Sondage secteur de la rémunération

Information détaillée pour 2001

Statut :

Inactive

Fréquence :

Une fois

Numéro d'enregistrement :

4449

Le sondage a pour but d'obtenir un profil actuel des membres appartenant à la collectivité de la rémunération faisant partie de la collectivité des Ressources Humaines de la fonction publique fédérale.

Date de la parution - 11 mars 2002

Aperçu

Statistique Canada a mené l'enquête au nom du Secrétariat de la collectivité des resssources humaines (SCRH) du Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada.

Le sondage de 1999 auprès des fonctionnaires fédéraux (enquête numéro 4438) nous a donné une vue d'ensemble des employés de la fonction publique, mais il a été impossible d'en extraire des données propres à la collectivité de la rémunération sur la base du groupe professionnel des répondants.

Pour obtenir des données fiables permettant de comprendre les caractéristiques démographiques de cette collectivité dans toute la fonction publique fédérale, les responsables du projet de modernisation de la fonction rémunération du Secrétariat de la collectivité des ressources humaines (SCRH) ont mandaté Statistique Canada pour la tenue d'une enquête.

Ce sondage a pour but d'obtenir un profil actuel des membres appartenant à la collectivité de la rémunération faisant partie de la collectivité des ressources humaines de la fonction publique fédérale. Les résultats obtenus permettront au SCRH de renouveler les programmes de recrutement, de formation et de développement pour cette collectivité de façon à ce que ces programmes reposent sur des données courantes.

Sujets

  • Gouvernement
  • Syndicalisation et relations industrielles
  • Travail

Sources de données et méthodologie

Population cible

Il s'agit d'une enquête par recensement, c'est-à-dire que tous les fonctionnaires dans les ministères et organismes couverts par l'annexe 1, partie I et partie II de la Loi sur les relations de travail dans la fonction publique et membres appartenant au groupe de la rémunération de la collectivité des ressources humaines qui faisaient partie de la population cible ont été invités à remplir le questionnaire.

La base de la population a été dénombrée par l'entremise du SCRH. En août 2001, le SCRH a envoyé une note à tous les gestionnaires régionaux/locaux en rémunération à l'intérieur des ministères et organismes afin d'obtenir le nombre de questionnaires requis par ceux-ci pour couvrir tous les secteurs. Le questionnaire devait être complété par chaque employé donnant un service de paie et d'avantages sociaux au sein de la fonction publique fédérale.

Élaboration de l'instrument

Le contenu du questionnaire a été défini avec le soutient des membres du SCRH. Ils se sont inspirés du questionnaire de l'enquête menée par Statistique Canada auprès des employés fédéraux comme guide (Sondage auprès des fonctionnaires fédéraux, 1999), ainsi que du questionnaire utilisé l'année précédente pour une étude démographique auprès du groupe de la gestion du personnel de la collectivité des ressources humaines.

La version provisoire du questionnaire a été soumise à l'approbation des membres de l'Association des Gestionnaires en Rémunération. Leurs commentaires ont été intégrés au questionnaire et la maquette définitive a été déterminée.

Échantillonnage

Il s'agit d'un recensement avec plan transversal.

Aucun échantillonnage n'est fait, les données étant recueillies pour toutes les unités de la population cible.

Sources des données

Collecte des données pour cette période de référence : 2001-09-26 à 2001-10-26

Il s'agit d'une enquête à participation volontaire.

Les données sont obtenues directement auprès des répondants.

Les questionnaires ont été envoyés par la poste à chacun des gestionnaires régionaux/locaux en rémunération. Chaque envoi fait aux gestionnaires, comprenait une lettre d'introduction, le nombre de questionnaires demandés ainsi que des enveloppes de retour pré-affranchies.

Chaque gestionnaire était responsable de faire distribuer le questionnaire aux membres de leurs personnels travaillant dans le domaine de la rémunération ainsi qu'à les encourager à le remplir et à le retourner dans les semaines suivantes.

Après un premier envoi de 2 130 questionnaires, des demandes supplémentaires pour 224 questionnaires furent reçues (pour un total de 2 354). Des questionnaires additionnels ont été envoyés et la période de collecte initiale prévue a été prolongée. La collecte eut lieu du 26 septembre au 26 octobre 2001.

Trois rappels par courrier électronique furent faits au cours de la période de collecte. Au cours de ces rappels, nous avons demander aux gestionnaires régionaux/locaux en rémunération de compléter le sondage si ce n'était déjà fait ainsi que de rappeler à leurs employés en rémunération l'existence du sondage et de les prier de retourner le questionnaire le plus tôt possible.

Voir le(s) Questionnaire(s) et guide(s) de déclaration .

Détection des erreurs

Une vérification manuelle a été effectuée à l'étape de la réception. Comme il était essentiel d'avoir les catégories répondues bien identifiées pour fin d'imagerie, chaque question à l'intérieur des questionnaires a été explorée. Par la suite, l'imagerie des données des 1 509 questionnaires reçus a été effectuée de façon intensive. Cette méthode élimine les erreurs dues à la saisie.

Nous avons eu recours à des règles de vérification afin de repérer les données manquantes, invalides ou incohérentes. Nous avons ajouté un numéro séquentiel aux questionnaires pour les identifier et éliminer toute duplication potentielle. Nous avons passé en revue chaque question afin de vérifier la présence d'un code valide. En l'absence d'un tel code, le code 9 (non déclaré) était attribué. Nous avons également suivi une règle de vérification pour analyser l'enchaînement des réponses aux questions 22, 24, 28 et 30. Les données superflues ont été supprimées à la lumière de ce que laissaient entendre les réponses à ces questions.

De même, quatre types d'incohérence des données ont été corrigés. Dans environ 2 % des questionnaires, le groupe d'âge (Q5) en relation avec le nombre d'années d'expériences soit dans le poste actuel (Q17), en rémunération (Q18) ou dans la fonction publique (Q19) ainsi que le groupe d'âge (Q5) en relation avec le nombre d'années anticipées avant la retraite (Q21) ne concordaient pas; pour remédier à la situation, nous avons inscrit le code « non déclaré » en réponse à une des deux questions; soit à la question sur le groupe d'âge ou soit à l'autre question.

D'autre part, une vérification a été effectuée afin que la valeur au ministère/organisme d'appartenance actuelle soit unique. 25 questionnaires avaient des réponses multiples à cette question. Comme il n'y avait pas de relation entre les réponses, un code « non déclaré » a été inscrit en réponse à cette question.

Imputation

Cette méthodologie ne s'applique pas à ce programme statistique.

Estimation

Cette enquête était un recensement, ce qui implique que chaque enregistrement est compté une fois et que chaque enregistrement a un poids égal dans les résultats d'enquête.

Tel que mentionné précédemment, le nombre de questionnaires complétés pour cette enquête ne reflète pas nécessairement le nombre de personnes dans la population. Donc comme la taille exacte de la population n'est pas connue, il n'a pas été possible de faire d'ajustement pour la non-réponse.

Évaluation de la qualité

Le Sondage secteur de la rémunération est une enquête par recensement. Il ne peut donc y avoir d'erreur attribuable à la variabilité de l'échantillonnage. Cependant, les erreurs dues à la non-réponse ou les erreurs qui peuvent être commises à presque toutes les étapes du déroulement d'une enquête sont possibles. Les répondants peuvent fournir des renseignements erronés ou encore des erreurs peuvent survenir durant le traitement et la mise en tableaux

Nous avons employé les méthodes de contrôle et d'assurance de la qualité conformément aux pratiques courantes de Statistique Canada, à chaque étape du cycle de collecte et de traitement, afin de vérifier la qualité des données. Nous avons notamment utilisé des règles de vérification pour déceler les données manquantes, invalides ou incohérentes.

Contrôle de la divulgation

La Loi interdit à Statistique Canada de rendre publique toute donnée susceptible de révéler de l'information obtenue en vertu de la Loi sur la statistique et se rapportant à toute personne, entreprise ou organisation reconnaissable sans que cette personne, entreprise ou organisation le sache ou y consente par écrit. Diverses règles de confidentialité s'appliquent à toutes les données diffusées ou publiées afin d'empêcher la publication ou la divulgation de toute information jugée confidentielle. Au besoin, des données sont supprimées pour empêcher la divulgation directe ou par recoupement de données reconnaissables.

Il convient de souligner que les fichiers de microdonnées « à grande diffusion » décrits ci-dessus diffèrent sous un certain nombre d'aspects importants des fichiers « maîtres », d'enquêtes que conserve Statistique Canada. Ces différences sont le résultat de mesures prises pour protéger l'anonymat des répondants à un questionnaire d'enquête. Les utilisateurs ayant besoin d'avoir accès à de l'information exclue des fichiers de microdonnées peuvent acheter des totalisations spéciales. Les estimations produites seront communiquées à l'utilisateur, sous réserve du respect des lignes directrices pour l'analyse et la diffusion.

Le fichier maître inclut des identificateurs géographiques explicites pour la région géographique détaillée (17 régions). Il est aussi possible d'obtenir, lorsque les tailles des échantillons le permettent, des estimations pour les grandes régions géographiques (6 régions). Les fichiers de microdonnées à grande diffusion ne renferment pas d'identificateur inférieur au niveau « Région de la capitale nationale » et « Extérieur de la région de la capitale nationale ».

Les mesures suivantes ont été prises pour protéger l'anonymat des répondants :

1) Suppression de certaines variables démographiques.
Q25 Domaine d'étude actuel
Q26 Arrangements de travail afin de poursuivre des études
Q27 Temps prévu pour compléter le programme d'étude

2) Trois variables ont été regroupées (Dvq789) afin de réduire les possibilités d'identifier les répondants.
Q7 Étes-vous Autochtone?
Q8 Étes-vous une personne handicapée?
Q9 Étes-vous membre d'une minorité visible?

3) Regroupement des catégories de réponse de certaines autres variables (c.-à-d. Q1, Q2, Q5, Q10 à Q12, Q14, Q15, Q17 à Q20, Q22, Q23 et Q29).

4) Évaluation du risque de divulgation.
Afin d'évaluer le risque de divulgation, des tableaux croisés en trois dimensions, à l'intérieur des deux régions géographiques, ont été produits pour toutes combinaisons possibles d'identificateurs indirects (23 variables démographiques). Les comptes de multiplicité, c'est-à-dire le nombre de fois qu'un enregistrement est unique à l'intérieur de ces tableaux à trois dimensions ont été pris.

Au cours de cette analyse, 5 456 tableaux ont été examinés à l'intérieur des deux régions géographiques pour un total de 10 912 tableaux.

5) Suppressions locales.
Des mesures ont été prises sur les 5 % des enregistrements les plus touchés par la multiplicité (75 des enregistrements au total). Le compte du nombre de fois qu'une variable faisait partie d'une combinaison unique à trois dimensions a été calculé pour chaque enregistrement. Du moment que la variable avec le compte le plus élevé n'était pas une des deux variables considérées « non supprimables » (Q5 et Q12), celle-ci était supprimée (c'est-à-dire qu'une valeur « non déclaré » lui était assignée). Si la variable avec le compte le plus élevé était considérée non supprimable alors la variable avec le compte suivant le plus élevé était choisie pour suppression.

Révisions et désaisonnalisation

Cette méthodologie ne s'applique pas à ce programme statistique.

Exactitude des données

Malgré les efforts déployés pour que les opérations de collecte et le dépouillement se déroulent en fonction de normes rigoureuses, les estimations qui en résultent comportent inévitablement des erreurs. Celles-ci sont classées en deux grandes catégories: les erreurs d'échantillonnage et les erreurs non dues à l'échantillonnage.

La non-réponse est une source importante d'erreurs non due à l'échantillonnage.

La population cible est composée de 2 354 individus. Le taux de réponse global pour le Sondage secteur de la rémunération pour 2001 était de 64,1 %.

La base pour mesurer l'importance potentielle des erreurs d'échantillonnage est l'erreur-type des estimations calculées à partir des résultats d'une enquête. En raison de la diversité des estimations pouvant être produites à partir d'une enquête, l'erreur-type est habituellement exprimée en fonction de l'estimation à laquelle elle se rapporte. La mesure résultante, appelée coefficient de variation (CV) d'une estimation, s'obtient en divisant l'erreur-type de l'estimation par l'estimation elle-même et s'exprime en pourcentage de l'estimation.

Veuillez consulter le Guide de l'utilisateur pour obtenir de l'information détaillée.

Documentation

Date de modification :