Indice des prix des produits industriels (IPPI)

Information détaillée pour août 2017

Statut :

Active

Fréquence :

Mensuelle

Numéro d'enregistrement :

2318

L'Indice des prix des produits industriels (IPPI) mesure la variation des prix des principaux produits vendus par les fabricants canadiens.

Date de la parution - 29 septembre 2017

Aperçu

L'Indice des prix des produits industriels (IPPI) mesure la variation des prix des principaux produits vendus par les fabricants canadiens. Les prix recueillis sont ceux des biens vendus aux limites de l'établissement. Par conséquent, les prix visés par l'IPPI représentent non pas ce que l'acheteur paie, mais ce que le producteur reçoit. Ils excluent toutes les taxes indirectes, comme les taxes de vente et les tarifs douaniers, qui n'entrent pas dans les facteurs de production (main d'oeuvre, capital, bénéfice). Ils excluent également les coûts de tout service de transport rendu par un transporteur public au-delà de l'usine et de tout service de distribution assuré par les entreprises des secteurs du commerce de gros ou de détail.

Dans le courant des années vingt, le Bureau fédéral de la statistique (maintenant Statistique Canada) entrepris la couverture systématique des mouvements des prix de gros et de la production des industries manufacturières canadiennes. Certaines de ces séries furent comprises dans l'Indice général des prix de gros (IGPG) mais de façon incomplète. Après la deuxième guerre mondiale, le besoin de statistiques complètes portant sur la comptabilité nationale contribua à l'introduction de l'Indice des prix de vente dans l'industrie (IPVI). La première série de l'IPVI a été publiée avec l'année de référence 1956 et un nombre limité des industries étaient représentées. Au cours des prochaines vingt années, le reste des industries furent ajoutées aux indices des prix de vente. Au début des années 80, l'IPPI remplace l'IPVI et l'IPPI couvre maintenant les produits, ainsi que la production de chaque industrie manufacturière.

L'IPPI est considéré comme un indicateur de qualité et de valeur pour plusieurs raisons, la plus importante étant sa pertinence, à savoir ce que l'IPPI mesure. Cet indice fait état de la fluctuation des prix des biens produits au Canada qui sont destinés à la consommation intérieure ainsi qu'à l'exportation. Il fournit donc une mesure facile du rendement économique du secteur manufacturier canadien. En plus, l'IPPI appuie le Système canadien des comptes macro-économiques (SCCM), où il sert au calcul du produit intérieur brut (PIB) réel. Ensemble, ils constituent des indicateurs importants de la vigueur de l'économie.

L'IPPI est utile aux études analytiques de la formation et du comportement des prix et il est fréquemment utilisé dans le processus d'indexation des contrats et il sert souvent d'intrant représentatif dans d'autres séries d'indices des prix. Parfois, sa contribution est importante sinon indirecte, comme dans le cas des questions ou des différends d'ordre commercial.

Des indices élémentaires de prix sont calculés pour les groupes du Système de classification des produits de l'Amérique du Nord (SCPAN) de 2012. Le niveau de détail offert au public est assujetti à des contrôles rigoureux de la qualité statistique des données, de même qu'à l'obligation d'assurer l'anonymat des répondants.

Période de référence : La période de temps pour laquelle la valeur de 100 est attribuée à l'IPPI; actuellement c'est l'année 2010.

Période de collecte : Pour la plupart des produits compris dans l'IPPI, la collecte se fait sur une période de trois semaines débutant la troisième semaine du mois de référence.

Sujets

  • Indices des prix des produits industriels
  • Prix et indices des prix

Sources de données et méthodologie

Population cible

La population cible de l'IPPI est composé des établissements de fabrication qui résident et qui produisent au Canada.

L'univers géographique de l'IPPI est l'ensemble du Canada, tandis que l'univers des produits est formé de l'ensemble des produits industriels fabriqués au Canada et l'univers des industries correspond au Système de classification des industries de l'Amérique du Nord (SCIAN). Finalement, l'univers des prix correspond au prix à la production, soit le prix des biens vendus à la porte de l'usine, excluant les taxes, les tarifs douaniers, les coûts du transport, etc.

Élaboration de l'instrument

Les données sur les prix sont recueilles au moyen d'un questionnaire électronique (QE) qui contient la description ou les caractéristiques techniques des biens visés, fournis au départ par le répondant (p. ex., béton préparé 20 MPa, mélange à froid, sans frais de chauffage et additifs). En plus de la description des produits, le questionnaire précise les modalités de vente auxquelles le prix s'applique (p. ex., Prix le mètre cube en charge de camion livré aux entrepreneurs, toutes taxes excluses, franco à bord local, $ CAN).

Échantillonnage

Il s'agit d'une enquête par échantillon.

La base de sondage de l'IPPI est fondée sur les données de l'EAMEF de 2009. L'unité d'enquête la plus courante est l'« établissement » qui désigne la plus petite unité d'une organisation qui puisse fournir les données de base nécessaires aux statistiques industrielles, ce qui représente, dans la plupart des cas, une usine ou une fabrique.

L'échantillonnage pour tout indice élémentaire de produits faisant l'objet d'enquêtes directes se fait habituellement au moyen d'une procédure structurée d'échantillonnage probabiliste. Les grands producteurs sont des répondants « à tirage obligatoire ». Un certain nombre de petits producteurs sont choisis au hasard. Ces échantillons sont prélevés de nouveau selon un cycle périodique dicté par l'évolution du marché. Un indice élémentaire de produits faisant l'objet d'enquêtes directes est habituellement basé sur 3 à 15 relevés de prix. Aussi peu que 3 relevés ou jusqu'à 30 relevés peuvent servir au calcul d'un indice. Chaque mois, environ 3 600 relevés de prix, provenant d'environ 1 100 producteurs, sont utilisés pour calculer l'IPPI.

L'échantillonnage pour tout indice élémentaire de produits faisant l'objet d'enquêtes directes se fait en choisissant une gamme de relevés de prix représentants les achats d'un produit dans l'ensemble. Habituellement, les relevés de prix individuels ont des pondérations équivalentes à l'intérieur d'une compagnie, sauf s'il existe des données qui peuvent servir pour la pondération des variétés individuelles.

L'ensemble de l'échantillon est ordinairement revu au complet une fois tous les cinq ans. Entre-temps, le ré-échantillonnage se fait principalement pour les groupes de produits sujets à des changements rapides, soit sur le plan de la structure de l'entreprise, soit sur celui du développement des produits.

Environ 645 des 762 groupes du Système de classification des produits de l'Amérique du Nord (SCPAN) du secteur manufacturier font l'objet d'enquêtes directes. On estime indirectement la fluctuation des prix des autres groupes SCPAN, soit à partir des SCPAN dont les prix sont déterminés directement, soit d'après la fluctuation d'autres séries de prix.

Sources des données

Il s'agit d'une enquête à participation obligatoire.

Les données sont obtenues directement auprès des répondants et sont dérivées d'autres enquêtes de Statistique Canada.

Le prix de la plupart des produits compris dans l'IPPI est recueilli tous les mois, habituellement sur une période de trois semaines.

Les renseignements recueillis sur les prix visent le mois en question.

Les spécialistes des produits recueillent auprès de chacun des répondants compris dans l'échantillon des observations de prix pour chacun des produits choisis. À cette fin, ils discutent avec chaque répondant des différentes variétés de produit vendues et des modalités de vente de chacune. Ils établissent ensuite une description détaillée des variétés vendues. Les modalités de vente peuvent également être précisées pour chaque relevé de prix. Dans la plupart des cas, le relevé particulier choisi concerne la vente d'une gamme principale de produits à une grande catégorie de clients. Toutefois, si l'on demande au même fabricant plus d'un relevé sur la même gamme de produits, on adopte une procédure qui est susceptible de prendre en compte des gammes de produits ou des marchés secondaires.

Au cours du premier contact avec les répondants, les spécialistes des produits démontrent l'importance d'obtenir les prix de transactions réelles. Si une société affiche des prix sur lesquels elle accorde généralement des remises, les prix recueillis devraient en tenir compte, que les remises soient différentes d'une vente à l'autre ou qu'elles soient appliquées à des taux standard, selon la catégorie de clients, la taille de la commande, etc. Au moment de la validation ultérieure des relevés de prix régulièrement obtenus, l'une des plus importantes préoccupations consiste à s'assurer que les prix relevés sont effectivement ceux qui se pratiquent sur le marché. C'est pour cette raison qu'il est important que dans chaque entreprise de fabrication, la personne-ressource est bien placée pour fournir ce renseignement.

Une fois qu'il y a entente sur les données de prix à fournir, les relevés de prix sont recueillis au moyen d'un questionnaire éléctronique. Celui-ci est envoyé à chaque répondant, qui y inscrit le prix pour le mois de référence.

Dans les cas où aucun prix n'est recueilli, soit en raison d'un niveau de production négligeable au Canada, soit faute de collaboration de la part des répondants, une série de substitution est élaborée. Une série de substitution peut consister en la combinaison de plusieurs autres séries déclarées, ou être basée sur des indices de prix représentatifs semblables d'un autre programme ou bureau de la statistique (l'Indice des prix à la consommation du Canada et les indices du « Bureau of Labour Statistics » des États-Unis constituent les sources les plus courantes).

Parts estimatives en pourcentage (selon la pondération de l'IPPI) des méthodes de collecte utilisées pour la construction de l'IPPI :

Rapportés électroniquement (90 %)
Données recueillies provenant de différentes sources (10 %)

Logiciels utilisés:

Portail de collecte d'entrprise (PCE)
Système du registre des entriprises (SRE)
Questionnaire Electronique(QE) v3.2
DPP - Système générique du processus (SGP)V2.7
Cygnus Système d'estimation

Voir le(s) Questionnaire(s) et guide(s) de déclaration.

Détection des erreurs

Au moment de la collecte et du traitement courants des données relatives à ces indices, on accorde une attention particulière à l'examen et à l'évaluation des prix. Les spécialistes des produits suivent de près les tendances du marché. Ils observent le comportement des variations de prix déclarées et les périodes où aucune variation n'est signalée, tant pour valider directement les relevés que pour déterminer s'ils sont représentatifs de l'évolution générale des prix du produit. Il s'agit de repérer les valeurs aberrantes et les prix erronés ou douteux au moment du traitement initial des données et si nécessaire, faire un suivi verbal auprès des répondants pour veiller à ce que les bons renseignements aient été obtenus.

Imputation

En général, il y a imputation dans le cas des données manquantes. Dans toute période de détermination des prix, il y aura des relevés mensuels de prix qui manqueront parce que les répondants tardent à produire leurs données ou pour toute autre raison. Dans ce cas, le dernier relevé peut remplacer le relevé manquant ou bien on fait une estimation en se basant sur d'autres renseignements. Le plus souvent, on reprend temporairement le dernier prix déclaré jusqu'à ce que le spécialiste des produits ait eu le temps d'obtenir des explications du répondant. Il est acceptable de reporter le dernier relevé de prix puisqu'un grand nombre de prix restent à peu près inchangé d'un mois à l'autre. Néanmoins, il est presque assuré que certains des prix manquants auront changé et, pour cette raison, les indices de prix sont susceptibles de révision pendant six mois après la première publication des données mensuelles. Ce délai permet de tenir compte des données déclarées en retard, des corrections et des relevés des prix qui ne sont fournis que tous les trois ou six mois.

Par ailleurs, certains relevés de prix manquent parce qu'il est impossible de les obtenir. Si ce n'est pas la saison du produit et qu'aucune commande n'est normalement passée dans la période considérée, le dernier relevé de prix déclaré est reporté jusqu'à l'arrivée d'un nouveau prix. Cette façon de procéder tend à amortir les fluctuations de l'indice du produit hors saison et à les mettre en évidence en saison. Cette tendance se manifeste moins aux niveaux d'agrégation élevés et sur de longues périodes.

Il y a également imputation de prix dans l'IPPI en cas de changements qualitatifs associés à la modification ou au remplacement de produits. De par sa conception, l'indice exige des relevés de prix continus sur les mêmes variétés d'un produit donné. Il ne devrait pas y avoir de différence dans les variétés ni dans les modalités de vente. Toutefois, les caractéristiques des produits changent, mais, s'il est possible de trouver des produits de substitution assez proches, on peut faire le remplacement. Dans ce cas, les nouvelles caractéristiques ne sont pas directement comparées aux prix de la période de base, mais on évalue le changement de qualité qui est survenu entre l'ancienne et la nouvelle variété d'un produit. Cette estimation de la différence de qualité sert alors à rajuster le prix du produit de remplacement pour sa période d'introduction.

Selon cette méthode, d'autres renseignements sont obtenus du répondant. Le spécialiste des produits évalue le changement de qualité de concert avec le répondant. Si le changement de valeur est petit par rapport au prix du produit, on peut obtenir une estimation satisfaisante au téléphone. Dans le cas des produits auxquels des changements importants ou fréquents sont apportés, il importe d'obtenir des renseignements plus détaillés. Les voitures puis qu'elles subissent des changements à chaque année de modèle sont un exemple de produit pour lequel des renseignements détaillés sont obtenus et soigneusement analysés.

Estimation

Pondérations

Les indices composites sont des moyennes pondérées des indices élémentaires. Dans le cas de l'IPPI, les poids des produits et des industries sont établis à partir des valeurs provenant de l'EAMEF de 2009 et ils sont modifiés de façon à être conformes aux critères de classification des industries (c'est-à-dire, SCIAN). La pondération des compagnies/produits à l'intérieur d'un indice de produits peuvent être modifiés périodiquement en fonction des changements importants survenus dans les tendances de production. La structure de pondération complète de l'IPPI est habituellement révisée tous les cinq ans. La période de base de pondération et la période de référence est 2010 = 100.

Indices

Deux ensembles d'indices de prix pour les produits industriels sont produits. Le premier ensemble d'indices est groupé par produits, pondéré d'après la valeur de production en 2010 et classifié selon le SCPAN de 2012.

La deuxième série d'indices s'applique à l'ensemble de la production pour chaque industrie. Ces indices représentent la valeur des ventes des produits fabriqués en 2010, selon l'industrie. Les indices d'industrie sont tirés du SCIAN de 2007, agrégés au niveau voulu pour produire les tableaux d'entrées-sorties et pour mesurer le produit intérieur brut.

Évaluation de la qualité

La qualité de cet indice de prix est maintenue par des spécialistes des produits et des analystes qu'ils développent une grande expertise du domaine incluant le connaissance du marché et des contacts avec des industries particulières. Ils consacrent beaucoup de temps et d'efforts à la détection et au suivi des fluctuations inhabituelles des tendances des prix des produits. Avant leur diffusion, les indices de prix sont analysés et leurs tendances historiques sont revues.

Contrôle de la divulgation

La loi interdit à Statistique Canada de divulguer toute information recueillie qui pourrait dévoiler l'identité d'une personne, d'une entreprise ou d'une organisation sans leur permission ou sans en être autorisé par la Loi sur la statistique. Diverses règles de confidentialité s'appliquent à toutes les données diffusées ou publiées afin d'empêcher la publication ou la divulgation de toute information jugée confidentielle. Au besoin, les données sont supprimées pour empêcher la divulgation directe ou par recoupement de données reconnaissables.

Les données recueillies sont converties en indice de prix et sont publiées sous cette forme. Il n'est donc pas possible de reconnaître les entreprises ayant fourni les renseignements d'origine sur les prix.

Révisions et désaisonnalisation

À chaque diffusion, les données des six mois précédents pourraient avoir été révisées. Les indices ne sont pas désaisonnalisés. Les exceptions à cette règle sont annoncées. Toutefois, la plupart des révisions de l'IPPI affectent le changement mensuel de l'indice par une moyenne de plus ou moins 0,2 %.

Exactitude des données

L'IPPI tente d'exprimer, dans un seul chiffre, des variations de prix s'appliquant à une gamme de produits. Il n'existe pas de moyen évident, et à plus forte raison de moyen absolu, de percevoir en quoi consiste vraiment une variation de prix composite. Dans le cas de l'IPPI, les quantités établies de produits sont proportionnelles aux ventes réalisées par les établissements des industries manufacturières canadiennes dans la période du panier de référence, c'est-à-dire 2010. Par conséquent, les considérations relatives à la qualité de l'IPPI se rattachent à ces concepts de variations de prix composites.

La précision statistique de cet indice dépend des données sur les prix et la valeur des ventes. Les données sur les prix sont tirées d'une enquête par sondage. Les données sur la valeur des ventes dépendent de d'autres enquêtes par sondage, tel que l'EAMEF. Ainsi, cette enquête peut également comporter des erreurs. Les utilisateurs qui s'inquiètent de la précision des données de l'EAMEF, qui ont servi de base à la construction des indices, sont invités à prendre contact avec la Division de la fabrication et de l'énergie.

À part les erreurs d'échantillonnage, les indices des prix à la production sont également sujets à des erreurs de collecte et de contrôle des prix. C'est particulièrement le cas lorsque des changements de qualité se produisent dans l'échantillon au regard de l'estimation de la variation pure des prix. Pour estimer la variation pure des prix avec le temps, les prix soumis à des comparaisons directes devraient correspondre à des produits identiques vendus par des établissements identiques selon des modalités de vente identiques. Lorsque cela est impossible, il faut rajuster les prix pour tenir compte des différences de qualité, ce qui peut s'avérer difficile. Parmi les milliers de prix qui sont comparés tous les mois à ceux du mois précédent, un certain nombre ne satisfait pas pleinement à ces exigences. La distorsion totale attribuable à cette source d'erreur n'est probablement pas aussi importante aux niveaux supérieurs d'agrégation de l'IPPI.

Bien que l'IPPI utilise une enquête par échantillonnage afin d'obtenir l'information pertinente, des intervalles de confiance ne sont pas présentement calculés en raison de la nature longitudinale des séries d'indices de prix. Les indices aux niveaux supérieurs et inférieurs d'agrégation sont considérés comme étant fiables d'un point de vue statistique.

Date de modification :