Relevé de l'origine et de la destination des passagers d'après le coupon

Information détaillée pour 2011

Statut :

Inactive

Fréquence :

Annuelle

Numéro d'enregistrement :

2704

Cette enquête porte sur les services réguliers offerts à l'intérieur, à destination ou en provenance du Canada, par des transporteurs canadiens et étrangers de taille moyenne et de petite taille.

Date de la parution - 24 septembre 2012 : Pour l'année de référence 2012, cette enquête a été fusionnée avec l'enquête sur l'activité aéroportuaire (numéro d'enregistrement 2701).

Aperçu

Cette enquête porte sur les services réguliers offerts à l'intérieur, à destination ou en provenance du Canada, par des transporteurs canadiens et étrangers de taille moyenne et de petite taille. L'enquête recueille des données sur l'origine et la destination des passagers selon le réseau du transporteur. Transports Canada et l'Office des transports du Canada utilisent cette information pour élaborer des politiques sur les services à taux unitaires, pour surveiller l'incidence de la déréglementation aérienne, pour la planification touchant les aéroports et la recherche de marchés. Cette information est aussi utilisée par les transporteurs individuels pour évaluer les tendances des marchés, mesurer leur propre croissance et planifier de nouveaux services, ainsi que par Statistique Canada pour fournir des estimations de la circulation des passagers provinciaux.

Activité statistique

Cette activité statistique fait partie d'un ensemble d'enquêtes qui permettent de mesurer divers aspects des activités liées au mouvement des gens et des marchandises. Cet ensemble d'enquêtes se compose des groupes suivants :

Transport aérien, y compris les enregistrements portant sur le mouvement des aéronefs, des passagers et des marchandises par voie aérienne des transporteurs aériens canadiens et étrangers, ainsi que les caractéristiques opérationnelles et financières des transporteurs aériens canadiens. Ces données proviennent du Centre des statistiques de l'aviation.

Transport ferroviaire, y compris les enregistrements portant sur le transport ferroviaire au Canada, et entre les États-Unis et le Canada.

Transport routier, y compris les enregistrements portant sur tout le transport routier au Canada. Outre les programmes d'enquête auprès des transporteurs et des propriétaires de véhicules immatriculés, certains programmes ont besoin de données administratives provinciales et territoriales regroupées.

Période de référence : année

Sujets

  • Transport
  • Transport aérien

Sources de données et méthodologie

Population cible

Cette enquête porte sur les services réguliers offerts par des transporteurs aériens canadiens régionaux et locaux (niveau II, III, IV et V), de même que sur les services réguliers offerts par des transporteurs aériens étrangers en utilisant des aéronefs dont le poids maximal au décollage n'excède pas 30 000 kg.

Élaboration de l'instrument

Le questionnaire sur l'origine et la destination des passagers selon le coupon (état 4) a très peu changé au cours des années. En réaction aux commentaires, à la fois des répondants et des utilisateurs, certains changements au format et à la terminologie ont été apportés afin de maintenir la pertinence de son contenu.

Échantillonnage

Il s'agit d'un recensement avec plan transversal.

Aucun échantillonnage n'est fait, les données étant recueillies pour toutes les unités de la population cible.

Sources des données

Il s'agit d'une enquête à participation obligatoire.

Les données sont obtenues directement auprès des répondants.

Tous les transporteurs canadiens de niveau II, III, IV et V de même que les transporteurs étrangers participants doivent soumettre leurs données sur l'origine et la destination des passagers du réseau pour leurs services à taux unitaires suivant les licences obtenues auprès de Transport Canada et de l'Office des transports du Canada. Les données sont recueillies trimestriellement sur l'état 4 (II,III,IV,V,F). Les transporteurs doivent soumettre les données au Centre des statistiques de l'aviation de Statistique Canada dans les 30 jours suivant la fin de la période de référence. Les procédures de suivie sont introduites dès que la période de déclaration est échue pour tous les transporteurs en retard. Les données sont capturées manuellement, vérifiées manuellement et par ordinateur et traitées pour produire à la fois une base de données selon l'origine et la destination et une base de données sur les embarquements et les débarquements.

La collecte des données pour cette enquête se fait trimestriellement, mais la diffusion se fait annuellement.

Voir le(s) Questionnaire(s) et guide(s) de déclaration .

Détection des erreurs

Le Centre des statistiques de l'aviation effectue sa propre vérification informatique des données. Ces programmes informatiques effectuent un contrôle de la qualité des données et vérifient la cohérence de l'information sur les enregistrements de vol. Les données erronées détectées sont alors examinées avec les répondants pour correction.

Imputation

Les données manquantes à l'égard des aéroports ou des transporteurs aériens sont imputées au niveau des données sur l'embarquement et le débarquement aux fins de diffusion. Les données sur l'origine et la destination ne font l'objet d'aucune imputation. Les données manquantes sur les transporteurs ou les aéroports sont imputées sur les bases des plus récentes données trimestrielles obtenues.

Estimation

Cette méthodologie ne s'applique pas à ce programme statistique.

Évaluation de la qualité

L'évaluation de la qualité des statistiques sur l'origine et la destination des passagers selon le coupon comprend la comparaison avec les résultats d'autres enquêtes sur l'aviation civile menées par le Centre des statistiques de l'aviation. Pour chaque transporteur, les segments de vol et le nombre de passagers sont comparés aux données tirées de l'Enquête sur l'activité aéroportuaire (numéro d'enquête 2701) et l'enquête sur l'Origine et la destination des passagers aériens - Voyages intérieurs (numéro d'enquête 2702) pour s'assurer que les données soient fiables, consistantes et sans double-compte. L'évaluation de la qualité des données inclut également des comparaisons par rapport à des statistiques de d'autres sources, notamment des autorités aéroportuaires.

Contrôle de la divulgation

La loi interdit à Statistique Canada de divulguer toute information recueillie qui pourrait dévoiler l'identité d'une personne, d'une entreprise ou d'un organisme sans leur permission ou sans en être autorisé par la loi. Diverses règles de confidentialité s'appliquent à toutes les données diffusées ou publiées afin d'empêcher la publication ou la divulgation de toute information jugée confidentielle. Au besoin, des données sont supprimées pour empêcher la divulgation directe ou par recoupement de données reconnaissables.

Les données pour une industrie spécifique ou une variable peuvent être supprimées (avec une autre industrie ou variable) si le nombre d'entreprises dans la population est trop petit.

Révisions et désaisonnalisation

Les estimations annuelles sont fournies pour l'année de référence. Les données de l'année de référence précédente sont révisées, au besoin. Comme il s'agit d'une enquête annuelle, la désaisonnalisation des données n'est pas pertinente.

Exactitude des données

Malgré les efforts déployés pour que les opérations de collecte et le dépouillement se déroulent en fonction de normes rigoureuses, les estimations qui en résultent comportent inévitablement des erreurs. Celles-ci sont classées en deux grandes catégories: les erreurs d'échantillonnage et les erreurs non dues à l'échantillonnage. Puisque l'enquête constitue un recensement de la population cible, seules des erreurs non dues à l'échantillonnage peuvent se produire.

Les erreurs non dues à l'échantillonnage ne sont pas liées à l'échantillonnage et peuvent survenir pour de nombreuses raisons. Par exemple, la non-réponse est une source importante d'erreurs non due à l'échantillonnage. La couverture de la population, les écarts dans l'interprétation des questions, les mauvaises réponses des répondants et les erreurs de consignation, de codage et de traitement des données représentent d'autres exemples d'erreurs non liées à l'échantillonnage.

Les erreurs non liées à l'échantillonnage sont contrôlées par la conception minutieuse du questionnaire, par l'utilisation d'un nombre minime de concepts simples et par des vérifications de la cohérence. Les erreurs de couverture ont été réduites au minimum par la mise à jour de la base de sondage à partir de sources multiples. Des mesures telles que les taux de réponse sont utilisées comme indicateurs de l'étendue potentielle des erreurs non dues à l'échantillonnage.

Le taux de réponse pour cette enquête est de 100 %.

Date de modification :