Enquête sur l'industrie de la gestion des déchets: secteur des entreprises

Information détaillée pour 2006

Statut :

Active

Fréquence :

Aux 2 ans

Numéro d'enregistrement :

2009

La présente enquête permet de recueillir des renseignements qui aideront les Canadiens à comprendre les contributions de l'industrie de la gestion des déchets à l'économie et l'environnement du Canada.

Date de la parution - 23 juin 2008

Aperçu

L'enquête fournie aux entreprises, aux gouvernements locaux, à Environnement Canada et à divers clients des secteurs publiques et privés, de l'information claire et comparable sur l'aspect financier de la gestion des déchets ainsi que des caractéristiques sur l'emploi dans ce domaine. L'enquête recueille également de l'information quantitative sur la collecte, l'enfouissement et le recyclage de déchets rapportée par les entreprises offrant des services de gestion des déchets.

Les quantités de déchets et de matières recyclées sont combinées avec des données parallèles provenant de l'Enquête de l'industrie de la gestion des déchets : secteur public (numéro d'enregistrement 1736).

Période de référence : Année financière

Période de collecte : Avril à août suivant l'année de référence

Sujets

  • Environnement
  • Pollution et déchets

Sources de données et méthodologie

Population cible

La population cible inclut toutes les firmes au Canada qui oeuvrent dans les services de gestion des déchets.

La base de sondage de l'enquête était fondée sur les données de l'enquête précédente, mises à jour (ajouts et modifications) au moyen des données tirées du Registre des entreprises (RE) de Statistique Canada et de divers répertoires des industries. Les entreprises choisies dans le RE constituent un sous-ensemble de la catégorie Services de gestion des déchets et d'assainissement, Systéme de Classification des Industries de l'Amérique du Nord (SCIAN) 562.

Les entreprises qui entrent dans les catégories du SCIAN suivantes entrent également dans le « champ d'application » de l'Enquête sur l'industrie de la gestion des déchets : secteur des entreprises : 56211-Collecte des déchets, 56221-Traitement et élimination des déchets, et 56292-Installations de récupération des matières; 4142 Grossistes-marchands de matériel de divertissement au foyer et d'appareils ménagers; 4181 Grossistes-marchands de matières recyclables; 4182 Grossistes-marchands de matières recyclables; 442 Magasins de meubles et d'accessoires de maison; 443 Magasins d'appareils électroniques et ménagers; 445 Magasins d'alimentation; 452 Magasins de marchandises diverses.

Veuillez noter qu'il manque à cette liste de classifications la catégorie SCIAN 56291, Services d'assainissement. Bien qu'elle appartienne au même groupe SCIAN que l'industrie de la gestion des déchets, cette industrie est exclue car elle n'offre pas de services de gestion des déchets tels qu'ils sont définis par le Conseil canadien des ministres de l'Environnement.

La population cible inclut toutes les firmes au Canada qui oeuvrent dans les services de gestion des déchets.

La population cible inclut toutes les firmes au Canada qui oeuvrent dans les services de gestion des déchets.

La base de sondage de l'enquête était fondée sur les données de l'enquête précédente, mises à jour (ajouts et modifications) au moyen des données tirées du Registre des entreprises (RE) de Statistique Canada et de divers répertoires des industries. Les entreprises choisies dans le RE constituent un sous-ensemble de la catégorie Services de gestion des déchets et d'assainissement, Systéme de Classification des Industries de l'Amérique du Nord (SCIAN) 562.

Les entreprises qui entrent dans les catégories du SCIAN suivantes entrent également dans le « champ d'application » de l'Enquête sur l'industrie de la gestion des déchets : secteur des entreprises : 56211-Collecte des déchets, 56221-Traitement et élimination des déchets, et 56292-Installations de récupération des matières.

Veuillez noter qu'il manque à cette liste de classifications la catégorie SCIAN 56291, Services d'assainissement. Bien qu'elle appartienne au même groupe SCIAN que l'industrie de la gestion des déchets, cette industrie est exclue car elle n'offre pas de services de gestion des déchets tels qu'ils sont définis par le Conseil canadien des ministres de l'Environnement.

Élaboration de l'instrument

La majeure partie des questions demeure inchangée d'un cycle à l'autre. Toutefois, un module de questions qui présentent un intérêt particulier pour Statistique Canada est introduit à chaque cycle, et ne figure dans l'enquête que le temps de ce cycle. Avant que ces questions soient intégrées à la version définitive du questionnaire, elles sont examinées à l'interne et par des spécialistes de l'industrie à l'externe.

Échantillonnage

Il s'agit d'un recensement avec plan transversal.

Aucun échantillonnage n'est fait, les données étant recueillies pour toutes les unités de la population cible.

Sources des données

Collecte des données pour cette période de référence : 2007-04-01 à 2007-10-01

Il s'agit d'une enquête à participation obligatoire.

Les données sont obtenues directement auprès des répondants.

On a posté des questionnaires à 1 327 entreprises et administrations locales au total. On a reçu les réponses par la poste. Les questionnaires étaient destinés à une personne-ressource qui était chargée des activités de gestion des déchets de l'unité ou connaissait ces activités. Dans le cas des entreprises exploitées dans plusieurs provinces, il fallait remplir un questionnaire pour chaque province en question. Ainsi, on remplissait trois questionnaires s'il y avait trois provinces d'exploitation et, dans chacun, on décrivait les activités qui s'exerçaient dans la province visée. Le problème ne se posait pas dans le cas de l'enquête sur les administrations locales.

Après la date d'échéance des déclarations, on faisait un suivi par télécopieur et/ou au téléphone en rappelant aux enquêtés qu'ils devaient remplir et renvoyer leurs questionnaires.

Voir le(s) Questionnaire(s) et guide(s) de déclaration .

Détection des erreurs

De nombreux facteurs influent sur l'exactitude des données recueillies au cours d'une enquête. Par exemple, il peut arriver que les répondants aient mal interprété certaines questions, qu'ils aient inscrit incorrectement les réponses sur le questionnaire ou que des erreurs se produisent à l'étape de la saisie des données ou de la mise en tableaux. Toutes les mesures ont été prises pour réduire la fréquence de telles erreurs notamment la vérification complète des données saisies, des contrôles de validité et de cohérence, un suivi serré auprès des grandes entreprises, et à des consultations auprès de certains ministères et d'associations industrielles.

Imputation

Pour la plupart, les entreprises ont très volontiers répondu aux questions de l'enquête, mais certaines n'ont pu produire toutes les données sous la forme demandée. Il y a eu imputation des données dans les cas où des valeurs manquaient à des postes du questionnaire ou quand les répondants n'avaient pas produit leur questionnaire même après le suivi intensif qui avait été fait.

Pour les petites entreprises non visées par l'enquête ainsi que celles qui n'ont pas répondu au questionnaire, on s'est reporté aux données sur les finances et l'emploi du Registre des entreprises de Statistique Canada et à d'autres sources administratives (par exemple, les dossiers fiscaux) pour remplacer les valeurs manquantes.

Pour les grandes entreprises, on a comparé les valeurs imputées aux valeurs des années antérieures et à d'autres sources, comme les rapports annuels et les déclarations aux bourses de valeurs mobilières, de manière à garantir la qualité des valeurs imputées.

Le taux global d'imputation pour les variables financières des entreprises a été de 17 %.

Estimation

Cette méthodologie ne s'applique pas à ce programme statistique.

Évaluation de la qualité

Une façon d'évaluer l'exactitude des données consiste à comparer ces dernières aux tendances d'autres données recueillies. Par exemple, si l'on compare les statistiques relatives aux déchets de 2006 à celles de 2004, on observe une croissance importante de l'industrie canadienne de la gestion des déchets. Par habitant, la quantité de déchets non dangereux éliminés et préparés en vue du recyclage était plus élevée en 2006 qu'en 2004.

La comparaison des données sur les déchets avec des tendances économiques connues constitue une autre façon de valider les données. La croissance économique est un indicateur de la conjoncture dans son ensemble. Une croissance positive dénote une économie active : plus d'argent consacré à l'achat de biens et de services contribue à l'augmentation de la production de déchets.

Outre ces comparaisons, les données sont comparées à celles publiées par d'autres organismes tels que des gouvernements provinciaux et des villes. S'il y a des différences importantes entre les divers ensembles de données comparables, on doit en tenir compte et les expliquer. Cela s'applique aussi aux cas où il y a de grandes variations positives ou négatives dans les valeurs des données d'un cycle à l'autre.

Contrôle de la divulgation

La Loi interdit à Statistique Canada de rendre publique toute donnée susceptible de révéler de l'information obtenue en vertu de la Loi sur la statistique et se rapportant à toute personne, entreprise ou organisme reconnaissable sans que cette personne, entreprise ou organisme le sache ou y consente par écrit. Diverses règles de confidentialité s'appliquent à toutes les données diffusées ou publiées afin d'empêcher la publication ou la divulgation de toute information jugée confidentielle. Au besoin, des données sont supprimées pour empêcher la divulgation directe ou par recoupement de données reconnaissables.

Un examen rigoureux effectué par des pairs de toutes les données tabulaires est fait avant la publication. Cette vérification manuelle permet d'éviter que ne soient effectuées des comparaisons entre tableaux et à l'intérieur de tableaux qui pourraient mener à la divulgation de données confidentielles.

Révisions et désaisonnalisation

Cette méthodologie ne s'applique pas à cette enquête.

Exactitude des données

Les erreurs non dues à l'échantillonnage influent sur l'exactitude des données recueillies dans le cadre d'une enquête. Les erreurs non dues à l'échantillonnage englobent par exemple les erreurs de couverture, les erreurs de données fournies dans les réponses, les erreurs dues à la non réponse et les erreurs de traitement. Tous les efforts sont déployés pour réduire ces types d'erreurs; on effectue notamment la vérification des données qui ont été entrées, des contrôles de la cohérence et de la validité, des suivis rigoureux et des consultations auprès de ministères et d'associations industrielles.

Pour des renseignements complémentaires sur l'exactitude des données, veuillez utiliser le lien qui suit.

Signaler un problème sur cette page

Quelque chose ne fonctionne pas? L'information n'est plus à jour? Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez?

S'il vous plaît contactez-nous et nous informer comment nous pouvons vous aider.

Avis de confidentialité

Date de modification :