Enquête annuelle sur les industries de services : bureaux d'agents, de courtiers en immeubles et d'évaluateurs de biens immobiliers et des activités liées à l'immobilier

Information détaillée pour 1998

Statut :

Active

Fréquence :

Annuelle

Numéro d'enregistrement :

4706

Regroupées avec des renseignements d'autres sources, ces données servent à produire les estimations officielles de la production économique nationale et provinciale au Canada. Les estimations sont utilisées par les administrations publiques pour établir les programmes nationaux et régionaux et la planification de politiques et par le secteur privé pour établir la mesure de performance de l'industrie et le développement des marchés.

Date de la parution - 1er mars 2001

Aperçu

Regroupées avec des renseignements d'autres sources, ces données servent à produire les estimations officielles de la production économique nationale et provinciale au Canada. Les estimations sont utilisées par les administrations publiques pour établir les programmes nationaux et régionaux et la planification de politiques et par le secteur privé pour établir la mesure de performance de l'industrie et le développement des marchés.

Activité statistique

L'enquête est menée dans le cadre du programme de l'Enquête unifiée auprès des entreprises (EUE). Le programme de l'EUE a été conçu pour intégrer, au fil du temps, les quelques 200 enquêtes auprès des entreprises dans un même programme d'enquête principal. L'EUE vise à recueillir des données plus détaillées qu'auparavant sur les industries et les produits au niveau provincial, tout en évitant les chevauchements entre différents questionnaires. La restructuration des questionnaires d'enquête sur les entreprises a permis plus d'harmonie en ce qui a trait à la présentation, à la structure et au contenu, ce qui donne dans l'ensemble des statistiques économiques plus cohérentes et précises. L'approche unifiée rend la déclaration plus facile pour les entreprises ayant des activités dans différentes industries puisqu'elles peuvent ainsi fournir des renseignements similaires pour chaque succursale. Elles n'ont donc pas à remplir des questionnaires, dont la présentation, la formulation et même les concepts changent d'une industrie à l'autre.

Cette enquête fait partie du Programme des industries de service. Les données recueillies permettent de compiler des statistiques agrégées pour plus de trente groupes d'industries de services. Il existe des statistiques financières portant notamment sur les revenus, les dépenses et les profits pour toutes les enquêtes faisant partie de ce programme. En outre, plusieurs enquêtes permettent de compiler et de diffuser des données propres à une industrie.

Période de référence : année civile

Période de collecte : De mars à août

Sujets

  • États financiers et rendement
  • Rendement des entreprises et appartenance
  • Services aux entreprises, aux consommateurs et liés à la propriété
  • Services immobiliers et services de location et de location à bail

Sources de données et méthodologie

Population cible

La population cible est constituée de tous les établissements statistiques (parfois appelés entreprises ou unités) considérés comme Bureaux d'agents, de courtiers en immeubles et d'évaluateurs de biens immobiliers et des activités liées à l'immobilier dans le Système de classification des industries de l'Amérique du Nord (SCIAN) au cours de l'année faisant l'objet de l'enquête.

Échantillonnage

Il s'agit d'une enquête transversale par échantillon.

Cette enquête es une enquête ayant une portion à tirage complet.

Le plan de sondage reposait sur un échantillon probabiliste et ne visait que les sociétés de la liste assujetties à la collecte directe de données. Chaque société sélectionnée pour l'échantillon représentait un certain nombre d'autres sociétés semblables de la branche d'activité, compte tenu de la probabilité de faire l'objet d'une enquête. Les plus grandes sociétés ont été incluses dans l'échantillon avec certitude étant donné leur importante contribution au rendement industriel.

Les sociétés choisies pour cette enquête ne représentent qu'une petite partie de l'ensemble de la base de sondage; par conséquent, pour que l'échantillon soit le plus efficace possible, on a stratifié les unités d'échantillonnage par province ou territoire et branche d'activité au niveau de cinq chiffres du SCIAN. Pour chaque province ou territoire et classe du SCIAN, on a stratifié les unités d'échantillonnage en quatre strates de taille définies selon le revenu total de l'unité d'échantillonnage. Pour ce qui est de la stratification de l'effectif, on compte une strate à tirage complet pour les grandes unités d'échantillonnage, deux strates à tirage partiel pour les unités de taille moyenne (une grande et une petite) et une strate à tirage nul pour les petites unités. Les échantillons ont simplement été prélevés au hasard à l'intérieur de la strate; chaque groupe d'établissements avait donc la même chance d'être prélevé à l'intérieur de la strate.

Taille de l'échantillon

Afin de compenser les non-réponses (par exemple, sociétés avec lesquelles on ne peut communiquer parce qu'elles ont déménagé ou qu'elles se sont retirées des affaires), la taille de l'échantillon a été augmentée. L'échantillon qui en est découlé pour la partie prélevée pour l'enquête seulement (y compris la classe 531390 du SCIAN) totalisait 1 910 sociétés.

Sources des données

Il s'agit d'une enquête à participation obligatoire.

Les données sont obtenues directement auprès des répondants et sont tirées de fichiers administratifs.

En avril 1999, des questionnaires ont été envoyés par la poste aux établissements sélectionnés dans l'échantillon. On a demandé aux établissements de fournir des données concernant leur exercice de douze mois dont le dernier jour était compris dans la période du 1er janvier au 31 décembre 1998, inclusivement. En plus de la méthode de l'envoi et du retour par la poste des questionnaires, on a eu recours aux interviews téléphoniques assistées par ordinateur (ITAO) pour la collecte, la saisie, la vérification et le suivi des données d'enquête. La période de collecte a pris fin en novembre 1999.

Lorsque des erreurs majeures étaient décelées dans le processus de collecte, des suivis auprès des établissements concernés ont été entamés.

Le temps moyen requis pour remplir les questionnaires a été de moins de 4 heures.

Voir le(s) Questionnaire(s) et guide(s) de déclaration .

Imputation

Au moyen de vérifications automatisées et d'un examen analytique, on a examiné les données afin d'y déceler tout manque de cohérence et les erreurs. Un autre système automatisé a été utilisé pour imputer les données aux refus, aux non-réponses et à l'impossibilité de communiquer, en partie avec l'aide des données fiscales. Ce processus d'imputation a aussi été assorti d'un examen analytique. En tout, 31 % des données de la classe 531210 du SCIAN et 26 % des données de la classe 531320 du SCIAN ont fait l'objet du processus d'imputation. La qualité des données découlant du processus d'imputation est estimée très bonne dans le cas des variables regroupées comme le revenu total et les dépenses totales.

Comme des répondants ont parfois indiqué des données combinant plusieurs unités d'échantillonnages dans plus d'une province, il a fallu répartir les données. Des renseignements auxiliaires, découlant principalement du formulaire T4 Supplémentaire, ont été utilisés pour répartir les données regroupées parmi les diverses provinces où l'entreprise était active. On croit que le recours à cette autre source d'information aux fins de répartition permet d'obtenir une répartition plus fiable des revenus et dépenses par province et territoire.

Estimation

Pour arriver aux chiffres définitifs, les données de sociétés opérant dans plus d'une province ou territoire sont désagrégées au niveau de la province. Les données administratives servent à estimer la partie du secteur qui n'a pas fait l'objet de l'enquête (c.-à-d. les petites entreprises dont les revenus sont inférieures aux seuils d'exclusion). On attribue ensuite aux données échantillonnées des coefficients de pondération afin de produire des estimations représentatives de la population cible.

Contrôle de la divulgation

La loi interdit à Statistique Canada de divulguer toute information recueillie qui pourrait dévoiler l'identité d'une personne, d'une entreprise ou d'un organisme sans leur permission ou sans en être autorisé par la loi. Diverses règles de confidentialité s'appliquent à toutes les données diffusées ou publiées afin d'empêcher la publication ou la divulgation de toute information jugée confidentielle. Au besoin, des données sont supprimées pour empêcher la divulgation directe ou par recoupement de données reconnaissables.

Exactitude des données

Bien que Statistique Canada utilise diverses méthodes pour assurer une qualité élevée tout au long des activités de collecte et de traitement, les résultats sont toujours sujets à un certain pourcentage d'erreur.

- Des erreurs d'échantillonnage peuvent se produire parce que les estimations découlent d'un échantillon de la population par opposition à l'ensemble de la population. Ces erreurs dépendent de facteurs comme la taille de l'échantillon, le plan de sondage et la méthode d'estimation.

- Des erreurs discrétionnaires peuvent se produire pour plusieurs raisons non liées à l'échantillonnage. Le taux de non-réponse et la mauvaise classification de l'entreprise (hors champ) sont les facteurs les plus communs. Voici des exemples d'erreurs discrétionnaires : information incorrecte ou incomplète donnée par les répondants, différences d'interprétation des questions, erreurs de saisie, de codage et de traitement des données déclarées. On a tout mis en Suvre pour minimiser l'erreur discrétionnaire d'omission, de double compte, de déclaration et de traitement.

Puisque cette enquête était fondée sur un échantillon probabiliste, il est possible de mesurer le potentiel d'erreur d'échantillonnage. Une mesure standard d'erreur d'échantillonnage est le coefficient de variation (CV). Les qualités des CV sont cotées comme suit :

. Excellente 0,01 % à 4,99 %
. Très bonne 5,00 % à 9,99 %
. Bonne 10,00 % à 14,99 %
. Acceptable 15,00 % à 24,99 %
. À utiliser avec circonspection 25,00 % à 34,99 %
. Non fiable 35,00 % ou plus

Un tableau ci-joint montre le CV pour Revenu Total, par SCIAN, par province. Ce tableau peut être accédé par le hyperlien indiqué sous le titre Documentation ci-dessous.

Date de modification :