Système d'information sur les apprentis inscrits (SIAI)

Information détaillée pour 2008

Statut :

Active

Fréquence :

Annuelle

Numéro d'enregistrement :

3154

L'enquête vise à recueillir des renseignements sur les personnes qui suivent une formation et celles qui obtiennent un certificat de qualification professionnelle dans le cadre d'une formation en apprentissage. Plus précisément, l'enquête permet de recueillir des données sur le nombre d'apprentis inscrits qui suivent une formation dans les métiers en classe ou en milieu de travail, portant ou non le Sceau rouge, que la formation en apprentissage soit obligatoire ou non. L'enquête recueille également des données sur le nombre de certificats provinciaux et interprovinciaux décernés aux apprentis ou aux ouvriers qualifiés (« challengers »).

Date de la parution - 10 décembre 2010

Aperçu

L'enquête vise à recueillir des renseignements sur les personnes qui suivent une formation et celles qui obtiennent un certificat de qualification professionnelle dans le cadre d'une formation en apprentissage. Plus précisément, l'enquête permet de recueillir des données sur le nombre d'apprentis inscrits qui suivent une formation dans les métiers en classe ou en milieu de travail, portant ou non le Sceau rouge, que la formation en apprentissage soit obligatoire ou non. L'enquête recueille également des données sur le nombre de certificats provinciaux et interprovinciaux décernés aux apprentis et aux ouvriers qualifiés (« challengers »). Pour les fins de cette enquête, une ouvrier qualifiée (« challenger ») est une personne qui a suivi une formation dans un métier dans le cadre d'une formation en apprentissage volontaire et qui ne s'est pas inscrite à la formation en apprentissage mais a réussi à obtenir un certificat de qualification professionnelle dans le métier en question.

L'enquête est financée par Emploi et Développement social Canada (EDSC), qui est le principal utilisateur de l'information servant à l'analyse de l'offre de main-d'oeuvre. Ces renseignements sont également mis à la disposition d'autres ministères et organismes fédéraux et provinciaux, d'associations, d'organisations non gouvernementales et de chercheurs.

Dans le cadre de cette enquête, on a recueilli des données agrégées selon le programme de métier de 1980 à 1990; ces données comprennent le nombre de nouvelles inscriptions, le nombre total d'inscriptions ainsi que le nombre d'abandons, le nombre d'apprentis ayant terminé leur formation et le nombre de certificats décernés. En 1991, on a commencé à demander des informations par enregistrement individuel et des renseignements supplémentaires sur le sexe et l'âge des apprentis.

En 2008, l'enquête a subit un remaniement et plusieurs nouveaux éléments y ont été ajoutés et demandés aux juridictions. Quelques-uns des nouveaux éléments demandés se rapportent au nombre d'heures techniques complétées et heures de formation complétées en milieu de travail par les apprentis durant leur formation.

Période de référence : Année civile

Sujets

  • Domaines d'étude
  • Éducation et formation des adultes
  • Éducation, formation et apprentissage

Sources de données et méthodologie

Population cible

La population du SIAI est formée des apprentis inscrits suivant une formation en classe et/ou en milieu de travail, dans un métier à qualification obligatoire ou volontaire et portant ou non la mention Sceau rouge. Elle couvre également les apprentis et les ouvriers qualifiés (« challengers ») qui ont obtenu des certificats provinciaux et interprovinciaux. Pour les fins du SIAI, un ouvrier qualifié (« challengers ») est une personne de métier qui, d'après une évaluation de l'autorité en matière d'apprentissage de sa province ou de son territoire, possède suffisamment d'expérience pour passer l'examen final afin d'obtenir la reconnaissance professionnelle, et ce, sans suivre un programme d'apprentissage au préalable.

Élaboration de l'instrument

Aucune information n'est dorénavant recueillie par le biais de questionnaire

Échantillonnage

Il s'agit d'un recensement avec plan transversal.

Aucun échantillonnage n'est fait, les données étant recueillies pour toutes les unités de la population cible.

Sources des données

Collecte des données pour cette période de référence : 2009-04-15 à 2010-08-15

Il s'agit d'une enquête à participation obligatoire.

Les données sont tirées de fichiers administratifs.

La collecte des données de 1980 à 1990 a été entièrement effectuée à l'aide d'un questionnaire. On a introduit, en 1991, la déclaration électronique des renseignements par enregistrement individuel, et cette formule a été adoptée par certaines des provinces les plus importantes. Au cours des années 1990, les autres provinces et territoires ont commencé à fournir les données sous la forme d'enregistrements individuels, et cette pratique s'est généralisée à l'ensemble des provinces et des territoires depuis 2001.

La première communication prend la forme d'une demande écrite adressée par la poste chaque année,habituellement en février ou en mars, pour les renseignements visant toute l'année civile précédente, soit du 1er janvier au 31 décembre. La lettre de demande de données est adressée aux directeurs de l'apprentissage de chaque province et territoire; un suivi par téléphone ou par courriel est ensuite effectué périodiquement environ trois mois après le premier envoi postal. La collecte se fait par voie électronique, c'est-à-dire par la transmission de fichiers électroniques non hiérarchiques à Statistique Canada.

Actuellement, on demande aux répondants de fournir l'information sous la forme d'enregistrements individuels, chaque enregistrement représentant un apprenti inscrit et un ouvrier qualifié (<<challenger>>). L'information figurant dans chaque enregistrement comporte plusieurs éléments de données décrits au lien « Documentation complémentaire » ci-dessous. Les données de l'enquête sont recueillies auprès de la direction de l'apprentissage de chaque province et territoire du Canada.

Détection des erreurs

Statistique Canada applique un ensemble de mesures de contrôle de la qualité des données parmi lesquelles figurent les suivantes :

(1) Vérification de la cohérence interne, p. ex., codes manquants ou non valides, incohérence des éléments de données, exécution de tables de fréquence et examen des observations aberrantes pour certains éléments de données. Le logiciel servant à effectuer ces vérifications comporte des programmes utilitaires et des programmes d'analyses statistiques qui s'appliquent aux enregistrements individuels.

(2) Comparaison des données de l'année la plus récente à celles des années antérieures pour détecter des variations inhabituelles ou imprévues. Les comparaisons des données totalisées se fondent sur les données publiées par les provinces et les territoires lorsqu'elles sont disponibles.

Imputation

Le Système d'information sur les apprentis inscrits (SIAI) s'appuie sur des méthodologies, des systèmes, des applications, des outils et des procédures de traitement qui permettent la vérification et l'imputation manuelles et automatisées des microdonnées. Une méthode d'imputation chronologique, déterministe et par enregistrement donneur est employée.

Estimation

Comme il s'agit d'un recensement, aucune méthode d'estimation n'est appliquée.

Évaluation de la qualité

Des rapports, tels que des fréquences, tableaux croisés et tableaux de comparaisons montrant plusieurs années de données, y compris des données de l'année courante et des années précédentes, servent à l'analyse des tendances historiques et à l'analyse de la qualité des données. Des comparaisons des tendances des données de l'enquête et des données d'autres sources sont aussi faites.

Une fois les données finalisées, la disponibilité de l'information sur la formation des apprentis inscrits est annoncée dans Le Quotidien.

Contrôle de la divulgation

La loi interdit à Statistique Canada de divulguer toute information recueillie qui pourrait dévoiler l'identité d'une personne, d'une entreprise ou d'un organisme sans leur permission ou sans en être autorisé par la loi. Diverses règles de confidentialité s'appliquent à toutes les données diffusées ou publiées afin d'empêcher la publication ou la divulgation de toute information jugée confidentielle. Au besoin, des données sont supprimées pour empêcher la divulgation directe ou par recoupement de données reconnaissables.

Plusieurs mesures sont prises pour empêcher la diffusion de données confidentielles recueillies dans le cadre de l'enquête. Toutes les diffusions de données au public sont effectuées à partir de l'entrepôt commun des données dans lequel n'apparaît aucun identificateur et qui renferme uniquement des données agrégées. Pour les données tabulaires, les valeurs sont arrondies au multiple de 3 le plus près.

Révisions et désaisonnalisation

Des révisions historiques se produisent à l'occasion. Après une analyse de la tendance historique, on peut réviser les données de l'année précédente, au terme d'une entente entre Statistique Canada et les répondants à l'enquête. Pour effectuer de telles modifications, les répondants à l'enquête doivent soumettre de nouvelles données chronologiques lesquelles seront traitées de nouveau par Statistique Canada.

Exactitude des données

Suite au remaniement de l'enquête, il y a eu des améliorations au niveau des réponses de certains éléments de données dont le taux de réponse était antérieurement bas; spécialement dans le domaine des crédits pour la formation (en classe) et des crédits pour la formation en cours d'emploi (en milieu de travail). Cependant, suite au remaniement et à l'ajout de nouveaux éléments, quelques-uns de ces éléments de données dont le taux de réponse est bas sont les suivants ; l'identité Autochtone, incapacité ou limitations d'activités, plus haut niveau de scolarité et numéro d'entreprise (NE).

Signaler un problème sur cette page

Quelque chose ne fonctionne pas? L'information n'est plus à jour? Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez?

S'il vous plaît contactez-nous et nous informer comment nous pouvons vous aider.

Avis de confidentialité

Date de modification :