Enquête canadienne sur les eaux usées (ECEU)

Information détaillée pour mars 2018 à février 2019

Statut :

Active

Fréquence :

Mensuelle

Numéro d'enregistrement :

5280

MesMesurer, sur une base mensuelle, les charges et la consommation de diverses drogues à partir de l'analyse des eaux usées municipales dans certaines régions métropolitaines.

Date de la parution - 26 août 2019

Aperçu

L'objectif de ce programme expérimental est de suivre dans le temps la consommation de drogues en mesurant la concentration de celles-ci dans les eaux usées. Dans un premier temps, les données sur le cannabis seront diffusées; les données sur d'autres drogues suivront.

La saisie fréquente (c.-à-d. mensuelle) des données permet de produire des estimations plus fiables des tendances en matière de consommation de drogues, plus particulièrement celle de cannabis à la suite de sa légalisation.

La collecte de données à partir des eaux usées a l'avantage de fournir des renseignements sur la consommation de tout type de drogues (en évitant le problème de sous-déclaration), qu'elles soient de sources légales ou illégales. Il est possible d'estimer la part du marché noir en soustrayant des charges de drogues totales présentes dans les eaux usées les charges de drogues associées aux ventes légales.

Période de référence : mois

Période de collecte : La deuxième semaine du mois de référence

Sujets

  • Mode de vie et conditions sociales
  • Santé

Sources de données et méthodologie

Population cible

Usines de traitement des eaux usées à Vancouver, Edmonton, Toronto, Montréal et Halifax.

Élaboration de l'instrument

Ce questionnaire en format Word et Excel est composé de variables compilées par les ingénieurs des stations d'épuration des eaux usées en fonction de la conception et de la zone de couverture de la station d'épuration, des données sur le débit d'eau, des résultats des tests de qualité de l'eau et des conditions météorologiques ou autres événements susceptibles d'avoir un impact sur les résultats. Les éléments du questionnaire ont changé à partir de janvier 2020 et comprennent désormais des questions plus détaillées qui ont été ajoutées pour fournir davantage d'informations sur les différences mensuelles qui pourraient avoir un impact sur les résultats de l'analyse des drogues. Le questionnaire a été élaboré en consultation avec des experts en la matière, des répondants potentiels, des utilisateurs de données et des spécialistes de la conception de questionnaires. Il est soumis chaque mois, par courriel ou par un service de transfert électronique de fichiers (STEF).

Échantillonnage

Il s'agit d'un recensement avec plan transversal.

L'échantillonnage des eaux usées, ainsi que les calculs des charges de drogues ciblées et de leur consommation sont effectués mensuellement pour les cinq régions métropolitaines.

Unité d'échantillonnage:
Usines de traitement des eaux usées.

Sources des données

Il s'agit d'une enquête à participation volontaire.

Les données sont obtenues directement auprès des répondants.

Des ingénieurs d'usines de traitement des eaux usées prélèvent des échantillons d'eaux usées et enregistrent les débits d'eaux usées pendant une période d'une semaine durant le mois de référence. Les échantillons sont envoyés à un laboratoire aux fins d'analyse. Les résultats de l'analyse, ainsi que les débits d'eaux usées enregistrés lors de l'échantillonnage, sont envoyés à Statistique Canada.

L'analyse chimique de métabolites des drogues ciblées dans les eaux usées de même que les débits enregistrés au moment de l'échantillonnage à l'usine de traitement des eaux usées mènent au calcul de la charge de drogues (en unités de poids du métabolite/jour). Pour arriver aux calculs de la consommation des drogues respectives de la population (en unités de poids de la drogue crue/1 000 personnes-jour), les charges de drogues doivent être multipliées par les taux d'excrétion (unités de poids de la drogue crue/unités de poids du métabolite), et normalisées par la suite à l'aide des estimations du Recensement de la population des populations desservies par les usines de traitement des eaux usées respectives.

Détection des erreurs

Les échantillons d'eaux usées sont analysés à trois reprises pour s'assurer de la validité des mesures.

Imputation

Des événements isolés en termes de données manquantes ont nécessité l'imputation des données.

Estimation

L'analyse chimique de métabolites des drogues ciblées dans les eaux usées de même que les débits enregistrés au moment de l'échantillonnage à l'usine de traitement des eaux usées mènent au calcul de la charge de métabolites des drogues (en unités de poids du métabolite/jour). Pour arriver aux estimations de la consommation des drogues respectives dans la population (en unités de poids de la drogue brute/1 000 personnes-jour), les charges de drogues doivent être divisées par des estimations du taux d'excrétion (poids du métabolite excrété/poids de la drogue brute consommée), pertes et puissance de la drogue et doivent ensuite être normalisées en utilisant les estimations des populations qui contribuent à ces eaux usées.

La méthodologie pour dériver les estimations de l'incertitude ont été diffusées.

https://www150.statcan.gc.ca/n1/pub/13-605-x/2019001/article/00006-fra.htm
Estimation de la consommation de cannabis à l'aide de marqueurs dans les eaux usées : document méthodologique, 21 mai 2019.

https://www150.statcan.gc.ca/n1/pub/13-605-x/2019001/article/00011-fra.htm
Estimation de la consommation de cannabis et de drogue au Canada à partir des eaux usées : méthodes d'analyse et information supplémentaire, 26 août 2019.

Évaluation de la qualité

Les données sont vérifiées quant à leur vraisemblance et à leur cohérence. Pour les cas où les concentrations de métabolites de la drogue ciblée ne sont pas fiables, les estimations des charges et de la consommation ne sont pas publiées.

Contrôle de la divulgation

La loi interdit à Statistique Canada de divulguer toute information recueillie qui pourrait dévoiler l'identité d'une personne, d'une entreprise ou d'un organisme sans leur permission ou sans en être autorisé par la Loi sur la statistique. Diverses règles de confidentialité s'appliquent à toutes les données diffusées ou publiées afin d'empêcher la publication ou la divulgation de toute information jugée confidentielle. Au besoin, des données sont supprimées pour empêcher la divulgation directe ou par recoupement de données reconnaissables.

Révisions et désaisonnalisation

Les données peuvent être révisées si des erreurs de calcul sont détectées, lorsque les analyses chimiques sont reprises ou si de nouvelles connaissances scientifiques sont disponibles au sujet des paramètres. Pour le moment, aucun calendrier de révision n'a été établi. Aucune désaisonnalisation n'est effectuée puisque le nombre de mois pour lesquels les données ont été recueillies jusqu'à maintenant est trop faible pour y déceler une tendance saisonnière.

Exactitude des données

Un document technique sera diffusé à une date ultérieure, lequel permettra d'expliquer la contribution de l'incertitude de chaque enregistrement du débit, de l'analyse chimique, des taux d'excrétion et des estimations de la population à l'incertitude des estimations de la consommation de drogues.

Erreur non due à l'échantillonnage:
Un document technique sera diffusé à une date ultérieure, lequel portera sur les sources d'erreurs non dues à l'échantillonnage.

Signaler un problème sur cette page

Quelque chose ne fonctionne pas? L'information n'est plus à jour? Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez?

S'il vous plaît contactez-nous et nous informer comment nous pouvons vous aider.

Avis de confidentialité

Date de modification :