Enquête sociale générale - Dons, bénévolat et participation (ESG DBP)

Information détaillée pour 2013 (cycle 27)

Statut :

Active

Fréquence :

Quinquennale (5 ans)

Numéro d'enregistrement :

4430

L'Enquête sociale générale (ESG) vise deux objectifs principaux : rassembler des données sur les tendances sociales, de manière à suivre l'évolution des conditions de vie et du bien-être des Canadiens, et fournir des renseignements sur des questions de politique sociale précises qui suscitent déjà ou qui susciteront de l'intérêt.

Le but de cette enquête est la collecte de données sur les activités bénévoles non rémunérées, les dons aux oeuvres de bienfaisance et la participation. Ces données permettront de mieux comprendre ces types d'activités et pourront ainsi aider à créer des programmes et des services.

Date de la parution - 30 janvier 2015

Aperçu

L'Enquête est le résultat d'un partenariat de ministères fédéraux et d'organisations du secteur bénévole qui comprend Patrimoine canadien, Santé Canada, Emploi et Développement social Canada, l'Agence de santé publique du Canada, l'Agence du revenu du Canada, Statistique Canada, Imagine Canada et Bénévoles Canada. Cette enquête est une source importante d'information sur le comportement contributif des Canadiens au sujet des dons, des activités bénévoles et la participation.

Elle poursuit trois objectifs:

1) recueillir des données à l'échelle nationale pour combler une lacune en matière de renseignements sur les comportements contributifs de particuliers, y compris le bénévolat, les dons à des organismes de bienfaisance et la participation;

2) fournir des données fiables et à jour au Système de comptabilité nationale;

3) informer à la fois au public et le secteur bénévole aux fins des décisions en matière de politiques et de programmes qui ont trait aux secteurs de bienfaisance et de bénévolat.

Activité statistique

Cet enregistrement est une partie du programme de l'Enquête sociale générale (ESG). L'ESG a débuté en 1985. Chaque cycle de l'enquête comporte une thématique principale, une thématique particulière ou des questions exploratoires, ainsi qu'un ensemble type de questions socio démographiques utilisées à des fins de classification. Les cycles plus récents incluent également des questions qualitatives visant à sonder les intentions et les perceptions.

Sujets

  • Don et bénévolat
  • Société et communauté
  • Travail
  • Travail non rémunéré

Sources de données et méthodologie

Population cible

La population cible comprend toutes les personnes âgées de 15 ans et plus vivant au Canada, à l'exclusion des :

1. Résidents du Yukon, des Territoires du Nord-Ouest et du Nunavut;
2. Pensionnaires à temps plein des établissements.

Tous les répondants ont été joints et interviewés par téléphone. Par conséquent, les personnes vivant dans des ménages sans téléphone n'ont pas été interviewées. Par ailleurs, les personnes vivant dans de tels ménages représentent moins de 2% de la population cible.

Élaboration de l'instrument

Le questionnaire a été élaboré à partir de recherches et de nombreuses consultations avec les utilisateurs des données. L'essai qualitatif a été effectué par le Centre d'information sur la conception de questionnaire de Statistique Canada (CICQ). Des entrevues individuelles en profondeur ont été effectuées dans quatre villes, représentant trois provinces, avec des répondants sélectionnés selon des critères représentatifs. Ces entrevues nous ont permis d'identifier les questions qui fonctionnaient bien et de cibler celles nécessitant des clarifications ou une restructuration. Les membres de l'équipe du CICQ ont effectué un rapport détaillé de leurs observations et recommandations. À l'issue de cet essai qualitatif, tous les commentaires et rétroactions furent, dans la mesure du possible, pris en considération.

Échantillonnage

Il s'agit d'une enquête transversale par échantillon.

Les données l'ESG DBP de 2013 ont été recueillies par les bureaux régionaux de Halifax, de Sturgeon Falls, de Sherbrooke, de Winnipeg et d'Edmonton. L'échantillon compte environ 47 100 ménages.

Cette enquête, comme la plupart des enquêtes-ménages menées par Statistique Canada a recours à l'échantillonnage probabiliste (aléatoire) pour faire en sorte que ses résultats ne soient pas biaisés et que nous puissions en estimer la fiabilité. Il s'agit d'une enquête par interviews téléphoniques assistées par ordinateur (ITAO).

Ce cycle d'enquête utilise le fichier de numéros de téléphone résidentiels (FTR) comme base de sondage. Cependant, pour des raisons d'efficacité, les numéros de téléphone appartenant à une même adresse ont été regroupés à l'aide du fichier univers de logements (FUL). Ces deux fichiers proviennent des bases communes de Statistique Canada pour les enquêtes ménage.

Sources des données

Collecte des données pour cette période de référence : 2013-09-03 à 2013-12-31

Il s'agit d'une enquête à participation volontaire.

Les données sont obtenues directement auprès des répondants.

La collecte des données est effectuée au moyen de la méthode d'interviews téléphoniques assistées par ordinateur (ITAO).

Une lettre d'introduction, ainsi qu'un dépliant, sont envoyés aux répondants, pour lesquels une adresse est disponible.

Voir le(s) Questionnaire(s) et guide(s) de déclaration .

Détection des erreurs

Tous les enregistrements de l'enquête ont été soumis à des contrôles informatiques au cours de l'interview. L'application d'enquête ITAO a permis de déterminer des valeurs de fourchette à mesure qu'elles étaient entrées. Par conséquent, l'intervieweur pouvait immédiatement corriger l'information fournie, afin de résoudre le problème avec le répondant. Si l'intervieweur n'était pas en mesure de résoudre correctement les erreurs décelées, il était possible de passer outre au contrôle pour poursuivre l'enquête, les données étant passées en revue ultérieurement par le bureau central. Tous les commentaires des intervieweurs ont été examinés et pris en compte au moment du contrôle au bureau central.

Imputation

Toutes les imputations ont été faites à l'aide d'enregistrements donneurs choisis au moyen d'une fonction de « score ». On a comparé certaines caractéristiques apparaissant dans chaque enregistrement comptant une non-réponse ponctuelle ou une non-réponse partielle (également appelé enregistrement receveur) à celles de tous les enregistrements donneurs. Lorsqu'une caractéristique d'un enregistrement donneur concorde avec celle d'un enregistrement receveur, la cote du donneur augmente. L'enregistrement donneur ayant obtenu la cote la plus élevée est considéré comme le donneur « le plus proche », et cet enregistrement est retenu pour fournir les éléments d'information manquants pour le non-répondant. Si la cote la plus élevée est partagée par plus d'un enregistrement donneur, on procède à une sélection aléatoire. Le bassin d'enregistrements donneurs est constitué de telle façon que la valeur imputée au receveur, parallèlement à d'autres éléments d'information non imputés du receveur, est encore acceptée à la vérification.

Estimation

Lorsqu'on utilise un échantillon probabiliste comme dans l'ESG, le principe qui sous-tend la démarche d'estimation est que chaque personne échantillonnée représente (outre elle-même) plusieurs personnes non échantillonnées. Ainsi, dans un échantillon aléatoire simple de 2 % de la population, chaque unité représente 50 éléments de la population (lui-même et 49 autres). Le nombre de personnes représentées par une personne échantillonnée est ce que l'on appelle habituellement le poids ou le facteur de pondération de la personne.

L'ESG DBP de 2013 est une enquête de personnes et les fichiers d'analyse contiennent les réponses au questionnaire et les renseignements connexes reçus de 14 714 enquêtés.

Un facteur de pondération a été mis à la disposition des analystes sur le fichier microdonnées :

WGHT_PER : C'est là le poids de base pour l'analyse au niveau des personnes, c'est-à-dire pour l'estimation du nombre de personnes (âgées de 15 ans et plus) ayant une ou plusieurs caractéristiques données.

Outre les poids des estimations, des poids « bootstrap » ont été créées dans le but d'estimer la variance fondée sur le plan de sondage.

Évaluation de la qualité

À toutes les étapes du processus de l'enquête des contrôles sont implantés pour assurer la qualité des renseignements recueillis. Des mesures telles l'embauche d'interviewers qualifiés, la formation des interviewers relativement aux concepts et méthodes de collecte propres à l'enquête, observation des interviews pour corriger les problèmes du questionnaire et préciser les directives de collecte lorsqu'elles sont mal interprétées, procédures pour minimiser les erreurs de saisie des données, vérification de la qualité du codage et contrôles destinés à vérifier la logique du traitement. On vérifie également la cohérence interne des données et on les compare aux données d'autres sources publiées.

Contrôle de la divulgation

La loi interdit à Statistique Canada de divulguer toute information recueillie qui pourrait dévoiler l'identité d'une personne, d'une entreprise ou d'un organisme sans leur permission ou sans en être autorisé par la Loi sur la statistique. Diverses règles de confidentialité s'appliquent aux données diffusées ou publiées afin d'empêcher la publication ou la divulgation de toute information jugée confidentielle. Au besoin, des données sont supprimées pour empêcher la divulgation directe ou par recoupement de données reconnaissables.

Exactitude des données

La méthodologie de cette enquête a été conçue de façon à réduire le nombre d'erreurs et les répercussions éventuelles de celles ci. Cependant, les résultats de l'enquête demeurent sujets à l'erreur à cause des erreurs d'échantillonnage et des erreurs non dues à l'échantillonnage.

Erreurs d'échantillonnage :
Puisque les données proviennent d'un échantillon de personnes, elles sont sujettes à l'erreur d'échantillonnage. C'est-à-dire que les estimations faites à partir d'échantillons varieront d'un échantillon à l'autre et qu'elles seront habituellement différentes des résultats qu'aurait produit un recensement complet. Il est possible de produire des estimations plus précises de la variabilité d'échantillonnage des estimations avec la méthode « bootstrap », à l'aide de poids « bootstrap » qui ont été créés pour l'enquête. La méthode « bootstrap » a été utilisée pour estimer la variabilité d'échantillonnage dans le cas de toutes les estimations produites à partir des données de l'ESG DBP de 2013. Les estimations qui comportent une variabilité d'échantillonnage élevée sont indiquées dans cette publication et toutes les différences qui ont été mises en évidence entre les sous-groupes de la population sont significatives à 5%.

Erreurs non dues à l'échantillonnage :
Même un recensement de population cible produit des estimations susceptibles de contenir une erreur. Il s'agit d'erreurs non dues à l'échantillonnage, mais les estimations calculées d'après des données d'échantillon en contiennent néanmoins. Des sources courantes de ce type d'erreurs sont une couverture imparfaite ou les non-réponses.

Les erreurs de couverture (couverture imparfaite) apparaissent quand il y a des différences entre la population cible et la population sondée. Les ménages sans téléphones ainsi que les ménages avec un service téléphonique non-couvert par la base de sondage actuel représentent une partie de la population cible qui a été exclue de la portion sondée. Dans la mesure où la population exclue diffère du reste de la population cible, les résultats peuvent être biaisés. En général, comme ces exclusions sont réduites, on s'attend à ce que les biais soient eux aussi réduits.

Le taux global de réponse de l'ESG DBP de 2013 était 46%. Les cas de non-réponse pouvaient survenir à plusieurs étapes de cette enquête. Il y avait deux niveaux de collecte d'information : aux niveaux du ménage et de la personne. Ainsi, certains cas de non-réponse se sont produits au niveau du ménage et d'autres, au niveau de la personne. Les estimations de l'enquête ont été pondérées pour tenir compte de la non-réponse. Dans la mesure où les ménages et les personnes qui ne répondent pas diffèrent du reste de l'échantillon, les résultats peuvent être biaisés.

D'autres types d'erreurs non dues à l'échantillonnage peuvent comprendre les erreurs de réponse et les erreurs de traitement.

Date de modification :