Enquête annuelle sur les fermes d'animaux à fourrure - Visons et renards

Information détaillée pour 2018

Statut :

Active

Fréquence :

Annuelle

Numéro d'enregistrement :

3426

L'objet de cette enquête est de fournir des estimations annuelles concernant les quantités de peaux écorchées sur les fermes à fourrure au Canada.

Date de la parution - 6 novembre 2019

Aperçu

Cette enquête vise à recueillir des données auprès des fermes d'élevage d'animaux à fourrure en vue de produire des estimations provinciales des stocks, des peaux écorchées et de leur valeur. Ces données sont utilisées par les associations de producteurs, les analystes provinciaux et de l'industrie de la fourrure, et par d'autres ministères et organismes gouvernementaux pour évaluer la production et la valeur des peaux dans les fermes de visons et de renards et pour connaître les tendances de l'industrie.

Période de référence : Année civile

Période de collecte : avril à juin

Sujets

  • Agriculture
  • Bétail et aquaculture

Sources de données et méthodologie

Population cible

L'univers est composé de l'ensemble des fermes de renards et de visons au Canada.

Élaboration de l'instrument

Le contenu du questionnaire papier est resté semblable au fil des ans, mais pour s'assurer que le questionnaire demeure pertinent, la présentation et la formulation des questions ont été modifiées en fonction des commentaires des répondants et des utilisateurs.

À compter de mars 2019, le questionnaire n'est plus offert sur format papier, mais en version électronique sur le site Web de Statistique Canada. Les répondants peuvent désormais remplir eux-mêmes le questionnaire en ligne, ou le remplir par téléphone avec un intervieweur.

Afin de réduire le fardeau du répondant, les sections B et C relatives au nombre de peaux écorchées par couleur (visons et renards) ont été supprimées du questionnaire électronique. Ces renseignements sont maintenant recueillis au moyen des rapports d'encans.

Échantillonnage

Il s'agit d'un recensement avec plan transversal.

Il s'agit d'un recensement avec seuil comportant un plan transversal. Afin de réduire le fardeau de réponse, la population cible est divisée en une portion à tirage nul composée de petites unités et en une portion sondée selon le niveau de production. Toutes les unités de la portion sondée sont visées par la collecte. La partie à tirage nul est estimée par modélisation.

Sources des données

Collecte des données pour cette période de référence : 2019-03-15 à 2019-06-26

Il s'agit d'une enquête à participation obligatoire.

Les données sont obtenues directement auprès des répondants et sont tirées de fichiers administratifs.

Il s'agit d'une enquête-recensement, au sens où on communique par courriel avec les éleveurs connus de visons et de renards dont la production dépasse un certain volume. Les listes d'adresses sont produites à partir du Recensement de l'agriculture et peuvent être complétées par les ministères provinciaux. Les non-répondants feront l'objet d'un suivi téléphonique de la part des intervieweurs de Statistique Canada.

Les données sur les quantités de peaux de vison et de renard et leurs prix moyens sont recueilles auprès de sources administratives. Les données sur les quantités sont utilisées avec les données d'enquête pour déterminer le nombre de peaux écorchées, les naissances et les stocks de fermeture. Les données sur les prix moyens sont utilisées pour calculer la valeur des peaux. Ces données peuvent être corrigées pendant l'exercice d'équilibrage de l'offre et de l'utilisation.

Voir le(s) Questionnaire(s) et guide(s) de déclaration .

Détection des erreurs

Avec le questionnaire électronique (QE), il est possible d'exécuter des procédures de microvérification au moment de l'enquête. Les programmes informatiques de vérification du QE signalent les erreurs de données possibles, lesquelles peuvent être corrigées immédiatement par le répondant ou l'intervieweur.

Les données sont par la suite comparées sur une base annuelle. Les ratios de l'industrie, comme le ratio des femelles aux mâles et celui des naissances aux femelles, sont utilisés pour déceler les erreurs. Les analystes vérifient le travail de leurs collègues et des révisions en groupe sont effectuées. De plus, les principaux contributeurs font tous l'objet d'une vérification. Les questionnaires sont présentés comme un bilan pour repérer les erreurs de déclaration.

Imputation

En cas de non-réponse ou de réponses incomplètes au questionnaire, ou lorsque les données déclarées sont considérées comme incorrectes aux étapes de la détection des erreurs, on utilise l'imputation pour obtenir les renseignements manquants ou corriger les renseignements erronés. De nombreuses méthodes d'imputation peuvent être utilisées, y compris les modifications manuelles effectuées par un analyste. Les techniques statistiques automatisées employées pour imputer les données manquantes comprennent : l'imputation déterministe, le remplacement par des données historiques (avec calcul de tendance, s'il y a lieu), le remplacement par des renseignements auxiliaires obtenus d'autres sources, le remplacement fondé sur les relations connues entre les données pour l'unité échantillonnée, et le remplacement par des données tirées d'une unité semblable de l'échantillon (appelé imputation par donneur). En général, on commence par imputer les variables clés, qu'on utilise ensuite aux étapes subséquentes pour imputer d'autres variables connexes.

L'imputation permet de produire un fichier de microdonnées complet et cohérent qui couvre toutes les variables d'enquête et toutes les unités de la portion sondée.

Estimation

Les estimations sont produites en totalisant dans un premier temps les enregistrements individuels de la portion sondée. Ces estimations sont ensuite gonflées pour tenir compte de la portion à tirage nul à partir de laquelle aucun échantillon n'est sélectionné. La contribution de cette portion est estimée selon un modèle qui tient compte du pourcentage estimatif de la production totale comprise dans les unités à tirage nul et du volume global de la production déclarée par les unités sondées.

Évaluation de la qualité

Avant la diffusion des données, on analyse les résultats combinés de l'enquête afin d'en évaluer la comparabilité. Il s'agit généralement d'un examen détaillé des réponses individuelles (particulièrement pour les grandes entreprises), de la conjoncture économique générale, des tendances historiques et des renseignements d'autres sources externes (p. ex. associations, rapports d'encans, articles de journaux). À l'étape de la validation des données, des spécialistes provinciaux vérifient aussi les chiffres.

Contrôle de la divulgation

La Loi interdit à Statistique Canada de rendre publique toute donnée susceptible de révéler de l'information obtenue en vertu de la Loi sur la statistique et se rapportant à toute personne, entreprise ou organisation reconnaissable sans que cette personne, entreprise ou organisation le sache ou y consente par écrit. Diverses règles de confidentialité s'appliquent à toutes les données diffusées ou publiées afin d'empêcher la publication ou la divulgation de toute information jugée confidentielle. Au besoin, des données sont supprimées pour empêcher la divulgation directe ou par recoupement de données reconnaissables. Les données sont toujours disponibles au niveau national.

Révisions et désaisonnalisation

Cette méthodologie ne s'applique pas à ce programme statistique.

Exactitude des données

La confrontation des données d'enquête et des données administratives sur les quantités de peaux et leurs prix permet de veiller à ce que la qualité des estimations produites reste élevée.

Le taux de réponse à cette enquête était de 73 %.

Date de modification :