Enquête sur l'emploi, la rémunération et les heures de travail (EERH)

Statut :
Active
Fréquence :
Mensuelle
Numéro d'enregistrement :
2612

L'enquête sur l'emploi, la rémunération et les heures de travail (EERH) dresse un portrait mensuel du montant des gains ainsi que du nombre d'emplois (c.-à-d. de postes occupés), de postes vacants et d'heures travaillées selon des catégories d'industries détaillées à l'échelle du pays, des provinces et des territoires.

Information détaillée pour mai 2014

Date de la parution - 31 juillet 2014

Aperçu

L'Enquête sur l'emploi, la rémunération et les heures de travail (EERH) dresse un portrait mensuel des gains ainsi que du nombre d'emplois (c.-à-d. des postes occupés), de postes vacants et d'heures travaillées selon des catégories d'industries détaillées à l'échelle du pays, des provinces et des territoires.

Les données de l'EERH sont le principal facteur de production des estimations du revenu d'emploi; elles servent également de mesure approximative des sorties représentant environ 15 % du produit intérieur brut réel et du produit intérieur brut nominal. De plus, les données de l'EERH sont utilisées par l'Agence du revenu du Canada (ARC) pour réviser les gains maximums ouvrant droit à pension ainsi que les limites des cotisations aux régimes d'épargne-retraite. Ces données sont aussi utilisées par le secteur privé pour déterminer l'indexation des contrats et le taux de rémunération.

Les estimations mensuelles résultent de la combinaison d'un recensement des retenues salariales fournies par l'Agence du revenu du Canada et des résultats de l'Enquête sur la rémunération auprès des entreprises (ERE) qui recueille de l'information auprès d'un échantillon de 15 000 employeurs. L'ERE recueille également des informations sur les postes vacants (voir Statistiques sur les postes vacants, numéro d'enregistrement 5202).

Activité statistique

Ensemble, quatre enquêtes mensuelles dressent un portrait plus complet des événements actuels liés au marché du travail. Il s'agit de l'Enquête sur la population active (EPA), de l'Enquête sur l'emploi, la rémunération et les heures de travail (EERH), des Statistiques de l'assurance-emploi (SAE) et des Statistiques sur les postes vacants (SPV). L'EPA est axée sur des données actuelles sur le marché du travail, dont le taux de chômage et l'analyse démographique. Les rapports de l'EERH, qui paraissent plus tard chaque mois, renferment des données plus détaillées sur l'emploi et la rémunération de l'industrie non agricole. Les SAE fournissent beaucoup de détails sur les personnes qui touchent des prestations d'assurance-emploi régulières selon un niveau géographique détaillé, selon des caractéristiques sociodémographiques et selon la profession antérieure. Les SPV fournissent des renseignements sur la demande de main-d'oeuvre en indiquant le nombre de postes vacants selon l'industrie.

Sujets

  • Emploi et chômage
  • Heures de travail et conditions de travail
  • Industries
  • Salaires, traitements et autres gains
  • Travail

Sources de données et méthodologie

Population cible

La population cible du programme comprend toutes les entreprises du Canada qui ont au moins un employé et qui ont par conséquent émis au moins un relevé de retenue salariale) durant le mois de référence. Sont exclues les entreprises dont les activités relèvent principalement du secteur de l'agriculture, de la pêche et du piégeage, des services domestiques aux ménages privés, des organismes religieux, organismes publics internationaux et autres organismes publics extra-territoriaux et du personnel militaire des services de la défense.

Élaboration de l'instrument

L'ERE a un questionnaire régulier et un questionnaire adapté au secteur des services d'enseignement. Les deux questionnaires existent sous plusieurs formes : la version papier, l'interview téléphonique assistée par ordinateur ainsi que les questionnaires électroniques, lesquels ont été introduits en décembre 2012.

L'ERE a été développée et éprouvée par une équipe multidisciplinaire composée de représentants de la Division de la statistique du travail, des opérations d'enquêtes, des systèmes et de la méthodologie. Le questionnaire est prescrit selon ce qui est stipulé à l'article 7 de la Loi sur la statistique et a été approuvé par le statisticien en chef. La collecte de données de l'ERE est entièrement intégrée au Portail de collecte des données auprès des entreprises de Statistique Canada.

Échantillonnage

Deux des variables à l'étude sont recueillies par recensement : l'emploi salarié mensuel total et la rémunération mensuelle sont extraites des dossiers administratifs des comptes des retenues sur la paye de l'Agence du revenu du Canada. Le programme de retenues sur la paye comprend tous les employeurs qui effectuent des remises d'impôt sur le revenu, des cotisations au RPC/RRQ ainsi que des cotisations d'assurance-emploi.

Les retenues sur la paie sont réparties entre les provinces et les industries grâce au profilage des entreprises fait par le Registre des entreprises (RE) de Statistique Canada. Le Registre des entreprises consiste en une liste de toutes les entreprises au Canada. La mise à jour est faite mensuellement par Statistique Canada à l'aide de résultats obtenus de différentes enquêtes, de profils d'entreprises et de données administratives.

Les autres variables clés de l'EERH, dont le nombre d'heures travaillées, sont issues de l'Enquête sur la rémunération auprès des entreprises (ERE) qui recueille des données mensuelles directement auprès d'un échantillon d'établissements tirés du Registre des entreprises. L'échantillon initial de l'ERE utilise un plan composé d'un échantillon de 15 000 établissements sur une population de 900 000 établissements (RE). L'échantillon est stratifié selon la région géographique (province), l'industrie (Système de classification des industries de l'Amérique du Nord (SCIAN), niveau 3 ou 4) et le nombre d'employés de l'établissement. Certaines unités demeurent dans l'échantillon de façon permanente; la plupart d'entre elles demeurent dans l'échantillon un an seulement. Chaque mois, un douzième de l'échantillon est renouvelé. Une fois retirées de l'échantillon, la plupart des unités demeurent hors de l'échantillon pendant au moins un an.

Sources des données

Il s'agit d'une enquête à participation obligatoire.

Les données sont obtenues directement auprès des répondants, sont tirées de fichiers administratifs et sont dérivées de diverses enquêtes de Statistique Canada et/ou d'autres sources.

Les statistiques compilées par l'EERH sont fondées sur un recensement des dossiers administratifs pour tous les établissements dans le champ de l'enquête ayant des employés et qui sont sur le Registre des entreprises. Le nombre total de salariés inscrits sur les listes de paye et la rémunération mensuelle sont calculés à partir des dossiers administratifs. Les renseignements administratifs sur la rémunération mensuelle brute et sur le nombre total de salariés pour la dernière période de paye du mois proviennent des comptes de retenues sur la paye (RP) tenus par l'Agence du revenu du Canada. La Division de la statistique du secteur public de Statistique Canada fournit des renseignements sur les services de l'administration publique générale aux niveaux provincial et fédéral (voir numéro d'enregistrement 1713).

L'Enquête sur la rémunération auprès des entreprises (ERE), effectuée chaque mois, est utilisée pour recueillir des variables de l'EERH qui ne peuvent pas être obtenues à partir des dossiers administratifs. L'ERE utilise une combinaison de méthodes pour la collecte des données, afin d'offrir la plus grande souplesse possible aux répondants. Pour la collecte des données par Internet, des invitations et des codes d'accès sont envoyés par courriel chaque mois au service de la paye de l'employeur. Pour les répondants qui utilisent la poste, des questionnaires sont envoyés au service de la paye de l'employeur. Les répondants qui le désirent peuvent être interviewés par Interview téléphonique assistée par ordinateur. Les répondants peuvent aussi produire leurs déclarations électroniquement. Les unités déclarantes qui ne répondent pas au premier contact font l'objet d'un suivi par téléphone de la part du personnel des bureaux régionaux de Statistique Canada.

Voir le(s) Questionnaire(s) et guide(s) de déclaration .

Détection des erreurs

Dans le cas du volet des dossiers administratifs, les procédés de contrôle et de vérification mis en oeuvre pendant la saisie des données garantissent des données de la meilleure qualité possible. Les changements importants et inhabituels entre deux mois sont décelés à l'aide de la méthode Hidiroglou-Berthelot et des corrections manuelles sont effectuées le cas échéant.

Les questionnaires de l'Enquête sur la rémunération auprès des entreprises sont soigneusement vérifiés à la main et par ordinateur afin de détecter et de corriger les données problématiques fournies par le répondant. De plus, des vérifications historiques (pondérées et non pondérées) sont effectuées à l'étape de la collecte des données.

Imputation

Pour le volet des dossiers administratifs, il existe quatre méthodes d'imputation :

- Imputation à zéro - imputation d'une valeur nulle pour l'emploi et la paye lorsque l'information de l'ARC n'indique aucune activité d'emploi pendant le mois;
- Imputation par la tendance - applique les mouvements d'un mois à l'autre provenant de dossiers non imputés qui ont des caractéristiques similaires aux données du mois précédent;
- Imputation par le ratio - imputation utilisant la relation entre les différentes variables provenant de dossiers non imputés qui ont des caractéristiques similaires et;
- Imputation par la moyenne - imputation basée sur les moyennes de la strate.

Pour le volet de l'ERE, seules les unités autoreprésentatives sont imputées à l'aide de données historiques. Grâce à l'imputation, on évite de relancer le répondant tout en exploitant le plus possible les données fournies par ce dernier. La repondération est utilisée pour compenser les autres établissements non répondants.

Estimation

L'estimation des caractéristiques de la population à partir d'une enquête repose sur l'hypothèse selon laquelle chaque unité échantillonnée représente, en plus d'elle-même, un certain nombre d'unités non échantillonnées dans la population. Un poids de sondage de base joint à chaque enregistrement indique le nombre d'unités dans la population qui sont représentées par cette unité dans l'échantillon.

Deux corrections sont appliquées aux poids de base de l'ERE afin d'améliorer la fiabilité des estimations. Les poids de base de l'ERE sont d'abord gonflés afin de compenser la non-réponse. Les poids corrigés pour la non-réponse sont ensuite calés de manière à ce que les estimations mensuelles de l'emploi salarié et de la rémunération respectent les estimations produites à l'aide des dossiers administratifs sur la rémunération (PD7) de l'Agence du revenu du Canada.

Le calage est fait à l'aide d'un estimateur par la régression généralisée. Les groupes modèles sont principalement définis au niveau national et au niveau des sous-secteurs (Système de classification des industries de l'Amérique du Nord (SCIAN) à trois chiffres et quelques fois au niveau à quatre chiffres); dans certains cas, la taille de l'entreprise (nombre d'employés) et la province sont utilisées. Les coefficients de régression calculés pour chaque groupe modèle sont appliqués aux estimations de l'emploi et de la rémunération provenant des dossiers administratifs afin d'obtenir les estimations des autres variables.

Les renseignements issus de l'ERE sont utilisés pour estimer les composantes hebdomadaires de la rémunération mensuelle brute, le nombre d'heures travaillées payées (heures régulières et supplémentaires) ainsi que la répartition des heures, des gains et de l'emploi entre trois catégories d'employés : les salariés, les employés rémunérés à l'heure et les autres comme les travailleurs à la commission.

Les données sur les employés salariés non agricoles portent sur tous les employés rémunérés à l'heure et les salariés ainsi que sur la catégorie des « autres employés », qui comprend les employés rémunérés à la pièce et les employés rémunérés seulement à la commission.

Les données sur le nombre moyen d'heures travaillées par semaine ne portent que sur les employés rémunérés à l'heure et les salariés. Elles excluent les entreprises qui n'ont pu être classées dans une catégorie du SCIAN au moment où le traitement mensuel a pris fin.

Toutes les données sur la rémunération comprennent les heures supplémentaires et excluent les entreprises qui n'ont pu être classées dans une catégorie du SCIAN. Les données sur la rémunération correspondent à la rémunération brute avant les retenues à la source.

La rémunération hebdomadaire moyenne est obtenue en divisant les gains hebdomadaires totaux par le nombre d'employés.

Évaluation de la qualité

La collecte des données de l'ERE est surveillée afin de déceler des changements dans les taux de réponses et de rejets.

Une analyse des coefficients de variation (CV) est effectuée chaque mois afin de déterminer les domaines ayant les estimations les moins précises. Les fractions de sondage sont ajustées de temps en temps afin d'obtenir des CV comparables d'un domaine à l'autre.

Un microappariement des données est effectué chaque mois pour comparer les données de l'ERE et les données des dossiers administratifs (nombre d'employés et payes mensuelles). Les grandes différences sont étudiées et corrigées si nécessaire.
Des comparaisons avec des sources indépendantes telles que l'Enquête sur la population active sont faites avant la diffusion.

Contrôle de la divulgation

La loi interdit à Statistique Canada de divulguer toute information recueillie qui pourrait dévoiler l'identité d'une personne, d'une entreprise ou d'un organisme sans leur permission ou sans en être autorisé par la loi. Diverses règles de confidentialité s'appliquent à toutes les données diffusées ou publiées afin d'empêcher la publication ou la divulgation de toute information jugée confidentielle. Au besoin, des données sont supprimées pour empêcher la divulgation directe ou par recoupement de données reconnaissables.

La suppression de cellules au moyen du logiciel CONFID est utilisée pour contrôler la divulgation des données confidentielles.

Révisions et désaisonnalisation

À chaque diffusion, les données du mois précédent sont révisées de manière à tenir compte des retardataires ou de l'information supplémentaire fournie par les répondants de l'ERE. Les utilisateurs sont invités à demander et à utiliser les données les plus à jour pour chaque mois.

Chaque année, trois processus de révision additionnels sont faits en même temps que la révision mensuelle de décembre :

- Les données désaisonnalisées sont révisées jusqu'à trois ans en arrière.
- On effectue une révision annuelle pour affiner certaines estimations des 12 derniers mois.
- des révisions historiques sont effectuées à l'occasion afin d'introduire des changements conceptuels, dans les sources de données, dans la classification géographique ou industrielle ainsi que dans la méthodologie.

Exactitude des données

Pour la portion de l'enquête provenant de l'ERE, des taux de réponses sont calculés tous les mois. Le taux de réponse total pour l'ensemble du Canada fluctue généralement entre 80 % et 90 %.

Chaque mois, des coefficients de variations (CV) sont produits pour toutes les variables et tous les domaines. Ces coefficients de variation tiennent compte de la variance d'échantillon de l'ERE ainsi que de la variance attribuable à l'imputation des dossiers administratifs.

Les CV sont habituellement faibles - moins de 5 % - pour la composante administrative de l'EERH (ex. : les données mensuelles sur le nombre d'employés et la paye brute). Les coefficients sont plus élevés pour les composantes associées à l'ERE (ex. : la rémunération hebdomadaire moyenne, le nombre moyen d'heures travaillées par semaine). Des indicateurs de qualité sont compris dans les tableaux CANSIM portant sur deux enquêtes publiées régulièrement à Statistique Canada.

Documentation