été utilisé afin de calculer le poids d'enquête et le poids bootstrap.

Évaluation de la qualité

Bien que des mécanismes d'assurance de la qualité soient appliqués à toutes les étapes du processus statistique, la validation et l'examen des données par des statisticiens représentent la vérification finale de la qualité avant la diffusion. Des mesures de validation ont été mises en oeuvre, notamment :

a) vérification des estimations au moyen de tableaux croisés
b) consultation des intervenants internes de Statistique Canada

Contrôle de la divulgation

La loi interdit à Statistique Canada de divulguer toute information recueillie qui pourrait dévoiler l'identité d'une personne, d'une entreprise ou d'un organisme sans leur permission ou sans en être autorisé par la Loi sur la statistique. Diverses règles de confidentialité s'appliquent à toutes les données diffusées ou publiées afin d'empêcher la publication ou la divulgation de toute information jugée confidentielle. Au besoin, des données sont supprimées pour empêcher la divulgation directe ou par recoupement de données reconnaissables.

Révisions et désaisonnalisation

Cette méthodologie ne s'applique pas à ce programme statistique.

Exactitude des données

Les erreurs d'enquête proviennent de diverses sources. Une dimension de l'erreur d'enquête est l'erreur d'échantillonnage. Ce type d'erreur survient lorsqu'une estimation est fondée sur un échantillon de la population, plutôt que sur la population entière. L'erreur d'échantillonnage peut être exprimée par un intervalle de confiance ou un coefficient de variation.

Taux de réponse
Le taux de réponse cible pour chaque enquête de la série est d'environ 60 %. Compte tenu du fait que le taux d'inscription à la SEPC s'élève à 23 %, le taux de réponse cumulatif ciblé est d'environ 14 %.

Erreur non due à l'échantillonnage
Les erreurs de mesure (parfois appelées « erreurs de réponse ») surviennent lorsqu'il y a une différence entre la réponse fournie et la « vraie » valeur; ces erreurs peuvent être attribuables au répondant, au questionnaire, à la méthode de collecte ou au système de conservation des dossiers du répondant. De telles erreurs peuvent être aléatoires ou entraîner un biais systématique si elles ne sont pas aléatoires.

Les erreurs de traitements sont les erreurs associées aux activités effectuées après la réception des réponses de l'enquête. Elles comprennent toutes les activités de manipulation des données après la collecte et avant l'estimation. Elles peuvent être aléatoires comme toutes les autres erreurs et accroître ainsi la variance des estimations de l'enquête, ou elles peuvent être systématiques et ajouter un biais. Il est souvent difficile d'obtenir des mesures directes des erreurs de traitement ainsi que de leur influence sur la qualité des données puisqu'elles sont souvent combinées avec d'autres types d'erreurs (non-réponse, mesure et couverture).

Biais de non-réponse
Des renseignements obtenus au moyen de l'EPA ont été utilisés pour ajuster les poids d'enquête et atténuer un possible biais de non-réponse. Toutefois, la SEPC a des taux de réponse cumulatifs plus faibles que la plupart des enquêtes de Statistique Canada et, par conséquent, il peut y avoir un risque accru de biais de non-réponse.

Erreur de couverture
Les erreurs de couverture surviennent lorsqu'il y a des différences entre la population cible et la population observée. Comme la SEPC est remplie en ligne, les personnes qui n'ont pas d'adresse électronique ou de connexion Internet ne sont pas couvertes. Les personnes âgées de 65 ans et plus sont les plus touchées.

Documentation

Signaler un problème sur cette page

Quelque chose ne fonctionne pas? L'information n'est plus à jour? Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez?

S'il vous plaît contactez-nous et nous informer comment nous pouvons vous aider.

Avis de confidentialité

Date de modification :