Enquête sur la couverture vaccinale nationale des enfants (ECVNE)

Information détaillée pour 2013

Statut :

Active

Fréquence :

Aux 2 ans

Numéro d'enregistrement :

5185

L'Enquête sur la couverture vaccinale nationale des enfants vise à recueillir des renseignements sur la couverture vaccinale nationale pour les vaccins administrés aux enfants.

Date de la parution - 21 juillet 2015

Aperçu

L'Enquête sur la couverture vaccinale nationale des enfants (ECVNE) vise à recueillir des renseignements sur la couverture vaccinale nationale pour les vaccins administrés aux enfants. L'enquête vise plus précisément à :

- déterminer si les enfants ont été vaccinés conformément au calendrier de vaccination recommandé pour les programmes d'immunisations subventionnés
- fournir à l'Organisation mondiale de la santé et à l'Organisation panaméricaine de la santé des estimations de la couverture vaccinale nationale pour ce qui est du vaccin contre la diphtérie, la coqueluche et le tétanos (DCT), du vaccin contre la rougeole, les oreillons et la rubéole (RRO) et autres vaccins pour enfants
-Evaluer les connaissances, attitudes et croyances au sujet des vaccins.

Période de référence : Varie selon la question.

Sujets

  • Enfants et jeunes
  • Prévention et détection de la maladie
  • Santé

Sources de données et méthodologie

Population cible

La population ciblée par cette enquête est les filles et les garçons âgés de 2, 7 et 17 ans ainsi que les filles de 12 à 14 ans au 1er mars 2013, qui habitent dans les 10 provinces et trois territoires et qui ne vivent pas sur les réserves indiennes.

Élaboration de l'instrument

Le questionnaire a été conçu conjointement avec l'Agence de la santé publique du Canada. La mise à l'essai du questionnaire a été effectuée par le Centre d'information sur la conception des questionnaires (CICQ) de Statistique Canada lors d'interviews individuelles menés dans les résidences des participants.

La collecte des données de l'ECVNE comporte trois composantes. La première composante est une interview téléphonique assistée par ordinateur (ITAO) au cours de laquelle le parent répond aux questions de l'enquête portant sur la vaccination de son enfant. La fin de l'interview téléphonique déclenche la deuxième composante, soit l'envoi/retour par la poste d'un formulaire de consentement du parent. Celui-ci est destiné aux répondants ayant accepté au cours de l'interview de donner un consentement par écrit à Statistique Canada lui permettant de communiquer avec leurs vaccinateurs. La troisième composante est le formulaire de demande de dossier de vaccination, un questionnaire envoi/retour par la poste expédié aux vaccinateurs de l'enfant pour qu'ils y indiquent l'historique des vaccinations de l'enfant (nom du vaccin et date à laquelle il a été administré). Les données fournies par les vaccinateurs serviront à enrichir les données déclarées par le parent.

Échantillonnage

Il s'agit d'une enquête transversale par échantillon.

L'objectif principal de l'ECVNE 2013 est de produire des estimations provinciales/territoriales de la couverture vaccinale pour les vaccins administrés aux filles et aux garçons âgés de 2, 7 et 17 ans ainsi que les filles de 12 à 14 ans. La population cible est stratifiée selon l'âge et la province pour s'assurer que l'échantillon est représentatif tout en demeurant efficace. Il a été établi qu'un échantillon de 40 437 unités donnerait des résultats avec l'exactitude souhaitée.

Les répondants ont été sélectionnés au hasard à partir d'un fichier administratif disponible à Statistique Canada. Afin d'éviter de sélectionner plus d'un enfant par ménage et ainsi réduire le fardeau de réponse, un échantillonnage à deux degrés a été fait. Le premier degré fut la sélection des répondants de l'enquête, soit les parents ou tuteurs d'enfants admissibles. Au deuxième degré l'unité d'échantillonnage, soit un enfant admissible de chaque parent ou tuteur échantillonné, est sélectionnée.

Sources des données

Collecte des données pour cette période de référence : 2013-09-16 à 2014-03-14

Il s'agit d'une enquête à participation volontaire.

Les données sont obtenues directement auprès des répondants.

L'information des enfants est recueillie par procuration auprès des parents/tuteurs pour tous les groupes d'âges.

Un intervieweur administre le questionnaire au répondant à l'aide d'une interview assistée par ordinateur (IAO). Toutes les interviews se font par téléphone (ITAO). La personne la mieux renseignée (PMR) au sujet des vaccins reçus par l'enfant est identifiée au début de l'interview.

Un formulaire de consentement est envoyé aux répondants qui ont donné la permission à Statistique Canada de contacter les vaccinateurs de leur enfant.

Un formulaire de demande de dossier de vaccination est utilisé pour recueillir des informations des vaccinateurs.

Un système de repérage est utilisé pour identifier les répondants qui donnent leur consentement à contacter les vaccinateurs et les formulaires de consentement sont immédiatement imprimés et envoyés aux répondants pour signature. Le système de repérage enregistre le moment où les formulaires signés sont de retour et entame le processus d'envoi postal aux vaccinateurs. Le système de repérage est également utilisé pour effectuer un suivi.

Voir le(s) Questionnaire(s) et guide(s) de déclaration .

Détection des erreurs

Les mesures de vérification ont été élaborées en tant que partie intégrante de l'application de la saisie des données. Ces mesures sont appliquées au moment de la collecte des données pour en assurer la qualité. Ainsi, toute anomalie détectée dans l'information déclarée peut alors être vérifiée immédiatement auprès du répondant et corrigée si nécessaire.

Pour l'interview téléphonique assistée par ordinateur (ITAO), il est impossible pour les intervieweurs de saisir des valeurs situées en dehors de la fourchette permise et de commettre des erreurs d'enchaînement puisque les enchaînements sont contrôlés par un système programmé de sauts de question. Par exemple, l'ITAO fait en sorte que les questions qui ne s'appliquent pas au répondant ne sont pas posées. Dans le cas de certains types de déclarations non cohérentes ou inhabituelles, l'application affiche des messages d'avertissement. Dans certains cas, aucune mesure corrective n'est prise au moment de l'interview, mais les vérifications élaborées sont plutôt effectuées au Bureau central, au besoin, après la collecte des données.

Imputation

Au Canada, les vaccins contre la diphtérie, la coqueluche et le tétanos sont administrés aux enfants à l'âge de 2 à 7 ans par l'entremise d'un seul vaccin. Dans le cas où deux des trois antigènes ont été rapportés comme vaccins, on suppose alors que les trois antigènes ont été administrés à cette date et les données recueillies ont été ajustées en conséquence.

Le revenu total du ménage a été imputé. Un indicateur d'imputation a été inclus dans le fichier de l'ECVNE pour que les utilisateurs aient de l'information sur l'ampleur de cette imputation.

L'imputation du revenu a été faite à l'aide de la méthode du voisin le plus proche. Cette méthode consiste tout d'abord à retracer un répondant (un donneur) ayant fourni une réponse à la question sur le revenu et dont les caractéristiques sont semblables à celles du répondant n'ayant pas fourni de renseignements complets sur le revenu (le receveur). L'enregistrement du donneur est alors utilisé pour calculer les valeurs à imputer pour l'enregistrement du receveur.

Estimation

L'enquête sur la couverture vaccinale nationale des enfants (ECVNE) est une enquête probabiliste. Comme c'est le cas pour toutes les enquêtes probabilistes, l'échantillon est sélectionné de façon à pouvoir produire des estimations pour une population de référence. Pour ce faire, chaque unité de l'échantillon représente un certain nombre d'unités dans la population. On calcule les poids d'enquête à partir du poids déterminé par le plan d'échantillonnage de l'enfant, que l'on rajuste pour tenir compte de la non-réponse et de la stratification a posteriori, afin que les poids d'enquête définitifs correspondent aux nombres connus d'enfants, selon l'âge. Le poids déterminé par le plan d'échantillonnage est l'inverse de la probabilité de sélection, c'est-à-dire la probabilité qu'un enfant dans la population soit sélectionné dans l'échantillon de l'ECVNE.

Premier ajustement : ajustement de la non-réponse

On a dû ajuster les poids de façon telle que les répondants représentent les non-répondants. Sinon, on sous-estimerait les totaux, entre autres choses. Afin de décider de quelle façon le poids des non-répondants est attribué vers les répondants, on a recours à la méthode des groupes de réponses homogènes (GRH). La méthode des GRH vise à regrouper les individus ayant la même propension à répondre. Par la suite, un facteur d'ajustement est calculé pour chaque GRH. Dans une première étape, les poids des cas avec lesquels nous n'avons pu établir contact ont été attribués aux cas pour lesquels un contact avait été établi (répondants et autres non-répondants) tandis que dans la deuxième étape, les poids des autres non-répondants ont été attribués aux répondants.

Deuxième ajustement : stratification a posteriori

Le dernier facteur d'ajustement vise à assurer la cohérence entre les estimations produites à partir de l'enquête et des estimations démographiques selon l'âge et la province que produit Statistique Canada. Cette méthode porte le nom de stratification a posteriori. Le but de cet ajustement est de s'assurer que la somme des poids corresponde aux totaux connus de la population.

Les chiffres utilisés dans la stratification a posteriori correspondent aux comptes de population du 1er mars 2013 estimés par Statistique Canada.

En raison d'une proportion élevée de non-réponse partielle pour une composante importante de l'enquête, deux séries de poids ont dû être produites pour l'ECVNE. Le premier poids peut-être utilisé pour estimer la couverture vaccinale pour tous les vaccins alors que le second poids peut-être utilisé pour évaluer les connaissances, attitudes et croyances des parents face à la vaccination. Les deux poids ont été calculés en utilisant la méthodologie décrite précédemment.

Calcul de la variance d'échantillonnage

Il serait difficile, pour ne pas dire impossible, d'obtenir une formule exacte qui permettrait de calculer la variance d'échantillonnage pour l'ECVNE en raison de son plan de sondage, des ajustements pour la non-réponse, du traitement des unités hors champ et de la stratification a posteriori. En fait, cela ne pourrait se faire qu'en ayant recours à des hypothèses si fortes que nous obtiendrions un cadre trop simpliste pour être d'une quelconque utilité dans la pratique. Une façon de produire une approximation de la variance d'échantillonnage est de recourir à la méthode du bootstrap. En utilisant cette méthode, on produit une série de 1 000 poids, appelés «poids bootstrap», qui sont dérivés à partir des poids d'enquête et qui servent à estimer la variance des estimations. Deux séries de 1 000 poids bootstrap sont disponibles pour l'ECVNE sur un fichier séparé.

Évaluation de la qualité

Formation

L'ECVNE est effectuée par des intervieweurs de Statistique Canada. Les gestionnaires de projet et les intervieweurs principaux doivent veiller à ce que les intervieweurs de l'ECVNE connaissent bien les concepts et les procédures de l'enquête.

Refus

Dans le cas où un répondant refuse l'interview, les intervieweurs de Statistique Canada sont formés aux techniques de base de conversion d'un refus. Si un répondant est inflexible, l'intervieweur doit obtenir autant de renseignements que possible sur le répondant (par exemple, pourquoi il refuse de participer) et transmettre le cas à l'intervieweur principal. L'intervieweur principal tente ensuite de communiquer avec le répondant pour renverser son refus. Si l'intervieweur principal est incapable de renverser le refus, il doit envoyer une lettre au répondant en guise de dernier effort visant à obtenir sa coopération.

Dépistage

Dans le cas où il était impossible de joindre un ménage en raison de coordonnées incorrectes ou périmées dans le fichier de l'échantillon, le cas était transmis au dépistage. Des tentatives pour trouver les coordonnées exactes grâce à divers moyens ont par la suite été faites.

Les logiciels d'enquête

Les applications d'IAO permettent de créer des cheminements complexes et d'intégrer des vérifications au questionnaire, ce qui aide à produire des données de meilleure qualité et à faire en sorte que le répondant ne réponde qu'aux questions qui s'appliquent à sa situation. L'application de l'enquête a été mise à l'essai à Statistique Canada afin de vérifier qu'elle fonctionnait correctement. Le contrôle de la qualité durant la collecte des données comprenait des écrans de révision, des vérifications d'intervalles, des vérifications du cheminement de questions et des vérifications de la cohérence générale.

Traitement de données

Une fois recueillies, les données ont été traitées dans l'Environnement pour le traitement des enquêtes sociales (ETES) pour produire un fichier épuré définitif. Chaque étape de traitement comprend des étapes de vérification afin de s'assurer que les données du fichier définitif sont de bonne qualité.
Pour les répondants (PMR) qui ont donné à Statistique Canada l'autorisation de demander le dossier d'immunisation au fournisseur de soins de santé de l'enfant sélectionné, les données recueillies auprès de cette source ont servi à compléter celles recueillies auprès de la PMR.

Les taux de couverture des vaccins compris dans l'ECVNE 2013 ont été comparés aux taux de l'ECVNE 2011 afin de vérifier s'ils concordent avec les résultats antérieurs.

Contrôle de la divulgation

La loi interdit à Statistique Canada de divulguer toute information recueillie qui pourrait dévoiler l'identité d'une personne, d'une entreprise ou d'un organisme sans leur permission ou sans en être autorisé par la Loi sur la statistique. Diverses règles de confidentialité s'appliquent à toutes les données diffusées ou publiées afin d'empêcher la publication ou la divulgation de toute information jugée confidentielle. Au besoin, des données sont supprimées pour empêcher la divulgation directe ou par recoupement de données reconnaissables.

Révisions et désaisonnalisation

Cette méthodologie ne s'applique pas à cette enquête.

Exactitude des données

La population de l'enquête est établie à partir de la liste de demandeurs de la prestation fiscale canadienne pour enfants (PFCE), un fichier mensuel fourni par l'Agence du revenu du Canada (ARC). La différence entre la population cible et la population d'enquête réside dans les enfants dont aucun des parents ou des tuteurs n'a demandé la PFCE. Il peut s'agir des familles qui ne sont pas au courant de l'existence de la prestation ou qui ont décidé de ne pas la demander. Il peut également s'agir des enfants qui vivaient dans une famille d'accueil pendant toute l'année, puisque leurs fournisseurs de soins auraient bénéficié de subventions du gouvernement provincial. En 2009, on a estimé que la couverture de la PFCE se situait autour de 96 %, en faisant une comparaison avec les projections démographiques fondées sur le Recensement de la population canadienne de 2006. Les analyses n'ont révélé aucun biais de sous-dénombrement important.

Le taux de réponse global est de 61,5%. Les taux de réponse par groupe d'âge varient entre 60,4% et 63,5%.

Signaler un problème sur cette page

Quelque chose ne fonctionne pas? L'information n'est plus à jour? Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez?

S'il vous plaît contactez-nous et nous informer comment nous pouvons vous aider.

Avis de confidentialité

Date de modification :