Enquête sur la consommation de carburant (ECC)

Information détaillée pour premier trimestre de 2014

Statut :

Inactive

Fréquence :

Occasionnelle

Numéro d'enregistrement :

2749

La présente enquête vise à mesurer l'utilisation du réseau routier par les véhicules motorisés légers, leur consommation de carburant et leur impact sur l'environnement.

Date de la parution - 12 septembre 2014 (Il s'agit du dernier communiqué portant sur l'Enquête sur la consommation de carburant. L'enquête a été annulée.)

Aperçu

L'enquête sur la consommation de carburant (ECC) est une unique source d'information sur l'utilisation du réseau routier par les véhicules motorisés légers au Canada, leur consommation de carburant et leur impact sur l'environnement. Les données recueillies incluent des renseignements sur les conducteurs, les voyages parcourus (début et fin de voyage, leur durée, la marche du moteur au ralenti, etc.), la distance parcourue et la consommation de carburant. Il s'agit d'une enquête trimestrielle en continu assortie de diffusions trimestrielles au niveau national et d'une diffusion annuelle au niveau provincial et territorial et des régions métropolitaines de recensement (RMR).

Les résultats de l'enquête supportent les politiques, les analyses et les travaux statistiques reliés à la sécurité routière, la consommation de carburant et les émissions de gaz à effet de serre. Par exemple, les résultats sont utilisés par le Système de comptabilité nationale de Statistique Canada afin de mesurer la consommation d'énergie des ménages canadiens selon la province ou le territoire et la région métropolitaine de recensement (RMR).

Cette enquête est une version complètement remaniée de l'Enquête sur les véhicules au Canada (EVC) lancée par Statistique Canada en 1999 et terminée à la fin de 2009. Bien que les deux enquêtes partagent des objectifs similaires, l'une des principales différences est l'introduction d'un nouveau mode de collecte innovateur, l'enregistreur de données du moteur, qui remplace le journal de déplacements utilisé pour CVS. L'utilisation de cette technologie vise à réduire le fardeau de réponse et à améliorer la qualité générale des données.

Activité statistique

Cette activité statistique fait partie d'un ensemble d'enquêtes qui permettent de mesurer divers aspects des activités liées au mouvement des gens et des marchandises. Cet ensemble d'enquêtes se compose des groupes suivants :

Transport aérien, y compris les enregistrements portant sur le mouvement des aéronefs, des passagers et des marchandises par voie aérienne des transporteurs aériens canadiens et étrangers, ainsi que les caractéristiques opérationnelles et financières des transporteurs aériens canadiens. Ces données proviennent du Centre des statistiques de l'aviation.

Transport ferroviaire, y compris les enregistrements portant sur le transport ferroviaire au Canada, et entre les États-Unis et le Canada.

Transport routier, y compris les enregistrements portant sur tout le transport routier au Canada. Outre les programmes d'enquête auprès des transporteurs et des propriétaires de véhicules immatriculés, certains programmes ont besoin de données administratives provinciales et territoriales regroupées.

Sujets

  • Transport
  • Transport routier

Sources de données et méthodologie

Population cible

La population cible de l'ECC est composée de véhicules motorisés légers (véhicules ayant un poids inférieur à 4 500 kg) immatriculés au Canada durant la période de référence et qui n'ont pas été mis hors service. Les véhicules suivants sont exclus (véhicules hors champ) de l'enquête peu importe leur poids: ambulances et camions d'incendie, motocyclettes, remorques, autobus, tracteurs, véhicules hors route (p. ex., motoneiges, motodunes, amphibies) et du matériel spécialisé (p. ex., grues, balayeuses mécaniques, chasse-neiges et rétrocaveuses).

Élaboration de l'instrument

L'ECC utilise une nouvelle approche de collecte. Celle-ci inclut l'utilisation de deux instruments d'enquête distincts : un enregistreur de données du moteur et un court questionnaire papier.

Le questionnaire papier a été conçu par des spécialistes de la conception de questionnaires et révisé par un comité d'experts.

L'enregistreur de données du moteur est un petit appareil électronique qui se branche dans le port de diagnostic du véhicule (OBDII). Une fois installé, il enregistre et conserve des données sur le moteur en marche. Chaque seconde, des paramètres comme la vitesse du véhicule, le régime du moteur (tours par minute), la pression dans la tubulure d'admission, le débit d'air et la température de l'air d'admission peuvent être mesurés. Les données obtenues permettent d'évaluer la distance parcourue par le véhicule ainsi que sa consommation d'essence. L'enregistreur de données du moteur utilisé pour l'enquête est le Davis CarChip Pro.

Les deux instruments ont été testés durant une étude de faisabilité (janvier à mars 2012) et une enquête pilote (août à octobre 2012).

Échantillonnage

Il s'agit d'une enquête transversale par échantillon.

L'unité d'échantillonnage est le numéro d'identification du véhicule (NIV) qui identifie chaque véhicule produit par le manufacturier et qui est enregistré dans l'une des dix provinces ou trois territoires.

Le Fichier de l'univers d'enquête (FUE) pour l'EVC est la combinaison des fichiers d'immatriculation provenant des gouvernements provinciaux et territoriaux. Il est à noter que le FUE est recréé à tous les trimestres. Puisque la collecte débute la première semaine de chaque trimestre, les fichiers d'enregistrements du trimestre précédent sont utilisés pour créer le FUE.

Tous les véhicules sur le FUE sont stratifiés (groupés) à deux niveaux: par région métropolitaine de recensement (34 groupes en plus de 13 groupes non RMR - l'un pour chaque province ou territoire) et par type de véhicule (automobile ou autre) pour un total de 94 strates. L'échantillon est sélectionné utilisant le système généralisé d'échantillonnage (SGECH) de Statistique Canada. À chaque trimestre, l''échantillon est tiré en s'assurant qu''aucun véhicule n'est sélectionné plus qu'une fois durant quatre trimestres consécutifs. Les naissances (nouveaux véhicules sur la base) et les unités ayant changé de strate d'un trimestre à un autre (par exemple, les véhicules ayant changé de registre provincial) sont assignées à leur strate appropriée.

On assigne aléatoirement le mode de collecte, soit un enregistreur de données du moteur ou un questionnaire papier, aux unités échantillonnées selon une cible préétablie (par ex., 10 % d'enregistreurs de données du moteur et 90 % de questionnaires papier). Toutefois, certains candidats assignés initialement à un enregistreur de données du moteur doivent être ré-assignés à r un questionnaire papier puisque leur véhicule n'est pas compatible avec l'appareil, par exemple si le véhicule a été fabriqué avant 1996 ou si celui-ci n'utilise pas une essence régulière ou un carburant à base d'éthanol (par ex., gazole, propane, gaz naturel, etc.).

Sources des données

Il s'agit d'une enquête à participation volontaire.

Les données sont obtenues directement auprès des répondants.

La collecte de données n'a été effectuée qu'en Ontario pour le premier trimestre de 2014.

Les variables clés recueillies sont la consommation de carburant et la distance parcourue. Ces deux variables peuvent être recueillies via l'un ou l'autre des deux modes de collecte : l'enregistreur de données du moteur ou le questionnaire papier. Toutefois, les informations sur les déplacements (heure et date de début, heure et date de fin, la durée, le temps passé lorsque le moteur était en marche au ralenti) ne peuvent être recueillies que par l'enregistreur de données du moteur.

Étant une enquête en continu, le fichier d'échantillon est envoyé par vague sur une base hebdomadaire au bureau régional responsable de la collecte. Pour chaque vague, une période précise de trois semaines est prédéterminée afin de recueillir les données.

Les propriétaires des véhicules échantillonnés sont contactés par téléphone et interviewés en utilisant une application pour les interviews téléphoniques assistées par ordinateur (ITAO). Au cours du processus de l'enquête, différentes entrevues sont menées. La première entrevue vise à confirmer le véhicule et son propriétaire, identifier le conducteur principal et valider ses coordonnées, de même que de solliciter la participation du répondant à l'enquête. La seconde entrevue vise à s'assurer que les participants de l'enquête ont bien reçu par la poste le matériel nécessaire afin de répondre à l'enquête (enregistreur de données du moteur ou le questionnaire papier) et à répondre aux questions et inquiétudes qu'ils peuvent avoir. La troisième entrevue survient vers la fin de la période de déclaration et vise à rappeler aux participants de finaliser l'enquête, c'est-à-dire de retirer l'enregistreur de données du moteur de leur véhicule et de le retourner, ou de retourner le questionnaire. Finalement, la dernière entrevue s'adresse aux participants n'ayant pas retourné leur enregistreur de données du moteur ou leur questionnaire après une certaine période de temps suivant la fin de la période de déclaration.

Questionnaire papier
Les répondants appelés à remplir le questionnaire reçoivent une enveloppe par la poste qui inclut une lettre, un guide de déclaration, un questionnaire et une enveloppe affranchie pour retourner le questionnaire. Une fois le questionnaire reçu, les répondants devront y inscrire l'information relative à l'usage du véhicule pré-identifié, durant la période de trois semaines spécifiée sur l'étiquette du questionnaire. Par exemple, ils devront indiquer la lecture de l'odomètre au début et à la fin de l'enquête, la date et la quantité de carburant acheté pendant la période de déclaration et quelques informations de base portant sur le conducteur principal. Une fois rempli (à la fin de la période de trois semaines), les répondants doivent retourner le questionnaire en utilisant l'enveloppe affranchie.

L'enregistreur de données du moteur
Les répondants qui acceptent d'utiliser l'enregistreur de données du moteur reçoivent un colis par la poste qui inclut une lettre, un guide de déclaration, un enregistreur de données du moteur et une enveloppe affranchie pour retourner l'appareil. Une fois l'enregistreur de données du moteur reçu, les répondants doivent l'installer dans le véhicule pré-identifié, durant la période de trois semaines spécifiée sur l'étiquette apparaissant sur le guide de déclaration. On leur demande de maintenir l'enregistreur de données du moteur branché pour la durée complète de la période de déclaration. À la fin de la période de trois semaines, ils devront retirer l'appareil du véhicule et le retourner en utilisant l'enveloppe affranchie.

Il est à noter que les répondants qui préfèrent ne pas installer l'enregistreur de données du moteur seront sollicités lors de la première entrevue ITAO afin de remplir un questionnaire papier à la place.

Voir le(s) Questionnaire(s) et guide(s) de déclaration .

Détection des erreurs

Après la collecte de tous les renseignements nécessaires pour l'enquête, il y a une série de contrôles dont l'objet est de vérifier que les renseignements sont cohérents et que la collecte et la saisie des données n'ont pas introduit d'erreurs. Les données déclarées sont soumises à une vérification d'exhaustive et de cohérence à l'aide de contrôles automatisés, complétés d'un examen manuel. Les valeurs aberrantes - les valeurs extrêmement grandes déclarées par les répondants - sont traitées manuellement.

Imputation

Après la collecte de tous les renseignements nécessaires pour l'enquête, il y a une série de contrôles dont l'objet est de vérifier que les renseignements sont cohérents et que la collecte et la saisie des données n'ont pas introduit d'erreurs. Les données déclarées sont soumises à une vérification d'exhaustivité et de cohérence à l'aide de contrôles automatisés, complétés d'un examen manuel. Les valeurs aberrantes -- les valeurs extrêmement grandes déclarées par les répondants -- sont traitées manuellement. Lorsque cela est possible, des sources externes de données sont utilisées afin de compléter les informations manquantes sur les véhicules.

Les données sont imputées en utilisant l'une ou l'autre des méthodes suivantes : l'imputation par donneur (méthode basée sur les réponses obtenues d'un véhicule similaire) ou le modèle de régression (méthode utilisant des variables explicatives afin de prédire la valeur de la variable manquante). Les données sont imputées utilisant différentes règles d'imputation selon le type de variables. Les données imputées sont soumises de nouveau à un examen d'exhaustivité et de cohérence afin de s'assurer qu'aucune erreur n'est introduite durant l'étape de l'imputation.

On peut obtenir une description complète des procédures appliquées aux données de l'enquête en s'adressant à la Division de la statistique de l'environnement, de l'énergie et des transports de Statistique Canada.

Estimation

Comme c'est le cas dans les enquêtes probabilistes, l'échantillon est sélectionné de façon à produire des estimations pour une population cible. D'abord, les poids d'échantillonnage sont calculés sur la probabilité de sélectionner dans l'échantillon un véhicule spécifique pour une période donnée. Ces poids d'échantillonnage sont par la suite ajustés pour tenir compte de la non-réponse totale. Des ajustements sont aussi apportés afin de refléter une période qui correspond au trimestre au complet, même si le nombre de jours associé à l'utilisation du véhicule collectés varie d'une unité à l'autre. L'ensemble final des poids est le reflet des caractéristiques de la population de véhicules durant la période de référence.

Évaluation de la qualité

Les résultats d'enquête combinés sont analysés avant la diffusion. En général, cela comprend un examen de la situation économique générale et des tendances historiques, ainsi que des comparaisons avec d'autres sources.

Contrôle de la divulgation

La loi interdit à Statistique Canada de divulguer toute information recueillie qui pourrait dévoiler l'identité d'une personne, d'une entreprise ou d'un organisme sans leur permission ou sans en être autorisé par la loi. Diverses règles de confidentialité s'appliquent à toutes les données diffusées ou publiées afin d'empêcher la publication ou la divulgation de toute information jugée confidentielle.

Au besoin, des données sont supprimées pour empêcher la divulgation directe ou par recoupement de données reconnaissables. Les données pour une industrie ou une variable en particulier peuvent être supprimées (avec les données d'une autre industrie ou variable) si le nombre d'entreprises dans la population est trop petit.

Révisions et désaisonnalisation

Cette méthodologie ne s'applique pas à cette enquête.

Exactitude des données

Malgré tous les efforts que l'on peut faire pour maintenir une norme de qualité élevée tout au long des opérations d'enquête, les estimations qui en résultent sont inévitablement sujettes à un certain degré d'erreur. L'erreur d'enquête totale est définie comme la différence entre l'estimation de l'enquête et la valeur réelle de la population que l'estimation de l'enquête tente d'atteindre. L'erreur d'enquête totale est formée de deux types d'erreur : l'erreur d'échantillonnage et les erreurs non dues à l'échantillonnage.

Erreur d'échantillonnage

L'erreur d'échantillonnage se mesure par une quantité statistique appelée l'erreur-type. Cette quantité reflète la variabilité espérée de l'estimation d'enquête d'une caractéristique donnée de la population si l'on utilise un échantillonnage répété. La vraie valeur de l'erreur-type est, bien sûr, inconnue, mais elle peut être estimée, à partir de l'échantillon. L'erreur-type estimée est utilisée sous forme de mesure relative appelée le coefficient de variation (ou CV). Cette mesure n'est autre chose que l'erreur-type estimée, exprimée en pourcentage de la valeur de l'estimation d'enquête. Par conséquent, plus le CV est petit, plus l'estimation est fiable.

Erreurs non dues à l'échantillonnage

L'erreur d'échantillonnage n'est qu'une composante de l'erreur d'enquête totale. Les autres erreurs découlant de toutes les phases d'une enquête sont des erreurs non dues à l'échantillonnage. Ce type d'erreur peut surgir lorsqu'un répondant donne des renseignements erronés ou ne répond pas à certaines questions, lorsqu'une unité de la population d'intérêt est oubliée ou observée plus d'une fois, lorsqu'une unité qui est hors du champ de l'enquête y est incluse par erreur ou lorsque des erreurs surviennent en cours de traitement des données, comme des erreurs de codage et de saisie.

En général, les erreurs non dues à l'échantillonnage sont difficiles à quantifier. Cependant, certaines mesures comme les taux de réponse peuvent servir d'indicateurs des erreurs non dues à l'échantillonnage. De plus, pour cette enquête, les erreurs types (et CV) sont calculées afin de tenir compte des erreurs d'échantillonnage et les erreurs reliées à la non-réponse totale. Dans le cas de l'estimation du carburant consommé, les erreurs reliées à l'imputation sont aussi prises en considération.

Sur la base des indicateurs de qualité, les estimations au niveau provincial sont jugées de très bonnes à acceptables, alors que les estimations au niveau territorial doivent être utilisées avec prudence.

Signaler un problème sur cette page

Quelque chose ne fonctionne pas? L'information n'est plus à jour? Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez?

S'il vous plaît contactez-nous et nous informer comment nous pouvons vous aider.

Avis de confidentialité

Date de modification :