Enquête auprès des travailleurs déplacés

Information détaillée pour la période de référence du 1er janvier 1981 au 31 décembre 1985

Statut :

Inactive

Fréquence :

Une fois

Numéro d'enregistrement :

3845

L'enquête supplémentaire de janvier 1986 sur la population active (EPA) est effectuée par Statistique Canada pour le compte d'Emploi et Immigration Canada (EIC). L'objectif premier de cette enquête était d'estimer le nombre de Canadiens ayant été déplacés d'un milieu de travail ou d'une entreprise pendant la période de cinq ans allant du 1er janvier 1981 au 31 décembre 1985. Les données recueillies donnent un aperçu des raisons et des conséquences de ces déplacements. Pour les besoins de l'enquête, un travailleur déplacé est une personne qui, ayant occupé un emploi stable pour un certain temps (au moins un an ou deux), a perdu son emploi en raison de la fermeture d'une usine, du retrait d'affaires d'un employeur ou d'une mise à pied n'ayant pas donné suite à un rappel au travail.

Date de la parution - Le produit « Enquête auprès des travailleurs déplacés (1986) », numéro au catalogue : 75M0004XDB, est disponible le 30 juin 1994 (voir le lien « Publications » situé au menu latéral ci-dessus).

Aperçu

Les informations obtenues par l'Enquête auprès des travailleurs déplacés sont les suivantes :

1) Nombre de travailleurs affectés par les déplacements d'emploi et les raisons pour l'élimination de quarts ou de postes;

2) Évolution de la stabilité d'emploi dans certaines branches d'activité et dans certaines professions;

3) Mesure des effets des déplacements d'emploi, notamment la période pendant laquelle une personne est sans travail entre deux emplois et le fait qu'elle doive ou non se déplacer pour trouver un autre travail;

4) Renseignements sur les prestations d'assurance et sur la formation subséquente aux déplacements d'emploi.

L'objectif premier de cette enquête était d'estimer le nombre de Canadiens ayant été déplacés d'un milieu de travail ou d'une entreprise pendant la période de cinq ans allant du 1er janvier 1981 au 31 décembre 1985. Les données recueillies donnent un aperçu des raisons et des conséquences de ces déplacements. Pour les besoins de l'enquête, un travailleur déplacé est une personne qui, ayant occupé un emploi stable pour un certain temps (au moins un an ou deux), a perdu son emploi en raison de la fermeture d'une usine, du retrait d'affaires d'un employeur ou d'une mise à pied n'ayant pas donné suite à un rappel au travail.

Période de référence : Le 1er janvier 1981

Période de collecte : La période de collecte est la semaine d'interview de l'Enquête sur la population active (EPA), habituellement la troisième semaine du mois. C'était du 20 janvier au 25 janvier 1986 pour cette enquête.

Sujets

  • Emploi et chômage
  • Mobilité de la main-d'oeuvre, roulement du personnel et absences du travail
  • Travail

Sources de données et méthodologie

Population cible

La population cible de l'Enquête auprès des travailleurs déplacés était constituée de tous les résidents du Canada de 20 ans ou plus, sauf les personnes exclues de l'Enquête sur la population active.

Étant donné qu'il s'agissait d'une enquête supplémentaire menée avec l'Enquête canadienne sur la population active, par définition, les résidents des réserves indiennes, les membres à temps plein des Forces armées canadiennes, les pensionnaires d'établissements et les diplomates étrangers étaient exclus de la population cible. Ces exclusions correspondent à moins de 2 % de la population totale.

Cette enquête vise trois groupes spécifiques de la population. Ces trois groupes sont :

1) Les travailleurs qui sont été déplacés et qui sont demeurés en chômage ou qui sont inactifs.

2) Les travailleurs qui ont été déplacés, ont trouvé un autre travail, ont été déplacés à nouveau et sont demeurés en chômage ou qui sont inactifs.

3) Les travailleurs qui ont été déplacés, ont trouvé un autre emploi et travaillent actuellement.

Échantillonnage

Il s'agit d'une enquête transversale par échantillon.

L'Enquête auprès des travailleurs déplacés a été menée auprès d'un sous-échantillon de l'Enquête sur la population active de janvier 1986. L'EPA utilise un échantillon aréolaire à plusieurs degrés qui est défini en fonction de renseignements obtenus dans le cadre du Recensement du Canada de 1981. Cinq des six groupes de renouvellement de l'EPA ont été utilisés, soit les groupes 2, 3, 4, 5 et 6. On a demandé à tous les membres des ménages compris dans ces groupes de renouvellement qui étaient âgés de 20 ans ou plus de répondre aux questions portant sur les travailleurs déplacés.

Sources des données

Collecte des données pour cette période de référence : 20 janvier 1986 à 25 janvier 1986

Il s'agit d'une enquête à participation volontaire.

Les données sont obtenues directement auprès des répondants.

La période de collecte de l'enquête s'est étendue du 20 au 25 janvier 1986 inclusivement. L'Enquête auprès des travailleurs déplacés a eu lieu au moment où l'on menait les interviews de l'Enquête mensuelle sur la population active. Celles-ci avaient lieu au téléphone ou en personne, selon les modalités utilisées pour recueillir les données mensuelles de l'EPA.

Voir le(s) Questionnaire(s) et guide(s) de déclaration .

Détection des erreurs

On a directement saisi les données tirées des questionnaires dans les mini-ordinateurs des bureaux régionaux de Statistique Canada avant leur transmission à Ottawa. Le programme de saisie des données permettait une gamme de codes valides pour chaque question et suivait automatiquement la séquence du questionnaire. Les préposés avaient la possibilité de saisir des données non valides ou des données contraires à la séquence, mais seulement par le biais d'une fonction prioritaire spéciale et après avoir reçu un avertissement précisant que les données saisies risquaient de ne pas être valides. À ce stade, on n'a fait aucun contrôle afin de s'assurer que les réponses étaient cohérentes.

Grâce à la pondération, on a tenu compte des personnes qui n'avaient pas répondu au questionnaire (c'est-à-dire qui avaient refusé, qui étaient absentes pendant la période d'enquête, etc.) ou qui n'avaient pas fourni une quantité minimum préétablie d'information.

Le secteur d'activité et la profession ont été codés en fonction de l'emploi laissé par le répondant. Ces codes ont été attribués de la même façon que ceux de l'Enquête sur la population active.

Tous les enregistrements des questionnaires remplis ont été soumis à un contrôle informatique complet afin de repérer les renseignements non valides ou incohérents dans les questionnaires et de les corriger. Les enregistrements contenant de l'information incomplète ou incorrecte se sont vu attribuer des codes de non-réponse ou ont été corrigés à partir d'autres renseignements figurant dans le questionnaire du répondant. Le contrôle s'est effectué de bas en haut, ce qui signifie qu'on a utilisé une structure arborescente afin de s'assurer que l'enchaînement était correct.

Imputation

Aucune imputation n'est effectuée pour cette enquête.

Estimation

Les principes de calcul des facteurs de pondération utilisés pour l'Enquête auprès des travailleurs déplacés sont identiques à ceux de l'Enquête sur la population active. On apporte trois rajustements aux facteurs de pondération de l'EPA afin d'aboutir à un facteur définitif pour les enregistrements figurant dans le fichier de microdonnées de l'Enquête auprès des travailleurs déplacés. Les rajustements apportés aux facteurs de pondération de l'EPA sont déterminés en fonction des éléments suivants :
1) un facteur tenant compte de l'utilisation d'un échantillon de cinq sixièmes;
2) un facteur tenant compte de la non-réponse au supplément de l'Enquête auprès des travailleurs déplacés;
3) un facteur tenant compte des projections liées à la province, à l'âge et au sexe.

Le premier rajustement mentionné ci-dessus tient compte du sous-échantillonnage des groupes de renouvellement.

Le deuxième tient compte du taux de non-réponse au supplément de l'Enquête auprès des travailleurs déplacés. Certains ménages qui ont répondu à l'EPA ont refusé de répondre aux questions supplémentaires sur le déplacement.

Le troisième rajustement sert à équilibrer les facteurs de pondération selon les estimations démographiques relativement à l'âge et au sexe au niveau provincial.

Contrôle de la divulgation

La loi interdit à Statistique Canada de divulguer toute information recueillie qui pourrait dévoiler l'identité d'une personne, d'une entreprise ou d'un organisme sans leur permission ou sans en être autorisé par la Loi sur la statistique. Diverses règles de confidentialité s'appliquent à toutes les données diffusées ou publiées afin d'empêcher la publication ou la divulgation de toute information jugée confidentielle. Au besoin, des données sont supprimées pour empêcher la divulgation directe ou par recoupement de données reconnaissables.

Révisions et désaisonnalisation

Cette méthodologie ne s'applique pas à cette enquête.

Signaler un problème sur cette page

Quelque chose ne fonctionne pas? L'information n'est plus à jour? Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez?

S'il vous plaît contactez-nous et nous informer comment nous pouvons vous aider.

Avis de confidentialité

Date de modification :