Enquête sur l'industrie des services de taxi et de limousine

Information détaillée pour 2007

Statut :

Inactive

Fréquence :

Annuelle

Numéro d'enregistrement :

4707

L'enquête sert à recueillir les données financières et d'exploitation nécessaires à l'exploitation de statistiques pour l'industrie canadienne des services de taxi et de limousine.

Date de la parution - 7 mai 2009 (C'est la dernière diffusion de l'Enquête sur l'industrie des services de taxis et de limousine puisque celle-ci a été abandonnée.)

Aperçu

Les résultats de l'enquête représentent les estimations, sur la base de l'année fiscale, pour les statistiques financières de l'industrie canadienne des services de taxi et de limousine.

Les résultats de cette enquête fournissent des informations sur les principales catégories de revenus et de dépenses.

On utilisent ces résultats pour produire des estimations de la production économique au niveau national et provincial / territorial. Ils sont également utilisés par les organismes de règlementation pour évaluer la santé financière de l'industrie et par les entreprises du secteur privé pour mesurer la performance de l'industrie.

Activité statistique

Cette activité statistique fait partie d'un ensemble d'enquêtes qui permettent de mesurer divers aspects des activités liées au mouvement des gens et des marchandises. Cet ensemble d'enquêtes se compose des groupes suivants :

Transport aérien, y compris les enregistrements portant sur le mouvement des aéronefs, des passagers et des marchandises par voie aérienne des transporteurs aériens canadiens et étrangers, ainsi que les caractéristiques opérationnelles et financières des transporteurs aériens canadiens. Ces données proviennent du Centre des statistiques de l'aviation.

Transport ferroviaire, y compris les enregistrements portant sur le transport ferroviaire au Canada, et entre les États-Unis et le Canada.

Transport routier, y compris les enregistrements portant sur tout le transport routier au Canada. Outre les programmes d'enquête auprès des transporteurs et des propriétaires de véhicules immatriculés, certains programmes ont besoin de données administratives provinciales et territoriales regroupées.

Période de référence : La période de 12 mois la plus récente

Sujets

  • États financiers et rendement
  • Rendement des entreprises et appartenance
  • Transport
  • Transport routier

Sources de données et méthodologie

Population cible

Classée en vertu du Système de classification des industries de l'Amérique du Nord (SCIAN) sous le code 4853, cette industrie comprend les établissements dont l'activité principale consiste à fournir des services de transport de voyageurs par taxi et par limousine n'ayant pas à suivre des horaires ou des itinéraires réguliers. Aussi compris sont les particuliers et les sociétés propriétaires de parcs de taxis qui fournissent les services de répartition, peu importe la façon dont les chauffeurs sont rémunérés, qu'ils soient salariés ou qu'ils louent leur véhicule. Également compris sont les propriétaires-exploitants de taxi (chauffeurs à propre compte).

Élaboration de l'instrument

Cette méthodologie ne s'applique pas.

Échantillonnage

Il s'agit d'un recensement avec plan transversal.

Aucun échantillonnage n'est fait, les données étant recueillies pour toutes les unités de la population cible.

Sources des données

Les données sont tirées de fichiers administratifs.

Les données sont tirées de fichiers administratifs provenant des formulaires de déclaration fournies par l'Agence de revenu du Canada.

Un recensement des entreprises incorporées qui apparaissent sur le Registre des entreprises (RE) de Statistique Canada, en utilisant les données financières contenues dans l'Index général des données financières.

Un recensement des établissements non-incorporés qui apparaissent sur le Fichier des documents T1 ayant fait l'objet d'une cotisation (FDC T1) de l'agence de revenu du Canada, un fichier plus exhaustif que le RE, en utilisant les données financières telles que déclarées dans le formulaire de déclaration individuelle des revenus T1.

Détection des erreurs

Au moment de la collecte, les données rapportées sont examinées afin de déterminer si elles sont complètes et cohérentes, grâce à des vérifications automatisées et à un examen analytique.

Imputation

Le fichier portant sur les données fiscales des entreprises incorporées est soumis à des règles de vérification et d'imputation afin d'équilibrer les données financières. Par ailleurs, pour les unités qui ne sont pas été reçues de l'Agence du Revenu du Canada, ou qui présentent des données erronées, un processus d'imputation par donneur est utilisé pour compléter et équilibrer les états financiers.

Estimation

Un recensement des entreprises incorporées et non incorporées est obtenu à partir des données fiscales. Les valeurs de toutes les entreprises incorporées appartenant à un domaine d'estimation sont additionnées pour obtenir les estimations. En ce qui concerne les entreprises non-incorporées, à l'aide du fichier E-File (répondants utilisant des déclarations électroniques), nous construisons des modèles statistiques pour estimer la partie pour laquelle l'information n'est pas disponible (répondants utilisant des déclarations papiers). Ensuite, les valeurs des parties estimées (répondants papier) et des parties reçues (répondants électroniques) appartenant à un domaine d'estimation sont additionnées pour obtenir les estimations des entreprises non-incorporées (voir le document « Estimations T1 -- SAT -- 2006 » (Oyarzun, 2007)). Les estimations finales de l'industrie furent obtenues en combinant les estimations finales des entreprises incorporées et non-incorporées.

Évaluation de la qualité

Avant d'être diffusés, les résultats de l'enquête sont analysés pour fins de comparabilité; en général, cette opération consiste à examiner en détail les réponses individuelles (surtout celles des grandes sociétés), à revoir la conjoncture générale et les tendances historiques et enfin à comparer ces résultats à d'autres sources de données.

Contrôle de la divulgation

La loi interdit à Statistique Canada de divulguer toute information recueillie qui pourrait dévoiler l'identité d'une personne, d'une entreprise ou d'un organisme sans leur permission ou sans en être autorisé par la loi. Diverses règles de confidentialité s'appliquent à toutes les données diffusées ou publiées afin d'empêcher la publication ou la divulgation de toute information jugée confidentielle. Au besoin, des données sont supprimées pour empêcher la divulgation directe ou par recoupement de données reconnaissables.

Révisions et désaisonnalisation

Les estimations annuelles sont fournies pour l'année de référence. Les données de l'année de référence précédente sont révisées, au besoin. Comme il s'agit d'une enquête annuelle, la désaisonnalisation des données n'est pas pertinente.

Exactitude des données

La méthodologie de cette enquête a été développée de façon à exercer un contrôle sur les erreurs et à en réduire les effets possibles.

L'enquête étant un recensement de la population cible, seulement des erreurs non dues à l'échantillonnage sont possibles. Ces dernières comprennent les erreurs de couverture, les erreurs de données fournies dans les réponses, les erreurs dues à la non-réponse et les erreurs de traitement. Une description de ces types d'erreurs suit, de même que les mesures prises pour les corriger.

Les erreurs de couverture peuvent découler d'une inscription incomplète et d'une couverture inappropriée de la population de l'enquête. Dans le cadre de cette enquête, afin de réduire ce type d'erreur, deux bases de sondage sont combinées, soit le Registre des entreprises (RE) de Statistique Canada et le fichier des documents T1 ayant fait l'objet d'une cotisation (FDC T1) de l'Agence du revenu du Canada. Cette dernière base de sondage permet de couvrir plus efficacement les petits établissements non incorporés dont se compose majoritairement la population de l'enquête.

Les erreurs de données fournies dans les réponses peuvent être causées par la mauvaise interprétation de l'information demandée sur les formulaires de revenus d'impôts ou par des problèmes de définition, ou par l'incapacité ou la réticence du répondant à fournir la bonne information. Pour l'enquête, ces erreurs sont contrôlées grâce au soin apporté aux vérifications de cohérence.

Les erreurs dues à la non-réponse correspondent au refus ou à l'incapacité des répondants de se prononcer sur la question ou au fait qu'ils aient produit leur déclaration trop tard. Pour cette enquête, ce type d'erreur est minimisé par le fait que remplir une déclaration de revenus est obligatoire et sujette à des pénalités sévères en cas de refus ou de retard.

Les erreurs de traitement peuvent survenir à différentes étapes du traitement telles que la saisie, la vérification et la mise en tableau des données. Pour cette enquête, des mesures ont été prises afin de réduire au minimum ces erreurs. Par exemple, les ratios historiques contribuent aussi à éliminer les valeurs aberrantes créées par l'entrée de données. De même, la mise en tableau est automatisée afin d'éliminer l'erreur humaine.

Date de modification :