Statistiques sur les titres financiers

Information détaillée pour le première trimestre de 2022

Statut :

Active

Fréquence :

Trimestrielle

Numéro d'enregistrement :

5285

Les statistiques sur les titres financiers retracent les émissions et les avoirs en instruments financiers négociables. Les titres financiers incluent les instruments d'emprunt élaborés pour être échangés sur les marchés financiers, tels que les bons du trésor et les obligations, ainsi que les instruments d'actions, tels que les actions cotées en bourse. Les statistiques sont présentées sous forme d'encours (positions) et d'opérations nettes (nouvelles émissions moins les remboursements).

Date de la parution - 9 juin 2022

Aperçu

Les statistiques sur les titres financiers retracent les émissions et les avoirs en instruments financiers négociables. Les définitions et concepts sont cohérents avec les recommandations du manuel sur les titres financiers, définissant les normes internationalement reconnues pour la classification des instruments financiers.

L'information tirée des statistiques sur les titres financiers est un élément important de l'analyse monétaire et financière. Le gouvernement se fonde sur ces statistiques pour évaluer la situation financière du Canada et pour répondre aux questions de stabilités financières. Parmi les autres utilisateurs des données figurent le milieu universitaire, le milieu financier, les médias et le public. Enfin, le Canada en a besoin pour s'acquitter de ses obligations en matière de statistiques envers les organismes supranationaux comme le Fonds monétaire international (FMI), l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) et la Banque des règlements internationaux (BRI).

Période de référence : Trimestre

Période de collecte : Au cours des deux derniers mois du trimestre de référence et au cours du mois qui suit le trimestre de référence

Sujets

  • Balance des paiements internationaux
  • Comptes économiques
  • Finances publiques

Sources de données et méthodologie

Population cible

L'univers englobe tous les émetteurs de titres financiers canadiens. Il peut s'agir d'entreprises ou d'administrations publiques.

Élaboration de l'instrument

Ce type de méthodologie ne s'applique pas à ce programme statistique.

Échantillonnage

Il s'agit d'un recensement.

Ce type de méthodologie ne s'applique pas à ce programme statistique.

Sources des données

Collecte des données pour cette période de référence : 2022-02-01 à 2022-04-30

Il s'agit d'une enquête à participation obligatoire.

Les données sont obtenues directement auprès des répondants, sont tirées de fichiers administratifs et sont dérivées de diverses enquêtes de Statistique Canada et/ou d'autres sources.

La plupart des répondants soumettent des fichiers électroniques via le système de transfert sécurisé de Statistique Canada.

Questionnaires - Les données sont recueillies au moyen de questionnaires mensuels; la participation à ces enquêtes est obligatoire. Les questionnaires sont envoyés le dernier jour ouvrable du mois. Les répondants ont l'instruction de retourner les questionnaires dûment remplis à la Division du commerce et des comptes internationaux dans les trois semaines après la fin du mois.
Un suivi est fait par courriel ou par téléphone.

Les questionnaires et les communications sont offerts dans les deux langues officielles.

"Business and Capital Market Statistics" (BCMS) de la Banque du Canada est utilisé pour les nouvelles émissions et les remboursements de titres canadiens.

Plusieurs sources de données sont combinées pour construire les statistiques sur les titres financiers.

Le programme Opérations internationales du Canada en valeurs mobilières (no d'enregistrement 1535) est utilisé pour la compilation des statistiques sur les titres financiers. Les séries sur les opérations internationales en valeurs mobilières touchent les opérations de portefeuille en actions, obligations et instruments du marché monétaire entre des non-résidents et des résidents du Canada.

Des données sont puisées de diverses autres sources, par exemple la presse financière et des bases de données commerciales du secteur privé.

Voir le(s) Questionnaire(s) et guide(s) de déclaration.

Détection des erreurs

Les données brutes reçues sont revues par des analystes et soumises à une des révisions assurant l'uniformité et la cohérence. On vérifie notamment que la somme des opérations détaillées correspond aux totaux fournis, on s'assure que les codes géographiques, les codes de secteurs et les codes de devises sont valides. Des comparaisons au niveau du volume et de la valeur des encours et des opérations sont réalisées avec leurs niveaux historiques. Au besoin, on assurera un suivi auprès du répondant pour vérifier et corriger les données s'il y a lieu.

Comme plusieurs sources de données sont utilisées, les caractéristiques des entités et des instruments financiers font aussi l'objet d'une validation afin de garantir une certaine uniformité des données. En cas de disparité entre les sources, les données sont vérifiées manuellement afin d'harmoniser l'information.

Imputation

Cette méthodologie ne s'applique pas.

Estimation

Des macro-redressements sont parfois effectués lorsque les données laissent supposer que certaines opérations pourraient avoir été oubliées. On effectue aussi des macro-redressements dans le cas des nouvelles émissions et des remboursements. En ce qui concerne les remboursements, les données produites par le système ne comprennent pas les retraits avant échéance effectués par l'émetteur qui surviennent lorsque les taux d'intérêt baissent.

Évaluation de la qualité

On valide la couverture à l'aide de données administratives, de données commerciales ainsi qu'avec les totalisations des Comptes du Bilan national (no d'enregistrement 1806).

Contrôle de la divulgation

La loi interdit à Statistique Canada de divulguer toute information recueillie qui pourrait dévoiler l'identité d'une personne, d'une entreprise ou d'un organisme sans leur permission ou sans en être autorisé par la Loi sur la statistique. Diverses règles de confidentialité s'appliquent aux données diffusées ou publiées afin d'empêcher la publication ou la divulgation de toute information jugée confidentielle.

Révisions et désaisonnalisation

Les estimations pour chacun des trimestres sont révisées lorsque celles des trimestres suivants, au cours de la même année, sont publiées. Au moment du troisième trimestre de chaque année, des révisions sont effectuées, en général, pour les trois années précédentes. Cette approche est conforme à la politique sur la révision du Système des comptes macroéconomiques du Canada.

Aucun rajustement saisonnier n'est effectué.

Exactitude des données

La couverture est excellente et la qualité des estimations est considérée très élevée.

Les erreurs de traitement peuvent se produire aux divers stades du traitement, comme l'entrée des données, la révision et la totalisation. Des mesures ont été prises pour réduire ces erreurs. Les tabulations sont automatisées pour éliminer l'erreur humaine.

Taux de réponse:
Près de 100 %.

Erreur non due à l'échantillonnage:
Même si on déploie énormément d'efforts pour assurer le respect de normes élevées tout au long des stades de la collecte et du traitement, les estimés qui en résultent se prêtent inévitablement à un certain degré d'erreur non due à l'échantillonnage. L'erreur non due à l'échantillonnage englobe des erreurs de couverture, des erreurs de réponse, et des erreurs de traitement.

Biais de non-réponse:
Les erreurs de non-réponse sont reliées aux répondants pouvant refuser de répondre, étant incapables de répondre ou fournissant leurs réponses trop tard. Le cas échéant, les données sont imputées.

Erreur de couverture:
Les erreurs peuvent découler de listes incomplètes ou d'erreurs de classifications.

Signaler un problème sur cette page

Quelque chose ne fonctionne pas? L'information n'est plus à jour? Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez?

S'il vous plaît contactez-nous et nous informer comment nous pouvons vous aider.

Avis de confidentialité

Date de modification :