Enquête financière sur les fermes (EFF)

Information détaillée pour 2017

Statut :

Active

Fréquence :

Aux 2 ans

Numéro d'enregistrement :

3450

L'Enquête financière sur les fermes, une initiative conjointe d'Agriculture et Agroalimentaire Canada et de Statistique Canada, présente les données agricoles sur l'actif et le passif ainsi que sur les revenus, les dépenses, le total des achats et des ventes de biens en immobilisation.

Date de la parution - 15 février 2019

Aperçu

L'Enquête financière sur les fermes présente les données agricoles sur l'actif et le passif ainsi que sur les revenus, les dépenses, le total des achats et des ventes de biens en immobilisation. Agriculture et Agroalimentaire Canada utilise les données pour évaluer les effets des programmes et des politiques agricoles sur les différents types de fermes, selon la province. Les données de l'Enquête financière sur les fermes (FRFN) fournissent des mesures des éléments d'actif ainsi que sur les passifs aux programmes de Statistique Canada.

Période de référence : Année civile

Période de collecte : mai-août

Sujets

  • Agriculture
  • Statistiques financières des exploitations agricoles

Sources de données et méthodologie

Population cible

La population cible de l'enquête comprend toutes les exploitations agricoles canadiennes en activité à la fin de l'année de référence. Certaines exploitations sont exclues de la population visée par l'enquête, telles que les exploitations dont le chiffre de ventes de produits agricoles est inférieur à 25 000 $, les fermes institutionnelles, les pâturages communautaires, les fermes situées sur les réserves des Premières Nations et celles appartenant à des entreprises à exploitations agricoles multiples.

Élaboration de l'instrument

La conception initiale du questionnaire d'enquête était fondée sur les concepts des bilans financiers et des états de revenus agricoles. Le questionnaire a été soumis à un essai-pilote. On a apporté peu de changements à ces éléments de base.

Les intervieweurs et les chefs de collecte participent à un compte rendu téléphonique et répondent à une série de questions de compte rendu écrit. On tient compte de tous les commentaires pendant le prochain cycle d'élaboration.

Échantillonnage

Il s'agit d'une enquête transversale par échantillon.

À partir de l'ensemble des exploitations agricoles du Registre des entreprises, les établissements sont assignés à une strate selon la province, le type de ferme et la taille de la ferme. Les strates de taille sont déterminées selon les revenus et les actifs de l'établissement. L'unité d'échantillonnage est l'établissement.


Un échantillon aléatoire simple est sélectionné dans chaque strate. L'échantillon est réparti parmi les différentes strates à l'aide de méthodes statistiques qui optimisent la précision des estimations résultantes.

L'échantillon initial est quelque peu modifié car une coordination d'échantillon est exercée avec d'autres enquêtes agricoles dont la période de collecte chevauche avec l'Enquête financière sur les fermes. Les unités chevauchantes sont autant que possible remplacées par d'autres unités de la population.

La taille de l'échantillon est d'environ 10 000 fermes.

Sources des données

Collecte des données pour cette période de référence : 2018-06-25 à 2018-08-08

Il s'agit d'une enquête à participation obligatoire.

Les données sont obtenues directement auprès des répondants et sont tirées de fichiers administratifs.

Les données sont recueillies en invitant le répondant à ouvrir le questionnaire électronique, à le remplir et à le soumettre. Si le répondant ne soumet pas son questionnaire rempli en ligne avant la date d'échéance, nous communiquerons avec lui pour planifier une interview téléphonique.

Afin de réduire le fardeau de réponse imposé aux agriculteurs, Statistiques Canada utilise des données provenant de l'Agence du revenu du Canada afin de remplacer les 18 questions suivantes portant sur les revenus et les dépenses :

- Revenu agricole brut total
- Revenu : des ventes de céréales, d'oléagineux, de légumineuses et de semences fourragères
- Revenu : des ventes de produits horticoles
- Revenu : des ventes de bovins
- Revenu : des ventes de porcs
- Revenu : des ventes de volailles
- Revenu : des ventes de lait, de crème et d'autres produits laitiers
- Revenu : du travail agricole à forfait ou à contrat ou de la location de machines
- Revenu : de tous les autres revenus agricoles
- Revenu : du montant total des paiements de programmes

- Total des dépenses d'exploitation agricoles
- Dépenses d'exploitation : aux engrais et chaux
- Dépenses d'exploitation : aux herbicides, insecticides, fongicides, etc.
- Dépenses d'exploitation : aux semences et plants
- Dépenses d'exploitation : aux aliments pour animaux, suppléments et foin
- Dépenses d'exploitation : au carburant pour machines, camions et automobiles
- Dépenses d'exploitation : aux frais d'intérêts sur la dette de l'exploitation agricole
- Dépenses d'exploitation : à la location des terres

À partir de l'année de référence 2015, les données de L'Enquête financière sur les fermes seront couplées aux données fiscales au niveau des microdonnées. Les résultats du couplage serviront à produire des estimations agrégées pour les données sur les revenus et les dépenses.

Voir le(s) Questionnaire(s) et guide(s) de déclaration .

Détection des erreurs

Le questionnaire électronique qui sert à la collecte contient des éléments de vérification de l'étendue et de la cohérence, ainsi que du texte d'aide. Une série de rapports est produite dès le début de la collecte pour qu'on puisse repérer les problèmes et les corriger. Le traitement comprend la vérification des notes de l'intervieweur, la révision manuelle des incohérences marquées, et l'examen des principales exploitations ayant contribué aux estimations non pondérées et pondérées (pour chaque variable dans chaque province).

Imputation

Si l'on ne peut pas résoudre les données incohérentes et les erreurs à la suite de suivis téléphoniques, les données incohérentes sont imputées en même temps que d'autres données manquantes. Depuis l'année de référence 2017, les cas de non-réponse totale sont aussi complètement imputés. L'imputation est effectuée principalement selon la méthode d'imputation par donneur en utilisant les valeurs provenant de dossiers comparables en ce qui concerne la taille de la ferme, le type de ferme et la région. En plus, de l'imputation par donneur, certains champs sont imputés au moyen de données historiques provenant de cycles antérieurs, et d'autres sont imputés de manière déterministe au moyen d'autres renseignements provenant du questionnaire. Les données corrigées et les données imputées font ensuite l'objet de vérifications et d'ajustements effectués par des analystes spécialisés.

Estimation

Les poids de l'échantillonnage sont assignés à chacun des établissements sélectionnés fondé sur leur probabilité de sélection. Ces poids sont utilisés pour le calcul des estimâtes.

La précision des estimations est décrite par la variance d'échantillonnage et elle emploie les formules statistiques classiques pour les plans de sondage d'échantillonnage aléatoire stratifié.

Après avoir calculé les poids pour chaque enregistrement, il est possible d'obtenir les estimations requises à tous les niveaux au moyen de la méthode d'estimation par domaine (p. ex. Canada, province, type de ferme, catégorie de revenu, etc.).

Évaluation de la qualité

Le questionnaire électronique contient des contrôles utilisés pendant la collecte qui permettent aux intervieweurs de corriger les erreurs immédiatement. Chaque étape de l'enquête produit des rapports qui sont revus et qui indiquent le nombre de rejets au contrôle, le nombre de données manquantes et les répercussions en pourcentage de l'imputation sur les estimations.

Pour déterminer la qualité des données, on évalue les résultats de l'enquête en les comparant à d'autres sources de renseignements financiers sur les fermes, tels que la série des Statistiques économiques agricoles, et au Recensement de l'agriculture.

Contrôle de la divulgation

La Loi interdit à Statistique Canada de rendre publique toute donnée susceptible de révéler de l'information obtenue en vertu de la Loi sur la statistique et se rapportant à toute personne, entreprise ou organisation reconnaissable sans que cette personne, entreprise ou organisation le sache ou y consente par écrit. Diverses règles de confidentialité s'appliquent à toutes les données diffusées ou publiées afin d'empêcher la publication ou la divulgation de toute information jugée confidentielle. Au besoin, des données sont supprimées pour empêcher la divulgation directe ou par recoupement de données reconnaissables.

Révisions et désaisonnalisation

Cette méthodologie ne s'applique pas à ce programme statistique.

Exactitude des données

Les enquêtes-échantillons sont conçues de façon à ce que l'échantillonnage soit le plus efficace possible (le plus petit échantillon où on relèvera une erreur d'échantillonnage d'une taille donnée). Cette optimalisation ne s'applique normalement qu'à quelques variables, limitées par les éléments d'information disponibles au moment du plan et de la sélection de l'échantillon, par le niveau de ressources disponibles, et par la complexité inhérente à l'optimalisation simultanée de nombreuses variables. L'échantillon utilisé pour obtenir les statistiques qui nous intéressent a été choisi de façon à fournir un niveau acceptable de précision relativement à l'actif et aux revenus par province et type de ferme. Par conséquent, les estimations pour d'autres éléments peuvent être moins précises.

Toutes les enquêtes sont sujettes aux erreurs d'échantillonnage et aux erreurs non dues à l'échantillonnage. Les erreurs d'échantillonnage se produisent parce que les estimations proviennent d'un échantillon de la population plutôt que de la population entière. Les erreurs non dues à l'échantillonnage ne sont pas liées à l'échantillonnage et peuvent survenir pour différentes raisons au cours de la collecte et du traitement des données. La non-réponse, par exemple, est une source importante d'erreurs non dues à l'échantillonnage. Le sous dénombrement ou le surdénombrement de la population, les écarts dans l'interprétation des questions ainsi que les erreurs d'enregistrement, de codage et de traitement des données sont d'autres exemples d'erreurs non dues à l'échantillonnage. Dans la mesure du possible, ces erreurs sont réduites au minimum par la conception minutieuse du questionnaire d'enquête, la vérification des données de l'enquête et le suivi auprès des non-répondants afin de maximiser les taux de réponse.

Des mesures de l'erreur d'échantillonnage sont calculées pour chaque estimation. Depuis l'année de référence 2017, lorsqu'il y a de la non-réponse, celle-ci est prise en compte et la qualité est réduite en fonction de son importance dans l'estimation. D'autres indicateurs de la qualité tels que le taux de réponse sont aussi fournis. L'erreur d'échantillonnage et le taux de non-réponse sont combinés en un seul code d'évaluation de la qualité (depuis l'année de référence 2017). Ce code utilise les lettres de A à F où A signifié que les données sont d'excellente qualité et F signifie qu'elles ne sont pas fiables. Les estimations de qualité F ne sont pas publiées.

ERREUR DE COUVERTURE
Le Registre des entreprises, à partir duquel l'échantillon est tiré, est fréquemment mis à jour. Des sous-couvertures peuvent exister en raison de différences intercensitaires dans la base de sondage de l'agriculture.

Date de modification :