Dénombrement à la frontière (DF)

Information détaillée pour octobre 2022

Statut :

Active

Fréquence :

Multiple

Numéro d'enregistrement :

5005

Les données sur le Dénombrement à la frontière fournissent le nombre d'entrées au Canada par les voyageurs internationaux aux points d'entrée canadiens selon certaines catégories, ainsi que le nombre d'automobiles, de camions et autres véhicules terrestres qui entrent au Canada.

Date de la parution - 14 novembre 2022 (Indicateur avancé des arrivées internationales au Canada)

Aperçu

Depuis 1920, l'Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) fournit à Statistique Canada des données administratives pour tous les voyageurs internationaux qui ont reçu l'autorisation d'entrer ou de revenir au Canada.

Le programme Dénombrement à la frontière fournit le nombre d'entrées au Canada par les voyageurs internationaux aux points d'entrée canadiens selon le mode de transport, le pays de résidence, le type de voyageur, la durée du voyage et l'endroit d'où il arrive, ainsi que le nombre d'automobiles, de camions et autres véhicules terrestres (motos, motoneiges, bicyclettes, etc.) qui entrent au Canada.

Les données du Dénombrement à la frontière sont utilisées par le Système de comptabilité nationale du Canada et la Balance des paiements pour produire des données sur le commerce entre le Canada et d'autres pays ainsi que des statistiques pour des organismes internationaux tels que l'Organisation mondiale du tourisme et l'Organisation de coopération et de développement économiques. Les données sont également utilisées par l'ASFC, Destination Canada, les organismes provinciaux de tourisme et un certain nombre d'autres organismes des secteurs public et privé, tant au Canada qu'à l'étranger. De plus, les données du Dénombrement à la frontière sont utilisées comme données repères des chiffres de population pour la pondération des enquêtes sur le tourisme de Statistique Canada.

Période de référence : Mois

Période de collecte : Au cours du mois de référence (par l'ASFC), le traitement étant effectué par Statistique Canada le mois suivant.

Sujets

  • Indicateurs du tourisme
  • Transport
  • Voyages et tourisme
  • Voyages internationaux

Sources de données et méthodologie

Population cible

Pour le Dénombrement à la frontière, la population cible correspond à tous les voyageurs internationaux entrant au Canada par voie aérienne, terrestre ou maritime. Les voyageurs sont répartis en diverses catégories, à savoir les résidents canadiens qui reviennent au Canada en provenance des États-Unis d'Amérique seulement, les résidents canadiens qui reviennent au Canada par des pays autres que les États-Unis d'Amérique, les résidents des États-Unis d'Amérique qui entrent au Canada, les résidents de pays autres que les États-Unis d'Amérique qui entrent au Canada, et les « autres » voyageurs, qui englobent les membres d'équipage étrangers et résidents, les diplomates, les militaires, les immigrants ainsi que d'anciens résidents canadiens. La population observée est la même que la population cible.

Pour l'Indicateur avancé des arrivées internationales au Canada mensuel, la population cible correspond :

- Par voie terrestre : À toutes les entrées au Canada par des visiteurs internationaux ou des visiteurs de retour par les points d'entrée terrestres dotés du système automatisé de Ligne d'inspection primaire intégrée (LIPI) à bord d'une automobile, d'une moto ou d'un autre véhicule terrestre (p. ex. motoneige, bicyclette) immatriculé au Canada ou aux États-Unis d'Amérique.

L'indicateur exclut les visiteurs qui ont été enregistrés dans un système autre que celui de la LIPI (p. ex. carte NEXUS, formulaire E-62), ceux qui ont utilisé un mode de transport autre que ceux indiqués (p. ex. camion, autobus, à pied) ainsi que ceux qui ont voyagé à bord d'un véhicule immatriculé ailleurs qu'au Canada ou aux États-Unis d'Amérique.
Note : Un tableau distinct est publié avec l'Indicateur avancé qui énumère les camions et les camionneurs entrant au Canada.

- Par voie aérienne : À toutes les entrées au Canada par des visiteurs internationaux ou des visiteurs de retour à bord d'un vol commercial qui ont fait leur déclaration à une Borne d'inspection primaire (BIP).

L'indicateur exclut les visiteurs qui sont arrivés à un aéroport où les BIP ne sont pas installées (voir la section Sources des données ci-dessous), ceux qui n'ont pas fait leur déclaration à une BIP (p. ex. les voyageurs utilisant une carte NEXUS), les membres d'équipage voyageant à bord d'avions commerciaux, les personnes qui ont déclaré que le but de leur voyage était l'immigration au Canada et les personnes qui ont déclaré que le but de leur voyage était le travail (nécessitant un permis).

Élaboration de l'instrument

Ne s'applique pas.

Échantillonnage

Cette méthodologie ne s'applique pas.

Sources des données

Les données sont extraites de divers fichiers administratifs et formulaires complémentaires fournis à Statistique Canada par l'ASFC au moyen d'une entente de partage de données. Les sources de données pour le Dénombrement à la frontière sont les suivantes :

Borne d'inspection primaire (BIP) : Système électronique utilisé pour enregistrer les voyageurs qui entrent au Canada par avion commercial. Mis en place graduellement dans les principaux aéroports canadiens depuis mars 2017, le système est maintenant déployé dans les aéroports suivants : l'Aéroport international Stanfield d'Halifax, l'Aéroport international Trudeau de Montréal, l'Aéroport international Jean-Lesage de Québec, l'Aéroport international d'Ottawa, l'Aéroport Billy-Bishop de Toronto, l'Aéroport international Pearson de Toronto, l'Aéroport international Richardson de Winnipeg, l'Aéroport international de Calgary, l'Aéroport international d'Edmonton et l'Aéroport international de Vancouver.

Carte de déclaration E311 : Formulaire utilisé dans les aéroports internationaux canadiens où les BIP ne sont pas déployées, ou dans les cas où elles ne peuvent pas être utilisées. Le formulaire enregistre les voyageurs qui entrent au Canada par voie aérienne, y compris par avion commercial, incluant les vols réguliers et les vols affrétés. Les cartes de déclaration sont également utilisées à certains points d'entrée pour enregistrer les arrivées par autobus ou par train.

NEXUS : Système électronique conçu pour accélérer le processus de dédouanement à la frontière pour des voyageurs représentant un faible risque et qui sont préapprouvés au Canada et aux États-Unis d'Amérique. Il est disponible pour les voyageurs par voie aérienne et terrestre.

Centre de déclaration par téléphone (CDT) CANPASS : Système électronique qui enregistre le nombre de voyageurs qui entrent au Canada par avion privé ou par bateau privé ou qui déclarent un passage à la frontière par téléphone. Le système permet également aux voyageurs préapprouvés ainsi qu'aux voyageurs détenant des permis spéciaux, de traverser la frontière sans interagir avec un douanier de l'ASFC.

Ligne d'inspection primaire intégrée (LIPI) : Système électronique installé à la plupart des points d'entrée terrestres au Canada, qui fournit des renseignements sur les automobiles, les camions, les autobus, les motos et les autres véhicules terrestres qui traversent la frontière canadienne, ainsi que sur les voyageurs et les piétons associés.

Feuillet de contrôle des entrées E-62 : Formulaire utilisé pour enregistrer le nombre de voyageurs et de véhicules arrivant par voie terrestre ou par traversier à certains points d'entrée. On indique sur ce formulaire le nombre d'automobiles, de camions, de motos, de bicyclettes et de motoneiges, de même que le nombre de voyageurs associés qui ont reçu l'autorisation d'entrer au Canada par un douanier de l'ASFC. Le formulaire peut aussi contenir des renseignements sur les voyageurs entrant au Canada par d'autres modes de transport (autobus, train, à pied, etc.).

Formulaire des arrivées d'aéronefs et de navires commerciaux et privés et de leurs passagers et équipage E63 : Formulaire utilisé pour enregistrer les voyageurs entrant au Canada par avion privé ou par bateau privé. Ce formulaire est également utilisé pour enregistrer les voyageurs et les équipages sur des cargos commerciaux, des traversiers (passagers), des bateaux de croisières et certains vols commerciaux.

Formulaire des arrivées de passagers et d'équipage, bateau de croisière E63-1 : Formulaire complété par les points d'entrée pendant la saison des bateaux de croisière pour enregistrer le nombre de passagers et de membres d'équipage à bord.

Rapport sommaire des voyageurs de pays d'outre-mer : Formulaire qui permet d'inscrire le pays de résidence des voyageurs de pays d'outre-mer lorsqu'ils entrent au Canada par des points d'entrée terrestres ou par traversier.

Le nombre total d'arrivées internationales par voie aérienne est déterminé en combinant les données des BIP, des cartes de déclaration E311 pour les vols, du volet aérien du programme NEXUS et du volet aérien du CDT-CANPASS, ainsi que les données aériennes provenant de tous les formulaires E63 reçus.

Le nombre total d'arrivées internationales par voie terrestre est déterminé en combinant les données de la LIPI, du volet terrestre du programme NEXUS, du volet terrestre du CDT-CANPASS, des cartes de déclaration E-311 pour les autobus et les trains, des feuillets de contrôle E62 reçus et des rapports sommaires des voyageurs de pays d'outre-mer reçus.
Le nombre total d'arrivées internationales par voie maritime est déterminé en combinant les données du volet maritime du CDT-CANPASS et les données maritimes de tout formulaire E63 ou E63-1 reçu.

Détection des erreurs

De nombreuses validations et corrections sont effectuées lors du traitement mensuel des fichiers de données électroniques, comme la suppression des enregistrements en double, la correction des valeurs de variable non valides et la confirmation de la couverture appropriée de la population cible. Dans le cas où les formulaires papier doivent être numérisés, des processus de contrôle de la qualité sont mis en place pour assurer une saisie précise des données.

Lorsque nécessaire, on communique avec l'ASFC pour combler les lacunes statistiques ou pour corriger les erreurs ou les fluctuations inexpliquées.

Imputation

Une imputation est faite lorsque l'ASFC n'est pas en mesure de fournir les caractéristiques précises des voyageurs que le Dénombrement à la frontière est tenu de publier. Les caractéristiques des voyageurs qui seront imputées si elles ne sont pas disponibles sont : le mode de transport, l'origine, le pays de résidence, le motif du voyage (pour séparer les voyageurs à des fins touristiques) et la durée du voyage (pour séparer les voyageurs de même jour et avec nuitées).

Dans certains cas, l'imputation par donneur à partir de la même source de données peut être utilisée pour imputer des caractéristiques manquantes au hasard. Dans d'autres cas, certains systèmes de l'ASFC ne saisissent pas tous les éléments requis, de sorte que les détails sont toujours manquants. Les données historiques, les informations auxiliaires provenant d'autres sources de données ou les informations obtenues à partir de points d'entrée comparables doivent être utilisées dans le processus d'imputation.

Estimation

Cette méthodologie ne s'applique pas.

Évaluation de la qualité

Dans le cadre de la vérification et de l'analyse des chiffres pour le mois de référence actuel, on compare les chiffres à ceux du mois précédent et du mois de référence correspondant de l'année précédente. Les fluctuations irrégulières déclarées par les points d'entrée peuvent être adressées directement auprès des responsables des points d'entrée afin d'obtenir une confirmation ainsi qu'une explication. À cette étape, les erreurs ou incohérences décelées sont rectifiées.

Contrôle de la divulgation

La loi interdit à Statistique Canada de divulguer toute information recueillie qui pourrait dévoiler l'identité d'une personne, d'une entreprise ou d'un organisme sans leur permission ou sans en être autorisé par la Loi sur la statistique. Des mesures de contrôle de la divulgation sont appliquées à tous les points de données du Dénombrement à la frontière qui ne sont pas autorisés à être diffusés.

Révisions et désaisonnalisation

Les données des mois précédents sont révisées à l'occasion, lorsque de nouveaux renseignements deviennent disponibles ou qu'un changement important de la méthodologie est nécessaire. Toute révision des données publiées précédemment est communiquée aux utilisateurs dans la diffusion qui l'accompagne.

La désaisonnalisation détermine, estime et élimine les effets systématiques saisonniers et de calendrier de la série originale. Les effets de jours ouvrables et de jours fériés mobiles sont des exemples d'effets de calendrier. Les données désaisonnalisées permettent des comparaisons plus significatives des conditions économiques à différents moments, par exemple, au cours du mois courant par rapport au mois précédent. Les séries désaisonnalisées sont calculées à l'aide de la méthode X-12-ARIMA.

Les données désaisonnalisées sont révisées à la suite d'une stratégie de révision prédéterminée. Chaque mois, au moins trois mois précédant le mois de référence sont révisés. Une fois par année, au moins trois années précédant l'année étudiée sont révisées lorsque les mises à jour historiques sont appliquées aux données brutes.

Exactitude des données

Les erreurs de couverture ne sont pas calculées, mais elles sont considérées comme étant faibles. L'ASFC a reconnu que certains voyageurs dans les aéroports avec BIP pourraient ne pas passer par la BIP ni remettre leur carte de déclaration E311. Ces voyageurs feraient leur déclaration directement à un douanier de l'ASFC. Ces déclarations, qui sont remplies par les douaniers de l'ASFC, ne sont pas reçues actuellement par Statistique Canada, mais l'ASFC considère ce nombre comme négligeable.

Les lacunes dans la couverture des passages par voie terrestre et maritime sont considérées comme étant très faibles, car les arrivées sont enregistrées dans l'un des systèmes électroniques de l'ASFC ou sur un formulaire papier par un douanier de l'ASFC, ce que Statistique Canada reçoit mensuellement.

Les erreurs de réponse qui peuvent être présentes dans les données obtenues de l'ASFC surviennent lorsqu'un répondant ne comprend pas une question et fournit une réponse incorrecte. Par exemple, dans le cas des voyageurs aériens, un voyageur canadien revenant au Canada d'un voyage dans un pays outre-mer, mais dont le vol passe par les États-Unis d'Amérique, pourrait rapporter qu'il arrive des États-Unis d'Amérique seulement, au lieu d'indiquer qu'il arrive d'un pays d'outre-mer passant par les États-Unis d'Amérique. Le degré d'erreur de réponse ne peut être calculé.

Les erreurs de traitement ne sont pas calculées. Toutefois, plusieurs vérifications et une analyse approfondie des données garantissent un niveau d'erreur négligeable pour le traitement.

Documentation

Signaler un problème sur cette page

Quelque chose ne fonctionne pas? L'information n'est plus à jour? Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez?

S'il vous plaît contactez-nous et nous informer comment nous pouvons vous aider.

Avis de confidentialité

Date de modification :