Enquête sur les ménages et l'environnement (EME)

Information détaillée pour 2005-2006

Statut :

Active

Fréquence :

Occasionnelle

Numéro d'enregistrement :

3881

L'Enquête sur les ménages et l'environnement (EME) mesure les pratiques et les comportements des ménages canadiens en matière d'environnement qui ont à voir avec la qualité de l'air, de l'eau et du sol. Elle vise aussi à recueillir des données permettant d'établir et d'améliorer trois grands indicateurs de l'environnement, à savoir la qualité de l'air, celle de l'eau et les émissions de gaz à effet de serre.

Date de la parution - 11 juillet 2007

Aperçu

Le but de l'enquête est de donner un contexte à l'activité scientifique (c'est à-dire à la mesure effective de la qualité de l'air et de l'eau et des émissions de gaz à effet de serre) par une meilleure compréhension des pratiques et des comportements des ménages dans le domaine de l'environnement.

Depuis la reprise de l'EME en 1994, les priorités et les intérêts environnementaux des Canadiens ont évolué. La qualité de l'eau potable, les répercussions de l'utilisation résidentielle de pesticides et l'incidence des déchets dangereux sur la santé humaine ne sont que quelques-unes des questions plus récentes qui, depuis cette reprise de l'enquête, sont passées au premier plan dans la conscience collective des Canadiens. L'évolution des pratiques et des comportements en matière d'environnement se fait l'écho de ces préoccupations grandissantes. Pour la jauger, l'EME mesure une partie des variables de l'environnement qu'elle a mesurées en 1991 et en 1994, mais elle étend sa mesure à d'autres pratiques environnementales. Voici une liste d'éléments qui sont inclus dans l'EME de 2006 :

a) consommation et conservation de l'eau;
b) consommation d'énergie et chauffage domestique;
c) utilisation de matériel fonctionnant à l'essence;
d) utilisation de pesticides et d'engrais;
e) pratiques de recyclage, de compostage et d'évacuation des déchets;
f) qualité de l'air et de l'eau;
g) décisions en matière de moyens de transport.

Activité statistique

Le Système de comptabilité économique et environnementale du Canada fournit un cadre conceptuel intégré de statistiques (en termes physiques et monétaires) et d'analyse pour l'étude des rapports entre l'environnement et l'activité humaine et économique. Il présente des statistiques détaillées décrivant : 1) la taille des stocks en ressources naturelles du Canada et sa contribution au patrimoine national; 2) l'extraction de ces ressources et leur répartition entre les entreprises, les ménages, les gouvernements et le reste du monde; 3) la production de divers déchets (liquides, solides et gazeux) par les industries, les ménages et les administrations publiques, ainsi que la gestion de ces déchets; 4) les dépenses des entreprises, des ménages et des administrations publiques à des fins de protection de l'environnement. Les comptes sont, dans la mesure du possible, compatibles avec le Système de comptabilité nationale du Canada (SCNC). Ils ont été créés en réponse à la nécessité de suivre de près la relation entre l'activité économique et l'environnement.

Sujets

  • Environnement
  • Pollution et déchets

Sources de données et méthodologie

Population cible

La population cible se compose des ménages au Canada à l'exception des ménages dans lesquels il n'existe aucun membre de 18 ans ou plus. On exclus aussi les ménages situé au Yukon, aux Territoires du Nord-ouest et au Nunavut, les ménages situés sur une réserve indienne et sur une base militaire, et les ménages dont les membres sont à temps plein au sein des Forces armées canadiennes. Pour un sous-ensemble des questions, l'enquête cible les adultes âgés de 18 ans ou plus vivant dans les ménages dans la population cible principale de l'enquête. L'enquête permet donc l'analyse sur deux niveau : au niveau du ménage pour les questions reliées à l'impacte du ménages sur l'environnement, et au niveau de la personne pour les questions reliées aux modes de transport utilisés pour le trajet domicile-travail.

Élaboration de l'instrument

Le questionnaire a été conçu par Statistique Canada en consultation avec les parties intéressées et tient compte des besoins de données des collectivités élargies responsables de la recherche et des politiques.

La mise à l'essai du questionnaire a été effectuée par le Centre d'information sur la conception des questionnaires (CICQ) de Statistique Canada, selon une méthode axée sur les groupes de discussion. Des groupes de discussion et un certain nombre d'interviews individuelles on été effectué en anglais et en français par le CICQ dans 5 villes du pays en juillet et août 2005.

Le questionnaire a été formulé de façon à suivre autant que possible les pratiques et le texte normalisés dans un environnement d'interview assistée par ordinateur. Cela inclut le contrôle automatisé de la formulation de questions en fonction des réponses données à des questions antérieures et des enchaînements de questions ainsi que l'utilisation d'un ensemble de contrôles en ligne permettant de détecter les incohérences logiques et les erreurs brutes de saisie. L'application informatique de collecte de données a été soumise à des essais rigoureux avant d'être utilisée dans l'enquête.

Échantillonnage

Il s'agit d'une enquête transversale par échantillon.

L'échantillon de l'EME commence avec les ménages provenant de l'Enquête sur la population active (EPA), numéro d'enregistrement 3701. L'échantillon a été choisi afin de permettre des estimations fiables, c'est-à-dire, avec un coefficient de variation (CV) de 16.5% ou moins, pour des proportions de 10% ou plus dans les Régions métropolitaines de recensement (RMR) ainsi que pour la partie non-RMR des provinces. La taille de l'échantillon initiale était 36 431 ménages sous l'hypothèse d'un taux de réponse de 75%.

Sources des données

Collecte des données pour cette période de référence : 2006-02-15 à 2006-04-15

Il s'agit d'une enquête à participation volontaire.

Les données sont obtenues directement auprès des répondants.

La collecte des données pour l'EME a suivi l'Enquête sur la population active (EPA) en février, mars et avril 2006. Lorsque l'EPA fut complétée pour tous les membres éligibles du ménage, l'intervieweur demandait à parler à la personne qui connaissait le mieux les pratiques du ménage reliées à l'environnement pour répondre au questionnaire. Selon la disponibilité de la personne et les contraintes opérationnelles, l'interview de l'EME a été complétée immédiatement ou l'intervieweur fixait un rendez-vous pour rappeler afin de compléter l'interview. Un ordonnanceur d'appels a supervisé les appels de suivi de façon à pouvoir essayer différents temps dans la journée durant la période de collecte.

Les interviews pour l'EME ont été menées à partir des bureaux régionaux de Statistique Canada en utilisant l'interview téléphonique assistée par ordinateur (ITAO). Durant l'interview, l'application informatique de l'enquête a sélectionné au hasard un membre éligible de 18 ans ou plus. Cette personne fut le sujet, par procuration si cette personne n'était pas le répondant pour l'EME, d'un sous-ensemble de questions reliées aux modes de transport utilisés pour le trajet domicile-travail. La taille de l'échantillon initiale était 36 431 ménages. Un taux de réponse de 77, 8% donne un échantillon effectif de 28 334 ménages ayant répondu à l'EME. Les taux de réponse provinciaux se situaient entre 73,1 % et 83,3 %.

Voir le(s) Questionnaire(s) et guide(s) de déclaration .

Détection des erreurs

Le questionnaire de l'EME comporte de nombreuses caractéristiques permettant de maximiser la qualité des données recueillies. De multiples contrôles sont intégrés au questionnaire d'interview assistée par ordinateur (IAO) afin de comparer les données inscrites à des valeurs inhabituelles pour le revenu et les dépenses en ligne. D'autres éléments de contrôle vérifient s'il y a des erreurs d'enchaînement dans ces sections du questionnaire aussi bien que dans les autres sections comportant des choix de réponses multiples. Lorsqu'une réponse est rejetée à la vérification, l'intervieweur est invité à corriger l'information (avec l'aide du répondant au besoin). Dans la plupart des cas de rejets pour le revenu et les dépenses, l'intervieweur a la possibilité d'outrepasser la plupart des rejets à la vérification lorsqu'il n'est pas possible de résoudre l'incohérence apparente. En outre, pour la plupart des questions, l'intervieweur peut inscrire les réponses « ne sait pas » ou « refuse de répondre » lorsque le répondant ne fournit pas de réponse.

Une fois que les données sont transmises au bureau central, on entreprend une série complète d'étapes de traitement pour effectuer une vérification approfondie de chacun des enregistrements reçus. Une vérification descendante a épuré les chemins empruntés par erreur durant l'interview. Les étapes de la vérification et de l'imputation consistent à relever les données incohérentes ou manquantes et à apporter les corrections nécessaires associées au revenu et aux dépenses.

Imputation

Aucune imputation n'est effectuée pour cette enquête.

Estimation

Les estimations au niveau du ménage sont produites en utilisant les poids associés à chaque ménage échantillonné. Le poids du ménage sélectionné représente le nombre de ménage dans la population représentée par l'unité. Le poids initial provient du fichier de l'Enquête sur la population active (EPA) et incorpore la probabilité de sélectionner le ménage dans l'échantillon de même que d'autres corrections comme le traitement de la non réponse à l'EPA.

De plus, les estimations au niveau de l'individu sont produites en utilisant les poids associés à chaque individu (18 ans ou plus) échantillonné pour être le sujet d'un sous-ensemble de questions reliées aux modes de transport utilisés pour le trajet domicile-travail. Le poids d'un individu sélectionné représente le nombre de personne dans la population représentée par l'unité.

Afin de produire les deux séries de poids, un premier ajustement à la pondération initiale est fait afin de tenir compte de l'utilisation d'un sous-échantillon de l'EPA. Selon la taille de l'échantillon disponible à partir de l'EPA pour un domaine d'intérêt, un nombre de panels, de 2 à 6, ont été sélectionné par l'EME. Un deuxième ajustement rend compte du fait qu'on n'a pas sélectionné les cas de l'EPA complétés par Interview sur place assistée par ordinateur (IPAO). Le troisième ajustement part de ce poids intérimaire alloué au ménage sélectionné et vient le gonfler afin de tenir compte des non-répondants qui n'ont pas participé à l'EME, mais qui l'ont fait dans l'EPA. Toutes les unités sélectionnées pour l'EME sont modélisées suivant une régression logistique afin de calculer leur propension à répondre. On tient compte de cette probabilité afin de grouper des enregistrements en grappes. L'inverse du taux de réponse pour chaque grappe a été utilisé pour ce troisième ajustement.

Afin de produire le poids personne final, un quatrième ajustement rend compte du fait qu'on a sélectionné un seul membre du ménage pour les questions reliées aux modes de transport utilisés pour le trajet domicile-travail. Enfin, lors d'un cinquième ajustement, une estimation par régression généralisée (GREG) a été utilisée pour calibrer les poids personne intérimaire et les faire concorder avec la répartition selon l'âge et le sexe de la population de chaque province et les chiffres de population de certaines RMR. Ces projections de population proviennent des mêmes totaux que ceux utilisés dans l'EPA. Le poids personne final de l'EME est le résultat de l'application de ces cinq ajustements au sous-poids initial de l'EPA.

Afin de produite le poids ménage final, le poids personne final est modifié en annulant le quatrième ajustement tel que décrit ci haut (afin de retourner au niveau du ménage) avant de procéder à un cinquième et dernier ajustement pour calibrer les poids ménage et les faire concorder avec des estimations indépendantes sur la répartition des ménages dans chaque régions selon la taille (c.à.d. un, deux, trois ou plus occupants).

La qualité des estimations est évaluée au moyen de leurs coefficients de variation estimés (CV). Étant donné la complexité du plan d'échantillonnage de l'EME, les CV ne pouvaient être estimés à l'aide d'une simple formule. L'EME utilise la méthode du bootstrap, basée sur les répliques, afin de calculer les CV des estimations.

Évaluation de la qualité

Les domaines sociaux et démographiques de l'EME ont été comparés à ceux d'enquêtes antérieures afin d'assurer la cohérence des données. Des spécialistes du domaine ont procédé à des rapprochements particuliers des données avec celles d'autres sources.

Contrôle de la divulgation

La loi interdit à Statistique Canada de divulguer toute information recueillie qui pourrait dévoiler l'identité d'une personne, d'une entreprise ou d'un organisme sans leur permission ou sans en être autorisé par la Loi sur la statistique. Diverses règles de confidentialité s'appliquent à toutes les données diffusées ou publiées afin d'empêcher la publication ou la divulgation de toute information jugée confidentielle. Au besoin, des données sont supprimées pour empêcher la divulgation directe ou par recoupement de données reconnaissables.

Révisions et désaisonnalisation

Cette méthodologie ne s'applique pas à cette enquête.

Exactitude des données

L'erreur de couverture de L'Enquête sur la population active, dont l'EME est un sous-échantillon, est estimée à moins de 2 %. L'exclusion de ménages dans lesquels il n'existe aucun membre de 18 ans ou plus est considérée comme négligeable.

Le taux de réponse à l'Enquête sur les ménages et l'environnement a été de 77,8 %. Les taux de réponse provinciaux se situaient entre 73,1 % et 83,3 %.

Les estimations produites d'après les données de l'EME sont fondées sur un échantillon des ménages Canadiens. Les résultats que l'on obtiendrait si l'on posait les mêmes questions à tous les ménages de la population canadienne différeraient dans une certaine mesure. L'importance de cette erreur d'échantillonnage est quantifiée par le coefficient de variation (CV) en appliquant les lignes directrices suivantes :

- 16,5 % et inférieur estimation acceptable;
- de 16,6 % à 33,3 % estimation marginale, diffusée avec une note de mise en garde;
- supérieur à 33,3 % estimation inacceptable.


Les estimations dont le niveau de qualité n'est pas acceptable sont marquées d'un indicateur signalant qu'elles doivent être utilisées avec prudence ou sont supprimées. Statistique Canada produit des tables de CV qui sont mises à la disposition des utilisateurs pour qu'ils puissent mieux comprendre la qualité des estimations individuelles. Par exemple, les coefficients de variation pour les proportions estimées des ménages qui ont utilisés des pesticides sur leurs pelouses ou dans leurs jardins en 2005 (Canada et provinces), sont les suivants :

CANADA 1,4 %
T. N. 6,5 %
Î. P. É. 10,2 %
N. É. 6,1 %
N. B. 10,8 %
QC 5,8 %
ONT. 2,1 %
MAN. 3,8 %
SASK. 3,5 %
ALB. 3,1 %
C. B. 3,9 %

Signaler un problème sur cette page

Quelque chose ne fonctionne pas? L'information n'est plus à jour? Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez?

S'il vous plaît contactez-nous et nous informer comment nous pouvons vous aider.

Avis de confidentialité

Date de modification :