Enquête sur l'emploi, la rémunération et les heures-hommes (ES1A)

Information détaillée pour décembre 1982

Statut :

Inactive

Fréquence :

Mensuelle

Numéro d'enregistrement :

2603

L'enquête ES-1A est un recensement des établissements employant 20 personnes ou plus. Elle recueille des données sur l'emploi, la rémunération et les heures-hommes.

Date de la parution - -

Aperçu

Veuiller noter que cette enquête a pris fin en 1983 et a été remplacée par l'Enquête sur emploi, les gains et la durée du travail (EERH - 2612).


L'enquête ES-1A est un recensement des établissements employant 20 personnes ou plus. Elle recueille des données sur l'emploi, la rémunération et les heures-hommes. En général, l'établissement (la plus petite unité constituant un ensemble d'exploitation séparé en mesure de déclarer tous les éléments de base relevant de la statistique des activités économiques) constitue l'unité déclarante de l'enquête. Toutefois, dans certains cas, les établissements sont divisés en sous-établissements afin d'obtenir certains éléments statistiques à un niveau géographique plus détaillé.

Sujets

  • Emploi et chômage
  • Heures de travail et conditions de travail
  • Industries
  • Salaires, traitements et autres gains
  • Travail

Sources de données et méthodologie

Échantillonnage

Il s'agit d'un recensement avec plan transversal.

Sources des données

Il s'agit d'une enquête à participation volontaire.

Les données sont obtenues directement auprès des répondants.

L'enquête (ES-1A) est un recensement postal des grandes entreprises que l'on retrouvent au registre central des employeurs tenu à jour par la Division des profils et du registre des entreprises. Les questionnaires sont postés mensuellement à toutes les entreprises employant 20 personnes ou plus pendant un mois quelconque de l'année. Afin d'améliorer la qualité des données, on accroît le taux de réponse en faisant parvenir deux lettres de rappel à toutes les entreprises non répondantes un mois et deux mois aprés l'envoi du questionnaire. Si elles ne répondent toujours pas aprés avoir reçu les deux avis, la Division des opérations régionales de Statistique Canada tente d'obtenir les données nécessaires par téléphone ou au moyen d'une interview sur place. Ces mesures permettent généralement de hausser le taux de réponse à plus de 80%. Les entreprises qui ne répondent pas à l'enquête sont quand même prises en compte dans les tableaux de la publication portant sur l'emploi, les gains et les heures de travail. Pour ce faire, on remplace les chiffres inconnus par des données qui s'inspirent de celles que l'unité déclarante a fournies le mois précédent et de celles fournies par les unités déclarantes qui ressemblent à l'entreprise non répondante sur le plan du classement par activité économique, la taille et le lieu géographique, et qui ont répondu pour le mois de référence.

Détection des erreurs

L'enquête sur l'emploi, la rémunération et les heures-hommes étant une enquête exhaustive, toute inexactitude dans les résultats est attribuable à une erreur d'observation. Parmi les exemples de sources d'erreurs d'observation citons l'impossibilité d'obtenir des renseignements de toutes les unités de l'échantillon, les renseignements inexacts fournis par les entreprises répondantes et les erreurs d'inscription, de codage et de traitement des données. Les erreurs d'observation sont difficilement quantifiables et l'on a pas encore établi d'estimations de ce genre d'erreur pour cette enquête. Toutefois, on a fait des efforts pour les réduire grâce à la conception et à la formulation soignées des questionnaires, la simplicité relative des données demandées, la relance des entreprises non répondantes, la vérification approfondie des données et le contrôle rigoureux des opérations de traitement.

Estimation

Les données inconnues des non répondants sont estimées. Les entreprises sont distribuées dans des strates d'imputation selon la classification type des industries, leur région géographique et un critère relatif à la taille de l'établissement. Les changements mensuels chez les non répondants sont ajustés en utilisant la moyenne des changements mensuels dans leur groupe d'imputation respectif. Les nouvelles entreprises, pour lesquelles aucune information relative aux mois précédents n'est disponible, sont imputées selon la taille moyenne du groupe d'imputation ou sur la base de certaines informations préliminaires recueillies auprés de ces unités déclarantes.

Contrôle de la divulgation

La loi interdit à Statistique Canada de divulguer toute information recueillie qui pourrait dévoiler l'identité d'une personne, d'une entreprise ou d'un organisme sans leur permission ou sans en être autorisé par la Loi sur la statistique. Diverses règles de confidentialité s'appliquent à toutes les données diffusées ou publiées afin d'empêcher la publication ou la divulgation de toute information jugée confidentielle. Au besoin, des données sont supprimées pour empêcher la divulgation directe ou par recoupement de données reconnaissables.

Date de modification :