Enquête sur l'administration policière (EAP)

Information détaillée pour 2023

Statut :

Active

Fréquence :

Annuelle

Numéro d'enregistrement :

3301

L'objectif de l'Enquête sur l'administration policière (EAP) est de recueillir des statistiques sur le personnel et les dépenses de chaque service de police public aux échelons municipal, provincial et fédéral du Canada. Les renseignements recueillis sont utilisés par les décideurs des gouvernements fédéral et provinciaux, les services de police de même que par les personnes responsables des budgets des services de police. Les données sont aussi utilisées par les médias pour informer le public.

Date de la parution - À déterminer

Aperçu

Cette enquête recueille des données auprès des services de police de l'ensemble du Canada en vertu de la Loi sur la statistique, Lois révisées du Canada, 1985, chapitre S19. Elle vise tous les services de police municipaux, provinciaux et fédéraux du Canada.

Les répondants indiquent le nombre de policiers, d'employés civils, d'agents spéciaux et de recrues travaillant pour leur service de police (en équivalents temps plein). Le nombre réel d'employés (la taille de l'effectif) est également recueilli selon le statut d'employé rémunéré ou non, permanent ou non permanent, et à temps plein ou partiel. Les renseignements sur les policiers sont classés selon le grade (officiers de direction des services de police, sous-officiers et agents) et selon le genre et le groupe d'âge. Les renseignements sur les civils et les agents spéciaux sont quant à eux fournis selon leurs fonctions au sein du service de police. Les répondants fournissent aussi des renseignements sur les embauches, les départs, les congés de longue durée et l'admissibilité à la retraite des employés, ainsi que sur l'identité autochtone de ceux-ci et leur appartenance à une minorité visible. D'autres questions permettent de recueillir des données sur les dépenses de fonctionnement ventilées selon les salaires, traitements et avantages sociaux, et sur d'autres dépenses de fonctionnement non salariales ventilées selon le type de dépenses. L'enquête permet aussi de recueillir des renseignements sur les dépenses en immobilisations selon le type de dépenses. De plus, les montants détaillés des dépenses sont recueillis pour certains types de technologies de l'information et de pièces d'équipement de police. Enfin, les données de l'enquête fournissent de l'information sur les enjeux actuels et émergents liés aux services de police au Canada.

Les données de l'enquête fournissent de l'information sur les dépenses totales effectuées par les services policiers, le nombre de policiers dans chaque province et dans l'ensemble du Canada, ainsi que sur le nombre de policiers pour chaque tranche de 100 000 habitants.

Les données s'adressent aux services de police, aux agents responsables des budgets des services de police, aux décideurs qui ont des responsabilités en matière policière ainsi qu'aux membres du grand public.

Activité statistique

L'enquête est menée dans le cadre de l'Entreprise nationale relative à la statistique juridique (ENRSJ). Depuis 1981, les sous-ministres fédéraux, provinciaux et territoriaux chargés de l'administration de la justice au Canada, ainsi que le statisticien en chef, collaborent à une initiative connue maintenant sous le nom d'ENRSJ, dont le mandat est de fournir aux intervenants de l'appareil judiciaire et au public des renseignements sur la justice pénale et civile au Canada. Bien qu'il s'agisse d'une responsabilité partagée entre les ministères fédéraux, provinciaux et territoriaux, la responsabilité première de l'élaboration de l'appareil statistique du Canada incombe à Statistique Canada.

Période de référence : Le 15 mai pour la période de référence, ainsi que des renseignements annuels pour la dernière année civile ou le dernier exercice financier.

Période de collecte : Avril de l'année de référence à l'automne de l'année de référence.

Sujets

  • Crime et justice
  • Dépenses du système de justice

Sources de données et méthodologie

Population cible

Tous les services de police municipaux, provinciaux et fédéraux du Canada qui étaient en activité le 15 mai de l'année d'enquête.

Les termes population cible et population observée renvoient au même concept.

Élaboration de l'instrument

Pour les services de police municipaux et provinciaux, un questionnaire électronique est utilisé. Certaines questions nécessitent une réponse numérique (p. ex. le nombre de policiers de sexe masculin ou le montant en dollars consacré aux salaires), alors que les questions fermées sont présentées sous forme de cases à cocher. La Gendarmerie royale du Canada (GRC) transmet les données dans des fichiers plats à l'extérieur du questionnaire électronique.

Cette enquête a été conçue et élaborée en 1962, avec la collaboration des chefs de police. L'enquête a été mise à l'essai avec le concours de spécialistes de la conception de questionnaires, ainsi que de la communauté policière. Toute modification à l'enquête est apportée après avoir consulté les répondants policiers.

Échantillonnage

Il s'agit d'un recensement avec plan transversal.

Les données étant recueillies pour toutes les unités de la population cible, par conséquent, aucun échantillonnage n'est effectué.

Sources des données

Collecte des données pour cette période de référence : 2023-04-28 à 2023-09-29

Il s'agit d'une enquête à participation obligatoire.

Les données sont obtenues directement auprès des répondants.

Les répondants sont initialement contactés au moyen d'une lettre ou d'un courriel contenant un code d'accès sécurisé qui leur permet d'accéder à un questionnaire électronique (QE). Les données sont recueillies au moyen du questionnaire électronique dans un environnement de collecte. Un système de contrôles signale directement dans le questionnaire électronique toute information clé manquante ou toute incohérence dans les données saisies dans le questionnaire. Dans certains cas, un contrôle peut signaler une erreur si les données dépassent les niveaux de tolérance prédéterminés fondés sur les données soumises à la période de déclaration précédente. On communique alors avec le répondant pour corriger les erreurs et clarifier les réponses à l'enquête. Si l'on juge qu'une variation est acceptable après avoir communiqué avec le répondant, on ajoute un commentaire à l'enregistrement pour en expliquer la raison. Une fois toutes les données saisies, elles sont traitées par des programmes de vérification de la tolérance et des valeurs aberrantes de sorte que les données qui se situent à l'extérieur de l'intervalle de tolérance prescrit soient repérées. Ces cas sont résolus après vérification de la situation du répondant pour l'année en cours. Les changements apportés par les secteurs de compétence sont pris en compte lors de la résolution des problèmes dans les données.

Voir le(s) Questionnaire(s) et guide(s) de déclaration .

Détection des erreurs

Les métadonnées seront fournies au moment de la diffusion.

Imputation

Les métadonnées seront fournies au moment de la diffusion.

Estimation

Les métadonnées seront fournies au moment de la diffusion.

Évaluation de la qualité

Les métadonnées seront fournies au moment de la diffusion.

Contrôle de la divulgation

Les métadonnées seront fournies au moment de la diffusion.

Révisions et désaisonnalisation

Les métadonnées seront fournies au moment de la diffusion.

Exactitude des données

Les métadonnées seront fournies au moment de la diffusion.

Signaler un problème sur cette page

Quelque chose ne fonctionne pas? L'information n'est plus à jour? Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez?

S'il vous plaît contactez-nous et nous informer comment nous pouvons vous aider.

Avis de confidentialité

Date de modification :