Dénombrement à la frontière (DF)

Résumé des changements

Ce programme statistique a débuté : 1972

Période de référence de changement - janvier 2020

À la suite de la diffusion des données pour janvier 2020, les révisions suivantes ont été faites aux données de 2019 :
1) Des changements ont été apportés à certains points d'entrée pour y inclure les données manquantes ou reçues en retard, ce qui a permis de rajuster le nombre de résidents du Canada, des États-Unis et d'outre-mer.
2) Pour la plupart des expéditions maritimes commerciales, les renseignements fournis par les points d'entrée de l'Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) ont été utilisés pour diviser la durée (arrivée avec nuitée ou de même jour) plutôt que d'utiliser un taux imputé. De plus, pour les arrivées de piétons et de trains à certains points d'entrée, les renseignements fournis par ces points d'entrées de l'ASFC ont été utilisés pour répartir les arrivées avec nuitée et les arrivées de même jour au lieu d'utiliser un pourcentage imputé.
3) Pour certains points d'entrée, la répartition des pays d'outre-mer a été modifiée par les renseignements fournis par les points d'entrée de l'ASFC plutôt que d'utiliser un taux imputé.

Période de référence de changement - mai 2019

L'aéroport international de Calgary a déployé des bornes d'inspection primaire (BIP) en mai 2019, se joignant à d'autres qui les avaient déjà déployées, soit l'aéroport international d'Ottawa (mars 2017), l'aéroport international de Vancouver (avril 2017), l'aérogare 3 de l'aéroport international de Toronto/Pearson (juin 2017), l'aéroport international d'Edmonton (septembre 2017), l'aéroport international de Halifax (octobre 2017), l'aéroport international de Montréal (novembre 2017), l'aéroport international de Québec (décembre 2017), l'aéroport de Toronto/Billy Bishop (mai 2018) et l'aéroport international de Winnipeg (juin 2018).
Les BIP remplacent les cartes de déclaration E311. Les utilisateurs de données sont prévenus que le passage des cartes E311 aux BIP a eu une incidence sur la comparabilité historique de certaines séries de données, surtout pour les voyageurs canadiens qui reviennent d'un voyage outre-mer en passant par les États-Unis pour signaler qu'ils reviennent des États-Unis seulement, et non d'un pays d'outre-mer en passant par les États-Unis. De plus amples renseignements sur le passage des cartes E311 aux BIP sont accessibles dans le document intitulé « Incidence du remplacement des cartes de déclaration E311 par les Bornes d'inspection primaire sur les données de Statistique Canada relatives aux voyages et au tourisme ».
Au départ, en attendant de recevoir les données des BIP, Statistique Canada a préparé des estimations provisoires pour les aéroports où les BIP ont été déployées. En décembre 2018, les données historiques des BIP pour la période de mai à décembre 2017 ont été introduites, remplaçant les estimations modélisées précédentes. En raison de problèmes de qualité des données avec les premières données des BIP, les estimations modélisées pour l'aéroport international d'Ottawa en mars et avril 2017 et pour l'aéroport international de Vancouver en avril 2017 n'ont pas été remplacées par les données des BIP.

Période de référence de changement - janvier 2019

Statistique Canada a mis à jour la méthodologie de détermination de la durée des voyages de résidents des États-Unis se rendant au Canada et de résidents canadiens revenant des États-Unis. Ce changement a une incidence sur les proportions relatives de voyageurs arrivant au Canada par avion et par des moyens de transport « autres » (p.ex. train, bateau privé, piétons et autres véhicules) pour un voyage de même jour ou avec nuitée. Il est donc conseillé de faire preuve de prudence lors de toute comparaison de données de 2019 et ultérieures avec des données de périodes antérieures pour ces moyens de transport.

Période de référence de changement - décembre 2018

Le Dénombrement à la frontière a commencé à étendre l'utilisation des données recueillies à l'aide du système de la Ligne d'inspection primaire intégrée (LIPI) pour inclure la circulation des autobus et des piétons à certains points d'entrée, ainsi que pour accroître son utilisation pour la circulation automobile, par camion et par motocyclette dans les points d'entrée où il n'était pas utilisé actuellement. Cette révision a été effectuée tout au long de 2017 et 2018 à mesure que de nouvelles données devenaient disponibles. Certains cas résiduels ont été ajoutés en 2019 et 2020, et les données disponibles continuent d'être évaluées pour leur utilisation sur une base mensuelle.

Ces données supplémentaires recueillies à l'aide du système de la LIPI remplacent les feuillets de contrôle papier. La transition des feuillets de contrôle aux données recueillies à l'aide du système de la LIPI a été effectuée en consultation avec les points d'entrée de l'ASFC et à la suite d'une analyse approfondie des deux sources dans tous les cas afin de s'assurer que la couverture de la population cible pouvait être réalisée à l'aide des données de la LIPI.
Bien qu'il soit possible qu'il y ait des différences parce que la LIPI est électronique et que les feuillets de contrôle ont été remplis manuellement, il n'y a pas de raison précise pour laquelle les utilisateurs devraient s'attendre à voir des différences et, en fin de compte, la LIPI devrait fournir des renseignements plus exacts et opportuns.

Période de référence de changement - octobre 2018

Des révisions ont également été apportées aux données non désaisonnalisées du point d'entrée de Kingsgate, en Colombie-Britannique, pour le mois d'octobre 2018.
Des corrections ont été apportées aux données non désaisonnalisées de janvier à octobre 2018 pour l'aérogare 1 de l'aéroport international de Toronto/Lester B. Pearson. La révision porte sur le dénombrement des voyageurs en provenance de pays d'outre-mer et le dénombrement des « autres voyageurs, immigrants et anciens résidents ».

Période de référence de changement - septembre 2018

Les données sur la durée des déplacements des résidents du Canada et des États-Unis d'avril à septembre 2018 ont été révisées.

Période de référence de changement - août 2018

Le Dénombrement à la frontière a mis à jour les sources de données relatives au nombre de résidents d'outre-mer qui entrent au Canada par des points d'entrée terrestres, ce qui représente environ 10 % du total des voyageurs d'outre-mer au Canada. Pour ces résidents d'outre-mer qui arrivent au Canada par voie terrestre, les estimations fondées sur le dénombrement papier ont été remplacées par un dénombrement électronique fourni par l'ASFC.
Le Dénombrement à la frontière a également mis en oeuvre une nouvelle méthode pour estimer la répartition, par pays de résidence, des voyageurs d'outre-mer qui entrent au Canada par les points d'entrée terrestres. Lorsqu'une répartition n'est pas disponible, si les points d'entrée sont en mesure de fournir une répartition détaillée distincte des voyageurs d'outre-mer par pays de résidence, cette répartition est utilisée. Toutefois, si aucune distribution de ce genre n'est disponible, les répartitions par pays de résidence des voyageurs par voie aérienne obtenues à l'aide des données recueillies par les BIP dans les provinces ou régions où elles sont reçues servent à estimer la répartition par pays de résidence des voyageurs d'outre-mer qui entrent au Canada par voie terrestre. Cette méthode remplace les imputations fondées sur l'historique qui étaient utilisées auparavant.
Les chiffres totaux des voyageurs d'outre-mer ont été révisés afin de rendre compte de nouvelles sources de données à certains points d'entrée. Par conséquent, les utilisateurs sont priés de faire preuve de prudence au moment de comparer la variation du nombre de voyages au Canada pour certains pays d'outre-mer avec les mois précédents.

Signaler un problème sur cette page

Quelque chose ne fonctionne pas? L'information n'est plus à jour? Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez?

S'il vous plaît contactez-nous et nous informer comment nous pouvons vous aider.

Avis de confidentialité

Date de modification :