Commerce international de marchandises du Canada (base de la balance de paiements)

Information détaillée pour novembre 2001

Statut :

Active

Fréquence :

Mensuelle

Numéro d'enregistrement :

2202

Cette activité consiste à ajuster les statistiques sur les importations et exportations du Canada de la base douanière à la base de la balance des paiements.

Date de la parution - 18 janvier 2002

Aperçu

Cette activité consiste à ajuster les statistiques mensuelles sur les importations et exportations du Canada de la base douanière à la base de la balance des paiements. Les renseignements sur les importations et les exportations sont consignés dans le Système canadien de comptabilité nationale, notamment en ce qui concerne la balance des paiements et le produit intérieur brut, et servent à définir les politiques commerciales et budgétaires. Les administrations publiques, les importateurs, les exportateurs, les fabricants et les expéditeurs utilisent les statistiques commerciales pour vérifier la pénétration du marché par les importations et la performance des exportations, suivre les fluctuations des prix et des volume des marchandises et examiner les répercussions en matière de transports.

Le commerce international de marchandises du Canada (base douanière) est la principale source de données sur le commerce de marchandises établies en fonction de la balance des paiements. Cependant, il existe des différences conceptuelles quant au champ d'observation, aux dates d'enregistrement et à l'évaluation et la classification des échanges commerciaux entre les données sur la base douanière et celles sur la base de la balance des paiements. Ainsi, des corrections doivent être apportées aux données douanières pour qu'on puisse les utiliser dans le cadre de la balance des paiements.

Il existe des différences essentielles entre les données sur la base douanière et celles sur la base de la balance des paiements. Sur la base de la balance des paiements, on définit les transactions en fonction du changement de propriété des marchandises (c'est-à-dire que le commerce sur base de la balance des paiements peut à l'occasion se faire entièrement à l'intérieur ou à l'extérieur du Canada). Sur la base douanière, l'opération a lieu quand un bien passe à la frontière. D'autres différences majeures touchent le pays de désignation des importations (le pays d'expédition pour la base de la balance des paiements; le pays d'origine pour la base douanière) et l'évaluation des marchandises (plus particulièrement, aux fins de la balance des paiements, les frais de transport sont exclus du commerce de marchandises et inclus dans les services de transport).

Les ajustements de la balance des paiements apportés aux données sur base douanière sont souvent faits aux niveaux agrégés (tant pour les groupes de marchandises que pour les pays), un lien direct entre les données détaillées sur base douanière et les données sur base de la balance des paiements étant difficile, sinon impossible, à établir. Il existe des données sur base de la balance des paiements pour des groupes de marchandises et des données agrégées correspondantes au niveau national et au niveau de « l'ensemble des marchandises » pour les principaux partenaires commerciaux de Canada (Algérie, Allemagne, Arabie Saoudite, Australie, Belgique, Brésil, Chine, Corée du Sud, Espagne, États-Unis, Fédération de Russie, France, Hong-Kong, Inde, Indonésie, Iraq, Italie, Japon, Mexique, Norvège, Pays-Bas, Pérou, Royaume-Uni, Singapour, Suisse, Taïwan, Turquie, Union européenne).

Activité statistique

Le Système de comptabilité nationale du Canada (SCNC) fournit un cadre conceptuel intégré de statistiques pour l'étude de l'état et du rendement de l'économie canadienne. Les comptes sont axés sur la mesure des activités liées à la production de biens et de services, à la vente de biens et de services sur les marchés financiers, aux transactions financières qui les sous-tendent et aux situations financières qui en découlent.

Pour produire des statistiques financières, le SCNC mesure les aspects économiques du secteur public au Canada, y compris les relations financières entre les milliers d'entités qui constituent les trois ordres de l'administration publique au Canada (fédéral, provincial et territorial, et local). Pour mener à bien ce programme, le SCNC se sert d'un univers de toutes les entités du secteur public, y compris leurs interrelations complexes.

Période de référence : Mois

Période de collecte : Mois civil

Sujets

  • Balance des paiements internationaux
  • Commerce international
  • Comptes économiques
  • Exportation de marchandises
  • Importation de marchandises

Sources de données et méthodologie

Élaboration de l'instrument

Cette méthodologie ne s'applique pas.

Échantillonnage

Cette méthodologie ne s'applique pas.

Sources des données

Les données proviennent de diverses enquêtes de Statistique Canada et/ou d'autres sources.

Les données sur le commerce de marchandises au Canada sont obtenues sur la base douanière de l'activité statistique du Commerce international de marchandises du Canada (base douanière) - Programme statistique numéro 2201.

Détection des erreurs

Cette méthodologie ne s'applique pas à ce programme statistique.

Imputation

Cette méthodologie ne s'applique pas à ce programme statistique.

Estimation

Les données obtenues sur la base douanière sont alors compilées par groupes de marchandises et de pays. Des ajustements pertinents sont effectués pour convertir les données à la base de la balance des paiements.

Somme toute, les ajustements qui touchent les exportations sont plus nombreux et appréciables que ceux qui touchent les importations.

Évaluation de la qualité

Les données agrégées sont assujetties à des analyses mensuelles et annuelles afin de détecter les erreurs et d'expliquer les variations observées.

Les modèles utilisés dans le cadre de la désaisonnalisation des données sont révisés annuellement par la Division des méthodes d'enquêtes auprès des entreprises de Statistique Canada.

Contrôle de la divulgation

Les statistiques sur les importations et les exportations avec des pays autres que les États-Unis sont tirées de renseignements provenant des dossiers administratifs de l'Agence des douanes et du revenu du Canada en vertu de la Loi sur les douanes. Des exemplaires de ces documents (ou de renseignements sur ce sujet) sont transmis à Statistique Canada en vertu de l'article 25 de la Loi sur la statistique. La divulgation de statistiques commerciales est donc régie par la Loi sur les douanes et par la Loi sur la statistique et est assujettie aux dispositions de l'article 17 (2) (a)de cette dernière. La divulgation de statistiques sur les exportations vers les États-Unis est maintenant régie par un protocole d'entente prévoyant l'échange de statistiques détaillées sur les importations entre le Canada et les États-Unis.

La méthode utilisée par la Division du commerce international pour supprimer des données confidentielles diffère de celles qui sont utilisées par la plupart des autres divisions de Statistique Canada. La majorité des divisions utilise la « suppression active » par opposition à la « suppression passive » utilisée par la Division du commerce international. La « suppression active » consiste à réviser les données afin d'en déterminer la confidentialité avant qu'elles ne soient diffusées, alors que la « suppression passive » ne consiste qu'à supprimer les données à la réception d'un avis valide indiquant que ces données contiennent des renseignements confidentiels.

Révisions et désaisonnalisation

Les données sur le commerce de marchandises sont généralement révisées sur une base régulière, chaque mois de l'année en cours. Les données fondées sur des documents de douane sont révisées chaque trimestre dans le cas de l'année de données précédentes.

Divers facteurs rendent ces révisions nécessaires, notamment la réception tardive des documents relatifs aux importations et aux exportations, la présence de renseignements erronés dans les documents de douane, le remplacement des estimations par les chiffres réels, la reclassification des marchandises en fonction de renseignements plus récents et la correction des facteurs de désaisonnalisation.

Les statistiques relatives aux exportations et aux importations subissent d'importantes fluctuations mensuelles. Afin d'isoler les mouvements sous-jacents ou les tendances liées aux données de base, il est nécessaire d'éliminer cet effet de déplacement saisonnier. Statistique Canada utilise la méthode X-11-ARMMI (Dagum, 1975 et 1979) pour éliminer les fluctuations saisonnières des séries chronologiques.

Le document ci-joint fournit une description complète de la méthode de désaisonnalisation.

Exactitude des données

Nous considérons les données administratives utilisées pour compiler les statistiques sur le commerce comme complètes et exactes. Toute anomalie ou incohérence décelée est vérifiée à la source et, s'il y a lieu, des ajustements sont effectués pour rendre les données compatibles avec le cadre conceptuel de la série. Les organismes administratifs utilisés sont considérés comme les meilleures sources qui soient.

Il n'est pas rare que le sous-dénombrement ou des erreurs d'affectation nuisent à l'exactitude des statistiques sur les exportations. Statistique Canada ne dispose pas d'une mesure directe du sous-dénombrement, mais les données sur la base de la balance des paiements sont corrigées chaque mois en fonction d'une estimation. Une erreur d'affectation se produit lorsque le pays de destination final n'est pas celui qui figure dans les documents douaniers, ce qui arrive très fréquemment lorsque les marchandises sont acheminées par un pays intermédiaire avant d'arriver à leur destination finale; le cas échéant, le pays intermédiaire est déclaré comme destination finale des marchandises.

Signaler un problème sur cette page

Quelque chose ne fonctionne pas? L'information n'est plus à jour? Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez?

S'il vous plaît contactez-nous et nous informer comment nous pouvons vous aider.

Avis de confidentialité

Date de modification :