Enquête sociale générale - Les soins donnés et reçus (ESG)

Information détaillée pour 2018 (Cycle 32)

Statut :

Active

Fréquence :

Aux 5 ans

Numéro d'enregistrement :

4502

L'Enquête sociale générale (ESG) a pour objectifs principaux de : rassembler des données sur les tendances sociales, de manière à suivre l'évolution des conditions de vie et du bien-être des Canadiens; et fournir des renseignements sur des questions de politique sociale précises qui suscitent déjà ou qui susciteront de l'intérêt.

Cette enquête a pour but d'obtenir un portrait actuel et rapide de la vie de ceux qui donnent des soins et de ceux qui en reçoivent dans le Canada d'aujourd'hui.

Date de la parution - 8 janvier 2020

Aperçu

Cette enquête permet de recueillir des renseignements sur les Canadiens qui fournissent des soins à des membres de leur famille ou à des amis ayant un problème de santé de longue durée, une incapacité physique ou mentale ou des problèmes liés au vieillissement. L'enquête porte également sur les personnes qui reçoivent ces soins et sur les défis auxquels les aidants et les bénéficiaires doivent faire face. Les données de cette enquête nous aideront à mieux comprendre les besoins et les défis de ces Canadiens, et permettront aux décideurs de créer des programmes qui répondent aux besoins.

Les questions portent sur les types et la quantité de soins que les familles canadiennes donnent ou reçoivent de même que sur les besoins insatisfaits de ceux qui ont besoin de soins, mais qui n'en reçoivent pas. Un ensemble élargi de questions aborde les répercussions du fait de donner des soins sur divers aspects de la vie des pourvoyeurs de soins. Les répondants doivent aussi répondre à des questions sur leur santé générale, leur emploi, leur logement et d'autres caractéristiques sociodémographiques, comme leur lieu de naissance, leur religion et leur langue.

Les résultats de cette enquête seront utilisés par des analystes et chercheurs afin d'étudier les situations et les tendances actuelles tandis que plusieurs ministères s'en serviront afin de développer des politiques et des programmes. Ces derniers auront des incidences sur les personnes qui reçoivent des soins, sur leurs familles, sur ceux qui fournissent des soins, ainsi que sur les personnes qui pourraient avoir besoin d'aide à l'avenir.

Activité statistique

Cet enregistrement fait partie du programme de l'Enquête sociale générale (ESG). L'ESG a débuté en 1985. Chaque cycle de l'enquête comporte une thématique principale, une thématique particulière ou des questions exploratoires, ainsi qu'un ensemble type de questions sociodémographiques utilisées à des fins de classification. Les cycles plus récents incluent également des questions qualitatives visant à sonder les intentions et les perceptions.

Sujets

  • Incapacité
  • Santé et bien-être
  • Société et communauté
  • Soins et soutien social

Sources de données et méthodologie

Population cible

La population visée de 2018 l'Enquête sociale générale comprend toute personne ne vivant pas en institution âgée de 15 ans et plus, qui réside dans l'une des 10 provinces canadiennes.

Élaboration de l'instrument

Le questionnaire a été conçu en se fondant sur des recherches et des consultations approfondies avec les utilisateurs de données. Les essais qualitatifs ont été effectués par le Centre de ressources en conception de questionnaires (CRCQ) de Statistique Canada auprès de répondants d'Ottawa; ces répondants ont été sélectionnés en se fondant sur un critère de représentativité. Les questions qui fonctionnaient bien, et d'autres qui avaient besoin de précisions ou d'un remaniement ont été relevées. Le personnel du CRCQ a compilé un rapport détaillé des résultats et y a formulé des recommandations. Tous les commentaires et la rétroaction obtenus lors des essais qualitatifs ont été examinés soigneusement et intégrés dans l'enquête dans la mesure du possible.

Échantillonnage

Il s'agit d'une enquête transversale par échantillon.

Cette enquête utilise une base de sondage combinant les numéros de téléphone à ligne fixe et cellulaire tirés du recensement et de différents fichiers administratifs avec la nouvelle base de sondage de logement de Statistique Canada. Chaque enregistrement sur la base de sondage est un groupe d'un ou plusieurs numéros de téléphone associés à la même adresse (ou un seul numéro de téléphone pour les cas où l'appariement entre le numéro de téléphone et une adresse n'a pu être établi). Cette base de sondage téléphonique est utilisée pour avoir une meilleure couverture des ménages ayant un numéro de téléphone.

L'échantillon se fonde sur un plan stratifié faisant appel à un échantillonnage probabiliste. La stratification est effectuée à l'échelle de la province/région métropolitaine de recensement (RMR). Un membre du ménage âgé de 15 ans ou plus est ensuite choisi au hasard pour prendre part à l'enquête. Les interviews par procuration sont permises. En raison de la difficulté possible à joindre les donneurs et receveurs de soins, dû à leur prévalence relativement faible dans la population, on a choisi une approche appelée « échantillonnage par rejet» dans le cadre du plan de sondage.

Unité d'échantillonnage :
L'ESG utilise un plan à deux degrés. Les unités d'échantillonnage sont les groupes de numéros de téléphone. Les unités finales sont les individus dans les ménages identifiés. Il est à noter que l'ESG sélectionne une seule personne admissible par ménage aux fins de l'entrevue.

Méthode de stratification :
À des fins d'échantillonnage, on a divisé chacune des 10 provinces en strates (c.-à-d. en régions géographiques). Nombre des régions métropolitaines de recensement (RMR) ont été considérées individuellement comme des strates distinctes. C'est le cas pour St. John's, Halifax, Saint John, Montréal, Québec, Toronto, Ottawa (la partie ontarienne de la RMR d'Ottawa - Gatineau), Hamilton, Winnipeg, Regina, Saskatoon, Calgary, Edmonton et Vancouver. Les RMR ne figurant pas sur cette liste sont situées au Nouveau-Brunswick, au Québec, en Ontario et en Colombie-Britannique. Pour le Québec, l'Ontario et la Colombie-Britannique, trois autres strates ont été formées en regroupant les RMR qui restaient dans chacune de ces trois provinces (la partie québécoise de la RMR d'Ottawa - Gatineau est comprise dans Québec-Autre- RMR). On a ensuite regroupé les régions n'étant pas des RMR de chacune des 10 provinces pour former 10 strates supplémentaires. Moncton se retrouve dans la strate regroupant les régions n'étant pas des RMR du Nouveau-Brunswick. Cela donne en tout 27 strates.

Échantillonnage et sous-échantillonnage :
Pour chaque province, des tailles minimales d'échantillon ont été déterminées, afin de veiller à ce que certaines estimations aient une variabilité d'échantillonnage acceptable au niveau de la strate. Lorsque la taille de l'échantillon des strates ciblée a été atteinte, le reste de l'échantillon a été réparti entre les strates de manière à équilibrer les exigences de précision pour les estimations au niveau national et au niveau des strates. Cet échantillon est représentatif des ménages dans les 10 provinces.

Un échantillon approximatif de 63 000 unités a été utilisé. Parmi ces derniers, environ 48 000 lettres d'invitation ont été envoyées aux ménages sélectionnés à travers le Canada. On visait 20 000 questionnaires complétés.

Sources des données

Collecte des données pour cette période de référence : 2018-04-03 à 2018-12-28

Il s'agit d'une enquête à participation volontaire.

Les données sont obtenues directement auprès des répondants.

Les données ont été collectées soit par questionnaire auto-administré ou par questionnaire administré par un intervieweur. Le premier contact avec les ménages pour lesquels une adresse était disponible était par courrier. Les autres ménages ont été contactés par téléphone uniquement.

Des entrevues téléphoniques par procuration ont été faites lorsque le répondant sélectionné ne parlait aucune des deux langues officielles ou lorsque ce dernier n'était pas capable de participer à l'enquête pour des raisons de santé.

Les fichiers dérivés des données fiscales - Base statistique de données démographiques canadiennes (BSDDC)
Les questions portant sur le revenu montrent des taux de non-réponse plutôt élevés, les revenus rapportés par les répondants sont habituellement approximatifs. Le couplage permet d'obtenir l'information sans avoir à poser des questions à ce propos.

Les renseignements recueillis lors de l'ESG de 2018 (cycle 32) ont été couplés aux dossiers fiscaux (T1, T1FF ou T4) du répondant. Les variables clés concernant le ménage (adresse, code postal, numéro de téléphone) et le répondant (numéro d'assurance sociale, nom, prénom, date de naissance/âge, sexe) ont été utilisées au fin du couplage.

Les répondants ont été prévenus du couplage avant et lors de l'interview. Pour ceux qui s'y opposaient, leur refus a été retenu et aucun couplage à leurs données fiscales n'a été effectué.

Voir le(s) Questionnaire(s) et guide(s) de déclaration .

Détection des erreurs

Toutes les réponses aux questions de l'ESG de 2018 ont été saisies directement dans l'application du questionnaire électronique (QE), tant pour la composante dirigée par un intervieweur (QEi) que pour la composante d'auto-déclaration du répondant (QEr). L'application QE, à l'instar de tout autre questionnaire informatisé, réduit le temps de traitement et les coûts associés à la saisie, aux erreurs de transcription et à la transmission des données.

Les données de l'enquête ont été traitées à l'aide de l'ensemble des utilitaires et des étapes de traitement généralisé de l'Environnement pour le traitement des enquêtes sociales (ETES), qui permet aux spécialistes et au personnel de soutien de l'enquête d'effectuer le traitement dans les délais et d'obtenir des résultats de qualité. Cet environnement structuré est utilisé pour contrôler les étapes du traitement et veiller au respect des pratiques exemplaires et des processus opérationnels harmonisés.

Des contrôles automatiques et manuels sont effectués à différentes étapes du traitement aux niveaux macro et micro. Il s'agit notamment de contrôles de la cohérence des liens au sein du ménage et de contrôles de la cohérence des questions qui sont effectués selon la logique du questionnaire. Les liens au sein du ménage ont été vérifiés pour garantir l'intégrité des liens des membres du ménage avec le répondant sélectionné. Des contrôles de la cohérence ou de l'enchaînement des questions ont été effectués pour veiller à ce que les répondants suivent le bon cheminement et pour éviter les situations « hors cheminement ». D'autres vérifications de la cohérence ont été effectuées pour veiller à la cohérence des données de l'enquête entre les questions. Par exemple, la comparaison de l'âge indiqué par le répondant et de la date de naissance du répondant.

Imputation

En 2018, les questions sur le revenu personnel n'ont pas été posées dans l'enquête. Les informations sur le revenu ont été obtenues à l'aide du couplage aux données fiscales des répondants qui ne s'étaient pas objectés audit couplage. Les informations sur le revenu ont été obtenues à partir du fichier T1FF de 2017 pour 86.0 % des répondants. Les informations manquantes pour les autres répondants ont été imputées. Depuis l'ESG de 2016, le revenu familial (soit le couplage direct avec une variable du fichier T1FF qui correspond au revenu familial du recensement) est utilisé au lieu du revenu du ménage. Au total, la valeur du revenu familial a été obtenue pour 86.0 % des ménages de l'ESG de 2018.

Estimation

Lorsqu'on utilise un échantillon probabiliste comme dans l'ESG, le principe qui sous-tend la démarche d'estimation est que chaque personne échantillonnée représente (outre elle-même) plusieurs personnes non échantillonnées. Ainsi, dans un échantillon aléatoire simple de 2 % de la population, chaque unité représente 50 éléments de la population (lui-même et 49 autres). Le nombre de personnes représentées par une personne échantillonnée est ce que l'on appelle habituellement le poids ou le facteur de pondération de la personne.

L'ESG de 2018 est une enquête de personnes et les fichiers d'analyse contiennent les réponses au questionnaire et les renseignements connexes reçus des répondants.

Un facteur de pondération est mis à la disposition des analystes sur le fichier microdonnées :

WGHT_PER : Il s'agit du poids de base pour l'analyse au niveau des personnes, c'est-à-dire pour l'estimation du nombre de personnes (âgées de 15 ans et plus) ayant une ou plusieurs caractéristiques données.

En plus des poids servant aux estimations, des poids « bootstrap » ont été créés dans le but d'estimer la variance fondée sur le plan de sondage.

Les estimations d'après les données de l'enquête sont ajustées (via la pondération) de sorte qu'elles soient représentatives de l'ensemble de la population cible à l'égard de certaines caractéristiques (on dispose mensuellement d'estimations indépendantes pour divers groupes d'âge-sexe selon la province). Dans la mesure où les caractéristiques étudiées sont corrélées avec les d'estimations indépendantes ci-dessus, cet ajustement permet d'améliorer la précision des estimations.

Évaluation de la qualité

Bien que des mécanismes rigoureux d'assurance de la qualité soient appliqués à toutes les étapes du processus statistique, la validation et l'examen détaillé des données par des statisticiens représentent la vérification ultime de la qualité avant la diffusion. Un grand nombre de mesures de validation ont été mises en oeuvre, à savoir :

a. Analyse des variations au fil du temps;
b. Vérification des estimations par les tableaux croisés;
c. Confrontation avec d'autres sources de données similaires.

L'ESG de 2018 sur les soins donnés et reçus a offert pour la première fois une option de réponse par Internet aux répondants. Cette nouvelle approche en matière de collecte des données fait suite à la nécessité de s'adapter à l'évolution de la technologie et aux contraintes de temps toujours présentes chez les Canadiens. L'utilisation de modes de collecte par téléphone et par Internet, dans le cadre de l'ESG de 2018, a donné aux répondants plus de souplesse et de facilité pour fournir des données clés et essentielles à Statistique Canada. Il est important de souligner que tout changement significatif dans la méthodologie d'enquête peut avoir des répercussions sur la comparabilité des données au fil du temps. Il est impossible de déterminer avec certitude si et dans quelle mesure les différences dans une variable sont attribuables à un changement réel dans la population ou à des changements dans la méthodologie l'enquête. Cependant il est possible de croire que l'utilisation d'un questionnaire électronique puisse présenter un effet sur les estimations. À chaque étape du traitement, de la vérification et de la diffusion, des efforts considérables ont été déployés pour produire les données les plus précises possible en ce qui a trait à leur niveau de détail et pour veiller à ce que les estimations publiées soient de bonne qualité, en respectant les normes de Statistique Canada.

Contrôle de la divulgation

La loi interdit à Statistique Canada de divulguer toute information recueillie qui pourrait dévoiler l'identité d'une personne, d'une entreprise ou d'un organisme sans leur permission ou sans en être autorisé par la loi. Diverses règles de confidentialité s'appliquent à toutes les données diffusées ou publiées afin d'empêcher la publication ou la divulgation de toute information jugée confidentielle. Au besoin, des données sont supprimées pour empêcher la divulgation directe ou par recoupement de données reconnaissables.

Pour les micro données : le contenu est réduit et modifié. Pour données tabulaires : des méthodes de correction de cellules sensibles telle qu'agrégation ou suppression sont utilisées.

Révisions et désaisonnalisation

Ce type de méthodologie ne s'applique pas à ce programme d'enquête.

Exactitude des données

Puisque les données proviennent d'un échantillon de personnes, elles sont sujettes à l'erreur d'échantillonnage. C'est-à-dire que les estimations faites à partir d'échantillons varieront d'un échantillon à l'autre et qu'elles seront habituellement différentes des résultats qu'aurait produit un recensement complet. Il est possible de produire des estimations plus précises de la variabilité d'échantillonnage des estimations avec la méthode « bootstrap », à l'aide de poids « bootstrap » qui ont été créés pour l'enquête. La méthode « bootstrap » a été utilisée pour estimer la variabilité d'échantillonnage dans le cas de toutes les estimations produites à partir des données de l'ESG de 2018. Les estimations qui comportent une variabilité d'échantillonnage élevée sont indiquées dans cette publication et toutes les différences qui ont été mises en évidence entre les sous-groupes de la population sont significatives à 95 %.

Taux de réponse :
Le taux de réponse global est 52,8 %.

Erreur non due à l'échantillonnage :
Des sources courantes de ce type d'erreurs sont une couverture imparfaite ou les non-réponses. Les erreurs de couverture (couverture imparfaite) apparaissent quand il y a des différences entre la population cible et la population sondée. Les ménages sans téléphones ainsi que les ménages avec un service téléphonique non-couvert par la base de sondage actuel représentent une partie de la population cible qui a été exclue de la portion sondée. Dans la mesure où la population exclue diffère du reste de la population cible, les résultats peuvent être biaisés. En général, comme ces exclusions sont réduites, on s'attend à ce que les biais soient eux aussi réduits. Les cas de non-réponse peuvent survenir à plusieurs étapes de cette enquête. Il y a deux niveaux de collecte d'information : aux niveaux du ménage et de la personne. Ainsi, certains cas de non-réponse se produisent au niveau du ménage et d'autres, au niveau de la personne. Les estimations de l'enquête sont pondérées pour tenir compte de la non-réponse. D'autres types d'erreurs non dues à l'échantillonnage peuvent comprendre les erreurs de réponse et les erreurs de traitement.

Biais de non-réponse :
La principale méthode utilisée pour réduire le biais attribuable à la non-réponse comportait une série d'ajustements aux poids de l'enquête pour tenir compte de la non-réponse autant que possible. Pour l'ESG de 2018, un ajustement supplémentaire a été ajouté lorsque des caractéristiques de base de ménages non-répondants, tels que le revenu et la composition du ménage, ont été extraites de sources administratives et puis ont été utilisées pour modéliser et ajuster la non-réponse.

Erreur de couverture :
La base de l'ESG a été créée en utilisant plusieurs sources couplées telles que le recensement, les données administratives et des fichiers de facturations. La couverture a été améliorée (la sur-couverture ou la sous-couverture peut toujours exister), lorsque comparée à la stratégie de la composition aléatoire utilisée antérieurement. Tous les répondants des 10 provinces ont été interviewés par téléphone ou complété un questionnaire électronique auto-administré. Les ménages sans téléphones ont donc été exclus de la population enquêtée. Les estimations d'enquête ont été ajustées pour représenter toutes les personnes de la population cible, incluant celles exclues de la base de sondage.

Autres erreurs non dues à l'échantillonnage :
Pour l'ESG de 2018, des efforts importants ont été déployés afin de réduire au minimum les biais. Ceci grâce à un questionnaire qui a fait ses preuves, à une méthodologie éprouvée, à des intervieweurs spécialisés et à un contrôle de la qualité rigoureux.

Documentation

Date de modification :