Enquête canadienne sur l'expérience des soins de santé primaires (ECE-SSP)

Information détaillée pour 2007-2008

Statut :

Inactive

Fréquence :

Occasionnelle

Numéro d'enregistrement :

5138

L'objectif général de cette enquête est d'évaluer l'expérience des Canadiens relativement aux soins de santé, et plus précisément à divers types de médecins et de cliniques, ainsi qu'à l'accessibilité des différents services de santé, y compris les salles d'urgence, et à l'utilisation des médicaments d'ordonnance. Une attention spéciale a été accordée aux personnes aux prises avec des problèmes de santé chroniques à qui on a demandé de nous faire part de leur expérience générale et de leur participation à la gestion de leurs propres soins de santé.

Date de la parution - 9 février 2009

Aperçu

L'ECE-SSP visait à recueillir des données sur les problèmes auxquels les Canadiens sont confrontés en matière de soins de santé, à dresser un portrait de l'accessibilité et de l'utilisation des soins de santé primaires, à fournir de l'information sur les questions qui concernent particulièrement les Canadiens atteints d'une maladie chronique et leur expérience du système de soins de santé et à fournir des renseignements en vue de l'élaboration de politiques et de stratégies efficaces qui contribueront à améliorer les soins de santé pour tous les Canadiens.

Les données de l'ECE-SSP peuvent être utilisées par les chercheurs, les organisations non gouvernementales, les planificateurs communautaires, les gouvernements et le grand public. Les résultats de cette enquête permettront d'avoir une vision globale de l'expérience canadienne des soins de santé, en plus de déterminer les problèmes auxquels sont confrontés les gens qui souffrent de problèmes de santé chroniques et de sensibiliser la population à ces problèmes. De plus, les renseignements recueillis dans le cadre de cette enquête favoriseront des prises de décision éclairées et constitueront des données qui permettront de faire un meilleur usage des ressources. Ils fourniront également des données de référence qui permettront de suivre l'évolution de la situation au fil du temps.

Période de référence : L'information recueillie est valide pour les 12 mois précédant la période des interviews.

Sujets

  • Santé
  • Services de soins de santé

Sources de données et méthodologie

Population cible

L'enquête a été effectuée auprès des Canadiens des 10 provinces et des trois territoires qui ont 18 ans et plus et qui vivent dans un logement privé. Les personnes qui vivent dans les réserves indiennes, sur les terres patrimoniales ou dans les établissements, ainsi que les membres à temps plein des Forces armées canadiennes et les résidents de certaines régions éloignées ont été exclus de l'enquête.

Élaboration de l'instrument

Le Conseil canadien de la santé (CCS) et l'Institut canadien d'information sur la santé (ICIS) ont fait leur part dans l'élaboration de la version provisoire du questionnaire de 2008, notamment en assurant la mise en correspondance avec 27 indicateurs sur la santé élaborés par l'ICIS. Le questionnaire a été remanié afin de tenir compte des objectifs et des indicateurs de recherche des commanditaires. Son contenu a été raccourci de beaucoup, et le déroulement de l'interview a été amélioré. La nouvelle version a été traduite par la Division des langues officielles et de la traduction, puis testée conjointement avec Environics Research Group à l'aide d'interviews réalisées dans les deux langues officielles et dans quatre villes canadiennes. Les tests ont été effectués avec des répondants de divers groupes d'âge et diverses cultures. Une partie du groupe d'essai était composée de gens ayant des troubles chroniques. Les résultats ont permis de modifier davantage le questionnaire. Une fois approuvée la version définitive, des spécifications ont été établies, et une application d'ITAO a été développée puis testée. Des spécifications visant la validité des fourchettes et la cohérence entre les questions ont été incorporées à l'application d'ITAO dans la mesure du possible.

Échantillonnage

Il s'agit d'une enquête transversale par échantillon.

L'échantillon de l'enquête a été étendu, et une stratégie d'échantillonnage a été élaborée afin de permettre la génération d'estimations nationales et provinciales des résultats de l'enquête.

L'échantillon pour cette enquête a été tiré à partir des répondants du cycle 4.1 de l'Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes (ESCC, numéro d'enregistrement 3226) et consistait en 16 482 . Seul le répondant de l'ESCC, et non l'ensemble du ménage, pouvait être sélectionné. Presque tout l'échantillon disponible a été utilisé dans 6 des 10 provinces (Terre-Neuve, Nouveau-Brunswick, Nouvelle-Écosse, Île-du-Prince-Édouard, Manitoba et Saskatchewan) afin de maximiser la proportion estimable minimale (min p) de certaines variables d'intérêt très petites. Autrement, l'enquête a eu recours à une cible de min p de 7 % en vue de déterminer la taille de l'échantillon dans les quatre provinces où un plus grand échantillon était disponible.

Sources des données

Collecte des données pour cette période de référence : 2008-04-01 à 2008-06-30

Il s'agit d'une enquête à participation volontaire.

Les données sont obtenues directement auprès des répondants.

Une lettre de présentation a été expédiée aux répondants environ une semaine avant le début de la collecte des données et cette enquête s'est faite par interviews téléphoniques assistées par ordinateur (ITAO).

Le système d'ITAO comporte un certain nombre de modules génériques qui peuvent être rapidement adaptés à la plupart des types d'enquêtes. Un module initial contient un jeu de codes de réponse standard qui traite tous les résultats d'appel possibles, ainsi que les scénarios associés lus par les intervieweurs. Nous avons eu recours à une approche standard pour la présentation de l'organisme et des commanditaires de l'enquête, ainsi que pour la communication du nom et de l'objet de l'enquête, la façon dont les résultats de l'enquête sont utilisés et la durée de l'interview. Nous avons ensuite expliqué aux répondants le processus de sélection des participants à l'enquête, et nous leur avons assuré que leur participation était volontaire et que les renseignements fournis resteraient strictement confidentiels. Des écrans d'aide ont été fournis aux intervieweurs afin d'aider ceux-ci à répondre aux questions fréquemment posées par les répondants.

L'application d'ITAO a fait en sorte que seules les réponses valides soient saisies et que toutes les successions correctes de questions soient respectées. Une fonction de révision a été programmée dans l'application en vue de vérifier la cohérence des réponses, de repérer et corriger les réponses aberrantes, et de déterminer les répondants qui doivent répondre à certaines questions. Cette révision a donné lieu à des données relativement « propres » à la fin du processus de collecte.

Le gestionnaire de l'enquête a rencontré les cadres supérieurs responsables de la collecte pour discuter des problèmes et des questions avant le début de la séance de formation. Le Manuel de l'intervieweur comportait une description du contexte et les objectifs, ainsi qu'une description détaillée des concepts et des définitions propres à l'ECE-SSP 2008. Il renfermait également un glossaire et une série de questions et réponses.

Les intervieweurs ont reçu leur formation sur le contenu de l'enquête dans le cadre d'une séance de formation en classe. De plus, ils ont effectué une série d'interviews simulées pour se familiariser avec l'enquête, ses concepts, ses définitions ainsi que l'application d'ITAO elle-même. La documentation sur les questions et réponses a été fournie aux intervieweurs afin de les aider à répondre aux questions fréquentes des répondants.

La collecte des données a été réalisée par des membres spécialisés du personnel des bureaux de Statistique Canada à Edmonton, Sturgeon Falls et Sherbrooke. La charge de travail et les intervieweurs de chaque bureau étaient gérés par un gestionnaire de projet. L'ordonnanceur utilisé par le système d'ITAO faisait en sorte que les cas soient attribués au hasard aux intervieweurs, et que les répondants soient contactés à différentes heures de la journée et différentes journées de la semaine afin de maximiser les probabilités de contact. Un maximum de 20 appels étaient tentés pour chaque cas déterminé comme étant un numéro de téléphone résidentiel. Dès que le nombre d'appels maximal était atteint, le cas était examiné par un intervieweur principal, qui déterminait s'il fallait effectuer des appels supplémentaires. Un maximum de cinq tentatives d'appel étaient faits pour chaque cas déterminé comme étant un numéro de téléphone inconnu. Si, au cours de ces cinq tentatives d'appel, on constatait qu'un numéro de téléphone appartenait à un ménage, le maximum était élevé à 20 tentatives d'appel.

Il n'y avait aucun retraçage des répondants qui avaient déménagé entre le moment où ils avaient répondu aux questions de l'ESCC et celui où ils étaient contactés pour participer à l'ECE-SSP 2008. Toutefois, l'ESCC dispose d'autres coordonnées qui lui permettent de retrouver les répondants, ce qui l'aide beaucoup dans le cas des gens qui ont déménagé.

Voir le(s) Questionnaire(s) et guide(s) de déclaration .

Détection des erreurs

Le traitement d'enquête effectué au bureau central a d'abord consisté à remplacer par des blancs les valeurs « hors limites » incluses dans le fichier de données. Il s'agissait de faciliter les vérifications ultérieures.

Le premier type d'erreurs concernait les erreurs dans le déroulement du questionnaire, où l'on a relevé des questions sans rapport avec le répondant (et auxquelles il n'aurait pas fallu répondre). Dans ces cas, une vérification par ordinateur a éliminé automatiquement les données superflues en suivant l'ordre dicté par les réponses à des questions antérieures et subséquentes, parfois.

Le second type d'erreurs avait trait à l'absence d'information pour les questions auxquelles il aurait fallu répondre. Un code de non-réponse ou « non déclaré » était alors attribué au poste.

Imputation

Comme les données recueillies concernaient l'expérience personnelle des répondants avec le système de soins de santé, les procédures d'imputation n'étaient pas appropriées dans la plupart des cas. Par conséquent, les données manquantes ont été codées avec la mention « Non déclaré ».

Estimation

Le principe qui sous-tend une estimation pour un échantillon probabiliste comme celui de l'ECE-SSP 2008 veut que chacune des personnes incluses dans l'échantillon « représente », en plus d'elle-même, plusieurs autres personnes qui en sont exclues. Par exemple, dans un échantillon aléatoire simple de 2 % de la population, chaque personne incluse dans l'échantillon représente 50 membres de la population.

La phase de la pondération est une étape où l'on calcule ce nombre (ou poids) pour chaque enregistrement. Ce poids, qui figure dans le ficher de microdonnées, doit servir à calculer des estimations significatives à partir de l'enquête. S'il faut estimer le nombre de personnes qui recommanderaient sûrement ou probablement leur fournisseur de soins primaires à un ami ou à un parent, on choisirait les enregistrements correspondant aux personnes incluses dans l'échantillon qui présentent cette caractéristique et on additionnerait les poids inscrits dans ces enregistrements.

Évaluation de la qualité

Des mesures d'assurance de la qualité ont été mises en Suvre à chaque étape de la collecte et du traitement des données. Par exemple, ces mesures comprenaient le recours à des intervieweurs hautement qualifiés, une formation poussée des intervieweurs concernant les procédures et concepts précis d'enquête, l'observation des intervieweurs en vue de cerner les problèmes liés à la conception du questionnaire ou à une mauvaise compréhension des instructions, des procédures visant à s'assurer que les erreurs de saisie des données étaient réduites au minimum ainsi que des vérifications de la qualité du contrôle afin d'attester la logique du traitement. Les données ont été vérifiées afin de garantir la cohérence interne de l'enquête.

Contrôle de la divulgation

La Loi interdit à Statistique Canada de rendre publique toute donnée susceptible de révéler de l'information obtenue en vertu de la Loi sur la statistique et se rapportant à toute personne, entreprise ou organisation reconnaissable sans que cette personne, entreprise ou organisation le sache ou y consente par écrit. Diverses règles de confidentialité s'appliquent à toutes les données diffusées ou publiées afin d'empêcher la publication ou la divulgation de toute information jugée confidentielle. Au besoin, des données sont supprimées pour empêcher la divulgation directe ou par recoupement de données reconnaissables.

Les noms, adresses et numéros de téléphone des répondants ont été retirés du fichier partagé. Comme les données ont trait à des expériences personnelles, aucune information ne peut être utilisée pour identifier les répondants.Un fichier de microdonnées à grande diffusion sera produit à partir de ces données et devrait être disponible à l'automne 2009.

Révisions et désaisonnalisation

Cette méthodologie ne s'applique pas à ce programme statistique.

Exactitude des données

Le taux de réponse pour l'ECE-SSP de 2008 était de 71,0 %.

Veuillez consulter le chapitre 8.0 (Qualité des données) du Guide de l'utilisateur pour obtenir de l'information détaillée.

Documentation

Date de modification :