Enquête annuelle sur les petits transporteurs routiers de marchandises pour compte d'autrui et les chauffeurs contractants

Information détaillée pour 2002

Statut :

Inactive

Fréquence :

Annuelle

Numéro d'enregistrement :

2800

Cette enquête vise principalement à fournir de l'information sur la taille, la structure et la performance économique de l'industrie du transport routier pour les petits transporteurs routiers pour compte d'autrui et les chauffeurs contractants au Canada.

Date de la parution - 14 mars 2005

Aperçu

Cette enquête vise principalement à fournir de l'information sur la taille, la structure et la performance économique de l'industrie du transport routier pour les petits transporteurs routiers pour compte d'autrui et les chauffeurs contractants au Canada. Ces données sont utilisées par Statistique Canada comme entrées dans le Système de comptabilité nationale, par Transports Canada et par l'Office canadien des transports, par d'autres ministères fédéraux et provinciaux, ainsi que par des entreprises de transport, des firmes de consultants, des universités et des gouvernements étrangers.

Petits : - généralement fait référence
- aux transporteurs routiers ou chauffeurs contractants ayant des recettes annuelles variant entre 30 mille dollars et 1 million de dollars impliqués dans le transport de marchandises ; ou
- de fret général transport des produits liquides ou secs en vrac, les produits forestiers et autres types de marchandises spécialisées.

Il y a deux approches à l'enquête, un interview téléphonique assistée par ordinateur (ITAO) pour les données d'exploitation (genre de services, emploi et l'équipement) et des données administratives pour les statistiques financières pour les unités non constitués en société et les firmes constituées en société.

Cette enquête fut originalement mis sur pied en 1990 suivant une recommandation par le groupe de travail du Conseil Canadien des Administrateurs en Transport Motorisé (CCATM).

Activité statistique

Cette activité statistique fait partie d'un ensemble d'enquêtes qui permettent de mesurer divers aspects des activités liées au mouvement des gens et des marchandises. Cet ensemble d'enquêtes se compose des groupes suivants :

Transport aérien, y compris les enregistrements portant sur le mouvement des aéronefs, des passagers et des marchandises par voie aérienne des transporteurs aériens canadiens et étrangers, ainsi que les caractéristiques opérationnelles et financières des transporteurs aériens canadiens. Ces données proviennent du Centre des statistiques de l'aviation.

Transport ferroviaire, y compris les enregistrements portant sur le transport ferroviaire au Canada, et entre les États-Unis et le Canada.

Transport routier, y compris les enregistrements portant sur tout le transport routier au Canada. Outre les programmes d'enquête auprès des transporteurs et des propriétaires de véhicules immatriculés, certains programmes ont besoin de données administratives provinciales et territoriales regroupées.

Période de référence : Année civile

Période de collecte : Du 20 septembre au 31 décembre suivant l'année de référence

Sujets

  • Transport
  • Transport routier

Sources de données et méthodologie

Population cible

La population cible comprend tous les transporteurs routiers pour compte d'autrui domiciliés au Canada dont les recettes annuelles d'exploitation se situent entre 30 000 $ et 1 million $ ainsi que tous les chauffeurs contractants domiciliés au Canada dont les recettes annuelles d'exploitation sont supérieures ou égales à 30 000 $. Les messageries sont exclues.

La population observée comprenait toutes les compagnies apparaissant sur le Registre des entreprises de Statistique Canada, appelé la Base de données du registre central (BDRC), étant classées comme compagnie de camionnage ayant des recettes annuelles d'exploitation se situant entre 30 000 $ et 1 million $, ou ayant des recettes annuelles d'exploitation supérieures ou égales à 1 million $ si ces compagnies sont connues comme étant des chauffeurs contractants. De plus, la population observée inclut des compagnies de camionnage n'apparaissant pas encore sur le Registre des entreprises de Statistique Canada mais se trouvant sur le fichier administratif de déclarants fiscaux avec des revenus déclarés se situant entre 30 000 $ et 1 million $ pour l'année de référence.

Élaboration de l'instrument

Le développement du questionnaire a été réalisé en 1990 suivant la révision en profondeur du programme des transporteurs routiers des marchandises. Ce travail fut entrepris en collaboration avec les associations du transport routier et Transport Canada.

Échantillonnage

Il s'agit d'une enquête transversale par échantillon.

Un échantillon a été prélevé à partir de la base de sondage afin de représenter la population. Chaque composante du secteur d'activité ainsi que chaque province et territoire étaient représentés dans l'échantillon. L'enquête utilise un plan d'échantillonnage double, où un vaste échantillon de compagnies est tiré à la première phase et un sous-échantillon de ces compagnies est sélectionné à la deuxième phase. La méthode d'échantillonnage utilisée à chacune des phases est décrite ci-dessous.

Première phase
L'échantillon de première phase est tiré de façon indépendante pour les compagnies constituées en société et les compagnies non constituées en société. Les compagnies non constituées en société sont d'abord classifiées selon leur province/territoire de domicile, leur genre d'activité (selon le Système de classification des industries de l'Amérique du Nord -- SCIAN) et leur taille (selon leur revenu annuel brut). Les compagnies ayant la même classification forment une strate de laquelle l'échantillon de première phase est tiré. Quant aux compagnies constituées en société, l'échantillon de première phase est formé de l'ensemble des compagnies constituées en société qui se trouvent sur la base de sondage.

Deuxième phase
L'échantillon de deuxième phase est un sous-échantillon de l'échantillon de première phase. Les compagnies incluses dans l'échantillon de première phase sont de nouveau classifiées selon leur province/territoire de domicile, leur genre d'activité (selon le SCIAN) et leur taille. Les compagnies ayant la même classification forment une strate de laquelle l'échantillon de deuxième phase est tiré.

La taille de l'échantillon et sa répartition entre les strates sont déterminées pour satisfaire les exigences de précision pour les estimations provinciales en tenant compte de certaines contraintes. Le coefficient de variation est la mesure de précision utilisée. Le Tableau 1 indique la taille de l'échantillon et la taille estimative de la population selon les provinces ou les territoires de domicile. Ce tableau est accessible par le hyperlien ci-dessous.

Sources des données

Il s'agit d'une enquête à participation obligatoire.

Les données sont obtenues directement auprès des répondants et sont tirées de fichiers administratifs.

Les données financières sont obtenues, pour toutes les unités de l'échantillon de première phase, à partir d'un fichier administratif de déclarants fiscaux. Les données d'exploitation sont recueillies, auprès des compagnies sélectionnées dans l'échantillon de deuxième phase, au moyen d'une interview téléphonique assistée par ordinateur.

Les unités échantillonnées (firmes pour compte d'autrui ou chauffeurs-contractants) sont informés 2 semaines à l'avance de l'interview. Une carte envoyée par la poste les informe sur le genre de données qui sera demandé.

Détection des erreurs

Des contrôles sont préprogrammés et appliqués automatiquement. Les données obtenues sont examinées pour en vérifier l'intégralité et la cohérence à l'aide d'une vérification automatisée et d'un examen analytique. Des vérifications additionnelles assurent la cohérence des données dans chaque section du questionnaire.

Imputation

En cas de non-réponse partielle ou totale, on exécute une imputation à l'aide d'une procédure « du plus proche voisin » (imputation par enregistrement donneur) faisant appel à des informations auxiliaires pour remplacer les données d'une société ayant des caractéristiques semblables. Le processus d'imputation est aussi couplé à un examen analytique manuel.

Estimation

Le système généralisé d'estimation est utilisé pour produire des estimations pour l'ensemble de la population observée. Ainsi, comme on ne communique qu'avec un échantillon de transporteurs pour l'enquête, les données individuelles sont pondérées de façon à représenter l'ensemble du secteur visé par l'enquête. La valeur de chaque transporteur dans l'échantillon est multipliée par le poids du transporteur en question, et ensuite, les données pondérées de tous les transporteurs échantillonnés appartenant à un domaine d'estimation (p. ex., Ontario) sont additionnées pour obtenir les estimations.

Le plan d'échantillonnage pour sélectionner l'échantillon de deuxième phase a été optimisé et la stratégie d'estimation utilise maintenant une approche par calage de façon à incorporer de l'information auxiliaire qui n'était pas disponible lorsque l'échantillon a été tiré (par ex. : au moment de l'estimation, une version plus à jour de la base de sondage est utilisée dans le calcul des poids d'estimation afin de tenir compte des mises à jour ayant eu lieu sur le Registre des entreprises depuis la sélection de l'échantillon). Ces changements résultent en une amélioration de la qualité des estimations de l'enquête. Plus précisément, l'amélioration de la qualité provient de i) une amélioration de la couverture de la population cible (ce qui résulte en une augmentation de l'estimation du nombre de compagnies faisant partie du champ de l'enquête), et ii) une amélioration de la précision des estimations (c'est-à-dire des coefficients de variation plus petits).

Évaluation de la qualité

Avant d'être diffusés, les résultats de l'enquête sont analysés aux fins de comparabilité; en général, cette opération consiste à examiner en détail les réponses individuelles, à passer en revue la conjoncture économique générale et les tendances historiques et à comparer ces résultats à d'autres sources de données.

Contrôle de la divulgation

La Loi interdit à Statistique Canada de rendre publique toute donnée susceptible de révéler de l'information obtenue en vertu de la Loi sur la statistique et se rapportant à toute personne, entreprise ou organisation reconnaissable sans que cette personne, entreprise ou organisation le sache ou y consente par écrit. Diverses règles de confidentialité s'appliquent à toutes les données diffusées ou publiées afin d'empêcher la publication ou la divulgation de toute information jugée confidentielle. Au besoin, des données sont supprimées pour empêcher la divulgation directe ou par recoupement de données reconnaissables.

Révisions et désaisonnalisation

Les estimations annuelles sont fournies pour l'année de référence. Les données de l'année de référence précédente sont révisées, au besoin. Comme il s'agit d'une enquête annuelle, la désaisonnalisation des données n'est pas pertinente.

Exactitude des données

Cette section définit quelques indicateurs de qualité pour l'Enquête annuelle sur les petits transporteurs routiers de marchandises pour compte d'autrui et les chauffeurs contractants. Ceux-ci sont présentés au Tableau 2 (hyperlien ci-dessous). Afin d'aider l'utilisateur à évaluer l'effet possible de la non-réponse et de l'imputation, des taux d'imputation relatifs sont présentés pour certaines variables d'intérêt (le nombre d'employés, le carburant consommé, les recettes d'exploitation). Le taux d'imputation relatif se définit comme la proportion de l'estimation publiée pour une certaine variable d'intérêt (revenus ou dépenses, par exemple) qui est attribuable à l'imputation. Par exemple, supposons qu'une estimation soit de 25 millions ; supposons également que de ce total, 20 millions $ proviennent de valeurs non imputées et que 5 millions $ proviennent de valeurs imputées. Ainsi, le taux d'imputation relatif sera de 0,2 (5 millions $ divisés par 25 millions $) ou 20 %. Plus le taux d'imputation relatif est faible, meilleure est la fiabilité de l'estimation publiée.

Un taux de réponse global figure également dans cette section. Ce taux est défini comme étant le nombre de transporteurs ayant répondu de façon globale ou partielle à l'enquête, divisé par le nombre total de transporteurs faisant partie du champ de l'enquête.
Comme mesure de l'erreur d'échantillonnage, les coefficients de variation (CV) estimés sont présentés pour certaines variables au Tableau 2. Les CV pour d'autres estimations peuvent être obtenus sur demande auprès de la Division des transports. On note que les estimations de CV ne tiennent pas compte du fait que certaines données ont été imputées ; par conséquent, les CV présentés peuvent sous-estimer les valeurs réelles. Il faut tenir compte simultanément du taux d'imputation relatif ainsi que du coefficient de variation pour évaluer la fiabilité des estimations.

Note - La qualité des estimations finales est classée comme suit:

* Excellente c.v. entre 0,01% et 4,99 %
* Très bonne c.v. entre 5,00% et 9,99 %
* Bonne c.v. entre 10,00% et 14,99%
* Acceptable c.v. entre 15,00% et 24,99%
* Prudence c.v. entre 25,00% et 34,99%
* Non fiable c.v. > 35,00%

Documentation

Signaler un problème sur cette page

Quelque chose ne fonctionne pas? L'information n'est plus à jour? Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez?

S'il vous plaît contactez-nous et nous informer comment nous pouvons vous aider.

Avis de confidentialité

Date de modification :