Base de données longitudinales sur l'immigration (BDIM)

Information détaillée pour 2018

Statut :

Active

Fréquence :

Annuelle

Numéro d'enregistrement :

5057

La Base de données longitudinales sur l'immigration comprend des données détaillées et fiables sur la performance et les répercussions des programmes d'immigration.

Date de la parution - 16 décembre 2019

Aperçu

La Base de données longitudinales sur l'immigration (BDIM) comprend des données administratives sur les immigrants depuis 1952 et les résidents non permanents depuis 1980. Les résultats de cette population sont disponibles au moyen des fichiers de données fiscales depuis 1982. La BDIM fournit des renseignements détaillés et fiables sur la situation socioéconomique des immigrants après leur admission, tels que le revenu d'emploi et la mobilité. Elle relie les résultats à court et à long terme aux caractéristiques à l'admission, telles que la catégorie d'admission de l'immigrant, son pays d'origine et sa connaissance des langues officielles. La base de données fournit également de l'information sur l'expérience canadienne préalable à l'admission, sur l'obtention de la citoyenneté depuis 2005 et des détails sur l'admission des immigrants économiques. Les salaires et traitements, la situation familiale des enfants immigrants, et la participation aux services d'intégration depuis 2013 sont aussi disponibles.

Statistique Canada gère cette base de données pour le consortium fédéral-provincial dirigé par Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada.

Période de référence : Année civile

Période de collecte : Annuelle. Données d'immigration : consolidées annuellement. Données fiscales (T1) : remplis au printemps suivant l'année de référence. Les fichiers T1 pour l'année fiscale « y » sont reçus de l'Agence de Revenu du Canada durant l'année « y + 2 ».

Sujets

  • Diversité ethnique et immigration
  • Éducation, formation et compétences
  • Marché du travail et revenu
  • Mobilité et migration
  • Population et démographie

Sources de données et méthodologie

Population cible

La Base de données longitudinales sur l'immigration comprend tous les immigrants admis au Canada depuis 1952 et tous les résidents non permanents depuis 1980. Les résultats de cette population sont disponibles au moyen des fichiers de données fiscales depuis 1982.

Élaboration de l'instrument

Ce type de méthodologie ne s'applique pas à ce programme statistique.

Échantillonnage

Il s'agit d'un recensement avec plan longitudinal.

Aucun échantillonnage n'est fait, les données étant recueillies pour toutes les unités de la population cible.

Sources des données

Les données sont tirées de fichiers administratifs.

La Base de données longitudinales sur l'immigration (BDMI) regroupe des données d'immigration provenant de la Base de données longitudinales sur l'immigration, des données fiscales provenant de l'agence du Revenu du Canada, et la date de décès provenant de la Base canadienne de données sur la mortalité.

Chaque année, la BDIM est mise à jour avec une nouvelle cohorte d'immigrants, les nouveaux résidents non permanents, les données sur la citoyenneté, les données sur les services d'établissement et les nouvelles données fiscales. Les données fiscales des années précédentes peuvent être ajoutées ultérieurement si les données sur les personnes sont appariées par la suite

Détection des erreurs

Les microdonnées sur l'immigration sont soumises à une série de vérifications avant le couplage afin de s'assurer qu'il n'y a pas d'enregistrements en double et qu'il ne manque pas de données obligatoires pour l'appariement. Des contrôles logiques, la vérification de l'étendue ainsi que la vérification du contenu sont effectués à cette étape pour améliorer la qualité des données dans les fichiers. Après le couplage, les valeurs extrêmes et les renseignements manquants nécessaires aux dérivations sont cernés. Le logiciel SAS est utilisé pour ces processus.

Imputation

Les variables d'immigration au sujet du niveau de scolarité ont été imputées en raison des taux élevés de non-réponse partielle pour les années d'admission 2011 à 2018.

Estimation

Cette méthodologie ne s'applique pas à ce programme statistique.

Évaluation de la qualité

Une série de tableaux de vérification est produite après chaque mise à jour pour évaluer la qualité de l'appariement. Ceux-ci fournissent des tendances historiques permettant de comparer les comptes avec les données des années antérieures selon les principales caractéristiques. Les taux de couverture sont produits pour évaluer si le processus d'appariement a réussi.

Contrôle de la divulgation

La Loi interdit à Statistique Canada de rendre publique toute donnée susceptible de révéler de l'information obtenue en vertu de la Loi sur la statistique et se rapportant à toute personne, entreprise ou organisation reconnaissable sans que cette personne, entreprise ou organisation le sache ou y consente par écrit. Diverses règles de confidentialité s'appliquent à toutes les données diffusées ou publiées afin d'empêcher la publication ou la divulgation de toute information jugée confidentielle. Au besoin, des données sont supprimées ou arrondies pour prévenir la divulgation directe ou par recoupement de données reconnaissables.

L'utilisation des données de la Base de données longitudinales sur l'immigration est soumise aux restrictions de Statistique Canada relatives à la confidentialité et à la protection de la vie privée, pour éviter que des renseignements personnels ne soient divulgués. Les micro-enregistrements ne sont pas diffusés aux utilisateurs et toutes les données agrégées font l'objet d'une suppression ou d'un arrondissement.

Révisions et désaisonnalisation

Cette méthodologie ne s'applique pas à ce programme statistique.

Exactitude des données

La Base de données longitudinales sur l'immigration (BDIM) intègre les données administratives sur l'immigration avec les fichiers des familles T1 (FFT1) et les fichiers supplémentaires T4 au moyen d'appariements probabilistes. Parmi les immigrants admis entre 1980 et 2016, 85,6 % étaient liés à au moins un enregistrement FF T1. Les détails sur l'exactitude des données relatives aux informations du FFT1 peuvent être consultés sous la rubrique FFT1 (numéro d'enregistrement 4105). Parmi les immigrants admis entre 1980 et 2017, 66,7 % étaient couplés à au moins un feuillet T4, tandis que 52,3 % des résidents non permanents ayant un permis actif entre 1980 et 2017 étaient couplés.

Les fichiers d'immigration passent par un processus de validation pour s'assurer de l'exactitude de l'ensemble des codes et faire des comparaisons avec les fichiers de l'année précédente.

Aucun coefficient de variation n'est produit pour les estimations puisque la BDIM est considérée comme un recensement de tous les immigrants pour les années de référence.

Documentation

Signaler un problème sur cette page

Quelque chose ne fonctionne pas? L'information n'est plus à jour? Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez?

S'il vous plaît contactez-nous et nous informer comment nous pouvons vous aider.

Avis de confidentialité

Date de modification :