Estimations du revenu du travail (ERT)

Information détaillée pour troisième trimestre de 2019

Statut :

Active

Fréquence :

Trimestrielle

Numéro d'enregistrement :

2602

Ces estimations sont dérivées afin de fournir au Système de comptabilité nationale (SCN) la composante « rémunération des salariés » du produit intérieur brut (PIB).

Date de la parution - 29 novembre 2019

Aperçu

Les estimations sont dérivées afin de fournir au Système de comptabilité nationale (SCN) la composante «revenu du travail» du produit intérieur brut (PIB).

La rémunération des salariés est constitué des salaires et traitements, ainsi que les cotisations sociales à la charge des employeurs. Il est défini comme l'ensemble de la rémunération versée aux employés. Les gains des travailleurs autonomes ou des propriétaires actifs d'entreprises individuelles ne sont pas compris dans la rémunération des salariés. Les salaires et traitements représentent une agrégation de nombreux types de paiements versés aux employés. Outre la rémunération courante, ils comprennent les honoraires des directeurs, ainsi que les bonus, commissions, gratifications, revenu en nature, allocations imposables, paiements rétroactifs au titre du salaire et options d'achat d'actions. Les salaires et traitements sont estimés sur une base « brute », c'est à dire avant les retenues correspondant à la part des employés de l'impôt sur le revenu, de l'assurance emploi, des régimes de retraite, etc. Les cotisations sociales à la charge des employeurs, qui est défini comme les paiements versés par les employeurs au titre des avantages futurs de leurs employés, comprend la cotisation des employeurs aux régimes de bien être, de retraite, d'indemnisation des accidents du travail et d'assurance emploi des employés.

Des estimations mensuelles des salaires et traitements sont publiées pour 16 groupes d'industries. La couverture est fondée sur le Système de classification des industries de l'Amérique du Nord. Les données relatives aux salaires et traitements et aux cotisations sociales à la charge des employeurs sont disponibles pour l'ensemble des industries combinées. Les trois séries sont diffusées pour chacune des provinces et chacun des territoires.

Les données sont utilisées dans le domaine de l'analyse macro-économique et de la prévision, dans le domaine de l'analyse des politiques et aux fins de l'établissement de modèles économétriques et de tests d'hypothèses par des fonctionnaires fédéraux et provinciaux, par des gens d'affaires, des universitaires, des économistes et des organismes internationaux.

Activité statistique

Le Système canadien des comptes macroéconomiques (SCCM) fournit un cadre conceptuel intégré de statistiques pour l'étude de l'état et du comportement de l'économie canadienne. Les comptes sont axés sur la mesure des activités liées à la production de biens et de services, à la vente de biens et de services sur les marchés finaux, aux transactions financières qui les sous-tendent et aux situations financières qui en découlent.

Période de collecte : 2 à 3 mois après le trimestre de référence

Sujets

  • Comptes des revenus et dépenses
  • Comptes économiques
  • Salaires, traitements et autres gains
  • Travail

Sources de données et méthodologie

Population cible

Population canadienne en âge de travailler.

Élaboration de l'instrument

Cette méthodologie ne s'applique pas.

Échantillonnage

Cette méthodologie ne s'applique pas.

Sources des données

Les données sont tirées de fichiers administratifs et sont dérivées de diverses enquêtes de Statistique Canada et/ou d'autres sources.

Sur une base annuelle, le Fichier supplémentaire des formulaires T4 de l'Agence du revenu du Canada fournit des estimations, pour le Canada et les provinces, des salaires et traitements pour l'ensemble des industries. Les données de diverses divisions d'enquête clés à l'intérieur du Bureau, ainsi que des données de sources externes (p. ex., celles des diverses commissions provinciales des accidents du travail), sont compilées, intégrées et analysées, dans le cadre du processus de calcul des estimations de cotisations sociales à la charge des employeurs et de répartition des salaires et traitements entre les industries.

Les fournisseurs principaux de données à l'intérieur de Statistique Canada comprennent la Division de la statistique du revenu, la Division de la fabrication, de la construction et de l'énergie, la Division du travail, la Division des institutions publiques et la Division des données fiscales. Il existe aussi une foule de sources de données externes et administratives.

Détection des erreurs

Cette méthodologie ne s'applique pas à cette enquête.

Imputation

Cette méthodologie ne s'applique pas à ce programme statistique.

Estimation

Les estimations mensuelles des salaires et traitements sont établies par province et par branche d'activité. On établit un lien entre les données sur les salaires et traitement et celles des feuillets T4 de l'Agence du revenu du Canada sur une base annuelle. Toutefois, les données T4 sont disponibles seulement après un an et demi. Elles sont établies par la projection des données de référence annuelles à l'aide d'indicateurs de l'emploi et des gains courants, ou à l'aide des tendances historiques si l'on ne dispose pas de données. Les intrants le plus importants sont les estimations de la rémunération tirées de l'Enquête mensuelle sur l'emploi, la rémunération et les heures du travail (EERH, numéro d'enregistrement 2612). Les chiffres mensuels les plus récents sont des estimations préliminaires.

Évaluation de la qualité

Toutes les composantes du rémunération des salariés sont analysées afin de vérifier l'uniformité des séries chronologiques, d'établir des liens avec les événements économiques courants, de cerner les problèmes découlant des données sources et d'assurer la cohérence.

Certaines composantes du rémunération des salariés peuvent être obtenues auprès des divisions d'enquête, mais habituellement, les données ne sont pas directement comparables. Par exemple, la variable relative à la rémunération est disponible à partir des données de l'Enquête sur l'emploi, la rémunération et les heures, qui se tient sur une base mensuelle, mais elle diffère de la mesure des salaires et traitements figurant dans les comptes des revenus et dépenses, en raison de certains ajustements conceptuels.

Contrôle de la divulgation

La loi interdit à Statistique Canada de divulguer toute information recueillie qui pourrait dévoiler l'identité d'une personne, d'une entreprise ou d'un organisme sans leur permission ou sans en être autorisé par la Loi sur la statistique. Diverses règles de confidentialité s'appliquent à toutes les données diffusées ou publiées afin d'empêcher la publication ou la divulgation de toute information jugée confidentielle. Au besoin, des données sont supprimées pour empêcher la divulgation directe ou par recoupement de données reconnaissables.

Révisions et désaisonnalisation

Révisions - Les estimations produites pour chaque trimestre sont révisées lorsque celles des trimestres subséquents de la même année sont publiées, puis quand celles du premier trimestre des trois années suivantes sont publiées. Normalement, elles ne sont plus révisées après cela, sauf quand une révision historique est réalisée. Des révisions statistiques sont faites, afin d'intégrer l'information la plus récente tirée des enquêtes trimestrielles et annuelles, des statistiques sur l'impôt, des comptes publics, etc., ainsi que du processus annuel d'étalonnage d'après les comptes d'entrées sorties.

Désaisonnalisation - En général, la désaisonnalisation est faite au niveau le plus faible d'agrégation, et les agrégats désaisonnalisés sont obtenus par sommation. Les séries chronologiques sont désaisonnalisées selon la méthode X-11 ARIMA de Statistique Canada.

Exactitude des données

Aucune mesure directe de la marge d'erreur des estimations ne peut être calculée. Toutefois, l'étalonnage annuel des traitements et salaires au fichier T4 Supplémentaire de l'Agence du revenu du Canada fournit des niveaux annuels très précis des totaux pour le Canada et les provinces/territoires. De la même façon, les niveaux annuels de cotisations sociales à la charge des employeurs tirés des sources administratives et des enquêtes annuelles sont très précis. Il est toutefois possible d'inférer l'exactitude des estimations mensuelles projetées des salaires et traitements par industrie et cotisations sociales à la charge des employeurs d'après l'analyse des révisions (comparativement à l'étalonnage annuel) et d'après l'évaluation subjective des sources de données et des méthodes utilisées dans la préparation de ces estimations.

Documentation

Date de modification :