Sondage auprès des fonctionnaires fédéraux (SAFF)

Information détaillée pour 2022-2023

Statut :

Active

Fréquence :

Aux 2 ans

Numéro d'enregistrement :

4438

Le Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada et Statistique Canada administrent en partenariat le Sondage auprès des fonctionnaires fédéraux (SAFF) de 2022-2023. Le sondage, réalisé à l'échelle de la fonction publique fédérale, vise à fournir des renseignements pour appuyer l'amélioration continue des pratiques de gestion du personnel dans la fonction publique fédérale.

Date de la parution - À déterminer

Aperçu

Le Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada et Statistique Canada administrent en partenariat le Sondage auprès des fonctionnaires fédéraux (SAFF) de 2022-2023. Le sondage, réalisé à l'échelle de la fonction publique fédérale, vise à fournir des renseignements pour appuyer l'amélioration continue des pratiques de gestion du personnel dans la fonction publique fédérale.

Les résultats permettront aux organismes fédéraux de déterminer leurs points forts et leurs points faibles sur des sujets liés à la mobilisation des employé(e)s, au milieu de travail hybride, à l'équité et à l'inclusion, ainsi qu'au bien-être en milieu de travail. Les ministères et agences seront en mesure d'évaluer et de suivre les progrès au fil du temps, et de contribuer à l'élaboration et à l'amélioration des plans d'action.

Les employé(e)s ont l'occasion unique de faire part de leurs expériences et de définir la voie à suivre pour améliorer la qualité du milieu de travail fédéral. De meilleures pratiques de gestion du personnel entraînent de meilleurs résultats pour la fonction publique et, par le fait même, pour les Canadiennes et les Canadiens.
Les renseignements que vous fournissez pourraient aussi être utilisés par Statistique Canada à d'autres fins statistiques et de recherche. Bien qu'elle soit volontaire, votre participation est importante afin que les renseignements recueillis soient aussi exacts et complets que possible.

Sujets

  • Gouvernement
  • Industries
  • Travail

Sources de données et méthodologie

Population cible

Le sondage vise les employés actifs des organisations de l'administration publique centrale et les organismes distincts participants énumérés aux annexes I, IV et V de la Loi sur la gestion des finances publiques (LGFP). Les employés nommés pour une durée indéterminée ou déterminée, les employés saisonniers, les employés occasionnels, les étudiants et les personnes nommées par le gouverneur en conseil sont tous admissibles à participer au sondage.

Élaboration de l'instrument

Le contenu du sondage de 1999 a été élaboré par un comité interministériel, dirigé par le Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada, avec l'aide de Statistique Canada. En 2002, le sondage a été largement modifié, et 39 questions de la version de 1999 ont été conservées. La version de 2005 était identique à celle du SAFF de 2002. En 2008, le sondage a fait l'objet d'une révision majeure. Des changements ont notamment été apportés à l'échelle de réponse de la majorité des questions, ce qui a rendu impossible la comparaison des résultats avec ceux des cycles d'enquête précédents. Les questionnaires récents ont été adaptés en réponse aux enjeux actuels et pour permettre la comparaison avec d'autres sondages auprès des employés du gouvernement. Le contenu du sondage de 2022-2023 a été élaboré à la suite de consultations exhaustives auprès de ministères et d'agences, d'organismes centraux, d'agents de négociation, de groupes de politiques en matière de ressources humaines, de collectivités fonctionnelles et de comités de groupes visés par l'équité en matière d'emploi.

Le questionnaire de 2022-2023 renferme 163 questions: 27 nouvelles questions, 8 questions modifiées et 128 questions reprises du sondage de 2020.

Le nouveau questionnaire a fait l'objet d'essais qualitatifs effectués par le Centre de ressources en conception de questionnaires de Statistique Canada afin de veiller à ce que les répondants soient en mesure de comprendre les questions, et que celles-ci soient significatives et permettent d'obtenir des résultats valides.

Des essais qualitatifs sous forme d' entrevues individuelles ont été menés virtuellement avec les employés. Les entrevues ont été menées auprès d'employés de la fonction publique ayant différentes caractéristiques démographiques et professionnelles, y compris le genre, la race, l'orientation sexuelle, le groupe professionnel, le ministère ou l'organisme, la province ou le territoire de résidence et la langue de préférence. La rétroaction et tous les commentaires des essais qualitatifs ont été soigneusement pris en compte et le questionnaire a été révisé en conséquence.

Le questionnaire de 2022-2023 a été conçu en format électronique (à remplir en ligne).

Échantillonnage

Il s'agit d'un recensement avec plan transversal.

Aucun échantillonnage n'est fait, les données étant recueillies pour toutes les unités de la population cible.

La base de sondage du SAFF est construite à partir de listes d'employés fournies par les services de ressources humaines des organisations participantes. Pour ce faire, elles doivent fournir une liste de champs demandée par Statistique Canada pour mener le sondage, et les employés qui correspondent aux critères de la population cible du sondage.. Ces listes ont ensuite été vérifiées, nettoyées et combinées par Statistique Canada pour former la base de sondage définitive. Dans ce sondage, l'unité d'échantillonnage est l'individu.

En 2022-2023, un total de 91 ministères et organismes ont participé au sondage.

Sources des données

Collecte des données pour cette période de référence : 2022-11-21 à 2023-02-05

Il s'agit d'une enquête à participation volontaire.

Les données sont obtenues directement auprès des répondants.

Le Sondage auprès des fonctionnaires fédéraux est mené auprès de tous les employés actifs des organisations de la fonction publique fédérale ayant le Conseil du Trésor comme employeur, ainsi qu'auprès des employés des organismes distincts participants. Il s'agit d'un recensement à participation volontaire. Les données sont recueillies au moyen d'un questionnaire électronique. Chaque ministère et organisme était responsable de fournir une liste complète des adresses électroniques de ses employés. Chaque employé possédant une adresse électronique valide reçoit une invitation par courriel contenant un code d'accès sécurisé pour pouvoir accéder au questionnaire. Un rappel est envoyé à ceux qui n'ont pas encore répondu au sondage. Dès que les répondants envoient leur questionnaire rempli, les données sont transférées sur le réseau interne de Statistique Canada où elles sont décryptées pour être traitées. Les répondants ont la possibilité de sauvegarder leur questionnaire partiellement rempli pour le terminer plus tard.

Voir le(s) Questionnaire(s) et guide(s) de déclaration .

Détection des erreurs

Le traitement des données repose sur l'Environnement pour le traitement des enquêtes sociales, un ensemble d'étapes de traitement généralisées et d'utilitaires permettant aux spécialistes et au personnel de soutien de l'enquête de définir et d'exécuter le traitement de l'enquête en temps opportun et de manière à obtenir des résultats de grande qualité.
Les vérifications sont effectuées automatiquement et manuellement à diverses étapes du traitement des macrodonnées et des microdonnées. Elles comprennent des vérifications de la validité, de la cohérence et de l'enchaînement.

La vérification de l'enchaînement au moyen d'une stratégie « descendante » permet de garantir que l'ensemble de données suit l'enchaînement des questions dans le questionnaire.

La détection des erreurs se fait au moyen de vérifications programmées dans le questionnaire électronique d'auto-déclaration et de vérifications effectuées à l'étape de traitement.

Imputation

Cette méthodologie ne s'applique pas à ce programme statistique.

Estimation

Le facteur de pondération du SAFF est calculé de manière à ce que les répondants et le personnel de chaque ministère et organisme aient la même répartition globale par rapport aux groupes professionnels. Par exemple, si 20 % du personnel d'un ministère ou d'un organisme est membre d'un même groupe professionnel, ce groupe est pondéré de manière que les répondants représentent 20 % du nombre total d'employés au moment de la totalisation des données.

En d'autres termes, le facteur de pondération compense la surreprésentation et la sous-représentation des groupes professionnels dans chaque ministère et organisme fédéral. Pour les groupes professionnels surreprésentés, les poids sont fixés à un, afin que chaque répondant se représente lui-même seulement. Dans le cas des groupes professionnels sous-représentés, les poids sont supérieurs à un, ce qui fait en sorte que chaque répondant représente, outre lui-même, d'autres personnes qui n'ont pas répondu. Par exemple, un répondant ayant un poids de deux représente deux personnes dans la population.

L'étape de la pondération consiste à calculer ce facteur pour chaque enregistrement. Le facteur de pondération doit être utilisé afin de calculer les estimations à partir du fichier de micro données. Par exemple, si l'on doit calculer le nombre d'employés qui sont « Fortement d'accord » avec l'énoncé « Je suis fier (fière) du travail que je fais », on le fait en sélectionnant les enregistrements correspondant à ces répondants (Q2(d) = 1) et en additionnant les poids.

Des ajustements pour la non-réponse sont aussi apportés aux poids de manière à réduire le biais de non-réponse.

Évaluation de la qualité

Bien que des mécanismes rigoureux d'assurance de la qualité soient appliqués à toutes les étapes du processus statistique, la validation et l'examen détaillé des données par des statisticiens représentent la vérification ultime de la qualité avant la diffusion. Deux mesures de validation sont mises en oeuvre pour le SAFF, à savoir : 1) l'analyse des variations au fil du temps et 2) la vérification des estimations au moyen de tableaux croisés.

Contrôle de la divulgation

La loi interdit à Statistique Canada de divulguer toute information recueillie qui pourrait dévoiler l'identité d'une personne, d'une entreprise ou d'un organisme sans leur permission ou sans en être autorisé par la Loi sur la statistique. Diverses règles de confidentialité s'appliquent à toutes les données diffusées ou publiées afin d'empêcher la publication ou la divulgation de toute information jugée confidentielle. Au besoin, des données sont supprimées pour empêcher la divulgation directe ou par recoupement de données reconnaissables.

Révisions et désaisonnalisation

Cette méthodologie ne s'applique pas à ce programme statistique.

Exactitude des données

Le Sondage auprès des fonctionnaires fédéraux est un recensement; il ne peut donc y avoir d'erreurs attribuables à l'échantillonnage. Cependant, ce sondage est assujetti à des erreurs non dues à l'échantillonnage comme la non-réponse ou comme d'autres erreurs non dues à l'échantillonnage qui peuvent se produire à presque toutes les étapes d'un sondage. Les répondants peuvent se tromper en répondant aux questions, les réponses peuvent être saisies de façon incorrecte et des erreurs peuvent survenir durant le traitement et la totalisation des données.

Conformément aux pratiques courantes de Statistique Canada, des méthodes de contrôle et d'assurance de la qualité sont mises en application à chaque étape du cycle de collecte et de traitement des données afin de vérifier leur qualité. Au nombre de ces méthodes figurent des essais qualitatifs sous forme d'entretiens individuels pour détecter les problèmes liés à la conception du questionnaire ou à une mauvaise compréhension des instructions, et l'utilisation des règles de vérification conçues pour permettre de déceler les données manquantes, invalides ou incohérentes.

La non-réponse totale se produit lorsqu'un employé admissible n'a pas participé à l'enquête ou lorsqu'il a retourné un questionnaire complètement vide. Dans plusieurs enquêtes, la non-réponse totale peut être la source principale d'erreurs non dues à l'échantillonnage, selon la mesure dans laquelle les répondants et les non-répondants diffèrent quant aux caractéristiques d'intérêt. Des ajustements pour la non-réponse sont appliqués aux poids afin de réduire le biais de non-réponse.

Signaler un problème sur cette page

Quelque chose ne fonctionne pas? L'information n'est plus à jour? Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez?

S'il vous plaît contactez-nous et nous informer comment nous pouvons vous aider.

Avis de confidentialité

Date de modification :