Enquête mensuelle sur les carburants renouvelables (EMCR)

Information détaillée pour janvier 2020

Statut :

Active

Fréquence :

Mensuelle

Numéro d'enregistrement :

5294

Cette enquête vise à recueillir des renseignements sur la disponibilité et l'écoulement des carburants renouvelables au Canada. Ces renseignements constituent un indicateur important de la performance économique canadienne, et tous les échelons de gouvernement s'en servent pour établir des politiques énergétiques éclairées. Le secteur privé utilise également ces renseignements dans le cadre de son processus décisionnel.

Date de la parution - Prévue pour le 23 march 2020

Aperçu

Cette enquête mensuelle recueille des données sur les activités de tous les établissements dont la fonction principale consiste en la production et l'écoulement de biocarburants liquides renouvelables. Ces données sont requises aux fins d'intégration dans les tableaux des entrées-sorties du Système de comptabilité nationale du Canada. En vertu de la Loi sur la statistique, ces données sont mises à la disposition d'autres ministères fédéraux et autorités provinciales dans le cadre d'ententes de partage de données assujetties aux principes intrinsèques de la confidentialité des données. Les données sont aussi destinées à être utilisées par les répondants aux enquêtes, les associations industrielles, les analystes de l'industrie et le grand public.

Période de référence : mois

Période de collecte : 10 jours après la période de référence.

Sujets

  • Consommation et écoulement d'énergie
  • Énergie

Sources de données et méthodologie

Population cible

L'enquête comprend les producteurs d'éthanol et de carburant diésel renouvelable au Canada. L'unité d'enquête sera les établissements.

Élaboration de l'instrument

Les essais effectués par le Centre de ressources en conception de questionnaires (CRCQ) ont été achevés et approuvés.

Les questionnaires ont été élaborés selon les normes de conception de questionnaires de Statistique Canada. La conception a été faite en consultation avec les partenaires de l'enquête, tels que les associations industrielles (p.ex. : Industries renouvelables Canada), les ministères et les répondants clés. Le questionnaire est rempli par le répondant en format Excel et soumis en format électronique.

Les questionnaires font l'objet de révisions périodiques afin de tenir compte des changements qui surviennent dans les activités et les pratiques commerciales.

Échantillonnage

Il s'agit d'un recensement avec plan transversal.

Base de sondage
Il s'agit d'un recensement qui utilise des indicateurs propres à l'enquête dans le Registre des entreprises. (RE)

Unité d'échantillonnage
L'unité d'échantillonnage est l'établissement tel que défini dans le Registre des entreprises (RE) de Statistique Canada.

Échantillonnage et sous-échantillonnage
La taille de l'échantillon pour la période de référence de janvier 2020 pourrait atteindre 30 établissements. Ce nombre peut être révisé en fonction de l'évolution de l'industrie.

Sources des données

Collecte des données pour cette période de référence : 2020-02-10

Il s'agit d'une enquête à participation obligatoire.

Les données sont obtenues directement auprès des répondants et sont tirées de fichiers administratifs.

La méthode de collecte utilisée est électronique. La collecte se fait au moyen d'un gabarit Excel dans le questionnaire électronique. La méthode de saisie utilisée est le PCDE (Portail de collecte des données auprès des entreprises) et l'ESAR (Enquête de suivi et d'analyse des réponses) du PISE (Programme intégré de la statistique des entreprises). La méthode de contact initial utilisée est le courriel et le suivi se fait par téléphone ou courriel. Les répondants peuvent communiquer dans la langue officielle de leur choix. Le temps moyen pour répondre à l'interview et l'enquête est de moins 30 minutes. L'unité d'enquête est l'établissement.

Les données de cette enquête seront combinées à d'autres statistiques sur l'énergie afin de créer un rapport consolidé sur l'énergie.

Voir le(s) Questionnaire(s) et guide(s) de déclaration .

Détection des erreurs

La détection des erreurs fait partie intégrante des activités de collecte et de traitement des données. Des règles de validation sont appliquées aux enregistrements de données durant la collecte afin de repérer les erreurs de déclaration et de saisie. Ces règles permettent de repérer les erreurs potentielles d'après les variations d'une année à l'autre des variables clés, des totaux et des ratios qui dépassent les seuils de tolérance, ainsi que les problèmes de cohérence des données recueillies (p. ex. le total d'une variable n'est pas égal à la somme de ses parties). D'autres règles de validation sont utilisées durant le traitement des données afin de détecter les erreurs ou les incohérences qui subsistent après la collecte. Ces règles comprennent les contrôles de valeurs (p. ex. valeur > 0 et valeur = 0), les contrôles d'égalité linéaire (p. ex. valeur 1 + valeur 2 = valeur totale), les contrôles d'inégalité linéaire (p. ex. valeur 1 = valeur 2) et les contrôles d'équivalence (p. ex. valeur 1 = valeur 2). Les erreurs repérées peuvent être corrigées en suivant le processus de suivi des questionnaires rejetés au contrôle durant la collecte ou par imputation. Les valeurs extrêmes sont aussi signalées comme étant des valeurs aberrantes, à l'aide de méthodes fondées sur la distribution des renseignements recueillis. Les valeurs détectées font ensuite l'objet d'un examen visant à en évaluer la fiabilité. L'examen manuel d'autres unités peut entraîner la détection d'autres valeurs aberrantes. Ces valeurs sont exclues du calcul des ratios et des tendances utilisés pour l'imputation. En général, tous les efforts ont été déployés pour réduire les erreurs non dues à l'échantillonnage, à savoir les erreurs d'omission, de dédoublement, de classification erronée, de déclaration et de traitement.

Imputation

En cas de non-réponse ou de réponses incomplètes au questionnaire ou lorsque les données déclarées sont considérées comme incorrectes aux étapes de la détection des erreurs, on utilise l'imputation pour inscrire les renseignements manquants ou corriger les renseignements incorrects. De nombreuses méthodes d'imputation peuvent être utilisées pour remplir un questionnaire, y compris les modifications manuelles apportées par un analyste. Les techniques statistiques employées pour imputer les données manquantes comprennent : l'imputation déterministe, le remplacement par des données historiques (avec calcul de tendance, s'il y a lieu), le remplacement par des renseignements auxiliaires obtenus auprès d'autres sources, le remplacement fondé sur les relations connues entre les données pour l'unité échantillonnée et le remplacement par des données tirées d'une unité semblable de l'échantillon (appelé imputation par donneur). En général, on commence par imputer les variables clés, qu'on utilise ensuite aux étapes subséquentes pour imputer d'autres variables connexes.

Estimation

On interroge toutes les unités de la population observée. L'estimation des totaux s'effectue par simple agrégation des valeurs de toutes les unités d'estimation qui appartiennent au domaine d'estimation. Les estimations sont calculées pour plusieurs domaines d'intérêt tels que les groupes industriels et les provinces et territoires, en s'appuyant sur les renseignements de classification les plus récents disponibles pour l'unité d'estimation et la période de référence de l'enquête. Il convient de noter que ces renseignements de classification peuvent différer de la classification originale utilisée lors de l'échantillonnage, étant donné que la taille, l'industrie ou l'emplacement correspondant à un enregistrement peuvent avoir changé. Les changements dans la classification se reflètent immédiatement dans les estimations.

Évaluation de la qualité

Cette méthodologie ne s'applique pas.

Contrôle de la divulgation

La loi interdit à Statistique Canada de divulguer toute information recueillie qui pourrait dévoiler l'identité d'une personne, d'une entreprise ou d'un organisme sans son consentement préalable ou sans en être autorisé par la Loi sur la statistique. Diverses règles de confidentialité s'appliquent aux données diffusées ou publiées afin d'empêcher la publication ou la divulgation de toute information jugée confidentielle. Au besoin, des données sont supprimées pour empêcher la divulgation directe ou par recoupement de données reconnaissables.

Révisions et désaisonnalisation

Cette méthodologie ne s'applique pas.

Exactitude des données

L'enquête est un recensement de la population cible. PAr conséquent, le sous-dénombrement est minimal, et le biais dû à la non-réponse est minime. Dans l'éventualité où des changements sont reçus des répondants, les données sont intégrées et les données publiées sont révisées.

Signaler un problème sur cette page

Quelque chose ne fonctionne pas? L'information n'est plus à jour? Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez?

S'il vous plaît contactez-nous et nous informer comment nous pouvons vous aider.

Avis de confidentialité

Date de modification :