Enquête sur les activités liées à la chaîne d'approvisionnement, de production et de distribution mondiale

Information détaillée pour 2018

Statut :

Active

Fréquence :

Annuelle

Numéro d'enregistrement :

5250

Le but de cette enquête est de mesurer l'ampleur des activités des sociétés canadiennes liées à la chaîne d'approvisionnement, de production et de distribution mondiale. Ces informations sont utilisées pour préparer les statistiques de la Balance des paiements internationaux du Canada, qui constitue un élément important dans l'élaboration du produit intérieur brut (PIB) du Canada. L'information peut aussi être utilisée par Statistique Canada à d'autres fins statistiques et de recherche.

Date de la parution - prévue pour le milieu de 2020

Aperçu

L'enquête collecte des informations liées à l'achat, à la production et à la vente de biens à l'étranger par des entreprises canadiennes. Elle collecte également des informations sur les entreprises canadiennes qui effectuent des travaux de fabrication ou de transformation pour des clients canadiens ou étrangers, ainsi que des informations sur les entreprises canadiennes qui engagent d'autres entreprises canadiennes ou étrangères pour effectuer le même genre de travail.

Période de référence : Annuelle

Période de collecte : Pour l'année 2018, la deuxième année pour laquelle l'enquête existe, le questionnaire sera posté le 15 avril 2019 et la collecte s'effectuera pendant toute l'année jusqu'au 29 novembre 2019.

Sujets

  • Commerce international
  • Comptes économiques
  • Fabrication

Sources de données et méthodologie

Population cible

Toutes les entreprises canadiennes qui sont impliquées dans la chaîne d'approvisionnement, de production et de distribution mondiale.

Élaboration de l'instrument

De 2014 à 2016, des spécialistes de la conception de questionnaires ont testé différentes versions du questionnaire auprès d'une combinaison variée de répondants.

Échantillonnage

Il s'agit d'une enquête transversale par échantillon.

Il s'agit d'une enquête par échantillon d'emplacements commerciaux classés geographiquement et selon le Système de classification des industries de l'Amérique du Nord (SCIAN) 2017 du Canada.

Taille de l'échantillon: 300

Échantillonnage et sous-échantillonnage: Plusieurs sources de données ont été utilisées pour créer l'échantillon. Ces sources contenaient des signaux sur la nature des activités de production mondiale dans lesquelles ces entreprises étaient impliquées. Les répondants ont donc été choisis selon le type d'activités de production mondiale dans lesquels ils ont participé dans leurs industries.

Sources des données

Collecte des données pour cette période de référence : 2019-04-15 à 2019-11-29

Il s'agit d'une enquête à participation obligatoire.

Les données sont obtenues directement auprès des répondants.

Les données sont recueillies principalement à l'aide d'un questionnaire électronique. Un suivi sur les non-réponses et pour la validation des données est effectué par téléphone ou télécopieur.

Une stratégie de remplacement des données d'enquête par des données administratives a été instaurée afin de réduire le fardeau du répondant et les coûts d'enquête.

Cette stratégie consiste à utiliser les données provenant du premier échantillon afin d'idenfier les biens qui passent la frontière sans changer de propriété. Dès que les résults seront disponibles, des données de remplacement pourraient être utilisées pour produire des estimés sur de tels biens au niveau national pour l'élaboration du produit intérieur brut (PIB) du Canada.

L'intégration des données combine les données de multiples sources de données, y compris les données d'enquête recueillies auprès des répondants, les données administratives de l'Agence des services frontaliers du Canada et d'autres formes de données auxiliaires, le cas échéant. Au cours du processus d'intégration, les données sont importées, transformées, validées, agrégées et couplées à partir des différents fournisseurs de données selon les formats, les structures et les niveaux requis pour être traitées. Les données administratives sont également utilisées comme source de données auxiliaire pour l'édition et l'imputation lorsque des données provenant des répondants sont manquantes.

Voir le(s) Questionnaire(s) et guide(s) de déclaration .

Détection des erreurs

De multiples contrôles sont intégrés à l'application de saisie de données afin de comparer les données inscrites à des valeurs inhabituelles et de détecter des incohérences logiques. Lorsqu'une réponse est rejetée à la vérification, l'intervieweur est invité à corriger l'information (avec l'aide du répondant, au besoin). L'intervieweur a la possibilité d'outrepasser la plupart des rejets à la vérification lorsqu'il n'est pas possible de résoudre l'incohérence apparente.

Imputation

En cas de non-réponse ou de réponses incomplètes au questionnaire ou lorsque les données déclarées sont considérées comme incorrectes aux étapes de la détection des erreurs, on utilise l'imputation pour compléter ou corriger les renseignements. De nombreuses méthodes d'imputation peuvent être utilisées pour compléter un questionnaire, y compris les modifications manuelles apportées par un analyste. Les techniques statistiques automatisées employées pour imputer les données manquantes comprennent : l'imputation déterministe, le remplacement par des données historiques (avec calcul de tendance, s'il y a lieu), le remplacement par des renseignements auxiliaires obtenus auprès d'autres sources, le remplacement fondé sur les relations connues entre les données pour l'unité échantillonnée et le remplacement par des données tirées d'une unité semblable de l'échantillon (appelé imputation par donneur). En général, on commence par imputer les variables clés, qu'on utilise ensuite aux étapes subséquentes pour imputer d'autres variables connexes.

L'imputation permet de produire un fichier de micro données complet et cohérent qui couvre toutes les variables d'enquête.

Estimation

Les métadonnées seront fournies au moment de la diffusion.

Évaluation de la qualité

Avant la publication, on analyse les résultats combinés de l'enquête afin d'en évaluer la comparabilité. Il s'agit généralement d'un examen détaillé des réponses individuelles (particulièrement pour les grandes entreprises), de la conjoncture économique générale, de la cohérence avec les résultats de l'indicateur économique connexe, des tendances historiques et des renseignements d'autres sources externes (p. ex. associations, publications spécialisées, articles de journaux).

Contrôle de la divulgation

La loi interdit à Statistique Canada de divulguer toute information recueillie qui pourrait dévoiler l'identité d'une personne, d'une entreprise ou d'un organisme sans leur permission ou sans en être autorisé par la loi. Diverses règles de confidentialité s'appliquent à toutes les données diffusées ou publiées afin d'empêcher la publication ou la divulgation de toute information jugée confidentielle. Au besoin, des données sont supprimées pour empêcher la divulgation directe ou par recoupement de données reconnaissables.

Afin de prévenir la divulgation d'information, l'analyse de la confidentialité des variables financières et de marchandises est effectuée au moyen du Système G-CONFID. G-CONFID est utilisé pour l'analyse primaire de la confidentialité ainsi que pour la suppression secondaire (divulgation par recoupement). La divulgation directe ou la confidentialité primaire peut se produire lorsque la valeur dans une cellule de totalisation se compose de peu de déclarants ou lorsque la cellule est dominée par quelques entreprises. La divulgation par recoupement peut se produire lorsque des renseignements confidentiels peuvent être extraits indirectement en rassemblant des renseignements provenant de différentes sources ou séries de données.

Révisions et désaisonnalisation

Cette méthodologie ne s'applique pas à ce programme statistique.

Exactitude des données

Toutes les enquêtes sont sujettes aux erreurs d'échantillonnage et aux erreurs non dues à l'échantillonnage. Les erreurs d'échantillonnage se produisent parce que les estimations proviennent d'un échantillon de la population plutôt que de la population entière. Les erreurs non dues à l'échantillonnage ne sont pas liées à l'échantillonnage et peuvent survenir pour différentes raisons au cours de la collecte et du traitement des données. La non-réponse, par exemple, est une source importante d'erreurs non dues à l'échantillonnage. Le sous dénombrement ou le surdénombrement de la population, les écarts dans l'interprétation des questions ainsi que les erreurs d'enregistrement, de codage et de traitement des données sont d'autres exemples d'erreurs non dues à l'échantillonnage. Dans la mesure du possible, ces erreurs sont réduites au minimum par la conception minutieuse du questionnaire d'enquête, la vérification des données de l'enquête et le suivi auprès des non-répondants afin de maximiser les taux de réponse.

Des mesures de l'erreur d'échantillonnage sont calculées pour chaque estimation. De plus, lorsqu'il y a de la non-réponse, celle-ci est prise en compte et la qualité est réduite en fonction de son importance dans l'estimation. Sont aussi fournis d'autres indicateurs de la qualité tels que le taux de réponse.

L'erreur d'échantillonnage et le taux de non-réponse sont combinés en un seul code d'évaluation de la qualité. Ce code utilise les lettres de A à F où A indique que les données sont d'excellente qualité et F signifie qu'elles ne sont pas fiables. Les estimations de qualité F ne sont pas publiées. Ces codes d'évaluation de la qualité peuvent être demandés et doivent toujours être pris en considération.

Les indicateurs de qualités indiquent ce qui suit : A - Excellent ; B - Très bon; C - Bon; D - Acceptable; E - À utiliser avec prudence; F - Trop peu fiable pour être publié.

Date de modification :