Indice des prix des services du commerce de détail (IPSCD)

Information détaillée pour premier trimestre de 2017

Statut :

Active

Fréquence :

Trimestrielle

Numéro d'enregistrement :

5135

Cette enquête vise à recueillir et à compiler des données des prix afin de mesurer le changement mensuel de la fluctuation de prix des services du commerce de détail au fil du temps. Ces données des prix sont combinées et enchaînés pour former un indice de prix. Les estimations sont produites sur une base trimestrielle.

Date de la parution - 18 août 2017

Aperçu

L'indice des prix des services du commerce de détail est construit des données sur les prix qui sont recueillies par le rapport sur les prix du commerce de détail. Ces données sur les prix sont combinées pour estimer un indice de prix pour des services de détail qui peuvent être reliés à d'autres indices des services aux entreprises afin de fournir les meilleures prévisions de rendement et productivité réels, de surveiller l'inflation et de faire avancer un important programme de recherches à Statistique Canada.

Activité statistique

Le présent indice s'inscrit dans le cadre du programme de l'Indice des prix à la production pour les services (IPPS) de Statistique Canada.

Le programme IPPS établit et produit des indices des prix pour plusieurs catégories de services commerciaux. Cette initiative vient combler une importante lacune dans le domaine des statistiques économiques et donne lieu à une série plus complète d'indices des prix des services. Ces indices permettent à Statistique Canada d'établir des estimations plus précises de la valeur ajoutée réelle (produit intérieur brut) et des fluctuations de la productivité.

Période de référence : La période pour laquelle la valeur de 100 est attribuée à l'IPSCD; en ce moment, celle-ci est l'année 2013.

Période de collecte : La collecte des données aura lieu au cours du trimestre suivant le trimestre de référence.

Sujets

  • Commerce de détail et de gros
  • Indices des prix des services
  • Prix et indices des prix

Sources de données et méthodologie

Population cible

Pour l'IPSCD, la population cible comprend toutes les entreprises avec au moins un établissement classifié dans le secteur du commerce de détail (SCIAN 44-45) figurant dans le Registre des entreprises (RE) au moyen du Système de classification des industries de l'Amérique du Nord (SCIAN 2012)sauf des marchands d'automobiles et d'autres véhicules automobiles et détaillants hors magasin (SCIAN 4411, 4412 et 454).

Élaboration de l'instrument

Les méthodes de relevé de prix et la conception du questionnaire ont été étudiées et mises au point en fonction des pratiques acceptées à l'échelle internationale. Le rapport sur les prix du commerce détail a été développé et analysé grâce à des consultations et à la collaboration avec des grossistes-marchands, des spécialistes de l'industrie et avec le Centre de ressources sur la conception des questionnaires de Statistique Canada.

Le questionnaire, revisé dernièrement en 2014, permet de recueillir des renseignements sur, entre autres variables, le prix d'achat mensuel moyen (montant payé pour l'acquisition d'un produit donné) et le prix de vente mensuel moyen (montant perçu pour la vente du même produit).

Échantillonnage

Il s'agit d'une enquête longitudinale par échantillon.

La base de sondage est tirée du registre des entreprises de Statistique Canada pour le secteur du commerce de détail (SCIAN 44 et 45).

Sources des données

Collecte des données pour cette période de référence : 2016-10-19 à 2017-01-12

Il s'agit d'une enquête à participation obligatoire.

Les données sont obtenues directement auprès des répondants.

Suite à la sélection de l'échantillon, les nouveaux participants à l'enquête (répondants) sont introduits à l'enquête par appels téléphoniques. Durant cette phase initiale de collecte de données, les participants à l'enquête sont guidés à travers le processus de sélection de produits représentatifs pour lesquels les prix et les caractéristiques (spécifications) seront observés. Ce processus s'étend habituellement sur plusieurs cycles de collecte jusqu'à ce que les répondants connaissent l'enquête.

Dans les cycles subséquents, les données mensuelles sont recueillies trimestriellement au moyen d'un questionnaire électronique et par un questionnaire en papier envoyé par la poste, alors que les communications téléphoniques (entrevue téléphonique assistée par ordinateur) sont utilisées pour effectuer les suivis des cas de non-réponse et la vérification des données. Plusieurs contacts ultérieurs peuvent être faits, dont l'envoi d'un rappel par courriel électronique, par télécopieur ou par courrier pour la collecte des données.

Les renseignements relatifs au temps nécessaire aux répondants pour remplir le questionnaire d'enquête sont recueillis et suivis de près. Actuellement, il faut une moyenne de 30 minutes environ pour remplir le questionnaire.

Voir le(s) Questionnaire(s) et guide(s) de déclaration .

Détection des erreurs

La détection des erreurs se fait lors de la collecte des données ainsi qu'à l'étape de traitement après la collecte, grâce à un ensemble de procédures systématisées de détection des erreurs visant à cibler les valeurs aberrantes et les anomalies de traitement possibles. Les enregistrements qui échouent ces vérifications sont examinés pour révision ou correction au besoin. Un échec lors de la vérification peut entraîner un suivi auprès du répondant.

Du temps et des efforts sont consacrés pour maintenir constantes les spécifications de façon à ce que seules les variations pures de prix sont mesurées. Certains renseignements sont aussi collectés afin d'assurer, dans la mesure du possible, que les données collectées correspondent aux mêmes spécifications au fil du temps. Cette qualité de prix constante permettra aux Systèmes canadiens des comptes macroéconomiques (SCCM) de calculer des estimations du Produit intérieur brut (PIB) en dollar constant.

Imputation

Les données manquantes sont généralement estimées par un processus systématisé d'imputation. Pour une période donnée, les données des prix pourraient ne pas être disponibles pour l'estimation. Dans de tels cas, les données manquantes sont donc imputées en utilisant le mouvement de prix moyen des unités restantes au sein de la même strate (méthode d'imputation par la moyenne globale ou par la moyenne ciblée).

Estimation

Prix
Le prix du service du commerce de détail est défini comme le prix de marge, soit la différence entre le prix d'achat moyen et le prix de vente moyen du produit de détail considéré. L'IPSCD n'est pas un indice des prix de vente au détail.

Pondération
L'Indice des prix des services de commerce de détail (IPSCD) utilise comme facteurs de pondération le revenu des entreprises provenant du Registre des entreprises (RE) et les marges brutes de l'industrie dérivées de l'enquête annuelle sur le commerce de détail (numéro d'enregistrement 2447). La période de référence des pondérations est actuellement 2013. Les pondérations sont actualisées lors de la mise à jour de l'échantillon/du panier effectuée habituellement tous les cinq ans. La dernière mise à jour a eu lieu avec la diffusion des données du quatrième trimestre de 2015.

Indices
Les estimations sont produites en calculant une moyenne pondérée des prix relatifs selon l'industrie, lesquels sont ensuite enchaînés pour former une série d'indices. L'IPSCD est un indice de Laspeyres en chaîne disponible seulement à l'échelle du Canada.

Enchaînement d'indices
Avec l'introduction d'un nouveau panier, les estimations historiques sont enchaînées au nouveau panier afin de préserver les variations historiques d'une période à l'autre. Cela est réalisé en calculant un coefficient d'enchaînement pour chacune des séries d'indices; ce coefficient représente le ratio entre la nouvelle série d'indices (2013=100) durant la période de chevauchement (ou de recouvrement) et l'ancienne série d'indices (2008=100). Ce coefficient d'enchaînement est appliqué ensuite aux séries de données historiques afin de les faire monter ou descendre au niveau du nouvel indice.

La période de chevauchement pour l'IPSCD est actuellement janvier 2014.

Évaluation de la qualité

Une évaluation approfondie est menée avant la diffusion des estimations. Cette évaluation est basée sur deux composantes clés de la qualité, l'exactitude et la cohérence), comme définies dans les lignes directrices de Statistique Canada pour la validation des produits statistiques.


La collecte des données d'enquête est conçue de manière que les taux de réponse ciblés soient atteints à chaque cycle. Les analystes sont particulièrement attentifs à ces mesures et prennent les mesures appropriées afin d'assurer que la couverture par l'enquête est complète. Une attention particulière est également prêtée aux produits ou services sélectionnés afin de s'assurer qu'ils sont représentatifs de ce qui se passe sur le marché. Ces deux activités, essentielles à la qualité globale des estimations, sont effectuées sur une base constante.

Les analystes entreprennent également des activités de validations complémentaires lors chaque cycle, de manière à assurer la cohérence des estimations d'enquête. Ces activités incluent l'analyse des variations de prix d'une période à l'autre et l'analyse des tendances au niveau de l'entreprise ou de la compagnie, de l'industrie, des sous-secteurs et des secteurs, la confirmation des principaux contributeurs aux variations de prix, ainsi que la confrontation avec des sources de données comparables. L'analyse contextuelle des résultats de l'enquête est également réalisée la lumière des conditions économiques qui prévalent.

Les consultations avec les intervenants appropriés sont aussi entreprises sur une base périodique. Des forums impliquant d'autres analystes de Statistique Canada, des intervenants de l'industrie et les partenaires d'autres agences statistiques nationales et internationales fournissent d'intéressantes indications sur les priorités d'élaboration ou de recherche du programme.

Contrôle de la divulgation

La loi interdit à Statistique Canada de divulguer toute information recueillie qui pourrait dévoiler l'identité d'une personne, d'une entreprise ou d'un organisation sans leur permission ou sans en être autorisé par la Loi sur la statistique. Diverses transformations sont appliquées aux données de prix collectées de telle manière qu'il n'est pas possible d'identifier les données de prix brutes obtenues des participants aux enquêtes. Les règles de confidentialité s'appliquent aussi à tous les indices de prix qui sont diffusées ou publiées afin d'empêcher la publication ou la divulgation de toute information jugée confidentielle. Au besoin, des données sont supprimées pour empêcher la divulgation directe ou par recoupement de données reconnaissables.

Révisions et désaisonnalisation

Les données pour le trimestre le plus récent sont provisoires. Le trimestre précédent des séries pourrait faire l'objet d'une révision. Aussi, les séries pourraient faire l'objet d'une révision annuelle qui sera publiée avec les données du deuxième trimestre de l'année de référence suivante. Les indices ne sont pas désaisonnalisés.

Exactitude des données

L'exactitude statistique de cet indice est fonction du prix et de la pondération issue d'enquêtes basées sur des échantillons. Chaque type d'entrée est sujet à ses propres erreurs. Aussi, des erreurs d'échantillonnage surviennent lorsque les observations sont faites uniquement sur un échantillon et non sur l'ensemble de la population.

Toutes les autres erreurs commises aux diverses étapes de l'enquête sont appelées erreurs non dues à l'échantillonnage. Des erreurs non dues à l'échantillonnage peuvent survenir, par exemple, quand un répondant fournit des renseignements incorrects ou qu'il ne répond pas à certaines questions, quand une unité de la population cible est omise ou considérée plus d'une fois, quand une unité hors du champ de l'enquête y est incluse erronément ou que des erreurs sont commises lors du traitement des données, comme des erreurs de codage ou de saisie.

Des procédures de traitement pour la vérification et l'imputation des données sont en place pour assurer la qualité des données. Par conséquent, les indices agrégés à tous les niveaux sont considérés comme statistiquement fiables.

Date de modification :