Enquête annuelle sur les industries de services : Traduction et interprétation

Information détaillée pour 1999

Statut :

Inactive

Fréquence :

Annuelle

Numéro d'enregistrement :

4714

L'enquête sert à recueillir les données financières et d'exploitation nécessaires à l'exploitation de statistiques pour l'industrie canadienne des services de traduction et interprétation.

Date de la parution - 13 décembre 2001

Aperçu

Cette enquête vise à recueillir et à publier les données nécessaires pour l'analyse statistique du secteur des services de traduction et d'interprétation.

Cette information peut servir aux entreprises pour analyser les marchés, aux associations commerciales pour étudier la performance et d'autres caractéristiques de leur industrie, aux gouvernements pour élaborer des politiques économiques régionales et nationales, ainsi qu'à d'autres utilisateurs pour la recherche et l'établissement de politiques.

Activité statistique

L'enquête est menée dans le cadre du programme de l'Enquête unifiée auprès des entreprises (EUE). Le programme de l'EUE a été conçu pour intégrer, au fil du temps, les quelques 200 enquêtes auprès des entreprises dans un même programme d'enquête principal. L'EUE vise à recueillir des données plus détaillées qu'auparavant sur les industries et les produits au niveau provincial, tout en évitant les chevauchements entre différents questionnaires. La restructuration des questionnaires d'enquête sur les entreprises a permis plus d'harmonie en ce qui a trait à la présentation, à la structure et au contenu, ce qui donne dans l'ensemble des statistiques économiques plus cohérentes et précises. L'approche unifiée rend la déclaration plus facile pour les entreprises ayant des activités dans différentes industries puisqu'elles peuvent ainsi fournir des renseignements similaires pour chaque succursale. Elles n'ont donc pas à remplir des questionnaires, dont la présentation, la formulation et même les concepts changent d'une industrie à l'autre.

Cette enquête fait partie du Programme des industries de service. Les données recueillies permettent de compiler des statistiques agrégées pour plus de trente groupes d'industries de services. Il existe des statistiques financières portant notamment sur les revenus, les dépenses et les profits pour toutes les enquêtes faisant partie de ce programme. En outre, plusieurs enquêtes permettent de compiler et de diffuser des données propres à une industrie.

Période de référence : année civile

Sujets

  • États financiers et rendement
  • Rendement des entreprises et propriété
  • Services aux entreprises, aux consommateurs et liés à la propriété
  • Services professionnels, scientifiques et techniques

Sources de données et méthodologie

Population cible

La population cible de l'enquête est constituée de tous les établissements de la catégorie 54193 du SCIAN dans le Registre des entreprises de Statistique Canada qui ont été actifs pendant au moins une journée au cours de l'année de référence, ainsi que des travailleurs autonomes dont l'entreprise n'est pas constituée en société et qui ne sont pas inscrits au Registre des entreprises de Statistique Canada. Vont figurer ici les établissements dont l'activité principale consiste à traduire des documents écrits et à interpréter des énoncés oraux d'une langue à l'autre, y compris les établissements dont l'activité principale est l'interprétation gestuelle.

Échantillonnage

Il s'agit d'une enquête par échantillon.

Deux sources de données ont servi à dégager les estimations :
- une enquête par échantillon probabiliste auprès des entreprises de comptabilité dont les recettes brutes d'entreprise sont supérieures ou égales à un seuil d'inclusion qui varie selon la province de 30 000 $ à 70 000 $
- les données fiscales pour les estimations se rapportant aux entreprises du Registre des entreprises dont les recettes brutes d'entreprises sont inférieures à un seuil d'inclusion des petites unités qui varie selon la province de 30 000 $ à 70 000 $

La base de sondage pour le choix de l'échantillon probabiliste est le Registre des entreprises de Statistique Canada. Pour 1999, environ 1 300 établissements ont été classés dans cette base de sondage dans les services de traduction et d'interprétation.

On a procédé par échantillon probabiliste à échantillonnage superposé. Des unités d'échantillonnage ont été créées en cellules réunissant la province et une agrégation SCIAN à cinq chiffres. Les unités d'échantillonnage ont été stratifiées en quatre strates de taille définies selon le total des recettes de l'unité d'échantillonnage. Pour la stratification des effectifs, on a défini une strate à tirage complet pour les grandes unités d'échantillonnage, deux strates à tirage partiel pour les unités de taille moyenne et une strate à tirage nul pour les petites unités. L'échantillon a ciblé 145 répondants couvrant 976 établissements.

Sources des données

Collecte des données pour cette période de référence : Printemps 2000 à octobre 2000

Il s'agit d'une enquête à participation obligatoire.

Les données sont obtenues directement auprès des répondants et sont tirées de fichiers administratifs.

Les questionnaires ont été envoyés à tous les établissements compris dans l'échantillon selon la méthode de l'envoi et du retour par la poste. Il était également possible de répondre à l'enquête par voie électronique. De plus, nous avons eu recours aux interviews téléphoniques assistées par ordinateur (ITAO).

Voir le(s) Questionnaire(s) et guide(s) de déclaration .

Détection des erreurs

Les données ont fait l'objet de contrôles automatisés jumelés à un examen analytique destiné à repérer les manques de convergence et les erreurs. On a tout mis en Suvre pour minimiser les erreurs d'omission, de dédoublement, de rapport et de traitement, qui ne sont pas dues à l'échantillonnage.

Imputation

Les dossiers partiels ont été imputés afin qu'ils soient complets et ont été ajoutés à un groupe de donneurs avec enregistrements complets. La méthode du donneur voisin le plus semblable a été appliquée à l'imputation des données des non-répondants, des répondants impossibles à localiser et de ceux avec qui il n'y a pas eu de contact. Les données fiscales ont servi à la détermination des répondants les plus semblables.

Estimation

Les poids d'échantillonnage calculés à partir du plan d'échantillonnage ont été modifiés et améliorés par poststratification. Les estimations ont été calculées à l'aide du poids final obtenu par multiplication du poids du plan d'échantillonnage par le poids corrigé. Le poids corrigé est une fonction de l'information utilisée à l'étape de la conception, de l'information reçue du répondant et de la nouvelle information sur la base de sondage. Cela est possible parce que le Registre des entreprises a été mis à jour avec une information plus exacte obtenue entre la sélection de l'échantillon et la production des estimations. La pondération finale reflète d'aussi près que possible les caractéristiques changeantes de la population de cette branche d'activité.

Contrôle de la divulgation

La loi interdit à Statistique Canada de divulguer toute information recueillie qui pourrait dévoiler l'identité d'une personne, d'une entreprise ou d'un organisme sans leur permission ou sans en être autorisé par la Loi sur la statistique. Diverses règles de confidentialité s'appliquent à toutes les données diffusées ou publiées afin d'empêcher la publication ou la divulgation de toute information jugée confidentielle. Au besoin, des données sont supprimées pour empêcher la divulgation directe ou par recoupement de données reconnaissables.

Exactitude des données

Toutes les enquêtes sont sujettes à des erreurs d'échantillonnage et autres. Statistique Canada utilise diverses méthodes afin de limiter tous les types d'erreurs. Des mesures des erreurs d'échantillonnage et d'autres indicateurs de qualité sont donnés.

Les coefficients de variation, qui sont une mesure de l'erreur de l'échantillonnage, ont été calculés. La qualité des estimations est classée selon les catégories suivantes : excellente (le CV varie de 0,01 % à 4,99 %); très bonne (le CV varie de 5,00 % à 9,99 %); bonne (le CV varie de 10,00 % à 14,99 %); acceptable (le CV varie de 15,00 % à 24,99 %); à utiliser avec circonspection (le CV varie de 25,00 % à 34,99 %); et non fiable (> 35,00 %).

Selon ces cotations, pour le total des recettes, les salaires et traitements et le total des dépenses, au niveau d'agrégation de la branche pour le Canada, les CV ont été jugés très bons. Au niveau provincial, les CV allaient d'excellents à acceptables. Les CV du Nouveau-Brunswick ont été jugés excellents, ceux du Québec très bons, ceux de l'Ontario bons et ceux de la C.-B. acceptables. Les CV des autres provinces ont été supprimés par souci de confidentialité.

Les taux de réponse des 145 unités échantillonnées ayant reçu un questionnaire ont été les suivants : remplis : 80 %; autres (entreprise inactive, ayant cessé ses activités, changement de propriété, fusion, classification inexacte) : 14 %. Ces taux de réponse sont considérés comme normaux pour une enquête-entreprises. Des 14 % d'unités classées « autres », 11 % ont été considérées comme hors-champ, résultat qui témoigne de la qualité des données du Registre des entreprises au moment de l'échantillonnage.

L'échantillon des services de traduction et d'interpretation a figuré pour 96 % des recettes estimées de la branche. Les petites entreprises qui n'ont pas fait partie de l'échantillon et dont les données fiscales ont servi à calculer une estimation ont figuré pour le reste des recettes de la branche.L'exactitude et la cohérence de toutes les données ont été vérifiées. Les utilisateurs doivent cependant tenir compte de ce que l'enquête en est à sa deuxième année et qu'il n'est pas possible d'établir des comparaisons étroites avec les estimations antérieures.

Documentation

Signaler un problème sur cette page

Quelque chose ne fonctionne pas? L'information n'est plus à jour? Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez?

S'il vous plaît contactez-nous et nous informer comment nous pouvons vous aider.

Avis de confidentialité

Date de modification :