Enquête annuelle sur la production minérale

Information détaillée pour 2020

Statut :

Active

Fréquence :

Annuelle

Numéro d'enregistrement :

5246

L'Enquête annuelle sur la production minérale porte sur le secteur minier canadien. Cette enquête permet de recueillir les données financières et les informations sur les produits nécessaires à l'analyse statistique des industries des minéraux et des métaux au Canada.

Date de la parution - 19 juillet 2021 (données provisoires); 10 mars 2022 (données provisoires)

Aperçu

Cette enquête annuelle vise à recueillir des renseignements sur la production minérale non combustible au Canada. Elle vise tous les établissements dont les activités principales sont l'exploitation de mines et de carrières, ainsi que ceux dont les activités commerciales secondaires sont liées au secteur minier. Les données sont recueillies à l'aide de plusieurs types de questionnaires portant sur plusieurs industries du secteur minier, telles que les métaux, les non-métaux ainsi que les agrégats, l'argile et les minéraux réfractaires.

Les principales statistiques de l'industrie minière (revenus, salaires et traitements, coût des matières premières et fournitures utilisées, coût en énergie et en approvisionnement en eau, stocks, etc.), ainsi que les informations sur les produits fabriqués et consommés sont recueillies dans le cadre de cette enquête.

Les statistiques sur la production minérale non combustible sont essentielles à la prise de décisions éclairées par les administrations publiques fédérales, provinciales et territoriales, ainsi que par l'industrie minière. Un grand nombre d'acteurs économiques ont besoin de ces statistiques, y compris les entreprises individuelles et les associations commerciales; les administrations publiques fédérales, provinciales, territoriales et municipales; les organismes internationaux et les particuliers. Au sein de Statistique Canada, les données sont utilisées par le Système de comptabilité nationale du Canada pour alimenter, entre autres, le calcul du produit intérieur brut (PIB). En outre, les résultats de cette enquête sont utilisés par Ressources naturelles Canada pour effectuer des analyses dans le but de fournir des conseils stratégiques éclairés en matière d'investissement, de développement industriel et régional, de politiques commerciales et tarifaires, ainsi que de mise en valeur et de gestion des ressources naturelles.

Période de référence : La période de déclaration correspond à l'exercice financier de 12 mois se terminant entre le 1e avril de l'année de référence et le 31 mars de l'année suivante.

Sujets

  • Fabrication
  • Minéraux non métalliques et métaux
  • Ressources naturelles

Sources de données et méthodologie

Population cible

L'Enquête annuelle sur la production minérale cible tous les établissements dont l'activité principale ou secondaire est l'extraction, l'enrichissement ou toute autre activité liée à la préparation des minéraux métalliques et non métalliques.

Les établissements menant des activités associées à la production de sable, de gravier et de pierre participent également à l'enquête.

En vertu du Système de classification des industries de l'Amérique du Nord (SCIAN), les installations minières cibles sont classées dans les sous-secteurs SCIAN 212 et les groupes d'industries SCIAN 2122 et 2123.

Élaboration de l'instrument

L'Enquête annuelle sur la production minérale est menée dans le cadre du Programme intégré de la statistique des entreprises (PISE) à travers la plateforme sécurisée de questionnaire électronique.

Échantillonnage

Il s'agit d'un recensement.

Tous les établissements de l'industrie de l'extraction de minerais métalliques et de minerais non métalliques au Canada font partie de l'échantillon de cette enquête.

En ce qui concerne les établissements dont l'activité secondaire est la production de sable, de gravier et de pierre, la population à tirage nul comprend toutes les unités hors du SCIAN de l'industrie minière ayant une valeur de production inférieure à 10000.

Sources des données

Collecte des données pour cette période de référence : 2021-05-03 à 2021-09-30

Les données sont tirées de fichiers administratifs et sont dérivées de diverses enquêtes de Statistique Canada et/ou d'autres sources.

Les données sont principalement recueillies à l'aide de fichiers électroniques acheminés par mode de transmission sécuritaire. Les répondants ont aussi la possibilité de répondre par interview téléphonique. Le suivi en cas de non-réponse et aux fins de validation des données peut être effectué par téléphone ou par courriel.

Les données peuvent également être obtenues à partir de fichiers administratifs et dérivées de diverses enquêtes de Statistique Canada et/ou d'autres sources.

Voir le(s) Questionnaire(s) et guide(s) de déclaration.

Détection des erreurs

La détection des erreurs fait partie intégrante tant des activités de collecte que de traitement des données. Les données reçues au moyen de questionnaires d'enquête font l'objet de processus complets de vérification, à la fois par des analystes du domaine spécialisé et par des validations automatisées au sein du système de production. Ces vérifications permettent de repérer les erreurs potentielles en se basant sur les variations d'une année à l'autre des variables clés, des totaux et des ratios qui dépassent les seuils de tolérance, ainsi que les problèmes de cohérence des données recueillies (par exemple, le total d'une variable n'est pas égal à la somme de ses parties). Lorsque des erreurs sont repérées, celles-ci sont corrigées en suivant le processus de suivi des questionnaires rejetés au contrôle durant la collecte. Les valeurs extrêmes sont en outre désignées comme valeurs potentiellement aberrantes, à l'aide de méthodes automatisées fondées sur la distribution des renseignements recueillis. Ces valeurs détectées font ensuite l'objet d'un examen visant à en évaluer la fiabilité. Le cas échéant, il est possible de devoir communiquer avec le répondant pour confirmer les données.

Imputation

Les données de l'Enquête annuelle sont imputées pour prendre en compte des données d'enquête partielles et des cas de non-réponse.

En cas de non-réponse ou lorsque des questionnaires partiellement remplis sont transmis, l'imputation est utilisée pour remplacer les valeurs manquantes. L'imputation permet de produire un fichier de micro-données complet et cohérent qui couvre toutes les variables de l'enquête. Après l'imputation, le personnel du programme de la production minière effectue une analyse approfondie des réponses qui ont été imputées.

Au début de la période de déclaration suivante, les valeurs imputées pour les deux mois précédents sont remplacées par des données réelles reçues des répondants ayant répondu tardivement et des estimations finales sont produites.

L'imputation des valeurs manquantes est principalement basée sur des données historiques. Différents types de méthodes d'imputation sont utilisés pour cette enquête, y compris les valeurs déclarées pour la période de référence précédente, les données historiques utilisant une tendance et l'imputation utilisant des enregistrements similaires. Selon les variables à imputer, il existe un ordre de préférence qui permet d'obtenir une imputation de qualité supérieure.

Estimation

Toutes les unités observées dans la population sont ciblées par l'enquête, à l'exception des exploitations d'extraction et de carrières de sable, de gravier et de pierre où la population à tirage nul est composée de toutes les unités hors du SCIAN de l'industrie minière ayant une valeur de production inférieure à 10000.

Les totaux sont estimés à l'aide d'une simple agrégation des valeurs de toutes les unités figurant dans le domaine d'estimation. Les estimations sont calculées pour plusieurs domaines d'intérêt comme les groupes de minéraux et les provinces et territoires.

Les établissements pour lesquels l'extraction de sable et de gravier est une activité secondaire, et dont l'activité principale ne relève pas de l'industrie minière, ne sont pas pris en compte dans les estimations car leur contribution est faible par rapport au total de la population.

Évaluation de la qualité

La plupart des erreurs de déclaration et de saisie de données sont corrigées au moyen de la modification manuelle, de la vérification de contrôle automatisée et de procédures complexes d'examen des données. Des procédures de contrôle qualitatif rigoureuses permettent de veiller à ce que la collecte, la codification ainsi que le traitement des données soient effectués avec le plus de précision possible.

Des vérifications sont appliquées à toutes les données reçues. Les ensembles de données définitifs de l'enquête font l'objet d'une analyse rigoureuse, afin d'assurer la comparabilité avec les tendances observées dans les séries de données historiques, autant que possible. De plus, des statistiques de la production minérale de divers organismes provinciaux et territoriaux et d'autres organismes statistiques sont comparées aux agrégats de la production minérale tirés de cette enquête, afin d'évaluer et d'assurer la qualité et la cohérence des séries de données.

Contrôle de la divulgation

La loi interdit à Statistique Canada de divulguer toute information recueillie pouvant dévoiler l'identité d'une personne, d'une entreprise ou d'un organisme sans leur consentement ou sans en être autorisé par la Loi sur la statistique. Diverses règles de confidentialité s'appliquent à toutes les données diffusées ou publiées, afin d'empêcher la publication ou la divulgation de toute information jugée confidentielle. Au besoin, des données sont supprimées pour empêcher la divulgation directe ou par recoupements de données pouvant permettre l'identification.

Afin de prévenir la divulgation d'information, l'analyse de la confidentialité des variables financières et de marchandises est effectuée au moyen du Système G-CONFID. G-CONFID est utilisé pour l'analyse primaire de la confidentialité ainsi que pour la suppression secondaire (divulgation par recoupement). La divulgation directe ou la confidentialité primaire peut se produire lorsque la valeur dans une cellule de totalisation se compose de peu de déclarants ou lorsque la cellule est dominée par quelques entreprises. La divulgation par recoupement peut se produire lorsque des renseignements confidentiels peuvent être extraits indirectement en rassemblant des renseignements provenant de différentes sources ou séries de données.

Révisions et désaisonnalisation

Les données annuelles les plus récentes font l'objet d'une politique de révision d'une année, se basant sur des informations à jour et aussi pour prendre en compte les réponses tardives.

Exactitude des données

Le taux de réponse pondéré pour l'Enquête annuelle sur la production minérale était de 75,6 % pour la collecte des données de l'année de référence 2020.

Signaler un problème sur cette page

Quelque chose ne fonctionne pas? L'information n'est plus à jour? Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez?

S'il vous plaît contactez-nous et nous informer comment nous pouvons vous aider.

Avis de confidentialité

Date de modification :