Enquête nationale sur le don, le bénévolat et la participation (ENDBP)

Statut :
Active
Fréquence :
Occasionnelle
Numéro d'enregistrement :
4430

Le but de cette enquête est la collecte de données sur les activités bénévoles non rémunérées, les dons aux Suvres de bienfaisance et la participation civique. Ces données vont permettre de mieux comprendre ces types d'activités et pourront ainsi aider à créer des programmes et des services.

Information détaillée pour 2000

Date de la parution - 17 août 2001

Aperçu

L'Enquête nationale sur le don, le bénévolat et la participation (ENDBP) est le résultat d'un partenariat de ministères fédéraux et d'organisations du secteur bénévole qui comprend le Centre canadien de philanthropie, Patrimoine canadien, Santé Canada, Développement des ressources humaines Canada, Statistique Canada et Bénévoles Canada. Cette enquête est une source importante d'information sur le comportement contributif des Canadiens au sujet des dons, des activités bénévoles et la participation.

L'ENDBP poursuit trois objectifs :

1) recueillir des données à l'échelle nationale pour combler une lacune en matière de renseignements sur les comportements contributifs de particuliers, y compris le bénévolat, les dons à des organismes de bienfaisance et la participation civique;
2) fournir des données fiables et ponctuelles au Système de comptabilité nationale;
3) communiquer à la fois au public et aux secteurs bénévoles les décisions en matière de politiques et de programmes qui ont trait aux secteurs de bienfaisance et de bénévolat.

Période de collecte :
La période de collecte est la semaine d'interview de l'Enquête sur la population active (EPA), habituellement la troisième semaine du mois.

Sujets

  • Don et bénévolat
  • Société et communauté
  • Travail
  • Travail non rémunéré

Sources de données et méthodologie

Population cible

Comme l'enquête a été menée auprès d'un sous-échantillon des logements de l'échantillon de l'Enquête sur la population active (EPA), le plan de son échantillon est étroitement lié à celui de l'EPA.

L'EPA est une enquête-ménage mensuelle dont l'échantillon est représentatif de la population civile, âgée de 15 ans ou plus, ne vivant pas dans un établissement et résidant dans les dix provinces du Canada. Sont spécifiquement exclus du champ de l'enquête les résidents du Yukon, des Territoires du Nord-Ouest et du Nunavut, les personnes vivant sur les réserves indiennes, les membres à plein temps des Forces armées canadiennes et les pensionnaires d'institutions. Ces groupes représentent en tout environ 2 % de la population âgée de 15 ans et plus.

Élaboration de l'instrument

Le questionnaire était testé en utilisant des groupes de discussion.

Échantillonnage

Il s'agit d'une enquête par échantillon avec un volet transversal et un volet longitudinal.

On utilise l'échantillon de l'Enquête sur la population active (EPA), cinq des six groupes de renouvellement, environ 44 000 ménages. Dans le cas de l'ENDBP, la couverture de l'EPA avait été fixée au niveau du ménage. Alors qu'on réunit des renseignements sur tous les membres admissibles du ménage pour l'EPA, dans le cas de l'ENDBP, on recueille des données auprès d'un seul membre présélectionné et les réponses par personne interposée ne sont pas permises.

L'EPA s'appuie sur un échantillon aléatoire fondé sur un plan de sondage stratifié à plusieurs degrés. Chaque province est subdivisée en grandes strates géographiques. Le premier degré d'échantillonnage consiste à sélectionner des régions géographiques plus petites, appelées grappes, dans chacune des strates. Le second degré d'échantillonnage consiste à choisir les logements à l'intérieur de chacune des grappes sélectionnées.

L'EPA utilise un plan de sondage avec renouvellement de panel, suivant lequel les logements sélectionnés restent dans l'échantillon de l'EPA pendant six mois consécutifs. Chaque mois, environ le sixième des logements sélectionnés dans le cadre de l'EPA en sont à leur premier mois d'enquête, le sixième des logements en sont à leur deuxième mois d'enquête et ainsi de suite. L'une des caractéristiques du plan de sondage de l'EPA est que chacun des six groupes de renouvellement peut être utilisé comme un échantillon représentatif indépendamment des autres.

Sources des données

Collecte des données pour cette période de référence : 2000-10-15 à 2000-12-08

Il s'agit d'une enquête à participation volontaire.

Les données sont obtenues directement auprès des répondants.

Les questions de l'ENDBP ont été posées à un membre du ménage présélectionné au hasard. Le choix aléatoire a été réalisé après l'entrevue de l'Enquête sur la population active (EPA).

Après avoir terminé les questions de l'EPA, l'intervieweur demandait à parler à la personne présélectionnée pour remplir le questionnaire de l'ENDBP. Si cette personne n'était pas disponible, l'intervieweur prenait rendez-vous pour un moment qui convenait mieux. Les réponses par personne interposée n'étaient pas autorisées; la période de collecte a donc été prolongée jusqu'au début de décembre pour permettre aux intervieweurs de rejoindre les personnes présélectionnées.

On a procédé à un sous-échantillonnage supplémentaire des répondants qui ne faisaient pas de bénévolat. Après avoir posé le premier ensemble de questions de l'ENDBP sur les activités bénévoles, on a sous-échantillonné les répondants qui ne faisaient pas de bénévolat selon un processus préprogrammé de sélection aléatoire tel que la probabilité d'être éliminé de l'enquête était de 65 %. En tout, 13 449 répondants qui ne faisaient pas de bénévolat ont été rejetés de la sorte par sélection. Bien qu'ils soient inclus dans le calcul des taux de réponse, ces répondants ne figurent pas dans le fichier de données finales.

Voir le(s) Questionnaire(s) et guide(s) de déclaration .

Détection des erreurs

La première étape du dépouillement de l'enquête entrepris au bureau central a consisté à remplacer toutes les valeurs « hors limites » du fichier de données par des blancs en vue de faciliter les vérifications ultérieures.

Les erreurs dans le déroulement du questionnaire, où l'on a relevé des questions qui ne s'appliquaient pas au répondant (et auxquelles on n'aurait donc pas dû répondre) mais pour lesquelles on avait des réponses, constituent le premier type d'erreur traité. Dans ce cas, une vérification par ordinateur a éliminé automatiquement les données superflues en suivant l'ordre du questionnaire dicté par les réponses à des questions précédentes et parfois subséquentes.

Le second type d'erreurs traitées avait trait à un manque d'information dans les questions pour lesquelles le répondant aurait dû répondre. Pour ce type d'erreur, un code de non-réponse ou « non déclaré » était attribué au poste à l'exception de certains cas, où un processus d'imputation a été utilisé pour calculer une valeur.

Imputation

Toutes les imputations ont été faites à l'aide de donneurs qui avaient été choisis au moyen d'une fonction de caractérisation. Pour tous les enregistrements contenant de la non-réponse ponctuelle ou de la non-réponse partielle (également appelés enregistrements receveurs), nous avons comparé certaines de leurs caractéristiques avec celles de tous les donneurs. Lorsque les caractéristiques étaient les mêmes entre un donneur et le receveur, une valeur était ajoutée au résultat de ce donneur. Le donneur ayant obtenu le résultat le plus élevé était réputé être le donneur « le plus semblable », et il était choisi pour fournir les éléments d'information manquants des non-répondants. S'il y avait plus d'un donneur avec le résultat le plus élevé, on procédait à une sélection aléatoire. Le bassin de donneurs était constitué de telle façon que la valeur imputée assignée au receveur, parallèlement à d'autres éléments d'information non imputés du receveur, serait encore acceptée à la vérification.

Estimation

Les principes régissant le calcul des poids de L'ENDBP et de l'Enquête sur la population active (EPA) sont les mêmes. Néanmoins, des ajustements supplémentaires sont apportés aux poids de l'EPA afin de pouvoir dériver un poids définitif pour les différents enregistrements des fichiers de microdonnées de L'ENDBP.

Le premier ajustement vise l'utilisation d'un sous-échantillon représentant les cinq sixièmes de l'échantillon de l'EPA plutôt que l'échantillon complet. Le deuxième ajustement a pour objet de tenir compte de la sélection aléatoire d'un répondant dans le ménage sélectionné. Il y a un ajustement pour prendre en compte les autres nonréponses à l'enquête supplémentaire, c'est-à-dire les non-réponses à L'ENDBP, pour ceux qui ont répondu à l'EPA ou ceux pour qui on a reporté les données de l'EPA du mois précédent. Nous avons ensuite un ajustement pour tenir compte du sous-échantillon des enregistrements visant des non-bénévoles. Un autre ajustement a trait aux enregistrements limites, et un dernier ajustement est fait pour faire correspondre les projections du recensement concernant les chiffres sur les groupes répartis selon la province/le sexe/l'âge et les chiffres sur les régions métropolitaines de recensement (RMR) (au cours d'un exercice d'étalonnage).
Le poids qui en résulte (FINWGHT) est le poids final qui apparaît dans le fichier de microdonnées de L'ENDBP.

Évaluation de la qualité

Énormément de temps et d'efforts ont été consacrés à réduire les erreurs non dues à l'échantillonnage dans l'enquête. Des mesures d'assurance de la qualité ont été prises à chacune des étapes du cycle de collecte et de traitement des données afin de contrôler la qualité des données. Ces mesures comprenaient l'emploi d'intervieweurs très expérimentés, une formation poussée des intervieweurs pour ce qui est des procédures d'enquête et du questionnaire, l'observation des intervieweurs afin de trouver les problèmes liés à la conception du questionnaire ou à la mauvaise interprétation des instructions, des procédures afin de s'assurer que les erreurs de saisie des données étaient minimisées et des vérifications de la qualité du codage et du contrôle afin de vérifier la logique du traitement.

La formation des intervieweurs consistait à lire le Manuel de procédures de l'ENDBP, le Manuel des intervieweurs, à s'exercer avec les cas utilisés pour la formation de l'ENDBP sur l'ordinateur portatif, et à discuter de tout problème avec les intervieweurs principaux avant le début de l'enquête. Une description des antécédents et des objectifs de l'enquête était remise, ainsi qu'un glossaire de termes et une série de questions et réponses.

Contrôle de la divulgation

La Loi interdit à Statistique Canada de rendre publique toute donnée susceptible de révéler de l'information obtenue en vertu de la Loi sur la statistique et se rapportant à toute personne, entreprise ou organisation reconnaissable sans que cette personne, entreprise ou organisation le sache ou y consente par écrit. Diverses règles de confidentialité s'appliquent à toutes les données diffusées ou publiées afin d'empêcher la publication ou la divulgation de toute information jugée confidentielle. Au besoin, des données sont supprimées pour empêcher la divulgation directe ou par recoupement de données reconnaissables.

Il convient de mentionner que le fichier de microdonnées «à grande diffusion» diffère à bien des égards du fichier «principal» de l'enquête conservé par Statistique Canada. Ces écarts sont dus à des mesures prises pour protéger l'anonymat des répondants à l'enquête. Les utilisateurs qui désirent accéder à des renseignements exclus du fichier de microdonnées peuvent acheter des totalisations personnalisées. Les estimations produites seront communiquées à l'utilisateur, à la condition qu'elles soient conformes aux lignes directrices pour l'analyse et la diffusion décrites au chapitre 9 du Guide de l'utilisateur.

Exactitude des données

Malgré les efforts déployés pour que les opérations de collecte et le dépouillement se déroulent en fonction de normes rigoureuses, les estimations qui en résultent comportent inévitablement des erreurs. Celles-ci sont classées en deux grandes catégories: les erreurs d'échantillonnage et les erreurs non dues à l'échantillonnage.

La non-réponse est une source importante d'erreurs non due à l'échantillonnage. Le taux de réponse pour l'ENDBP de 2000 était de 70,0 %.

La base pour mesurer l'importance potentielle des erreurs d'échantillonnage est l'erreur-type des estimations calculées à partir des résultats d'une enquête. En raison de la diversité des estimations pouvant être produites à partir d'une enquête, l'erreur-type est habituellement exprimée en fonction de l'estimation à laquelle elle se rapporte. La mesure résultante, appelée coefficient de variation (CV) d'une estimation, s'obtient en divisant l'erreur-type de l'estimation par l'estimation elle-même et s'exprime en pourcentage de l'estimation.

Veuillez consulter le chapitre 8 (Qualité des données) du Guide de l'utilisateur pour obtenir de l'information détaillée.

Documentation

Fichier des données