Indice des prix des services d'architecture, de génie et de services connexes (IPSAGC)

Information détaillée pour troisième trimestre de 2019

Statut :

Active

Fréquence :

Trimestrielle

Numéro d'enregistrement :

5196

Le but de cette enquête est de mesurer les variations des prix des services d'architecture, de génie, et de services connexes sur une base trimestrielle.

Date de la parution - 6 décembre 2019

Aperçu

L'Indice des prix des services d'architecture, de génie et de services connexes (IPSAGC) est une enquête longitudinale menée tous les trimestres qui sert à recueillir des renseignements sur les prix des services d'architecture, de genie et d'arpentage et de cartographie. Les services d'architecture sont divisés en deux catégories : architecture et architecture paysagère. Les services d'arpentage et de cartographie sont répartis en catégories géophysiques et non géophysiques.

La série de l'IPSAGC est un indicateur utile de l'activité économique du groupe des services d'architecture, génie et services connexes et peut également être utilisée comme outil supplémentaire pour évaluer le rendement, surveiller les coûts, évaluer les contrats et comparer les références. En outre, l'IPSAGC est utilisé par le Système canadien des comptes macroéconomiques (SCCM) pour établir des estimations de la valeur ajoutée réelle du produit intérieur brut (PIB) dans l'industrie et pour mesurer les variations de la productivité.

Afin de suivre le prix des services de qualité constante au fil du temps, cette enquête adopte l'approche d'établissement des prix fondé sur un modèle. Le « modèle » est l'élément de base de la méthode d'établissement des prix fondé sur un contrat modèle, utilisée aux fins de cette enquête et par de nombreux autres organismes nationaux de statistique. Le modèle a pour but de saisir des détails réalistes des composantes du prix (coût de la main-d'oeuvre directe, frais généraux, bénéfices et autres coûts directs applicables) d'un projet typique. Bien que des ajustements puissent être apportés de temps à autre, le modèle est destiné à demeurer statique afin de mesurer uniquement les variations découlant des composantes du prix.

Activité statistique

L'IPSAGC s'inscrit dans le programme de l'Indice des prix à la production pour les services (IPPS) de Statistique Canada.

Le programme de l'IPPS établit et produit des indices des prix pour plusieurs catégories de services commerciaux. Cette initiative vient combler une importante lacune statistique dans le domaine des statistiques économiques et a donné lieu à une série plus complète d'indices des prix des services. Ces indices permettent à Statistique Canada de produire des estimations plus précises de la valeur ajoutée réelle produit intérieur brut (PIB) et des fluctuations de la productivité.

Période de référence : La période de temps pour laquelle la valeur de 100 est attribuée à l'IPSAGC; en ce moment, il s'agit de l'année 2018.

Période de collecte : La collecte de données se déroule sur une période de huit semaines, à compter du 15e jour (ou du prochain jour ouvrable) du deuxième mois de chaque trimestre.

Sujets

  • Indices des prix des services
  • Prix et indices des prix

Sources de données et méthodologie

Population cible

La population cible est composée d'établissements classifiés dans le Registre des entreprises de Statistique Canada comme faisant partie de la catégorie SCIAN 5413 - Architecture, génie et services connexes. L'IPSAGC recueillera des données auprès des cinq industries classées dans ce groupe, en l'occurrence :

- 541310 Services d'architecture
- 541320 Services d'architecture paysagère
- 541330 Services de génie
- 541360 Services de prospection et de levé géophysiques
- 541370 Services d'arpentage et de cartographie (sauf les levés géophysiques)

La population cible diffère de la population observée en ce que les entreprises faisant partie des 10 centiles inférieurs du revenu dans le groupe 5413 du SCIAN sont exclues de la population observée afin d'alléger le fardeau de réponse des plus petites entreprises.

Élaboration de l'instrument

En août 2015, le premier questionnaire électronique de l'IPSAGC a été envoyé aux répondants. Ce questionnaire électronique a été conçu d'après la version papier du questionnaire. Au printemps de 2015, il a été mis à l'essai auprès de groupes de discussion constitués de vrais répondants. Ces essais ont été menés par le Centre de ressources en conception de questionnaires de Statistique Canada à Montréal, à Toronto et à Calgary.

Échantillonnage

Il s'agit d'une enquête par échantillon avec un volet transversal et un volet longitudinal.

L'échantillon cible est composé de 700 établissements.

La taille de l'échantillon total a d'abord été attribuée à chaque industrie du SCIAN en fonction du revenu, puis les unités supplémentaires ont été ajoutées afin d'atteindre un nombre minimal d'unités échantillonnées dans chaque région géographique.

Sources des données

Il s'agit d'une enquête à participation obligatoire.

Les données sont obtenues directement auprès des répondants.

La collecte des données se déroule sur une période de huit semaines, laquelle commence le 15e jour du deuxième mois de chaque trimestre.

Le questionnaire électronique du Rapport sur les prix des services d'architecture, de génie, d'arpentage et de cartographie est utilisé pour recueillir les données de cinq des huit industries qui, ensemble, représentent environ 85 % des recettes du groupe 5413 du Système de classification des industries de l'Amérique du Nord (SCIAN).

Avant d'envoyer le questionnaire électronique, Statistique Canada entreprend un processus d'initialisation afin de déterminer le nouveau participant (répondant) à l'enquête le mieux placé pour le remplir. Il s'agit habituellement d'un gestionnaire de projet, d'un ingénieur, d'un architecte ou d'un spécialiste des devis qui est en mesure de fournir des estimations des frais ou des prix.

Après la sélection de l'échantillon, les nouveaux répondants sont renseignés sur l'enquête au moyen d'appels téléphoniques. Au cours de cette première phase de collecte des données, on aide les répondants à sélectionner un projet représentatif pour lequel l'entreprise fournit des services d'architecture, de génie ou d'arpentage et de cartographie. Les services et les frais accessoires du projet sont ensuite utilisés en guise de modèle pour lequel les prix et leurs caractéristiques (spécifications) seront surveillés.

Pendant le processus de collecte, un courriel est envoyé au répondant pour l'inviter à ouvrir une session et à remplir le questionnaire. S'il tarde à envoyer son questionnaire rempli ou s'il faut obtenir des précisions concernant ses réponses, on communique de nouveau avec lui. Dans le cas des questionnaires en retard, il peut être nécessaire de communiquer plusieurs fois avec le répondant, y compris en envoyant un courriel de rappel pour obtenir une réponse.

Voir le(s) Questionnaire(s) et guide(s) de déclaration .

Détection des erreurs

Un ensemble de procédures systématisées de détections d'erreurs est en place pour détecter les valeurs aberrantes et de possibles erreurs de déclaration. Les enregistrements qui échouent aux vérifications sont examinés et corrigés au besoin ou donnent lieu à un suivi auprès du répondant. Par exemple, on communique avec le répondant pour vérifier une augmentation ou une diminution du prix d'un contrat qui est plus prononcée que la moyenne.

Une boîte de dialogue avec de multiples choix de réponses est aussi proposée aux répondants sur le questionnaire pour les aider à fournir les raisons des changements de prix ou de l'absence de tels changements. Les répondants sont également encouragés à apporter des précisions dans la section des commentaires du questionnaire. Les raisons de ces changements font l'objet d'un examen pour en vérifier la cohérence avec les données et sont ensuite quantifiées et analysées.

Du temps et des efforts sont consacrés à maintenir la constance des spécifications afin que seules les variations pures de prix soient mesurées. Certains renseignements sont aussi recueillis afin de s'assurer, dans la mesure du possible, que les données recueillies correspondent aux mêmes spécifications au fil du temps. Le prix constant de qualité servira ensuite aux estimations du SCCM du PIB en dollars constants.

Imputation

Pour les données provisoires, les estimations sont imputées pour les répondants qui n'ont pu répondre à temps ou qui ont déclaré des valeurs non fiables, tandis que les réponses tardives sont intégrées aux indices révisés (dans les diffusions subséquentes). L'imputation se fait automatiquement à l'étape de l'estimation; les moyennes de groupe par sous-groupe et par région sont calculées en fonction des enregistrements disponibles aux fins d'imputation.

Estimation

Les données sur les prix recueillies aux fins de l'IPSAGC représentent le prix que l'entreprise demanderait si le contrat sélectionné était exécuté au cours de la période de déclaration actuelle (c.-à-d. le trimestre actuel).

Des estimations sont produites en calculant une moyenne pondérée des prix relatifs selon l'industrie, lesquels sont enchaînés pour former une série d'indices.

Les pondérations sont établies en fonction des données obtenues de la Division du Registre des entreprises de Statistique Canada.

Des estimations des indices sont produites en calculant une moyenne pondérée des prix relatifs selon l'industrie, lesquels sont enchaînés pour former une série d'indices.

Avec l'introduction d'un nouveau panier, les estimations historiques sont enchaînées au nouveau panier afin de préserver les variations historiques d'une période à l'autre. Cela est réalisé en calculant un coefficient d'enchaînement pour chacune des séries d'indices; ce coefficient représente le rapport entre la nouvelle série d'indices (2018=100) pendant la période de chevauchement et l'ancienne série d'indices (2013=100). Ce coefficient d'enchaînement est appliqué ensuite aux séries de données historiques afin de les faire monter ou baisser au niveau du nouvel indice.

À l'heure actuelle, la période de chevauchement de l'IPSAGC est le premier trimestre de 2018.

Évaluation de la qualité

Une évaluation approfondie de la qualité est menée avant la diffusion des estimations. Cette évaluation est fondée sur deux éléments clés de la qualité, soit l'exactitude et la cohérence, conformément aux lignes directrices sur la validation des produits statistiques de Statistique Canada.

La stratégie de collecte des données est conçue de manière à ce que les taux de réponse ciblés soient atteints à chaque cycle. Les analystes portent une attention particulière à cette mesure et prennent les dispositions appropriées pour s'assurer que la couverture de l'enquête est exhaustive. Une attention spéciale est également accordée afin de garantir que les produits ou services échantillonnés sont représentatifs des opérations qui se déroulent réellement sur le marché. Ces deux activités, essentielles à la qualité globale des estimations, sont effectuées de manière systématique.

Les analystes entreprennent également des activités de validation complémentaires à chaque cycle pour assurer la cohérence des estimations d'enquête. Ces activités sont l'analyse de la variation des prix d'une période à l'autre et l'analyse des tendances à l'échelle des entreprises ou des sociétés, des industries, des sous-secteurs et des secteurs, la certification des principaux contributeurs aux variations de prix, ainsi que la comparaison des estimations aux autres sources de données connexes. L'analyse contextuelle des résultats de l'enquête est également réalisée à la lumière des conditions économiques qui prévalent.

Les consultations avec les intervenants appropriés sont aussi entreprises sur une base périodique. Des forums auxquels participent d'autres analystes de Statistique Canada, des intervenants de l'industrie et des partenaires d'autres organismes nationaux et internationaux de statistique fournissent de précieux renseignements qui orientent l'élaboration et les activités de recherche du programme.

Contrôle de la divulgation

La loi interdit à Statistique Canada de divulguer toute information recueillie qui pourrait dévoiler l'identité d'une personne, d'une entreprise ou d'un organisme sans son consentement ou sans en être autorisé par la Loi sur la statistique. Diverses règles de confidentialité s'appliquent à l'ensemble des données diffusées ou publiées afin d'empêcher la publication ou la divulgation de tout renseignement jugé confidentiel. Au besoin, des données sont supprimées pour empêcher la divulgation directe ou par recoupement de renseignements identificatoires.

Les données recueillies sont converties dans un indice de prix, et elles sont publiées sous cette forme. Il n'est donc pas possible d'identifier les fournisseurs des données brutes sur les prix

Révisions et désaisonnalisation

Les données ne sont pas désaisonnalisées. Une période de révision est prévue, en plus d'une révision annuelle dont les résultats sont diffusés en même temps que les données du deuxième trimestre de l'année de référence suivante.

Exactitude des données

La précision statistique de cet indice dépend des données sur les prix et des données servant à calculer la pondération. Les données sur les prix proviennent d'une enquête-échantillon et les pondérations sont obtenues à partir du Registre des entreprises de Statistique Canada, et ces deux sources sont par conséquent sujettes à leurs propres erreurs.

La qualité des données sur les prix dépend en grande partie du taux de réponse et du degré d'imputation de l'enquête. À cet égard, on juge que l'information sur les prix est de grande qualité, car le taux de réponse est d'environ 70 % et le degré d'imputation est minimal.

Bien que l'IPSAGC se fonde sur une méthodologie d'enquête sur échantillon pour obtenir les renseignements nécessaires, les intervalles de confiance ne sont pas actuellement estimés en raison de la nature longitudinale des séries d'indices des prix. Les indices ne sont diffusés que pour les niveaux d'agrégation statistiquement fiables.

Date de modification :