Enquête nationale auprès des diplômés (END)

Information détaillée pour 2018 (promotion de 2015)

Statut :

Active

Fréquence :

Aux 5 ans

Numéro d'enregistrement :

5012

L'enquête nationale auprès des diplômés a permis de recueillir des renseignements sur les personnes ayant obtenu un diplôme d'un établissement postsecondaire public au Canada en 2015. Les questions portent sur le cheminement scolaire, le financement des études postsecondaires, incluant les prêts aux étudiants consentis par le gouvernement et la transition vers le marché du travail.

Date de la parution - 5 novembre 2019

Aperçu

Les données de cette enquête serviront à mieux comprendre les expériences et les résultats des diplômés et à améliorer les programmes gouvernementaux. L'enquête est conçue pour recueillir des détails sur des sujets tels que: i) la mesure dans laquelle les diplômés de programmes d'études postsecondaires ont réussi à se trouver un emploi depuis l'obtention de leur diplôme; ii) le rapport entre le programme d'études des diplômés et l'emploi obtenu par la suite; iii) le type d'emploi obtenu et les qualifications requises ; iv) sources de financement pour l'éducation postsecondaire ; et v) les prêts étudiants parrainés par le gouvernement et les autres sources d'endettement étudiant.

Les renseignements seront utilisés par Statistique Canada, par Emploi et Développement social Canada (EDSC), par les ministères de l'Éducation des provinces et des territoires, par des chercheurs et par d'autres organismes intéressés dans le but d'étudier différents aspects tels que les parcours des étudiants, le financement des études postsecondaires, la mobilité, les transitions entre les études et le travail, les résultats sur le marché du travail et la poursuite d'études postsecondaires plus avancées.

Période de référence : L'année civile.

Période de collecte : De juin à novembre de l'année, trois ans après la période de référence.

Sujets

  • Domaines d'étude
  • Éducation, formation et apprentissage
  • Emploi et chômage
  • Résultats éducationnels
  • Travail

Sources de données et méthodologie

Population cible

La population cible de l'END de 2018 se composait de tous les diplômés d'établissements postsecondaires publics reconnus au Canada qui ont terminé leur programme en 2015 et qui vivaient au Canada au moment de l'enquête.

Sont inclus :
- les diplômés des programmes universitaires menant à un baccalauréat, une maîtrise ou un doctorat, ou encore à des certificats ou diplômes spécialisés;
- les diplômés des programmes postsecondaires (c'est-à-dire les programmes qui exigent habituellement un diplôme d'études secondaires ou son équivalent pour être admis) dans des collèges des arts appliqués et de technologie (CAAT), des collèges d'enseignement général et professionnel (CÉGEP technique au Québec), des collèges communautaires, des écoles techniques ou des établissements similaires;
- les diplômés des métiers spécialisés (c'est-à-dire des programmes de préparation à l'emploi d'une durée normale de trois mois ou plus) des établissements postsecondaires; de nombreux collèges communautaires et instituts techniques offrent des certificats ou des diplômes liés à des métiers.

Sont exclus :
- les diplômés des établissements postsecondaires privés (par exemple, les écoles de formation en informatique et de secrétariat commercial);
- les diplômés qui ont terminé des cours d'éducation aux adultes dans des universités et des collèges (à moins que ces cours ne mènent à un grade ou un diplôme);
- les diplômés inscrits à des programmes d'apprentissage.

Élaboration de l'instrument

Pour la première fois, l'END était disponible par questionnaire autoadministré en ligne, même si les répondants avaient toujours l'option de répondre à l'enquête au moyen d'une interview téléphonique avec l'aide d'un intervieweur de Statistique Canada. Le questionnaire de 2018 a été modifié afin de faciliter l'autodéclaration par le répondant et de réduire le fardeau du répondant. Cela a été effectué en mettant à jour les questions, les catégories de réponse, le texte d'introduction, les instructions, le texte d'aide et les exemples. Plusieurs nouvelles questions ont été introduites pour répondre aux nouveaux besoins en données, notamment une série de questions relatives à l'apprentissage intégré au travail (AIT) et à l'entrepreneuriat.

L'END a utilisé le même questionnaire électronique (QE) autoadministré pour le répondant que pour l'interview téléphonique assistée par ordinateur (ITAO).

Échantillonnage

L'END est une enquête transversale par échantillon sélectionné selon un plan d'échantillonnage aléatoire simple stratifié. Deux variables ont été utilisées pour la stratification : i) la province ou le territoire de l'établissement ; et ii) niveau d'étude (collégial, baccalauréat, maîtrise, doctorat). La sélection des diplômés à l'intérieur des strates de l'échantillon a été réalisée à l'aide d'un tirage sans remise et en utilisant une méthode systématique.

Sources des données

Collecte des données pour cette période de référence : 2018-06-07 à 2018-11-09

Il s'agit d'une enquête à participation volontaire.

Les données sont obtenues directement auprès des répondants.

La collecte de données pour l'END de 2018 a commencé le jeudi 7 juin 2018 et a pris fin le vendredi 9 novembre 2018. La collecte initiale des données a été effectuée uniquement en ligne grâce à l'autoréponse du répondant. Des lettres d'invitation sur papier ont été envoyées le jeudi 7 juin et des courriels d'invitation, le jeudi 14 juin. La collecte des données de suivi par ITAO administrée par les intervieweurs a commencé le lundi 9 juillet. Au cours de la période de collecte de données de cinq mois, trois lettres de rappel sur papier et quatre courriels de rappel électroniques ont également été envoyés.

En ce qui concerne les opérations d'ITAO, les superviseurs de projet et les intervieweurs principaux de chacun des bureaux régionaux de Statistique Canada sont venus au bureau central pour une séance de formation en classe d'une journée, juste avant le début de la collecte des données. La formation comprenait des présentations sur le sujet et la méthodologie, ainsi que des interviews simulées. Ces gestionnaires sont ensuite retournés dans leurs bureaux régionaux respectifs et ont tenu des séances de formation d'une journée semblables pour tous les intervieweurs. Les intervieweurs ont également reçu un manuel détaillé de l'intervieweur, qui a été préparé par le bureau central pour servir de référence pendant la collecte des données.

On a demandé aux intervieweurs d'y mettre tous les efforts raisonnables pour obtenir des interviews auprès des diplômés sélectionnés. Les réponses par personne interposées n'ont pas été permises. Lorsque l'appel a eu lieu à un moment inopportun, l'intervieweur a fixé un rendez-vous pour un rappel à un moment plus convenable. Dans les cas où il n'y avait pas de réponse ou personne au domicile, des rappels supplémentaires ont été effectués. Lorsqu'il a été impossible de joindre le diplômé au moyen des coordonnées disponibles, diverses méthodes de dépistage ont été utilisées pour essayer de le localiser. Dans le cas des diplômés qui ont refusé de participer, une lettre sur papier a été envoyée par le bureau régional pour souligner l'importance de l'enquête et de la participation du diplômé. Cet envoi a été suivi d'un nouvel appel de l'intervieweur.

Voir le(s) Questionnaire(s) et guide(s) de déclaration .

Détection des erreurs

Le questionnaire électronique (QE) comprenait des séquences logiques automatisées permettant de contrôler les questions posées aux répondants ainsi qu'un nombre limité de vérifications avec avertissement qui relèvent toute valeur inhabituelle ou incohérente.

Les données recueillies seront traitées à l'aide de l'Environnement pour le traitement des enquêtes sociales (ETES) qui a été développé à Statistique Canada. Cela comprenait : i) le codage des entrées de texte ouvertes dans le système de classification standard approprié ; ii) une série de contrôles de cohérence détaillés afin de vérifier les incohérences logiques ou les valeurs extrêmes ; et iii) créer un vaste ensemble de variables dérivées.

Imputation

Aucune imputation n'a été faite.

Estimation

Afin que les estimations produites à partir des données de l'enquête soient représentatives de la population cible et non seulement de l'échantillon lui-même, les utilisateurs doivent incorporer les poids de sondage dans leurs calculs. Un poids de sondage est attribué à chaque personne incluse dans l'échantillon final, c.-à-d. l'échantillon des personnes qui ont répondu aux questions de l'enquête. Ce poids correspond au nombre de personnes représentées par le répondant pour la population cible. Si la base de sondage utilisée était parfaite (c.-à-d. si elle couvrait la population d'intérêt au complet) et que toutes les unités sélectionnées étaient dépistées, qu'on avait réussi à les joindre et qu'elles avaient toutes répondu à l'enquête, le poids de sondage attribué à chaque unité, obtenu par l'inverse de la probabilité de sélection de chaque unité dans l'échantillon, représenterait précisément et exactement le nombre de diplômés au sein de la population cible. En pareil cas, l'utilisation de ce poids produirait des estimations sans biais.

Il a été observé que la non-réponse ne se produisait pas de manière aléatoire ou uniforme dans la population, car différents taux de réponse avaient été obtenus pour différentes régions géographiques ou différents niveaux de certification. La technique choisie pour l'END de 2018 était fondée sur des groupes de réponses homogènes (GRH). Les GRH sont élaborés en partant du principe qu'il faut déterminer les facteurs qui influent sur la probabilité de répondre, puis regrouper les unités de l'échantillon ayant des profils semblables à ceux définis par ces facteurs. Ensuite, les poids des unités non répondantes dans un GRH sont redistribués entre les unités répondantes dans le même GRH. Les facteurs utilisés pour définir ces GRH peuvent provenir des données de la base de sondage ou du processus de collecte lui même.

Les poids finaux ont été créés en calibrant les poids obtenus après ajustement de la non-réponse à la base de sondage au sein des groupes post-stratification.

Évaluation de la qualité

À toutes les étapes de la collecte et du traitement des données de l'enquête, des contrôles sont effectués pour assurer la qualité. Ces mesures comprennent l'embauche d'intervieweurs qualifiés, l'organisation d'une formation pour les intervieweurs relativement aux concepts et procédures d'enquête, les procédures pour réduire les erreurs de codage, ainsi que les vérifications de contrôle de la qualité pour examiner la logique de traitement. Les données ont été vérifiées, afin d'assurer leur uniformité, et elles ont aussi été comparées à d'autres sources disponibles.

Contrôle de la divulgation

La loi interdit à Statistique Canada de divulguer toute information recueillie qui pourrait dévoiler l'identité d'une personne, d'une entreprise ou d'un organisme sans leur permission ou sans en être autorisé par la Loi sur la statistique. Diverses règles de confidentialité s'appliquent aux données diffusées ou publiées afin d'empêcher la publication ou la divulgation de toute information jugée confidentielle. Au besoin, des données sont supprimées pour empêcher la divulgation directe ou par recoupement de données reconnaissables.

Les données d'enquête qui sont diffusées dans des tableaux d'estimation au niveau agrégé comprennent des règles adaptées en vue de supprimer les estimations qui ne satisfont pas aux seuils minimaux. Les données d'enquête sont également accompagnées d'un fichier de partage et d'un fichier de microdonnées à grande diffusion dans lesquels les enregistrements et les variables propres aux personnes ont été modifiés de façon à protéger pleinement la confidentialité de toutes les données individuelles des répondants. Les méthodes de contrôle de la divulgation qui sont utilisées n'ont pas encore été déterminées.

Révisions et désaisonnalisation

Cette méthodologie ne s'applique pas à ce programme statistique.

Exactitude des données

Malgré les efforts considérables déployés pour s'assurer que toutes les étapes de collecte et de traitement des données se déroulent en respectant des normes rigoureuses, les estimations qui en résultent comportent inévitablement des erreurs. Celles-ci sont classées en deux grandes catégories : les erreurs d'échantillonnage et les erreurs non dues à l'échantillonnage. Les imperfections de la base de sondage et la non-réponse sont d'importantes sources d'erreurs non dues à l'échantillonnage.

L'échantillon a été conçu pour fournir des estimations d'une proportion minimale de 5,5 % avec un coefficient de variation (CV) maximal de 10,47 % pour chaque strate. Il y avait deux exceptions à cette règle : tous les diplômés du doctorat et tous les diplômés des trois territoires ont été sélectionnés pour l'échantillon.

Taux de réponse:
Le taux de réponse pour l'END de 2018 a été de 63 %.

Erreur non due à l'échantillonnage:
Les sources d'erreurs non dues à l'échantillonnage sont nombreuses et elles n'ont pas toutes un lien avec l'échantillonnage; ces erreurs peuvent survenir à pratiquement n'importe quelle étape des opérations d'enquête. Il est possible que les intervieweurs comprennent mal les instructions, que les diplômés fassent des erreurs en répondant aux questions, que des réponses soient mal saisies dans le questionnaire et que des erreurs soient introduites au moment du traitement et de la compilation des données. Pour l'END de 2018, des mesures d'assurance de la qualité ont été mises en oeuvre à chaque étape de la collecte de données afin de surveiller la qualité de ces dernières. Ces mesures comprenaient une formation précise des intervieweurs en ce qui concerne les procédures de l'enquête et du questionnaire, la révision en profondeur des données des répondants et l'assurance qualité statistique pour toutes les opérations de codage automatisées et manuelles.

Erreur de couverture:
L'enquête présente un sous-dénombrement des diplômés des collèges dans certaines provinces, car les données requises pour construire la base de sondage n'ont pas pu être obtenues auprès de quelques établissements. Par conséquent, les diplômés de ces établissements n'ont pas pu être inclus dans la base de sondage; ils n'ont donc pas pu être sélectionnés dans l'échantillon. Aucun rajustement n'a été fait à l'étape de la pondération pour compenser ce sous-dénombrement.

Date de modification :