Indice des prix du commerce international de marchandises (IPCIM)

Information détaillée pour octobre 2023

Statut :

Active

Fréquence :

Mensuelle

Numéro d'enregistrement :

2203

Intention : Fournir de l'information et des analyses du prix et volume des exportations et des importations de marchandises, par type de marchandise, sur la base douanière et sur la base de la balance des paiements.

Date de la parution - 6 décembre 2023

Aperçu

L'Indice des prix du commerce international de marchandises (IPCIM) est un indicateur des variations des prix à l'importation et à l'exportation. L'IPCIM mesure la variation des prix en comparant, au fil des ans, le coût moyen pondéré d'un panier de marchandises faisant l'objet d'échanges. Les indices des prix sont en partie fondés sur les valeurs unitaires produites par la Division du commerce et des comptes internationaux (DCCI) et, lorsque les valeurs unitaires ne sont pas disponibles ou sont trop volatiles, des prix relatifs provenant d'autres sources sont utilisés. Les indices de prix sont ensuite utilisés pour ajuster les valeurs en dollars courants et produire des statistiques sur les volumes d'importations et d'exportations.

Activité statistique

Cette activité s'inscrit dans le Programme du commerce international de marchandises du Canada (CIMC). L'objectif de ce programme est de fournir les mesures du commerce international de marchandises du Canada grâce à la production de statistiques sur les importations et les exportations.

Les statistiques sur le commerce au Canada sont rassemblées selon le système commercial « général » défini par la Commission de statistique des Nations Unies. Le système commercial général est appliqué lorsque le territoire statistique d'un pays coïncide avec son territoire économique. Par conséquent, en vertu de ce système, les importations sont enregistrées lorsque les marchandises entrent sur le territoire économique d'un pays déclarant, tandis que les exportations sont enregistrées lorsque les marchandises quittent le territoire économique d'un pays déclarant.

La fin du mois statistique des importations et des exportations correspond au dernier jour du mois civil, selon la date du dédouanement. Les documents qui parviennent trop tard pour être intégrés au mois en cours sont affectés au mois où la transaction a eu lieu et sont publiés comme révisions au cours du mois statistique suivant.

Pour obtenir plus de renseignements sur le Programme CIMC, cliquez sur lien suivant.

Période de référence : Mois

Période de collecte : Chaque mois

Sujets

  • Balance des paiements internationaux
  • Commerce international
  • Comptes économiques
  • Exportation de marchandises
  • Importation de marchandises
  • Indices des prix du commerce international de marchandises
  • Prix et indices des prix

Sources de données et méthodologie

Population cible

Les indices de prix à pondération fixe (Laspeyres) et à pondération courante (Paasche), ainsi que les indices de volume sont calculés mensuellement, trimestriellement et annuellement pour les importations et les exportations canadiennes de marchandises.

Élaboration de l'instrument

Cette méthodologie ne s'applique pas.

Échantillonnage

L'Indice des prix du commerce international de marchandises (IPCIM) est un indice composite des prix conçu pour exprimer, à l'aide d'un indice unique, la variation des prix de toute une gamme de marchandises. Pour représenter correctement la réalité du mouvement des prix, on choisit un panier fixe de marchandises représentatives et corrélées au reste des marchandises de l'univers du commerce. Toutes les marchandises faisant partie du panier ont été réparties en groupes et divers critères, tels que la valeur, sont utilisés pour choisir les marchandises les plus significatifs.

Ces indices sont fondés sur un échantillon non aléatoire de catégories de marchandises d'importation et d'exportation pour lesquelles il est possible de calculer une valeur unitaire significative ou de trouver un indice de remplacement représentatif.

Sources des données

Les données sont tirées de fichiers administratifs et sont dérivées de diverses enquêtes de Statistique Canada et/ou d'autres sources.

Les données sont tirées du Programme du CIMC (sur une base douanière et de balance des paiements), du Programme d'indice international des prix des produits ainsi que de sources de données externes.

Les indices de prix et de volume de commerce international pour tous les pays sont calculés à partir des données détaillées sur les importations et les exportations de marchandises. Les données des prix pour ces indices proviennent de deux sources : les valeurs unitaires provenant des données détaillées sur la base douanière, et les indices de prix spécifiques, de sources canadiennes et étrangères.

Plusieurs organisations fournissent au Programme du CIMC des indices de remplacement qui sont utilisés comme prix relatifs dans le calcul des indices de prix de Laspeyres et de Paasche. Les indices fournis par ces organisations sont les suivantes :

-Le United States Bureau of Labor Statistics publie un indice des prix pour la production (IPP) qui sert à mesurer la variation moyenne, au fil du temps, des prix de vente reçus par les producteurs américains pour leurs produits. L'IPP comprend des indices à divers niveaux d'agrégation et sert principalement à calculer plusieurs indices de prix à l'importation pour le Programme du CIMC.

- La Division des prix à la production (DPP) de Statistique Canada publie l'Indice des prix des produits industriels (IPPI) (numéro d'enregistrement 2318) qui sert à mesurer la variation du prix des principales marchandises vendues par les fabricants au Canada. La plupart des indices de prix indiqués qui proviennent de l'IPPI servent à calculer les indices des prix à l'exportation pour le Programme du CIMC.

- La DPP publie l'Indice des prix des ordinateurs et des périphériques (IPOP) (numéro d'enregistrement 5032) qui sert à mesurer la variation du prix des ordinateurs et des périphériques vendus aux gouvernements, aux entreprises et aux consommateurs. Le Programme du CIMC l'utilise principalement pour mesurer la variation du prix des importations de composants informatiques.

- La DPP publie également l'indice des prix des exportations et des importations (numéro d'enregistrement 5142) qui sert à mesurer la variation du prix des principales marchandises difficiles à évaluer par d'autres méthodes.

- La Banque du Japon publie l'Indice des prix des biens d'entreprise (IPBE) qui sert à mesurer la variation du prix des marchandises échangés dans le secteur des entreprises japonaises. Le Programme du CIMC utilise la composante « indice de prix des exportations » de l'indice des prix à la production industrielle qui sert à mesurer les prix à l'importation des marchandises du Canada en provenance des pays asiatiques.

- La Régie de l'énergie du Canada fournie des statistiques sur les prix de l'électricité et du pétrole brut. Le Centre canadien d'information sur l'énergie de Statistique Canada fournit des données sur les exportations de pétrole brut et de gaz naturel.

Détection des erreurs

Pendant le calcul des indices de prix Paasche et Laspeyres sont calculés, un module applique la méthode présentée par Hidiroglou et Berthelot (1986) afin de déterminer les observations aberrantes. Les tendances chronologiques servent également à isoler, dans un regroupement, les transactions « anormales » pour une période donnée. Le processus de détection des erreurs est seulement effectué au premier niveau d'agrégation dans la construction de l'Indice des prix du commerce international de marchandises.

Imputation

Si durant le processus de détection d'erreurs une valeur unitaire a été déterminée comme une valeur aberrante, les incohérences décelées sont rectifiées.

Dans le cas des indices de prix Laspeyres et Paasche qui ne peuvent être calculés en raison d'un nombre insuffisant de transactions ou d'un manque de données substitutives, un indice valide de la période précédente est automatiquement reporté et répété pour la période en cours. Cela implique qu'il n'y a aucune variation mesurable dans le prix du produit.

Estimation

Il est impossible de mesurer avec fiabilité les prix liés au groupe de produits « Transactions spéciales commerciales » en utilisant des valeurs unitaires ou des données substitutives et, par conséquent, une estimation est nécessaire. Une moyenne pondérée des indices de prix calculés pour tous les groupes de produits sert à estimer les indices Laspeyres et Paasche pour ce groupe.

Le groupe de produits « Autres ajustements de la balance des paiements » n'est fourni que dans les données sur la base de la balance des paiements. Les prix pour cette catégorie ne peuvent être mesurés par des méthodes conventionnelles, d'où le besoin d'une estimation. La Division des comptes économiques nationaux (DCEN) fournit cette estimation à la DCCI.

Pour les exportations de gaz naturel et d'électricité, des estimations sont nécessaires pour les prix du mois en cours pour les statistiques sur la base douanière et de la balance des paiements. Les exportations de gaz naturel sur la base douanière nécessitent également une estimation pour le mois précédent, car les données sources ne sont pas disponibles. Les statistiques d'exportation sur la base de la balance des paiements pour le pétrole brut sont également estimées pour le mois en cours, car les données sources de la Régie de l'énergie de Canada ne sont pas disponibles au moment de la publication.

Les indices de prix sont agrégés à partir d'un code du Système harmonisé (SH) de niveau élémentaire par zone commerciale (ZC) jusqu'aux agrégations du Système de classification des produits de l'Amérique du Nord (SCPAN) (classe SCPAN, groupe SCPAN, division SCPAN, section SCPAN, total SCPAN), pour tous produits commerciaux représentatifs sélectionnés dans le panier de prix des exportations et des importations. Les indices pondérés actuels (Paasche) sont influencés par les changements dans la valeur du commerce en dollars constants (K$) d'une période à l'autre. Les indices pondérés fixes (Laspeyres) sont influencés par les changements dans les mouvements relatifs des prix d'une période à l'autre. Des changements de pondération peuvent survenir en fonction des variations dans les échanges commerciaux représentatifs en dollars courants ($ CA) pour chaque niveau d'agrégation.

Évaluation de la qualité

Les données agrégées sont assujetties à des analyses mensuelles et annuelles afin de détecter les erreurs et d'expliquer les variations observées.

Les modèles utilisés dans le cadre de la désaisonnalisation des données sont révisés annuellement par la Division des méthodes de la statistique économique de Statistique Canada.

Contrôle de la divulgation

La loi interdit à Statistique Canada de divulguer toute information recueillie qui pourrait dévoiler l'identité d'une personne, d'une entreprise ou d'un organisme sans leur permission ou sans en être autorisé par la Loi sur la statistique. Diverses règles de confidentialité s'appliquent à toutes les données diffusées ou publiées afin d'empêcher la publication ou la divulgation de toute information jugée confidentielle. Au besoin, des données sont supprimées pour empêcher la divulgation directe ou par recoupement de données reconnaissables.

Le Programme du CIMC de Statistique Canada procède de façon similaire aux programmes statistiques de la plupart des autres pays pour ce qui est de l'utilisation de la méthode de « suppression passive » pour des motifs de confidentialité avec les données administratives douanières. La suppression passive exige que des mesures appropriées soient prises uniquement à la demande des importateurs ou des exportateurs qui pensent que la diffusion de données nuirait à leurs intérêts. Il appartient aux importateurs et exportateurs touchées d'informer le Programme du CIMC des cas possibles de communication de données confidentielles. Après réception et examen de ces demandes, les données sont supprimées si nécessaire pour empêcher la divulgation directe ou résiduelle de données identifiables.

Révisions et désaisonnalisation

Les données sur le commerce de marchandises sont révisées sur une base régulière, à chaque mois de l'année en cours. Les données sur la base douanière de l'année précédente sont révisées lors de la publication des données de janvier et de février ainsi que sur une base trimestrielle. Les données sur la base douanière des deux années précédentes sont révisées annuellement et sont publiées en février, lors de la publication du mois de référence de décembre.

Pour les données sur la base de la balance des paiements, les données de l'année précédente sont révisées avec la publication des mois de référence de janvier, février, mars et avril. Par souci de cohérence avec le Système canadien des comptes macroéconomiques, les révisions des données sur la base de la balance des paiements pour les années précédentes sont publiées chaque année en décembre avec le mois de référence octobre.

Divers facteurs rendent ces révisions nécessaires, notamment la réception tardive des documents relatifs aux importations et aux exportations, la présence de renseignements erronés dans les documents de douane, le remplacement des estimations par les chiffres réels, la reclassification des marchandises à la lumière de renseignements plus récents et la correction des variations saisonnières.

Les données révisées peuvent être consultées dans les tableaux de données et de produits statistiques appropriés.

Exactitude des données

Les données administratives utilisées pour compiler les statistiques sur le commerce sont considérées comme complètes et exactes. Toute anomalie ou incohérence décelée est vérifiée à la source et, s'il y a lieu, des ajustements sont effectués pour rendre les données compatibles avec le cadre conceptuel de la série.

Il n'est pas rare que le sous-dénombrement ou des erreurs d'affectation nuisent à l'exactitude des statistiques sur les exportations. Statistique Canada ne dispose pas d'une mesure directe du sous-dénombrement, mais les données sur la base de la balance des paiements sont corrigées chaque mois en fonction d'une estimation. Une erreur d'affectation se produit lorsque le pays de destination final n'est pas celui qui figure dans les documents douaniers, ce qui arrive très fréquemment lorsque les marchandises sont acheminées par un pays intermédiaire avant d'arriver à leur destination finale; le cas échéant, le pays intermédiaire est déclaré comme destination finale des marchandises.

Documentation

Signaler un problème sur cette page

Quelque chose ne fonctionne pas? L'information n'est plus à jour? Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez?

S'il vous plaît contactez-nous et nous informer comment nous pouvons vous aider.

Avis de confidentialité

Date de modification :