Enquête canadienne sur la situation des entreprises (ECSE)

Information détaillée pour mai 2020

Statut :

Active

Fréquence :

Occasionnelle

Numéro d'enregistrement :

5318

L'objectif de cette enquête est de recueillir de l'information sur les entreprises au Canada en lien avec de nouveaux enjeux. Cette version de l'enquête a mis l'accent sur l'impact du COVID-19 sur les entreprises au Canada.

Date de la parution - 14 juillet 2020

Aperçu

Les informations sont recueillies afin d'aider les gouvernements, les chambres de commerce et les associations d'entreprises de partout au Canada à élaborer des stratégies et des mécanismes qui favoriseront la survie et la pérennité des entreprises au Canada.

Sujets

  • Adaptation et ajustement des entreprises
  • Gouvernement
  • Recettes et dépenses
  • Rendement des entreprises et appartenance
  • Salaires, traitements et autres gains
  • Travail

Sources de données et méthodologie

Population cible

La population cible de cette enquête était tous les établissements vivants du Registre des entreprises (RE) qui ont une adresse au Canada, et qui ont des employés. Les sous-secteurs et secteurs suivants ont été exclus de la population cible.

- 22 : Utilitaires
- 523990 : Tout les autres activités d'investissements financiers
- 55 : Gestion de sociétés et d'entreprises
- 611 : Services d'enseignement (écoles primaires et secondaires; collèges communautaires et cégep, universités)
- 6214 : Centres de soins ambulatoires
- 6215 : Laboratoires médicaux et de diagnostic
- 6219 : Autres services de soins ambulatoires
- 622 : Hôpitaux
- 814 : Ménages privés
- 91 : Administration publique

Le Registre des entreprises (RE) de Statistique Canada est un répertoire central de données sur les entreprises ayant des activités au Canada. Il sert de cadre principal pour plusieurs programmes de statistiques économiques de Statistique Canada. Le Registre des entreprises fournit des données cohérentes et normalisées à différents niveaux statistiques tout au long de l'année.

Le modèle normalisé de classification des entreprises mis au point par Statistique Canada est composé d'une hiérarchie à quatre niveaux d'entités statistiques, soit :

- L'entreprise : l'échelon supérieur de la hiérarchie, qui est associé à un ensemble complet d'états financiers (consolidés);
- La compagnie : le niveau auquel le bénéfice d'exploitation peut être mesuré;
- L'établissement : le niveau de disponibilité des données comptables nécessaires pour mesurer la production (principaux intrants, revenus, salaires ou autres);
- L'emplacement : le dernier échelon de la hiérarchie, qui est défini uniquement en fonction du nombre d'employés.

Élaboration de l'instrument

L'instrument de collecte pour cette enquête était un questionnaire électronique. Le questionnaire était le résultat de l'apport collectif d'intervenants internes et externes à Statistique Canada.

Échantillonnage

Il s'agit d'une enquête transversale par échantillon.

L'enquête utilise un échantillon aléatoire stratifié d'établissements commerciaux. Les strates sont une combinaison de géographie, secteur industriel et taille.

Sources des données

Collecte des données pour cette période de référence : 2020-05-29 à 2020-07-03

Il s'agit d'une enquête à participation volontaire.

Les données sont obtenues directement auprès des répondants.

Un code d'accès est envoyé aux répondants par courrier ou par courriel afin de répondre au questionnaire électronique.

Voir le(s) Questionnaire(s) et guide(s) de déclaration .

Détection des erreurs

La détection des erreurs est une partie intégrale des activités de traitement des données. Avant l'imputation, les données recueillies font l'objet d'une série de vérifications pour repérer les erreurs et les incohérences. Les erreurs et les incohérences relevées dans les données sont examinées et corrigées en consultant les données d'unités semblables dans l'enquête et des renseignements provenant de sources externes. Si un enregistrement ne peut pas être corrigé, il est signalé à des fins d'imputation. Enfin, les règles de vérification sont intégrées dans le système d'imputation pour détecter et corriger toute erreur restante et assurer la cohérence des données imputées.

Imputation

Après la vérification des microdonnées, une variable a été créée pour chacune des variables de l'enquête afin de déterminer celles qui avaient échoué les règles de vérification ou dont les valeurs étaient manquantes. Une imputation a été effectuée afin de réduire le volume de données manquantes, incohérentes ou incomplètes. Les variables manquantes ont fait l'objet d'une imputation à l'aide d'un donneur choisi au hasard dans les classes d'imputation. Ces classes d'imputation ont été formées d'unités de taille semblable (nombre d'employés), de la même géographie et de la même industrie.

Un nombre minimal d'unités a été requis dans chaque classe d'imputation. Quand les classes d'imputation étaient trop petites, des classes plus grandes ont été créées en combinant des classes.

L'imputation a été faite à l'aide de BANFF, un système généralisé conçu par Statistique Canada.

Estimation

L'estimation est un processus que Statistique Canada utilise pour obtenir des valeurs de la population d'intérêt et tirer des conclusions sur cette population à partir de l'information provenant d'un échantillon seulement de la population. Pour cette enquête, l'échantillon utilisé pour l'estimation provient d'un processus d'échantillonnage à une phase.

Un poids d'échantillonnage initial (le poids déterminé par le plan d'échantillonnage) est calculé pour chaque unité de l'enquête et correspond simplement à l'inverse de la probabilité de sélection. Le poids calculé pour chaque unité sélectionnée indique le nombre d'unités de la population qu'il représente.

Par contre, puisque certaines unités sélectionnées n'ont pas répondu à l'enquête, les unités ayant répondu sont repondérées afin que leur poids final permette toujours de représenter complètement la population d'intérêt. Le mécanisme de réponse peut être considéré comme une deuxième phase d'échantillonnage.

Après avoir effectué la repondération, un processus de calibration est fait afin de s'assurer que les comptes par groupe de calibration sont les mêmes, qu'ils soient calculés à l'aide de la population ou à l'aide des poids des unités répondantes.

L'estimation de proportion est faite en utilisant les poids calibrés comme totaux de population dans les domaines d'intérêts.

Évaluation de la qualité

Les estimations sont révisées afin de s'assurer que les résultats sont logiques, et des vérifications de la qualité sont effectuées afin d'assurer l'uniformité des estimations. Les résultats atypiques sont relevés aux fins d'enquête et corrigés au besoin.

Contrôle de la divulgation

La loi interdit à Statistique Canada de divulguer toute information recueillie qui pourrait dévoiler l'identité d'une personne, d'une entreprise ou d'un organisme sans leur permission ou sans en être autorisé par la loi. Diverses règles de confidentialité s'appliquent à toutes les données diffusées ou publiées afin d'empêcher la publication ou la divulgation de toute information jugée confidentielle. Au besoin, des données sont supprimées pour empêcher la divulgation directe ou par recoupement de données reconnaissables.

Révisions et désaisonnalisation

Cette méthodologie ne s'applique pas à ce programme statistique.

Exactitude des données

Les données d'enquête peuvent être impactées par deux types d'erreurs : les erreurs d'échantillonnage et les erreurs non dues à l'échantillonnage.

Les estimations sont sujettes à des erreurs d'échantillonnage et l'erreur type est utilisée pour exprimer cette erreur. Par exemple, la proportion d'établissements de la population cible qui répondraient OUI à une question donnée est estimée à 50 %, avec une erreur type de 4 %. Si l'échantillonnage était répété, l'estimation devrait se situer entre 46 % et 54 %, 19 fois sur 20. Les règles suivantes, fondées sur l'erreur type, sont utilisées pour attribuer une mesure de la qualité à toutes les estimations de pourcentages.

A = Excellente (0,00 % à moins de 2,50 %)
B = Très bonne (2,50 % à moins de 5,00 %)
C = Bonne (5,00 % à moins de 7,50 %)
D = Acceptable (7,50 % à moins de 10,00 %)
E = À utiliser avec prudence (10,00 % à moins de 15,00 %)
F = Trop peu fiable pour être publiée (supérieure ou égale à 15,00 %, les données sont supprimées)

Les erreurs non dues à l'échantillonnage peuvent survenir pour différentes raisons au cours de la collecte et du traitement des données. La non-réponse, par exemple, est une source importante d'erreurs non dues à l'échantillonnage.

Le sous-dénombrement ou le sur dénombrement de la population, les différences d'interprétation des questions ainsi que les erreurs de consignation et de traitement des données sont d'autres exemples d'erreurs non dues à l'échantillonnage. Ces erreurs sont réduites le plus possible par une conception soignée du questionnaire d'enquête et par une vérification des données d'enquête.

Signaler un problème sur cette page

Quelque chose ne fonctionne pas? L'information n'est plus à jour? Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez?

S'il vous plaît contactez-nous et nous informer comment nous pouvons vous aider.

Avis de confidentialité

Date de modification :