Enquête sur les ménages et l'environnement (EME)

Information détaillée pour 2019

Statut :

Active

Fréquence :

Aux 2 ans

Numéro d'enregistrement :

3881

La première phase de L'Enquête sur les ménages et l'environnement (EME) mesure les pratiques et les comportements des ménages canadiens en matière d'environnement qui ont à voir avec la qualité de l'air, de l'eau et du sol. Elle vise aussi à recueillir des données permettant d'établir et d'améliorer trois grands indicateurs de l'environnement, à savoir la qualité de l'air, celle de l'eau et les émissions de gaz à effet de serre.

Date de la parution - Phase 1 : 1 décembre 2020 (Premier d'une série de communiqués pour cette période de référence)

Aperçu

Le but de l'enquête est de donner un contexte à l'activité scientifique (c'est à-dire à la mesure effective de la qualité de l'air et de l'eau et des émissions de gaz à effet de serre) par une meilleure compréhension des pratiques et des comportements des ménages dans le domaine de l'environnement.

Depuis le début de l'EME en 1991, les priorités et les intérêts environnementaux des Canadiens ont évolué. La qualité de l'eau potable, les répercussions de l'utilisation résidentielle de pesticides et l'incidence des déchets dangereux sur la santé humaine ne sont que quelques-unes des questions plus récentes qui, depuis cette reprise de l'enquête, sont passées au premier plan dans la conscience collective des Canadiens. L'évolution des pratiques et des comportements en matière d'environnement se fait l'écho de ces préoccupations grandissantes. Pour la jauger, l'EME mesure des variables et des pratiques environnementales clés. L'enquête a été menée en 1991, 1994 et 2006, et tous les deux ans entre 2007 et 2017. Voici une liste d'éléments qui sont inclus dans l'EME de 2019:

- Le chauffage et la climatisation des maisons
- L'utilisation de bois de chauffage
- Les préoccupations des ménages au sujet de la qualité de l'eau
- La consommation et la conservation de l'eau
- La consommation et l'économie d'énergie
- L'utilisation de pesticides et d'engrais sur les pelouses et dans les jardins
- L'utilisation d'équipement ménager pour l'entretien des pelouses et le jardinage
- L'utilisation d'équipement récréatif alimenté à l'essence
- Les pratiques de compostage et d'élimination des déchets domestiques dangereux
- Les relations des ménages avec la nature
- Décisions liées aux achats

Activité statistique

Le Système de comptabilité économique et environnementale du Canada fournit un cadre conceptuel intégré de statistiques (en termes physiques et monétaires) et d'analyse pour l'étude des rapports entre l'environnement et l'activité humaine et économique. Il présente des statistiques détaillées décrivant : 1) la taille des stocks en ressources naturelles du Canada et sa contribution au patrimoine national; 2) l'extraction de ces ressources et leur répartition entre les entreprises, les ménages, les gouvernements et le reste du monde; 3) la production de divers déchets (liquides, solides et gazeux) par les industries, les ménages et les administrations publiques, ainsi que la gestion de ces déchets; 4) les dépenses des entreprises, des ménages et des administrations publiques à des fins de protection de l'environnement. Les comptes sont, dans la mesure du possible, compatibles avec le Système de comptabilité nationale du Canada (SCNC). Ils ont été créés en réponse à la nécessité de suivre de près la relation entre l'activité économique et l'environnement.

Période de référence : L'année civile qui correspond à l'année de référence.

Sujets

  • Énergie
  • Environnement
  • Familles, ménages et logement

Sources de données et méthodologie

Population cible

La population cible est composée des ménages au Canada, sauf les ménages situés au Yukon, dans les Territoires du Nord-Ouest et au Nunavut, les ménages situés dans des réserves et autres peuplements autochtones des provinces et les ménages formés entièrement de membres à temps plein des Forces armées canadiennes. Les établissements et les ménages de certaines régions éloignées sont également exclus.

Élaboration de l'instrument

Le questionnaire a été conçu par Statistique Canada en consultation avec les intervenants participant au projet des Indicateurs canadiens de durabilité de l'environnement et tient compte des besoins en matière de données du projet et des collectivités plus larges de la recherche et de l'élaboration des politiques.

Le questionnaire a été formulé de façon à ce qu'il soit conforme aux pratiques et aux énoncés de question normalisés lorsqu'il y a lieu, tant pour le questionnaire électronique autoadministré que pour l'interview assistée par ordinateur. Cela comprenait le contrôle automatisé des énoncés et de l'enchaînement des questions en fonction des réponses données aux questions précédentes, ainsi que l'utilisation de vérifications en ligne en vue de détecter les incohérences logiques et les erreurs de saisie flagrantes.

L'instrument d'enquête utilisé pour la collecte de données a été soumis à des essais rigoureux avant d'être utilisé dans l'enquête.

Échantillonnage

Il s'agit d'une enquête transversale par échantillon.

L'unité d'échantillonnage pour l'Enquête sur les ménages et l'environnement (EME) est le ménage.

Le plan d'échantillonnage de l'EME est étroitement lié à celui de l'Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes (ESCC), lequel, à son tour, suit le plan d'échantillonnage de l'Enquête sur la population active (EPA). Ce plan de sondage est un plan d'échantillonnage en grappes stratifié à plusieurs degrés dans lequel le logement constitue l'unité finale d'échantillonnage, sauf dans le cas de l'Île-du-Prince-Édouard qui fait l'objet d'un échantillonnage aléatoire simple (EAS). À la première étape, des strates (géographiques ou socioéconomiques) homogènes sont formées à l'intérieur de chaque province. On regroupe à l'intérieur des strates de 150 à 250 logements pour constituer des grappes. Dans certains centres urbains, des strates distinctes sont créées pour les appartements ou pour les aires de diffusion (AD) du recensement pour cibler les ménages à haut revenu, les immigrants et les Autochtones. De plus, des échantillons indépendants de grappes sont pris dans chaque strate. À la deuxième étape, des listes de logements sont dressées pour chaque grappe, puis elles sont utilisées pour sélectionner des logements ou des ménages à partir des listes.

Les données de l'ESCC sont recueillies auprès des personnes de 12 ans et plus vivant dans des logements privés dans les 10 provinces et les 3 territoires. Les personnes exclues de la couverture de l'enquête comprennent : les personnes vivant dans les réserves et autres peuplements autochtones des provinces, les membres à temps plein des Forces canadiennes, les jeunes âgés de 12 à 17 ans demeurant dans des foyers d'accueil, les personnes vivant en établissement et les habitants dans les régions sociosanitaires du Québec de la région du Nunavik et de la région des Terres-Cries-de-la-Baie-James.

Des bases de sondage différentes ont été employées pour les deux populations cibles de l'ESCC. La base aréolaire conçue pour l'EPA a servi de base de sondage principale pour les répondants de 18 ans et plus de l'ESCC. L'échantillon de l'ESCC pour les répondants de 12 à 17 ans est issu du fichier de la Prestation fiscale canadienne pour enfants (PFCE). La stratégie de répartition de l'échantillon accorde une importance relativement égale aux régions sociosanitaires (RS) et aux provinces. Les objectifs de l'estimation ont été atteints au moyen d'une répartition exponentielle de 0,75 pour les provinces, suivie d'une répartition exponentielle de 0,35 selon la taille des RS de la province. Des ajustements ont été effectués par la suite afin de prendre en compte les structures de non-réponse et les taux d'unités hors du champ d'observation.

L'EME a été administrée à un sous-échantillon de logements des répondants de l'ESCC des deux premiers trimestres de 2019. La sélection a été effectuée à l'échelle des régions métropolitaines de recensement (RMR) et a consisté essentiellement en un tirage complet dans chaque RMR, à l'exception des sept plus grandes RMR (Toronto, Montréal, Vancouver, et la portion des régions autres que les RMR de l'Ontario, du Québec, de la Colombie-Britannique et de l'Alberta).

Sources des données

Collecte des données pour cette période de référence : 2019-10-15 à 2020-01-19 (phase 1)

Il s'agit d'une enquête à participation volontaire.

Les données sont obtenues directement auprès des répondants et sont tirées de fichiers administratifs.

L'enquête porte sur les comportements et les pratiques des ménages en matière d'environnement. Les données sont recueillies directement auprès d'un représentant d'un ménage sélectionné. L'EME est menée au moyen de questionnaires électroniques autoadministrés et d'interviews téléphoniques réalisées par les bureaux régionaux de Statistique Canada.

Voir le(s) Questionnaire(s) et guide(s) de déclaration.

Détection des erreurs

La première étape du traitement de l'enquête entreprise au bureau central était de remplacer toutes les valeurs non valides dans le fichier de données par des cellules vides. Ce processus a été conçu pour faciliter les vérifications ultérieures.

Les erreurs dans l'enchaînement des questions, où l'on a relevé des questions qui ne s'appliquaient pas au répondant et auxquelles il n'aurait donc pas dû répondre, mais pour lesquelles on avait des réponses, ont constitué le premier type d'erreurs traitées. Dans ces cas, une vérification par ordinateur a éliminé automatiquement les données superflues en suivant l'enchaînement des questions suggéré par les réponses à des questions antérieures et, parfois, subséquentes.

Le deuxième type d'erreurs traitées avait trait à l'absence de réponse pour des questions auxquelles le répondant aurait dû répondre. Pour ce type d'erreur, un code de non-réponse ou « non déclaré » a été attribué à la question.

Ces mesures correctives ont été suivies d'une série de vérifications visant à assurer la cohérence des réponses au sein de chaque ménage.

Imputation

Dans la plupart des cas, il y a eu des non-réponses partielles au questionnaire d'enquête lorsque le répondant n'a pas compris ou a mal interprété une question, a refusé d'y répondre ou ne pouvait se rappeler l'information demandée. Dans ces cas, on n'a pas imputé de valeur. On a attribué à ces questions le code « non déclaré ».

Il y a non-réponse partielle lorsqu'une interview a été commencée, mais n'a pas été terminée pour diverses raisons.

Estimation

Les poids initiaux de l'EME ont été calculés en multipliant les poids des ménages de l'ESCC par 2, puis par un facteur de 1/probabilité de sélection à l'intérieur de chaque strate de l'EME. Ces poids ont été ajustés pour tenir compte de la non-réponse à l'aide d'un modèle de régression logistique, qui comprend des variables tirées d'un fichier de prévision logistique et du fichier BTH, ainsi que d'autres variables explicatives de la non-réponse provenant de l'EME. Des groupes de correction de la non-réponse, comptant des nombres égaux de répondants, ont été établis. Pour réduire le plus important facteur de correction de la non-réponse, le premier et le deuxième groupe en importance ont été combinés. Ensuite, les facteurs de correction de la non-réponse ont été calculés comme 1/taux de réponse pondéré observé dans leurs groupes de réponse respectifs. À ce stade, les poids les plus importants à l'échelle des RMR peuvent être winsorisés. Cela a été fait pour l'EME de 2017.

Les poids ont ensuite été calés à l'aide du logiciel CALMAR en fonction des totaux de contrôle au niveau du ménage par province et par taille de ménage, ou en fonction des totaux de contrôle au niveau de la personne par province, par âge et par sexe.

Des poids bootstrap ont été produits à l'aide de 1 000 répliques afin de faciliter le calcul de la variance pour des estimations particulières. La méthodologie utilisée pour obtenir les répliques est la même que celle décrite ci-dessus.

Évaluation de la qualité

Toutes les données publiées ont été comparées avec des données identiques ou semblables de l'EME des enquêtes antérieures pour assurer leur cohérence. Des explications ont été trouvées pour tout écart significatif. Les spécialistes du domaine ont rapproché les données en se servant d'autres sources ainsi qu'en repérant toutes les valeurs qui ne concordaient pas avec d'autres dans le même domaine.

Contrôle de la divulgation

La loi interdit à Statistique Canada de divulguer toute information recueillie qui pourrait dévoiler l'identité d'une personne, d'une entreprise ou d'un organisme sans leur permission ou sans en être autorisé par la Loi sur la statistique. Diverses règles de confidentialité s'appliquent à toutes les données diffusées ou publiées afin d'empêcher la publication ou la divulgation de toute information jugée confidentielle. Au besoin, des données sont supprimées pour empêcher la divulgation directe ou par recoupement de données reconnaissables.

Révisions et désaisonnalisation

Cette méthodologie ne s'applique pas à ce programme statistique.

Exactitude des données

Taux de réponse

Le taux de réponse à l'EME est le nombre de ménages ayant répondu à l'EME exprimé en pourcentage du nombre de ménages compris dans le champ de l'EME.

Province Ménages compris dans le champ de l'EME : Ménages répondant à l'EME : Taux de réponse à l'EME (%)**

Terre-Neuve-et-Labrador 635 : 404 : 63,6
Île-du-Prince-Édouard 357 : 263 : 73,7
Nouvelle-Écosse 1 109 : 785 : 70,9
Nouveau-Brunswick 945 : 692 : 73,2
Québec 4 654 : 3 431 : 73,7
Ontario 6 722 : 4 695 : 69,8
Manitoba 1 152 : 768 : 66,7
Saskatchewan 924 : 580 : 62,8
Alberta 2 544 : 1779 : 69,9
Colombie-Britannique 2 958 : 1 976 : 66,8

Signaler un problème sur cette page

Quelque chose ne fonctionne pas? L'information n'est plus à jour? Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez?

S'il vous plaît contactez-nous et nous informer comment nous pouvons vous aider.

Avis de confidentialité

Date de modification :