Indice des prix des produits agricoles (IPPA)

Information détaillée pour janvier 2005

Statut :

Active

Fréquence :

Mensuelle

Numéro d'enregistrement :

5040

L'Indice des prix des produits agricoles (IPPA) est une série mensuelle qui mesure la variation des prix reçus par les agriculteurs pour les produits agricoles qu'ils produisent et qu'ils vendent.

Date de la parution - 4 avril 2005

Aperçu

L'Indice des prix des produits agricoles (IPPA) est une série mensuelle qui mesure la variation des prix reçus par les agriculteurs pour les produits agricoles qu'ils produisent et qu'ils vendent. L'indice des prix comporte des indices des cultures et du bétail distincts, des indices pour divers groupes de produits, tels que les céréales, les oléagineux, les cultures spéciales, les bovins et les porcs, et un indice global. Ces indices sont tous publiés mensuellement et annuellement aux échelons provincial et national.

L'IPPA est un indicateur important de l'activité économique du secteur de l'agriculture. La série est utilisée par des économistes et des analystes du secteur agricole qui s'intéressent à la performance du secteur, aux prix courants des produits agricoles et à l'élaboration de politiques. Les renseignements fournis par l'IPPA servent aux producteurs, aux associations de producteurs, aux analystes des produits du secteur privé tels que les entreprises céréalières et les usines de transformation de la viande, aux exportateurs internationaux, au secteur bancaire et aux organismes gouvernementaux qui s'occupent des politiques agricoles.

L'indice exprime les prix agricoles courants tirés de l'Enquête sur les prix des produits agricoles (numéro d'enregistrement 3436) en pourcentage des prix observés dans la période de base 1997 = 100.

Période de référence : La période pendant laquelle l'IPPA équivaut à 100; à l'heure actuelle, il s'agit de l'année 1997.

Sujets

  • Agriculture et alimentation (anciennement Agriculture)
  • Indices des prix de l'agriculture
  • Prix et indices des prix

Sources de données et méthodologie

Population cible

L'univers comprend toutes les exploitations agricoles canadiennes, telles que définies par le Recensement de l'agriculture.

Élaboration de l'instrument

Cette méthodologie ne s'applique pas.

Échantillonnage

Il s'agit d'une enquête longitudinale par échantillon.

La construction du panier de l'IPPA est basée sur le tableau CANSIM 002-0002, de la série Recettes monétaires agricoles, qui mesure tous les produits agricoles produits et vendus à l'extérieur du secteur et les ventes interprovinciales entre exploitations; toutes les ventes entre exploitations au sein d'une province sont exclues des estimations des recettes monétaires agricoles. Cependant, certaines des séries de prix, qui sont utilisées dans les recettes monétaires agricoles et pour la construction de l'IPPA, sont basées sur l'Enquête sur les prix des produits agricoles, qui comprend des enquêtes par sondage. Pour plus de renseignements, voir le numéro d'enregistrement 3436.

Sources des données

Il s'agit d'une enquête à participation obligatoire.

Les données sont tirées de fichiers administratifs et sont dérivées de diverses enquêtes de Statistique Canada et/ou d'autres sources.

Les prix sont fondés sur des sources de données administratives ou sur des enquêtes mensuelles auprès des producteurs agricoles ou des acheteurs de produits. Les données administratives sur les prix proviennent de sources très diverses. Un grand nombre sont recueillies directement auprès des offices de commercialisation, comme la Commission ontarienne de commercialisation du blé et l'Office de commercialisation des céréales de la Nouvelle-Écosse, et des associations de marché comme CANFAX. Certaines sont recueillies et traitées par les ministères provinciaux de l'agriculture ou des statistiques. D'autres données découlent des activités de réglementation d'Agriculture et Agroalimentaire Canada et de la Commission canadienne du blé.

En l'absence de données administratives, les prix sont recueillis mensuellement par l'Enquête sur les prix des produits agricoles (numéro d'enregistrement), qui consiste en une série d'enquêtes. On compte deux enquêtes auprès des agriculteurs : l'Enquête mensuelle sur les prix des pommes de terre et l'Enquête trimestrielle sur le prix du foin cultivé et de la paille en Ontario.

De plus, deux enquêtes mensuelles sont réalisées auprès des compagnies. Il s'agit de l'Enquête sur les céréales et les cultures spéciales hors-Commission dans les Prairies et de l'Enquête sur les céréales dans les Maritimes. Les données administratives, ainsi que celles tirées de l'Enquête sur les céréales et les cultures spéciales hors-Commission dans les Prairies et de l'Enquête sur les céréales dans les Maritimes retracent l'activité pour tout le mois de référence; elles donnent une moyenne pondérée pour les prix qui reflète les grades de grains vendus.

Détection des erreurs

Pendant les opérations quotidiennes de relevé et de traitement des prix, on met beaucoup l'accent sur l'examen et l'évaluation des prix. Des agents spécialisés surveillent l'évolution du marché et examinent les variations de prix afin de les valider directement et de veiller à ce qu'elles soient représentatives de l'ensemble des fluctuations des prix des produits. En plus des méthodes de détection des erreurs appliquées à l'EPPA, les valeurs de l'indice sont examinées afin de déceler les valeurs aberrantes ou les variations inhabituelles. On doit à la fois employer des techniques de détection des valeurs aberrantes et utiliser son jugement pour détecter les erreurs. Dans les cas où les variations inhabituelles ne sont pas expliquées, les recherches nécessaires sont effectuées.

Imputation

L'imputation est généralement utilisée dans les cas de données manquantes. Un prix peut être manquant en raison d'un retard de déclaration ou du fait que la tendance de mise en marché saisonnière d'un produit a été interrompue parce qu'il n'a pas été vendu au cours d'un mois donné. Le plus souvent, le dernier prix déclaré est utilisé, ou une estimation est effectuée en fonction de la tendance des prix observée pour le même produit dans d'autres provinces.

Estimation

On calcule des moyennes simples des prix déclarés pour l'Enquête sur les prix des pommes de terre et l'Enquête sur les prix du foin cultivé et de la paille de l'Ontario. Les répondants à l'Enquête sur les grains et les cultures spéciales dans les provinces des Prairies et à l'Enquête sur les grains et les oléagineux dans les provinces maritimes fournissent des données sur les quantités achetées, ce qui rend possible le calcul de prix moyens pondérés.

Le prix des produits est établi à la première transaction, et les frais qui sont déduits avant qu'un producteur ne soit payé sont exclus (p. ex. l'entreposage, le transport et les frais administratifs). Par contre, les primes qui peuvent être attribuées à certains produits sont comprises. Les paiements en vertu de programmes qui visent uniquement un produit ne sont pas compris dans les prix.

Évaluation de la qualité

La qualité de cet indice est maintenue grâce à l'expertise des analystes désignés. Les données sur les prix des produits sont surveillées et examinées grâce à l'analyse des tendances et à la détection des valeurs aberrantes. Certaines des données administratives sont déjà vérifiées par des organismes sources. Beaucoup de temps et d'efforts sont consacrés à la détection et au suivi des fluctuations inhabituelles dans l'évolution des prix des biens. Avant leur diffusion, les indices de prix sont analysés et leurs tendances historiques sont revues.

Contrôle de la divulgation

La loi interdit à Statistique Canada de divulguer toute information recueillie qui pourrait dévoiler l'identité d'une personne, d'une entreprise ou d'un organisme sans leur permission ou sans en être autorisé par la Loi sur la statistique. Diverses règles de confidentialité s'appliquent à toutes les données diffusées ou publiées afin d'empêcher la publication ou la divulgation de toute information jugée confidentielle. Au besoin, des données sont supprimées pour empêcher la divulgation directe ou par recoupement de données reconnaissables.

Révisions et désaisonnalisation

L'IPPA n'est pas corrigé en fonction des variations saisonnières, mais il utilise le panier saisonnier puisque la vente d'à peu près tous les produits agricoles est saisonnière. L'indice correspond à la composition des produits agricoles vendus dans un mois donné. Il permet de comparer, en pourcentage, les prix d'une période donnée aux prix de l'année de base officielle qui est 1997 = 100.

Exactitude des données

L'exactitude de l'évaluation de la qualité dépend des données pondérées sur les prix et les recettes monétaires agricoles. Les méthodologies de l'indice et de la série sur les prix ayant servi à établir l'indice constituent un moyen de contrôler les erreurs et d'en limiter les effets possibles. Cependant, les données administratives et les données d'enquête sont sujettes à différents genres d'erreur. Les données administratives et les données d'enquête peuvent contenir divers types d'erreurs. Les données administratives peuvent contenir des erreurs non dues à l'échantillonnage, comme les erreurs de saisie des données, tandis que les données d'enquête peuvent comporter des erreurs non dues à l'échantillonnage et des erreurs d'échantillonnage.

La fiabilité statistique des indices composites de prix est plus difficile à évaluer que la plupart des autres séries statistiques en raison de la complexité de l'indice, ainsi que des problèmes statistiques associés aux variations de prix composites. Les intervalles de confiance ne sont pas calculés en raison de la nature longitudinale de la série d'indices de prix. La série d'indices publiés est réputée suffisamment précise pour la plupart des fins pratiques. L'exactitude est à son meilleur aux niveaux géographiques et aux niveaux de groupes de produits supérieurs en raison des plus gros échantillons de prix. En général, l'exactitude des données pour un groupe de produits est meilleure aux niveaux du Canada, de l'Est et/ou de l'Ouest qu'à l'échelon provincial. L'IPPA comme indicateur de variation est plus précis lorsqu'il est utilisé pour mesurer la variation sur plusieurs mois ou sur un an, au lieu d'un mois à l'autre.

Date de modification :