Commerce international de marchandises du Canada (base de la balance de paiements)

Information détaillée pour mars 2024

Statut :

Active

Fréquence :

Mensuelle

Numéro d'enregistrement :

2202

Intention : Fournir de l'information et des analyses de la valeur des exportations et des importations de marchandises sur la base de la balance des paiements, par type de marchandise et par pays partenaire.

Date de la parution - 2 mai 2024

Aperçu

Cette activité consiste à ajuster les statistiques sur les importations et exportations du Canada de la base douanière à la base de la balance des paiements.

Les renseignements sur les importations et les exportations sont consignés dans les Comptes macroéconomiques du Canada, notamment en ce qui concerne la balance des paiements et le produit intérieur brut, et servent à définir les politiques commerciales et économiques. Les administrations publiques, les importateurs, les exportateurs, les fabricants et les expéditeurs utilisent les statistiques commerciales pour vérifier la pénétration du marché par les importations et la performance des exportations, identifier des débouchés commerciaux, suivre les fluctuations des prix et des volumes des marchandises, et examiner les répercussions en matière de transports des flux commerciaux.

Activité statistique

Le Système canadien des comptes macroéconomiques fournit un cadre conceptuel intégré de statistiques pour l'étude de l'état et du comportement de l'économie canadienne. Les comptes sont axés sur la mesure des activités liées à la production de biens et de services, et à la vente de biens et de services sur les marchés finaux ainsi qu'aux transactions financières qui les sous-tendent et aux situations financières qui en découlent.

Cette activité s'inscrit dans le Programme du commerce international de marchandises du Canada (CIMC). Bien que l'objectif des données sur la base douanière soit de mesurer les fluctuations du stock de ressources matérielles du Canada qui découlent de l'entrée et de la sortie des marchandises du pays, l'objectif principal de ce programme statistique est de mesurer les transactions économiques qui impliquent échanges de marchandises entre résidents et non-résidents.

La fin du mois statistique des importations et des exportations correspond au dernier jour du mois civil, selon la date du dédouanement. Les documents qui parviennent trop tard pour être intégrés au mois en cours sont affectés au mois où la transaction a eu lieu et sont publiés comme révisions au cours du mois statistique suivant.

Pour obtenir plus de renseignements sur le Programme CIMC, cliquez sur lien suivant.

Période de référence : Mois

Période de collecte : Mois civil

Sujets

  • Balance des paiements internationaux
  • Commerce international
  • Comptes économiques
  • Exportation de marchandises
  • Importation de marchandises

Sources de données et méthodologie

Population cible

Les importations et les exportations canadiennes de marchandises.

Élaboration de l'instrument

Cette méthodologie ne s'applique pas.

Échantillonnage

Les données administratives recueillies dans le cadre de ce programme proviennent d'un recensement. Aucun échantillonnage n'est fait, les données étant recueillies pour toutes les unités de la population cible.

Sources des données

Les données proviennent de diverses enquêtes de Statistique Canada et/ou d'autres sources.

Les données administratives sont tirées du programme du CIMC à Statistique Canada, de l'Agence des services frontaliers du Canada (ASFC), du United States Census Bureau (l'agence statistique aux États-Unis), et de la Régie de l'énergie du Canada (REC); elles sont recueillies par le programme du CIMC. Pour plus d'informations sur la méthodologie de la compilation de ces données, veuillez consulter 2201 - Commerce international canadien de marchandises (base douanière). D'autres données sont tirées d'autres programmes à Statistique Canada.

Les valeurs des importations et des exportations sont exprimées en dollars canadiens et peuvent faire l'objet de conversions monétaires. Les valeurs déclarées en monnaie étrangère sont converties en appliquant la moyenne mensuelle des taux quotidiens à la fin de la journée de la Banque du Canada.

Pour les données des exportations du Canada vers les États-Unis, les importations doivent être déclarées au United States Customs and Border Protection (l'agence frontalière des États-Unis) en dollars américains à des fins comptables. Ensuite, ces données (exprimées en dollars américains) sont transmises au United States Census Bureau qui les convertit en dollars canadiens avant de les acheminer à Statistique Canada.

Des ajustements sont apportés aux données du commerce international des marchandises sur la base douanière au niveau agrégé (par groupe SCPAN et par principaux partenaires commerciaux) par le programme de la Balance internationale des paiements du Canada (numéro d'enregistrement 1534) pour tenir compte du fret, des changements de propriété, du pays de la dernière expédition, des prix et des quantités du commerce énergétique, et de la sous-couverture. La différence la plus importante entre les concepts douaniers et ceux de la balance des paiements est que les données sur la base douanière reflètent le passage de biens d'un territoire économique à un autre alors que les données sur la base de la balance des paiements reflètent le changement de propriété entre résidents et non-résidents canadiens.

Lors de la compilation des statistiques d'exportation de pétrole brut sur la base de la balance des paiements, les valeurs sur la base douanière sont remplacées par des données provenant d'autres sources, qui sont censées refléter plus précisément le moment des expéditions à l'exportation. Les valeurs sur la base de la balance des paiements sont calculées à l'aide des prix d'exportation mensuels moyens pondérés de la REC, des renseignements sur le fret provenant de sources accessibles au public et du Cadre d'analyse du fret canadien (CAFC) de Statistique Canada, et des renseignements sur le volume compilés d'enquêtes sur les pipelines de Statistique Canada et de la documentation douanière.

Détection des erreurs

Les données sont validées par le programme de la Balance internationale des paiements du Canada.

Imputation

Cette méthodologie ne s'applique pas.

Estimation

Les données sur les exportations de gaz naturel et d'électricité sont estimées pour le mois courant, car ces informations ne sont pas reçues de la source. Des ajustements sont également apportés aux données sur la base douanière pour tenir compte du fret, des changements de propriété, du pays de la dernière expédition et du sous-dénombrement.

Pour le mois courant, les volumes et les prix des exportations de pétrole brut sont également estimés, car les données sources pour les statistiques sur le pétrole brut de la balance des paiements ne sont pas reçues.

Évaluation de la qualité

Une validation automatique est faite pour s'assurer d'une application correcte des ajustements de balance des paiements aux groupes de marchandises et aux principaux partenaires commerciaux.

Les séries chronologiques sont examinées pour détecter des erreurs.

Les modèles utilisés dans le cadre de la désaisonnalisation des données mensuelles sont révisés annuellement par la Division des méthodes de la statistique économique de Statistique Canada.

Contrôle de la divulgation

La loi interdit à Statistique Canada de divulguer toute information recueillie qui pourrait dévoiler l'identité d'une personne, d'une entreprise ou d'un organisme sans leur permission ou sans en être autorisé par la Loi sur la statistique. Diverses règles de confidentialité s'appliquent à toutes les données diffusées ou publiées afin d'empêcher la publication ou la divulgation de toute information jugée confidentielle. Au besoin, des données sont supprimées pour empêcher la divulgation directe ou par recoupement de données reconnaissables.

Le Programme du CIMC de Statistique Canada procède de façon similaire aux programmes statistiques de la plupart des autres pays pour ce qui est de l'utilisation de la méthode de « suppression passive » pour des motifs de confidentialité avec les données administratives douanières. La suppression passive exige que des mesures appropriées soient prises uniquement à la demande des importateurs ou des exportateurs qui pensent que la diffusion de données nuirait à leurs intérêts. Il appartient aux importateurs et exportateurs touchées d'informer le Programme du CIMC des cas possibles de communication de données confidentielles. Après réception et examen de ces demandes, les données sont supprimées si nécessaire pour empêcher la divulgation directe ou résiduelle de données identifiables.

Révisions et désaisonnalisation

Les données sur le commerce de marchandises sur la base de la balance des paiements sont révisées de manière continue pour chaque mois de l'année en cours. Les données de l'année précédente sont révisées lors de la publication des données de janvier, de février, de mars et d'avril. Afin qu'elles soient alignées avec le Système canadien des comptes macroéconomiques, les révisions des données des années précédentes sont publiées annuellement, en décembre, lors de la publication du mois de référence d'octobre.

Divers facteurs rendent ces révisions nécessaires, notamment la réception tardive des documents relatifs aux importations et aux exportations, la présence de renseignements erronés dans les documents de douane, le remplacement des estimations calculées par les chiffres réels, la reclassification des marchandises à la lumière de renseignements plus récents et la correction des variations saisonnières.

Les données révisées peuvent être consultées dans les tableaux de données et les produits statistiques appropriés.

Exactitude des données

Les données administratives utilisées pour compiler les statistiques sur le commerce sont considérées comme complètes et exactes. Toute anomalie ou incohérence décelée est vérifiée à la source et, s'il y a lieu, des ajustements sont effectués pour rendre les données compatibles avec le cadre conceptuel de la série.

Il n'est pas rare que le sous-dénombrement ou des erreurs d'affectation nuisent à l'exactitude des statistiques sur les exportations. Une erreur d'affectation se produit lorsque le pays de destination final n'est pas celui qui figure dans les documents douaniers, ce qui arrive très fréquemment lorsque les marchandises sont acheminées par un pays intermédiaire avant d'arriver à leur destination finale; le cas échéant, le pays intermédiaire est déclaré comme destination finale des marchandises.

Des erreurs de données fournies dans les réponses ou des erreurs dues à la non-réponse peuvent survenir dans les cas où des données d'enquête sont utilisées pour compléter les données administratives. L'erreur de réponse peut être due à la conception du questionnaire, aux caractéristiques de la question, à l'incapacité ou au refus du répondant de fournir l'information correcte, à la mauvaise compréhension des questions ou à des problèmes de définition. L'erreur due à la non-réponse a lieu lorsqu'un répondant refuse de répondre, est incapable de le faire ou produit sa déclaration trop tard. Le cas échéant, les données sont imputées. L'erreur due à l'imputation est d'autant plus faible que le taux de réponse est élevé, et tous les efforts possibles sont faits pour obtenir un taux de réponse élevé.

Dans certains cas, des estimations sont produites et incluses dans la publication des données du mois en cours, et sont ensuite remplacées par des données réelles lorsqu'elles sont disponibles. La méthodologie et les sources de données utilisées pour produire les estimations mensuelles sont revues de façon régulière et mises à jour au besoin.

Plusieurs processus ont été mis en place pour évaluer l'exactitude et la cohérence des données - notamment les valeurs, les volumes et les prix - à différentes étapes du traitement des données. Ces processus sont menés sur une base mensuelle et comprennent l'examen des données du mois en cours ainsi que les révisions des données du mois précédent.

Documentation

Date de modification :