Indice des prix de revente des propriétés résidentielles (IPRPR)

Information détaillée pour premier trimestre de 2017 au troisième trimestre de 2019

Statut :

Active

Fréquence :

Trimestrielle

Numéro d'enregistrement :

5302

L'Indice des prix de revente des propriétés résidentielles (IPRPR) mesure la variation des prix de transactions au fil du temps, pour les maisons et les appartements en copropriété de reventes à Montréal, Ottawa, Toronto, Calgary, Vancouver, et Victoria, ainsi que pour l'ensemble de ces six régions métropolitaines de recensement (RMR).

Date de la parution - 14 novembre 2019

Aperçu

L'Indice des prix de revente des propriétés résidentielles (IPRPR) mesure la variation des prix de transactions au fil du temps, pour les maisons et les appartements en copropriété pour la revente à Montréal, Ottawa, Toronto, Calgary, Vancouver, et Victoria, ainsi que pour l'ensemble de ces six régions métropolitaines de recensement (RMR). Il s'agit d'un indice trimestriel, disponible à partir du premier trimestre de 2017 et qui est composé de 12 sous-indices : un pour chaque type de propriété (maison et appartement en copropriété) dans chacune des six RMR.

L'IPRPR couvre le marché de la revente de l'Indice des prix des propriétés résidentielles (IPPR) http://www23.statcan.gc.ca/imdb/p2SV_f.pl?Function=getSurvey&SDDS=5303. Une méthodologie détaillée de l'IPPR est disponible dans la Série analytique des prix https://www150.statcan.gc.ca/n1/pub/62f0014m/62f0014m2019006-fra.htm.

L'IPRPR est produit conjointement par Teranet Inc. (Teranet) et la Banque Nationale du Canada (BNC) selon une méthodologie personnalisée élaborée en collaboration avec Statistique Canada. Teranet et la BNC ont octroyé à Statistique Canada une licence d'utilisation de l'IPRPR à des fins de publication et de distribution.

Période de référence : La période pour laquelle la valeur de 100 est attribuée à l'IPRPR; à l'heure actuelle, celle-ci est 2017.

Sujets

  • Construction
  • Construction résidentielle
  • Indices des prix à la construction
  • Prix et indices des prix

Sources de données et méthodologie

Population cible

Toutes les maisons individuelles et jumelées, toutes les maisons en rangée et tous les appartements en copropriété admissibles à la revente à Montréal, Ottawa, Toronto, Calgary, Vancouver et Victoria, qui ont été vendus entre le 1er janvier 1998 et la période courante.

Élaboration de l'instrument

Ce type de méthodologie ne s'applique pas à ce programme statistique.

Échantillonnage

Il s'agit d'un recensement.

Aucun échantillonnage n'est fait, les données étant recueillies pour toutes les unités de la population cible.

Sources des données

Collecte des données pour cette période de référence : 2019-07-01 à 2019-09-30

Les données sont tirées de fichiers administratifs.

Les données sur les transactions immobilières pour l'IPRPR proviennent des bureaux provinciaux d'enregistrement de l'Alberta, de la Colombie-Britannique, de l'Ontario et du Québec et vont de 1998 à la période courante. Étant donné que chaque vente de propriété au Canada est enregistrée dans le bureau d'enregistrement de la province concernée, ces données tiennent compte de toutes les transactions immobilières au cours de cette période. L'IPRPR comprend seulement les transactions pour les maisons individuelles et jumelées, les maisons en rangée et les appartements en copropriété résidentiels dans les RMR de Montréal, Ottawa, Toronto, Calgary, Vancouver et Victoria. Ces données sont recueillies et traitées par Teranet et la BNC.

Les données sur les transactions de chaque bureau provincial d'enregistrement sont appariées à la base de données sur les propriétés de Teranet afin de créer un historique des ventes pour chaque propriété. Des paires de ventes sont créées pour chaque propriété qui s'est vendue deux fois, et elles rendent compte des prix des transactions et des dates de clôture (c'est-à-dire la date à laquelle le titre de propriété a changé) pour les deux ventes de cette propriété; des paires de ventes sont créées pour les ventes consécutives de propriétés qui se sont vendues trois fois ou plus. Les propriétés qui n'ont été vendues qu'une seule fois (p. ex. les propriétés nouvellement construites) sont exclues.

Détection des erreurs

La détection des erreurs fait partie intégrante du traitement des données assuré par Teranet et la Banque Nationale. Des vérifications automatisées sont appliquées aux enregistrements de données pendant la collecte, afin de repérer les données manquantes, ainsi que les erreurs de saisie et de déclaration.

Imputation

Cette méthodologie ne s'applique pas.

Estimation

L'IPRPR est calculé au moyen d'une méthodologie de ventes répétées, et plus précisément l'indice arithmétique non pondéré de ventes répétées proposé dans Shiller, R. J. (1991). Arithmetic Repeat Sales Price Estimators. Journal of Housing Economics, vol. 1, no 1, p. 110 à 126. Les indices (de base) au niveau de la RMR de l'IPRPR sont calculés au moyen de cette méthode. Les indices de niveau plus élevé font partie de l'IPPR.

Un désavantage de tout indice de ventes répétées est qu'il fait l'objet d'une révision perpétuelle. Pour calculer l'indice pour une période, il faut le calculer pour toutes les périodes et, à mesure que de nouvelles données deviennent disponibles, cela a pour effet de modifier les valeurs de l'indice pour les périodes précédentes.

L'IPRPR évite la révision en utilisant un raccordement des fluctuations pour mettre à jour l'indice lorsque de nouvelles périodes de données deviennent disponibles. Avec cette approche, la fluctuation des prix de la série calculée à partir des données les plus récentes est enchaînée avec la dernière valeur de l'indice de la série originale, ce qui permet d'éviter la révision de la série originale.

Évaluation de la qualité

Avant la publication, l'IPRPR fait l'objet d'analyses de comparabilité avec les tendances historiques, ainsi que de cohérence avec les résultats d'indicateurs économiques connexes, des événements courants connus et des renseignements provenant d'autres sources externes. Des communications et des rapports réguliers entre Statistique Canada et Teranet et la BNC visent à assurer la qualité sous-jacente des microdonnées et du calcul de l'indice.

Contrôle de la divulgation

La loi interdit à Statistique Canada de divulguer toute information recueillie qui pourrait dévoiler l'identité d'une personne, d'une entreprise ou d'une organisation sans leur permission ou sans en être autorisé par la Loi sur la statistique. Diverses règles de confidentialité s'appliquent à toutes les données diffusées ou publiées, afin d'empêcher la publication ou la divulgation de toute information jugée confidentielle. Au besoin, des données sont supprimées pour empêcher la divulgation directe ou par recoupement de données reconnaissables.

Les données sont diffusées uniquement sous forme d'indices de prix et, par conséquent, il n'est pas possible d'identifier les propriétaires et les vendeurs.

Révisions et désaisonnalisation

L'IPRPR comporte une période de révision d'un trimestre et n'est pas désaisonnalisé.

Exactitude des données

L'exactitude statistique de cet indice dépend de la qualité et de l'exactitude des données sur les transactions recueillies et conservées par les bureaux provinciaux d'enregistrement. Étant donné que ces derniers rendent compte des changements légaux de titre de propriété, ces données devraient être assez précises.

La seule différence entre la population cible et l'échantillon de transactions disponible sont les propriétés vendues avant janvier 1998 et une seule fois depuis. Ces propriétés ne servent pas au calcul de l'IPRPR, mais elles entrent dans le champ de la population cible puisqu'elles sont à la fois admissibles à la revente et ont été vendues après janvier 1998. Cet écart entre la population cible et l'échantillon disparaîtra avec le temps.

Le raccordement des fluctuations utilisé pour calculer l'IPRPR peut entraîner une dérive entre la série d'indices publiée et la série d'indices calculée à partir des données les plus récentes. L'incidence de toute dérive de ce type de raccordement dans l'indice peut facilement être évaluée au fil du temps en comparant l'indice calculé à l'aide de toutes les données à l'indice raccordé, et cela fait partie du travail d'assurance de la qualité effectué lors de la production de l'IPRPR. Si la série d'indices historiques est relativement stable au fil du temps, il devrait y avoir une dérive minimale du raccordement.

Date de modification :