Enquête sur les pratiques de gestion des connaissances

Information détaillée pour 2001

Statut :

Inactive

Fréquence :

Une fois

Numéro d'enregistrement :

5001

Cette enquête est menée afin de déterminer dans quelle mesure des pratiques de gestion des connaissances sont ou seront utilisées par les entreprises canadiennes.

Date de la parution - 21 mars 2002

Aperçu

L'objet principal de la présente enquête est de permettre de déterminer quelles pratiques les entreprises canadiennes utilisent pour appuyer le partage, le transfert, l'acquisition et le maintien des connaissances, et si elles trouvent ces pratiques efficaces.

Activité statistique

Les sciences et la technologie (S&T) et la société de l'information ont une incidence sur notre travail, nos affaires et nos vies. Ces concepts sont étroitement interreliés : les sciences fournissent de nouvelles façons de comprendre le fonctionnement du monde, la technologie se sert de cette nouvelle compréhension pour l'élaboration de produits et services innovateurs, et la société de l'information est l'un des résultats de ces innovations.

Les gens s'adressent à Statistique Canada pour obtenir une mesure et une explication des répercussions sociales et économiques de ces changements.

Ce programme vise à élaborer des indicateurs utiles à l'égard de l'activité liée aux sciences et à la technologie au Canada, dans un cadre les regroupant de manière cohérente.

Sujets

  • Adaptation et ajustement des entreprises
  • Innovation
  • Rendement des entreprises et appartenance
  • Science et technologie

Sources de données et méthodologie

Population cible

L'univers comprends les entreprises canadiennes classées selon le Système de Classification des industries de l'amérique du nord, aux secteurs suivants :
113 : Exploitation forestière
325 : Fabrication de produits chimiques
336 : Fabrication de matériel de transport
417 : Grossistes-distributeurs de machines, de matériel et de fournitures
5416 : Services de conseils en gestion et de conseils scientifiques et techniques

Élaboration de l'instrument

Statistique Canada (SC) a mené l'EPGC pilote dans le cadre d'une initiative internationale dirigée par l'OCDE. Le Canada était le pays chargé de diriger cette enquête. Les autres pays qui en 2001 ont réalisé des enquêtes pilotes fondées sur le contenu du questionnaire de l'EPGC étaient le Danemark et l'Allemagne.

Le questionnaire de l'EPGC a été conçu par la Division de la science, de l'innovation et de l'information électronique de SC en collaboration avec le Centre pour la recherche et l'innovation dans l'enseignement (de l'OCDE), le ministère du Commerce et de l'Industrie et le Center for Ledelse (du Danemark), le Fraunhofer Institute for Systems and Innovation Research (d'Allemagne), le Service des études et des statistiques industrielles et l'Institut national de la statistique et des études économiques (de France), l'Office of National Statistics (du Royaume-Uni), Innovazione tecnologica e ricerca scientifica (d'Italie), les bureaux de la statistique des Pays-Bas et de la Suède et l'Institute for Knowledge Management (des États-Unis).

SC a réalisé des tests cognitifs du questionnaire au moyen d'interviews détaillées menées dans les deux langues officielles auprès de représentants d'entreprises pour s'assurer que ses questions étaient bien comprises. Les réactions des répondants ont été intégrées à la conception du questionnaire.

Les répondants ont rempli le questionnaire papier-crayon avec envoi par la poste et retour par la poste ou par télécopieur, et certains questionnaires ont été remplis par les intervieweurs par téléphone.

Questions sur l'utilisation ou l'utilisation prévue des pratiques de gestion; échelles de réponses; principalement des questions fermées avec possibilité pour les répondants de faire des commentaires.

Le questionnaire a été mis à l'essai auprès de 30 entreprises en mai et juin 2001 et révisé ensuite. L'enquête-pilote met fin à la mise à l'essai du questionnaire

Échantillonnage

Il s'agit d'une enquête par échantillon.

Sources des données

Collecte des données pour cette période de référence : Septembre 2001 à décembre 2001

Il s'agit d'une enquête à participation obligatoire.

Les données sont obtenues directement auprès des répondants.

On a procédé en septembre 2001 à des contacts préliminaires avec les entreprises échantillonnées pour vérifier le nom et le titre du répondant ainsi que la classification industrielle. On a commencé à envoyer les questionnaires à 405 entreprises vers la fin de septembre 2001. Les intervieweurs ont commencé les entrevues de suivi en octobre, en offrant de remplir le questionnaire par téléphone.

Voir le(s) Questionnaire(s) et guide(s) de déclaration .

Détection des erreurs

Des règles de vérifications ont été établies afin de vérifier la cohérence des données une fois que celles-ci ont été reçues. Ces règles ont été appliquées au niveau des micro-données.

Imputation

Étant donné le caractère pilote de l'enquête, l'imputation a eu lieu seulement pour les questions obligatoires. Ainsi, il est plus facile d'évaluer le questionnaire. Suites aux règles de vérifications mentionnées ci-haut, l'imputation par donneur (hot-deck) a été utilisée. Chaque question a été imputée indépendamment.

Estimation

Étant en présence d'un plan de sondage à deux phases, l'ajustement de la non-réponse a été effectué aux deux phases. Pour chacune d'elle, une repondération a eu lieu. Afin d'obtenir des estimés au niveau de l'entreprise, la méthode du partage des poids a été utilisée car les unités statistiques de la première phase étaient au niveau de l'établissement. Le calcul des estimés et des variances ont été effectués en utilisant les méthodes directes reliées à ce type de plan de sondage.

Évaluation de la qualité

Le taux d'imputation par question est disponible.

Contrôle de la divulgation

La Loi interdit à Statistique Canada de rendre publique toute donnée susceptible de révéler de l'information obtenue en vertu de la Loi sur la statistique et se rapportant à toute personne, entreprise ou organisation reconnaissable sans que cette personne, entreprise ou organisation le sache ou y consente par écrit. Diverses règles de confidentialité s'appliquent à toutes les données diffusées ou publiées afin d'empêcher la publication ou la divulgation de toute information jugée confidentielle. Au besoin, des données sont supprimées pour empêcher la divulgation directe ou par recoupement de données reconnaissables.

Dans l'Enquête sur le matériel génétique humain, on a supprimé les cellules qui présentaient un CV de 40 % ou plus.

Les microdonnées sont mises à la disposition des employés de Statistique Canada seulement. Un fichier non hiérarchique dans lequel tous les identificateurs des répondants ont été supprimés est disponible aux fins de totalisations.

Les répondants sont protégés par les règles régissant la diffusion des données qui portent sur la qualité des données et le nombre d'entreprises non pondérées requises par cellule pour pouvoir communiquer l'information.

Exactitude des données

Pour chaque estimé produit, la variance a été calculée. De cette variance, une cote de qualité a été dérivée.

Degré de fiabilité des données

On a évalué le degré de fiabilité des données à l'aide de la convention suivante :

Code Classement Erreur-type
A Très élevé < 2,5 %
B Élevé > 2,5 % et < 7,5 %
C Élevé à faible - à utiliser avec prudence > 7,5 % et < 15,0 %
D Très faible - risquent de ne pas être acceptables > 15,0 %

Date de modification :