Indice des prix des matières brutes (IPMB)

Information détaillée pour novembre 2019

Statut :

Active

Fréquence :

Mensuelle

Numéro d'enregistrement :

2306

L'Indice des prix des matières brutes (IPMB) mesure la variation des prix d'achat des matières brutes par les fabricants opérant au Canada en vue d'une transformation subséquente.

Date de la parution - 6 janvier 2020

Aperçu

L'Indice des prix des matières brutes (IPMB) mesure la variation des prix d'achat des matières brutes par les fabricants opérant au Canada en vue d'une transformation subséquente. Comme il s'agit d'un indice des prix d'achat, les prix comprennent tous les frais supportés par l'acheteur pour faire parvenir le produit à la porte de leur établissement. Ils comprennent les frais de transport, les taxes nettes payées et les droits de douane ainsi que les subventions, si applicable.

En 1978, Statistique Canada a mis fin à la production de l'Indice général des prix de gros (IGPG), celui-ci était produit depuis l'année 1926. Cet indice, dans son ensemble, était devenu désuet car il ne démontrait plus un clair niveau de distribution du commerce de gros dans l'économie. L'Indice des prix des produits industriels (IPPI) représentait les prix des produits manufacturés mais, il n'existait aucun indice pour les matériaux non transformés autre que les produits agricoles. Il est devenu évident à cette époque du besoin de créer de nouveaux indices. De plus, il y avait un intérêt croissant envers les prix d'énergie qui n'était pas inclus dans l'IGPG. Ainsi, des séries à des niveaux agrégés plus élevés furent développées afin de garder une continuité de l'IGPG et l'Indice des prix des matières brutes (IPMB) fut introduit en janvier 1981.

L'IPMB est calculé et publié avec l'IPPI puisqu'ils rencontrent les mêmes intérêts et besoins. L'IPMB démontre les variations des prix pour un ensemble important de produits « d'entrées » utilisés dans la fabrication de produits au Canada. Il permet la couverture globale des fluctuations des prix dans l'économie canadienne et est aussi important pour l'évaluation des mouvements des prix des produits dérivés des matières brutes. En outre, l'IPMB appuie le Système de comptabilité nationale canadien (SCN), où il sert au calcul du produit intérieur brut (PIB) réel. Ensemble, ils constituent un important indicateur de la vigueur de l'économie.

De plus, l'IPMB est utile aux études analytiques de la formation et du comportement des prix. Il est fréquemment utilisé dans le processus d'indexation des contrats et il sert souvent d'intrant représentatif dans d'autres séries d'indices des prix.

Période de référence : La période de temps pour laquelle la valeur de 100 est attribuée à l'IPMB; actuellement, c'est l'année 2010.

Période de collecte : Pour la plupart des produits compris dans l'IPMB, la collecte se fait sur une période de trois semaines débutant la troisième semaine du mois de référence.

Sujets

  • Indices des prix des produits industriels
  • Prix et indices des prix

Sources de données et méthodologie

Population cible

La population cible de l'IPMB est composé des établissements de fabrication qui résident et qui produisent au Canada.

L'univers géographique de l'IPMB est l'ensemble du Canada, tandis que l'univers des produits est formé de l'ensemble des biens industriels fabriqués au Canada et l'univers des industries correspond au Système de classification des industries de l'Amérique du Nord (SCIAN ). Finalement, l'univers des prix correspond aux prix d'achat et devraient comprendre tous les frais supportés par l'acheteur pour faire parvenir le produit à la porte de l'établissement. Les frais de transport, les taxes nettes payées et les droits de douane, de même que les effets de toute subvention versée à l'acheteur, sont donc incorporés aux prix.

Élaboration de l'instrument

Principalement des sources administratives sont utilisent pour recueillir les prix des matières brutes. Les questionnaires électronique (QE) sont aussi utilisent et contient la description ou les caractéristiques techniques des biens visés, fournis au départ par le répondant (p. ex., pierre concassée, 20 à 14 mm, claire). En plus de la description des produits, le questionnaire précise les modalités de vente auxquelles le prix s'applique (p. ex., prix à la tonne métrique, F.A.B. carrières, $ CAN).

Échantillonnage

Il s'agit d'une enquête par échantillon.

Sources des données

Il s'agit d'une enquête à participation obligatoire.

Les données sont obtenues directement auprès des répondants, sont tirées de fichiers administratifs et sont dérivées de diverses enquêtes de Statistique Canada et/ou d'autres sources.

Le prix de la plupart des produits compris dans l'IPMB est recueilli tous les mois, habituellement sur une période de trois semaines. Les renseignements recueillis sur les prix visent le mois en question.

Dans l'IPMB, environ 18 % des données sont collectées par enquête directe, 79 % viennent de sources administratives et 3 % sont imputées d'après un produit semblable à la prochaine étape de transformation.

Les prix pour chacun des produits choisis sont recueilles auprès de chacun des répondants compris dans l'échantillon des observations de prix pour chacun des produits choisis selon des différentes variétés de matières brutes achetées et des modalités de vente sur lesquelles ils font leur achat. Une description détaillée des variétés achetées est établit et les modalités de vente peuvent également précisées pour chaque relevé de prix. Dans la plupart des cas, le relevé particulier choisi concerne la vente d'une gamme principale de produits à catégorie importante de clients.

L'importance pour d'obtenir les prix de transactions réelles est soulignée. Au moment de la validation ultérieure des relevés de prix régulièrement obtenus, l'une des plus importantes préoccupations consiste à s'assurer que les prix relevés sont effectivement ceux qui se pratiquent sur le marché.

Une fois qu'il y a entente sur les données de prix à fournir, les relevés de prix sont recueillis au moyen d'un questionnaire électronique (QE). Celui-ci est envoyé à chaque répondant, qui y rapport le prix pour le mois de référence.

Dans les cas où aucun prix n'est recueilli, soit en raison d'un niveau d'utilisation négligeable au Canada, soit faute de collaboration de la part des répondants, une série de substitution est élaborée. Une série de substitution peut consister en la combinaison de plusieurs autres séries déclarées ou être basée sur des indices de prix représentatifs semblables d'un autre programme ou bureau de la statistique.

Logiciels utilisés:

Portail de collecte d'entrprise (PCE)
Système du registre des entreprises (SRE)
Questionnaire Electronique(QE) v3.2
DPP - Système générique du processus (SGP)V2.7
Cygnus Système d'estimation

Voir le(s) Questionnaire(s) et guide(s) de déclaration .

Détection des erreurs

Au moment de la collecte et du traitement courants des données relatives à ces indices, on accorde une attention particulière à l'examen et à l'évaluation des prix. Les spécialistes des produits et les analystes d'industrie suivent de près les tendances du marché. Ils observent le comportement des variations de prix déclarées et les périodes où aucune variation n'est signalée, tant pour valider directement les relevés que pour déterminer s'ils sont représentatifs de l'évolution générale des prix du produit. Il s'agit de repérer les valeurs aberrantes et les prix erronés ou douteux au moment du traitement initial des données et si nécessaire de faire un suivi auprès des répondants pour veiller à ce que les bons renseignements aient été obtenus.

Imputation

En général, il y a imputation dans le cas des données manquantes. Dans toute période de détermination des prix, il y aura des relevés mensuels de prix qui manqueront parce que les répondants tardent à produire leurs données ou pour toute autre raison. Dans ce cas, le dernier relevé peut remplacer le relevé manquant ou bien une estimation sera faite en se basant sur d'autres renseignements. Le plus souvent, on reprend temporairement le dernier prix déclaré jusqu'à ce que le spécialiste des produits ait eu le temps d'obtenir des explications du répondant. Il est acceptable de reporter le dernier relevé de prix puisqu'un grand nombre de prix restent à peu près inchangés d'un mois à l'autre. Néanmoins, il est presque assuré que certains des prix manquants auront changé et, pour cette raison, les indices de prix sont susceptibles de révision pendant six mois après la première publication des données mensuelles. Ce délai permet de tenir compte des données déclarées en retard, des corrections et des relevés des prix qui ne sont fournis que tous les trois ou six mois.

Par ailleurs, certains relevés de prix manquent parce qu'il est impossible de les obtenir. Si ce n'est pas la saison du produit et qu'aucune commande n'est normalement passée dans la période considérée, le dernier relevé de prix déclaré est reporté jusqu'à l'arrivée d'un nouveau prix.. Cette façon de procéder tend à amortir les fluctuations de l'indice du produit hors saison et à les mettre en évidence en saison. Cette tendance se manifeste moins aux niveaux d'agrégation élevés et sur de longues périodes.

Étant donné que les prix relevés sont ceux des matières brutes, les spécifications pour celles-ci ne changent pas fréquemment. Par conséquent, l'ajustement pour un changement de qualité d'un produit n'est pas un facteur important pour cet indice.

Estimation

Pondérations
Les indices composites sont des moyennes pondérées des indices élémentaires. Dans le cas de l'IPMB, les poids des produits sont dérivés à partir du prix d'achat des matières brutes, tel que reporté dans l'EAMEF de 2010. Cette enquête recueille les prix d'achat des produits acquis à titre d'entrées intermédiaires. À l'intérieur des indices individuels des produits, les prix sont pondérés en parts égales, sauf si les données sont suffisamment bonnes pour attribuer un poids individuel selon les produits. La pondération des produits d'un indice peut être modifiée périodiquement afin de refléter les changements importants dans les tendances de production. La structure de pondération complète de l'IPMB est habituellement révisée à tous les cinq ans. La période de base de pondération qu'on utilise actuellement est 2010 = 100.

Indices
Des indices de prix pour environ 90 matières brutes sont produits, agrégés selon six groupes de produits principaux de même que l'ensemble des matières brutes et classifiés selon le Système de classification de produits de l'Amérique du Nord (SCPAN) de 2012.

Évaluation de la qualité

La qualité de cet indice de prix est maintenue par des spécialistes des produits et des analystes qui développent une grande expertise du domaine, incluant le connaissance du marché et des contacts avec des industries particulières. Ils consacrent beaucoup de temps et d'efforts à la détection et au suivi des fluctuations inhabituelles des tendances des prix des produits. Avant leur diffusion, les indices de prix sont analysés et leurs tendances historiques sont revues.

Contrôle de la divulgation

La loi interdit à Statistique Canada de divulguer toute information recueillie qui pourrait dévoiler l'identité d'une personne, d'une entreprise ou d'une organisation sans leur permission ou sans en être autorisé par la Loi sur la statistique. Diverses règles de confidentialité s'appliquent à toutes les données diffusées ou publiées afin d'empêcher la publication ou la divulgation de toute information jugée confidentielle. Au besoin, les données sont supprimées pour empêcher la divulgation directe ou par recoupement de données reconnaissables.

Les données recueillies sont converties en indices de prix et sont publiées sous cette forme. Il n'est donc pas possible de reconnaître les entreprises ayant fourni les renseignements d'origine sur les prix.

Révisions et désaisonnalisation

À chaque diffusion, les données des six mois précédents pourraient avoir été révisées. Les indices ne sont pas désaisonnalisés. Les exceptions à cette règle sont annoncées. Toutefois, la plupart des révisions de l'IPMB affectent le changement mensuel de l'indice par une moyenne de plus ou moins 0,2 %.

Exactitude des données

L'IPMB tente d'exprimer, dans un seul chiffre, les variations de prix s'appliquant à une gamme de matières brutes. Il n'existe pas de moyen évident, et à plus forte raison de moyen absolu, de percevoir en quoi consiste vraiment une variation de prix composite. Dans le cas de l'IPMB, les quantités établies de produits sont proportionnelles aux achats réalisés par les établissements de fabrication au Canada pour la période de référence du panier, c'est-à-dire 2010. Par conséquent, les considérations relatives à la qualité de l'IPMB se rattachent à ces concepts de variations de prix composites.

La précision statistique de cet indice dépend des données sur les prix et la valeur des ventes. Les données sur les prix sont tirées d'une enquête par sondage. Les données sur la valeur des ventes dépendent de d'autres enquêtes par sondage, tel que l'EAMEF. Ainsi, cette enquête peut également comporter des erreurs. Les utilisateurs qui s'inquiètent de la précision des données de l'EAMEF, qui ont servi de base à la construction des indices, sont invités à prendre contact avec la Division de la fabrication et de l'énergie.

À part les erreurs d'échantillonnage, les indices des prix des matières brutes sont également sujets à des erreurs de collecte et de contrôle des prix. C'est le cas lorsque des changements de qualité se produisent dans l'échantillon au regard de l'estimation de la variation pure des prix. Toutefois, les spécifications, pour les matières brutes pour lesquelles nous relevons des prix, ne changent pas fréquemment. Par conséquent, l'ajustement pour un changement de qualité d'un produit n'est pas un facteur important pour cet indice.

Bien que l'IPMB utilise une enquête par échantillonnage afin d'obtenir l'information pertinente, des intervalles de confiance ne sont pas présentement calculés en raison de la nature longitudinale des séries d'indices de prix. Les indices aux niveaux supérieurs et inférieurs d'agrégation sont considérés comme étant fiables d'un point de vue statistique.

Date de modification :