Enquête nationale auprès des diplômés (END)

Statut :
Active
Fréquence :
Irrégulière
Numéro d'enregistrement :
5012

L'Enquête nationale auprès des diplômés (END) vise à mesurer la situation à court et à moyen terme sur le marché du travail des diplômés des programmes publics canadiens d'enseignement universitaire, collégial et de formation professionnelle et technique.

Information détaillée pour 1988 (promotion de 1986)

Date de la parution - 15 janvier 1994

Aperçu

Cette enquête vise à déterminer dans quelle mesure les personnes ayant obtenu leur diplôme d'études postsecondaires ont réussi à se trouver un emploi par la suite, le lien entre le programme d'études du diplômé et son emploi subséquent, la satisfaction des diplômés à l'égard de leur emploi et de leurs perspectives de carrière, les taux de sous-emploi et de chômage, le type d'emploi obtenu par rapport aux possibilités de carrière et aux qualifications exigées, et l'incidence des études postsecondaires sur la réussite professionnelle. Cette information vise les responsables de l'élaboration de politiques, les chercheurs, les éducateurs, les employeurs et les jeunes adultes intéressés dans l'éducation post-secondaire et la transition de l'école au travail pour les diplômés des écoles de métiers et de la formation professionnelle, des collèges et des universités.

Cette enquête a été menée à intervalles réguliers auprès des diplômés des promotions de certaines années civiles. Chaque promotion est interrogée deux fois : deux ans après la remise des diplômes (Enquête nationale auprès des diplômés) et cinq ans après la remise des diplômes (Enquête de suivi auprès des diplômés).

Sujets

  • Domaines d'étude
  • Éducation, formation et apprentissage
  • Emploi et chômage
  • Résultats éducationnels
  • Travail

Sources de données et méthodologie

Population cible

Personnes qui ont obtenu un grade, un diplôme ou un certificat d'études postsecondaires d'un établissement canadien publique d'éducation postsecondaire (universités, collèges, écoles de métier) au cours de l'année civile de référence, ou qui ont satisfait aux exigences prévues pour de tels diplômes ou certificats. Exclus sont: les diplômés des établissements privés d'éducation postsecondaire; ceux qui ont terminé un programme d'éducation permanente (ou "aux adultes") (à moins d'avoir obtenu un diplôme ou un certificat); ceux qui ont terminé des cours de métier à temps partiel; les personnes qui ont terminé des programmes de formation professionnelle d'une durée de moins de trois mois; les personnes qui ont terminé des programmes de formation professionnelle autres que les cours de formation dans des métiers spécialisés (p. ex. cours préparatoires à la formation professionnelle); ceux qui ont terminé un programme officiel provincial d'apprentissage et ceux qui ne vivaient pas au Canada au moment de l'enquête.

Échantillonnage

Il s'agit d'une enquête par échantillon avec un volet transversal et un volet longitudinal.

On a utilisé un plan d'échantillonnage aléatoire systématique stratifié à un degré. La population des diplômés a été stratifiée par province, niveau et groupes de domaines d'études. Les cinq niveaux sont : métiers spécialisés, études collégiales, études universitaires de premier cycle (grades, diplômes et certificats), maîtrise (grades, diplômes et certificats) et doctorat. Pour les personnes ayant suivi un programme universitaire ou des études collégiales, il s'agissait de neuf domaines d'études, tandis qu'il s'agissait de dix domaines d'études pour les diplômés d'une école de métiers ou de formation professionnelle.

Une fois cette étape terminée, un échantillon supplémentaire de 3 333 diplômés des universités et des collèges a été choisi en Alberta, à la demande du gouvernement de cette province. L'échantillon supplémentaire a été réparti parmi tous les groupes des domaines d'études des deux niveaux.

Sources des données

Collecte des données pour cette période de référence : 1988-05-09 à 1988-06-25

Il s'agit d'une enquête à participation volontaire.

Les données sont obtenues directement auprès des répondants.

Des interviews téléphoniques ont été réalisées d auprès de répondants vivant au Canada.

Imputation

Comme l'imputation n'a pu être utilisée pour la plupart des questions, le code « non déclaré » a généralement été attribué aux données manquantes. Pour un petit nombre d'enregistrements, le sexe du répondant n'avait pas été fourni par l'établissement et n'a pu être déterminé à partir du prénom; dans ces cas, la valeur « non déclaré » a été utilisée.

Estimation

On a traité les cas de non-réponse totale en ajustant le poids des diplômés qui ont répondu à l'enquête afin de compenser pour ceux qui n'y ont pas répondu.

La valeur potentielle de l'erreur d'échantillonnage est calculée à partir de l'erreur-type des estimations découlant des résultats de l'enquête.

Cependant, en raison de la grande diversité des estimations que l'on peut tirer d'une enquête, l'erreur-type d'une estimation est habituellement exprimée en fonction de l'estimation à laquelle elle se rapporte. La mesure ainsi obtenue, désignée coefficient de variation (c.v.) de l'estimation, s'obtient en divisant l'erreur-type de l'estimation par l'estimation elle même et elle est exprimée en pourcentage de l'estimation.

Contrôle de la divulgation

La loi interdit à Statistique Canada de divulguer toute information recueillie qui pourrait dévoiler l'identité d'une personne, d'une entreprise ou d'un organisme sans leur permission ou sans en être autorisé par la Loi sur la statistique. Diverses règles de confidentialité s'appliquent à toutes les données diffusées ou publiées afin d'empêcher la publication ou la divulgation de toute information jugée confidentielle. Au besoin, des données sont supprimées pour empêcher la divulgation directe ou par recoupement de données reconnaissables.

Exactitude des données

L'échantillon a été réparti par strates afin que des analyses puissent être faites à des niveaux de détail qui assurent un degré de fiabilité acceptable pour l'ensemble des provinces, niveaux et groupes de domaines d'études, tels que définis pour les enquêtes auprès des diplômés des promotions de 1982.

Dans chaque strate, un échantillon aléatoire systématique indépendant de taille déterminée a été prélevé.

Un échantillon supplémentaire de diplômés des universités et des collèges de l'Alberta a été choisi.

Le taux de réponse s'établit à 77 %.

Fichier des données