Indices des prix des services professionnels en informatique (IPSPI)

Information détaillée pour 2018

Statut :

Active

Fréquence :

Annuelle

Numéro d'enregistrement :

2333

Les indices des prix des services professionnels en informatique ont pour objet de mesurer la variation annuelle des prix de différents services d'informatiques tels que le traitement et l'hébergement de données, les services de logiciels et d'octroi de licences de logiciels, les services de conception de systèmes informatiques; et les services de conception de logiciels sur mesure.

Date de la parution - 1 novembre 2019

Aperçu

Les indices des prix des services professionnels en informatique ont pour objet de mesurer la variation annuelle des prix de différents services d'informatiques tels que le traitement et l'hébergement de données, les services de logiciels et d'octroi de licences de logiciels, les services de conception de systèmes informatiques; et les services de conception de logiciels sur mesure. Ces indices sont utiles à titre d'indicateurs de l'activité économique dans le secteur des services de conseil, et ils peuvent aussi servir d'outils complémentaires à des fins d'évaluation du rendement, de suivi des coûts, d'évaluation des contrats et d'analyse comparative. En outre, ils sont utilisés par le Système canadien des comptes macroéconomiques (SCCM) pour produire des estimations de la valeur ajoutée réelle au niveau du secteur et pour mesurer les changements touchant la productivité de ce dernier.

Activité statistique

Ces indices s'inscrivent dans le programme de l'Indice des prix à la production pour les services (IPPS) de Statistique Canada.

Le programme IPPS établit et produit des indices des prix pour plusieurs catégories de services commerciaux. Cette initiative vient combler une importante lacune dans le domaine des statistiques économiques et a donné lieu à une série plus complète d'indices des prix des services. Ces indices permettent à Statistique Canada d'établir des estimations plus précises de la valeur ajoutée réelle du PIB et des fluctuations de la productivité.

Période de référence : La période pour laquelle la valeur de 100 est attribuée aux IPSPI; en ce moment, celle-ci est l'année 2015.

Période de collecte : La collecte commence normalement à la fin du mois d'avril de l'année suivant la période de référence et se poursuit jusqu'en août de la même année.

Sujets

  • Indices des prix des services
  • Prix et indices des prix
  • Services aux entreprises, aux consommateurs et liés à la propriété
  • Services professionnels, scientifiques et techniques

Sources de données et méthodologie

Population cible

La population cible est composée de tous les établissements commerciaux au Canada qui se consacrent à la fourniture et à la vente de services professionnels.

La population cible exclut 5 % des plus petites entreprises au Canada (pour ce qui est des recettes annuelles).

Population observée :

Elle est composée de tous les établissements commerciaux au Canada qui sont classifiés sur le Registre des entreprises (RE) de Statistique Canada dans l'une des trois industries suivantes (SCIAN) :

SCIAN 51821 - Traitement de données, hébergement de données et services connexes

SCIAN 51121 - Éditeurs de logiciels

SCIAN 54151 - Conception de systèmes informatiques et services connexes

La population observée exclut 5 % des plus petites entreprises au Canada (pour ce qui est des recettes annuelles) dans chacune des trois industries du SCIAN susmentionnées.

Les différences entre la population cible et la population observée découlent principalement de la classification dans le Registre des entreprises de Statistique Canada. Par exemple, une entreprise canadienne dont 10 % du produit de ses ventes sont classés dans l'industrie du SCIAN 518210 serait considérée comme faisant partie de la population cible de l'enquête, mais conformément aux conventions adoptées par le Registre des entreprises de Statistique Canada, elle ne serait pas classée dans cette industrie du SCIAN, puisque la plus grande partie du produit de ses ventes ne sont pas attribuable à cette industrie. Dans ce cas, cet établissement ferait partie de la population cible, mais pas de la population observée.

Élaboration de l'instrument

Le questionnaire utilisé pour les indices des prix des services professionnels en informatique a été élaboré par des spécialistes du domaine à Statistique Canada.

L'élaboration du contenu du questionnaire a été fondée sur la rétroaction fournie par les entreprises informatiques canadiennes, dans le cadre d'interviews téléphoniques. Les interviews ont porté sur un certain nombre de sujets liés à l'établissement des prix dans l'industrie de l'informatique comme, par exemple, le prix qu'elles facturent à leurs clients pour des services en informatique et la fréquence habituelle de la mise à jour de leurs prix.

De plus, les spécialistes en conception de questionnaires de Statistique Canada ont mené des séances d'essais en groupes de discussion auprès d'entreprises informatiques à Toronto et à Montréal. La rétroaction reçue lors de ces séances a été prise en compte dans le questionnaire final.

La méthodologie utilisée par cette enquête pour assurer une « qualité constante » (des produits et/ou des services échantillonnés) est d'établir un groupe (panier) de niveaux professionnels pour chaque entreprise et de suivre les prix associés à ces mêmes niveaux au cours de la durée de vie du panier.

À la suite de la sélection de l'échantillon, les nouveaux participants à l'enquête (répondants) sont ajoutés à l'enquête au moyen d'appels téléphoniques. Pendant ce stade initial de collecte de données, les répondants sont guidés tout au long du processus de sélection de produits représentatifs pour lesquels les prix seront présentés dans les cycles d'enquête subséquents (de façon longitudinale). Ce processus peut s'étaler sur plusieurs cycles de collecte jusqu'à ce que l'enquête devienne familière aux répondants.

Après le stade d'initialisation, les données sont recueillies régulièrement tous les ans à l'aide d'un questionnaire électronique (QE).

Échantillonnage

Il s'agit d'une enquête longitudinale par échantillon.

Transversale avec suivi longitudinal - les unités statistiques qui sont spécifiques à une période de temps sont
aussi observées à plusieurs intervalles.

La base de sondage pour cette enquête est composée de tous les établissements qui sont classés dans le Registre des entreprises de Statistique Canada dans l'une des industries (SCIAN) suivantes : SCIAN 51821 - Traitement de données, hébergement de données et services connexes; SCIAN 51121 Éditeurs de logiciels; SCIAN 54151 - Conception de systèmes informatiques et services connexes. La base de sondage n'inclut pas les 5 % des plus petites entreprises (pour ce qui est des recettes annuelles) dans chacune des trois industries du SCIAN susmentionnées.

Unité d'échantillonnage

Établissement

Définition : L'établissement est l'unité où toutes les données comptables nécessaires pour mesurer la production sont disponibles. L'établissement est l'unité de production la plus homogène pour laquelle l'entreprise tient des documents comptables desquels peuvent être tirés les éléments d'information requis pour compiler la structure complète de la valeur brute de la production (ventes totales ou expéditions, et stocks), le coût des matières premières et des services ainsi que la main-d'oeuvre et le capital utilisés dans la production.

Méthode de stratification

La population est stratifiée ou divisée en strates correspondant aux trois industries (SCIAN) suivantes :

SCIAN 51821 - Traitement de données, hébergement de données et services connexes

SCIAN 51121 - Éditeurs de logiciels

SCIAN 54151 - Conception de systèmes informatiques et services connexes

Dans chaque strate (industrie), un échantillon indépendant est sélectionné

Le nombre d'établissements sélectionnés (échantillonnés) dans chaque strate est proportionnel à la taille de chaque strate sur la base de sondage (en ce qui concerne les recettes annuelles).

Échantillonnage et sous-échantillonnage

Le nombre total d'établissements sélectionnés aux fins de l'échantillon d'enquête est de 2 000.

Le nombre d'établissements échantillonnés dans chaque strate indépendante (c.-à-d. industrie) est proportionnel à la taille de l'industrie sur la base de sondage (en ce qui concerne les recettes annuelles).

Le nombre minimum d'établissements qui peuvent être sélectionnés dans chaque strate est de 150.

Avant d'être sélectionné aux fins de l'échantillon, chaque établissement dans la base de sondage se voit attribuer une probabilité de sélection, qui est proportionnelle à sa taille (en ce qui concerne les recettes annuelles). Autrement dit, les grandes entreprises sont plus susceptibles d'être sélectionnées dans leurs strates que les plus petites.

Sources des données

Collecte des données pour cette période de référence : 2019-04-15 à 2019-08-14

Il s'agit d'une enquête à participation obligatoire.

Les données sont obtenues directement auprès des répondants.

À la suite de la sélection de l'échantillon, les nouveaux participants (répondants) sont ajoutés à l'enquête au moyen d'interviews téléphoniques. À ce stade initial de collecte de données, les répondants sont guidés tout au long du processus de sélection de produits représentatifs pour lesquels les prix seront présentés dans les cycles d'enquête subséquents (c.-à-d. de façon longitudinale). Ce processus peut s'étaler sur plusieurs cycles de collecte jusqu'à ce que les répondants soient familiers avec l'enquête.

Après le stade d'initialisation, les données sont recueillies régulièrement tous les ans à l'aide d'un questionnaire électronique (QE).

Les renseignements relatifs au temps nécessaire aux répondants pour remplir le questionnaire d'enquête sont recueillis et suivis de près. À l'heure actuelle, il faut une moyenne de 60 minutes environ pour remplir le questionnaire.

Voir le(s) Questionnaire(s) et guide(s) de déclaration .

Détection des erreurs

La détection des erreurs se fait à l'étape de la collecte des données. Une fonction de détection d'erreur est intégrée au questionnaire électronique. Ainsi, les répondants sont au fait des erreurs potentielles de déclaration avant de soumettre leur questionnaire. Cette fonction réduit le coût opérationnel total de l'administration de l'enquête (en ce qui concerne le nombre de tentatives de suivi nécessaires) ainsi que le fardeau des répondants.

Lors du traitement après la collecte, un ensemble de procédures systématisées de détection des erreurs vise à cibler les valeurs aberrantes et les anomalies de traitement possibles.

La communication téléphonique (interview téléphonique assistée par ordinateur) est utilisée pour la non-réponse et le suivi auprès des répondants lorsque les données ne sont pas claires ou qu'il y a une possibilité d'erreur. Pour recueillir les données, plusieurs contacts ultérieurs peuvent être faits, dont l'envoi d'un rappel par courrier électronique, par télécopieur ou par la poste.

Du temps et des efforts sont fournis pour maintenir constantes les spécifications afin que seules les variations pures de prix soient mesurées. Certains renseignements sont aussi recueillis afin de s'assurer, dans la mesure du possible, que les données recueillies correspondent aux mêmes spécifications au fil du temps. La qualité constante des prix permettra au SCCM de calculer des estimations du PIB en dollars constants.

Imputation

Les données manquantes sont généralement estimées au moyen d'un processus systématisé d'imputation. Pour une période donnée, les données des prix pourraient ne pas être disponibles pour l'estimation. Dans de tels cas, les données manquantes sont imputées en utilisant le mouvement de prix moyen des unités restantes au sein de la même strate (méthode d'imputation par la moyenne globale ou par la moyenne ciblée).

Estimation

Les estimations sont produites pour quatre catégories différentes de services en informatique :

1. Traitement de données, hébergement de données et services connexes

2. Logiciels et octroi de licences de logiciels

3. Conception de systèmes informatiques et services connexes

4. Services de conception et de développement de logiciels sur mesure

Ces catégories sont fondées sur la version de 2017 du Système de classification des produits de l'Amérique du Nord (SCPAN).

Les établissements se trouvant dans l'échantillon de l'enquête fourniront des renseignements relatifs aux prix pour chacune des quatre catégories différentes de services en informatique pour lesquels l'établissement a réalisé des recettes de ventes. Pour chaque catégorie, l'établissement fournira une liste de niveaux professionnels qui enregistraient les heures facturables aux clients durant la période de référence (année) en question. Pour chaque niveau professionnel, le taux de facturation moyen et le nombre d'heures facturables sont recueillis régulièrement tous les ans.

1. L'établissement : chaque établissement présente une répartition de ses recettes de ventes selon les quatre différentes catégories de services en informatique, comme elles figurent ci-dessus.

2. Catégorie de services en informatique : Pour chaque catégorie de services en informatique, l'établissement présentera une liste des niveaux professionnels qui ont facturé les heures facturables aux clients pour les travaux exécutés dans cette catégorie de services.

3. Niveau professionnel : Pour chaque niveau professionnel précisé au point 2, l'établissement fournira le taux de facturation moyen (annuel) et le nombre d'heures totales facturées au cours de l'année de référence.

Exemples de niveaux professionnels à inclure : développeur de logiciels principal et/ou subalterne, analyste commercial, gestionnaire de projet, gestionnaire et/ou inspecteur du contrôle de la qualité (CQ), architecte Web et/ou architecte d'applications.

Prix

Au niveau le plus détaillé, un prix observé donné renverra à : (1) une catégorie de services en informatique donnée et (2) un niveau professionnel donné.

Un prix (observé) donné est défini comme un taux de facturation moyen (c.-à-d. facturé aux clients), alors que la moyenne couvre toutes les heures facturables enregistrées au cours de l'année de référence. Le taux de facturation moyen correspond au montant total (brut) en dollars facturé aux clients pendant l'année de référence, divisé par le nombre total d'heures facturables qui ont été facturées au cours de cette période.

Pondérations

Au niveau le plus bas de l'agrégation, les indices de prix sont compilés à travers l'ensemble de tous les établissements au niveau de service professionnel en informatique pour chaque catégorie de service en informatique pour lequel des recettes de ventes sont déclarées. Ces indices de prix sont des moyennes pondérées des taux facturables moyens associés à chaque niveau professionnel. Les pondérations pour chaque niveau professionnel correspondent au nombre d'heures facturables déclarées pour chaque niveau professionnel.

Au niveau le plus élevé de l'agrégation, les indices de prix sont compilés pour chaque catégorie de services en informatique. Pour une catégorie de services donnée, ces indices de prix représentent une moyenne pondérée des indices de prix au niveau de service professionnel en informatique (dont la compilation est décrite au paragraphe précédent), où les pondérations correspondent aux recettes de ventes au niveau de l'établissement pour une catégorie de services donnée.

Couplage

Lorsqu'un nouvel échantillon est ajouté à l'enquête, les renseignements sur le poids et le prix qui remontent à deux ans consécutifs seront recueillis pour ce nouvel échantillon, ce qui fait en sorte que l'indice de prix peut être calculé pour chaque année de référence consécutive.

Les indices des prix des services professionnels en informatique sont des chaînes Laspeyres liées à l'indice, disponible uniquement au niveau du Canada.

Évaluation de la qualité

Une évaluation approfondie de la qualité est menée avant la diffusion des estimations. Cette évaluation est fondée sur deux éléments clés de la qualité (exactitude et cohérence), conformément aux Lignes directrices sur la validation des produits statistiques de Statistique Canada

La stratégie de collecte des données d'enquête est conçue de manière à ce que les taux de réponse ciblés soient atteints à chaque cycle. Les analystes portent une attention particulière à ce paramètre et réagissent en conséquence afin de veiller à ce que la couverture de l'industrie soit exhaustive. Une attention spéciale est également accordée afin de garantir que les produits ou services échantillonnés sont représentatifs des opérations qui se déroulent réellement sur le marché. Cela est fait en menant des interviews téléphoniques avec les répondants de l'enquête lorsqu'ils sont sélectionnés pour la première fois, et ce, afin de s'assurer que les répondants sélectionnent des variétés de produits pour les relevés de prix subséquents qui sont représentatifs de l'industrie dans son ensemble. Ces deux activités, essentielles à la qualité globale des estimations, sont effectuées sur une base constante.

L'instrument de collecte même (un questionnaire Web) comprend de nombreux contrôles et de nombreux contrôles de validation de données afin de veiller à ce que les données soient valides et cohérentes avant que Statistique Canada les reçoivent.

Les analystes entreprennent également des activités de validations complémentaires lors de chaque cycle, de manière à assurer la cohérence des estimations d'enquête. Elles comprennent entre autres les activités suivantes : l'analyse des variations de prix au fil du temps (y compris l'analyse des tendances), au niveau de l'entreprise, de l'industrie, du sous-secteur et du secteur; l'attestation des principaux facteurs de la variation de prix; la confrontation des estimations par rapport aux autres sources de données connexes. L'analyse contextuelle des résultats de l'enquête est également réalisée à la lumière des conditions économiques qui prévalent.

Les consultations avec les intervenants appropriés sont aussi entreprises sur une base périodique. Des forums auxquels participent d'autres analystes de Statistique Canada, des intervenants de l'industrie et des partenaires d'autres organismes nationaux et internationaux de statistique fournissent de précieux renseignements qui documentent l'élaboration et les activités de recherche du programme.

Contrôle de la divulgation

La loi interdit à Statistique Canada de divulguer toute information recueillie qui pourrait dévoiler l'identité d'une personne, d'une entreprise ou d'une organisation sans leur permission ou sans en être autorisé par la Loi sur la statistique. Diverses règles de confidentialité s'appliquent à toutes les données diffusées ou publiées afin d'empêcher la publication ou la divulgation de toute information jugée confidentielle. Au besoin, les données sont supprimées pour empêcher la divulgation directe ou par recoupement de données reconnaissables.

Les données recueillies sont converties en indices de prix et sont publiées sous cette forme. Il n'est donc pas possible de reconnaître les entreprises ayant fourni les renseignements d'origine sur les prix.

Révisions et désaisonnalisation

Avec chaque diffusion, les données de l'année précédente peuvent être révisées et sont achevées au même moment. Les indices ne sont pas désaisonnalisés.

Exactitude des données

L'exactitude statistique de ces indices dépend du prix et des données de poids obtenus auprès des répondants de l'enquête. Elle dépend de la fiabilité des méthodes d'échantillonnage utilisées pour sélectionner les établissements dans l'échantillon de l'enquête.

Les procédures de traitement pour la vérification des données sont en place afin d'assurer la validité et la cohérence des données de l'enquête. Par conséquent, les indices agrégés à tous les niveaux sont considérés comme statistiquement fiables.

Erreur non due à l'échantillonnage

Les erreurs d'échantillonnage se produisent lorsque des observations sont formulées uniquement sur un sous-ensemble donné de la population globale et non sur toute la population. Toutes les autres erreurs commises aux diverses étapes de l'enquête sont appelées erreurs non dues à l'échantillonnage. Par exemple, ces erreurs peuvent avoir lieu lorsqu'un répondant fournit des renseignements inexacts ou ne répond pas à certaines questions, qu'un répondant interprète mal une question ou une définition, qu'une unité dans la population cible est omise ou qu'elle est couverte plus d'une fois, qu'une unité hors champ est incluse par erreur ou que des erreurs sont commises dans le traitement des données.

Biais de non-réponse

Pour les établissements qui ne répondent pas à l'enquête, leurs données sont calculées comme une moyenne pondérée de données des établissements qui y ont répondu.

On soupçonne que l'effet principal de la non-réponse sur ces indices des prix est d'accroître la variance (inexactitude) des indices des prix. Rien ne démontre que la non-réponse se traduit par un biais statistique dans les indices des prix.

Date de modification :