Enquête sociale générale - Le soutien social et le vieillissement (ESG)

Statut :
Active
Fréquence :
Quinquennale (5 ans)
Numéro d'enregistrement :
4502

L'Enquête sociale générale (ESG) a pour objectifs principaux de : rassembler des données sur les tendances sociales, de manière à suivre l'évolution des conditions de vie et du bien-être des Canadiens; et fournir des renseignements sur des questions de politique sociale précises qui suscitent déjà ou qui susciteront de l'intérêt.

Cette enquête recueille des données sur le soutien social et le vieillissement.

Information détaillée pour 2002 (Cycle 16)

Date de la parution - 2 septembre 2003

Aperçu

L'Enquête sociale générale (ESG) a pour objectifs principaux de : rassembler des données sur les tendances sociales, de manière à suivre l'évolution des conditions de vie et du bien-être des Canadiens; et fournir des renseignements sur des questions de politique sociale précises qui suscitent déjà ou qui susciteront de l'intérêt.

Les premier (1985) et sixième (1991) cycles de l'ESG (voir numéro d'enregistrement 3894) avaient pour thématique principale la santé. Cependant, avec l'introduction de l'Enquête nationale sur la santé de la population en 1994, il n'était plus nécessaire de recueillir des données sur ce thème. Une nouvelle thématique principale pouvait donc être intégrée à l'enquête, et l'aide du milieu a été proposée. La théme de l'aide du milieu n'était pas nouveau pour l'ESG; durant le cycle 11 (1996), toutefois, le concept a été considérablement élargi.

À partir du cycle 16 (2002), cette enquête recueille des données sur le soutien social et le vieillissement.

Activité statistique

Cet enregistrement est une partie du programme de l'Enquête sociale générale (ESG). L'ESG est une enquête par téléphone qui a débuté en 1985. Chaque cycle de l'enquête comporte une thématique principale, une thématique particulière ou des questions exploratoires, ainsi qu'un ensemble type de questions socio démographiques utilisées à des fins de classification. Les cycles plus récents incluent également des questions qualitatives visant à sonder les opinions et les perceptions.

Jusqu'en 1998, l'échantillon de répondants cible était formé d'environ 10 000 personnes. L'échantillon a été porté à 25 000 personnes en 1999. Grâce à un échantillon de cette taille, on peut obtenir des résultats à l'échelle nationale et provinciale et rend possibles des résultats au sujet de certains groupes de la population, comme les personnes ayant une incapacité et les aînés.

Sujets

  • Aînés
  • Logement et conditions de logement
  • Santé et incapacité chez les aînés
  • Soins et soutien social
  • Travail et retraite

Sources de données et méthodologie

Population cible

La population cible est composée des personnes âgées de 45 ans et plus qui vivent dans une résidence privée parmi les dix provinces canadiennes et ayant un service de téléphonique régulier.

Élaboration de l'instrument

Le questionnaire a été élaboré à partir des résultats d'essais qualitatifs (groupes de discussion), d'un essai pilote et des comptes rendus des intervieweurs.

Échantillonnage

Il s'agit d'une enquête transversale par échantillon.

La population cible pour le cycle 16 de l'ESG est toutes les personnes de 45 ans et plus dans des ménages privés des 10 provinces et ce, le 31 décembre 2001.

On a procédé à la collecte des données du cycle 16 de l'ESG de février à décembre 2002. L'échantillon a été construit à partir d'une liste préexistante de répondant ayant répondu à l'Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes (ESCC), qui a eu lieu en 2001

À des fins d'échantillonnage, on a divisé chacune des dix provinces en strates et choisi des échantillons distincts pour chacune d'elles. On a défini ces strates par région.

On s'est servi des limites territoriales provinciales comme premier niveau de forme de strates. À l'intérieur de chaque province, les régions sanitaires provinciales constituaient la strate, ce qui a constitué un total de 133 strates.

Avec l'aide de la liste de répondant (par strate) de l'Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes (ESCC), des échantillons indépendants ont été constitués pour les groupes d'âges 45-54, 55-64, 65-74 et 75 et plus. Une procédure qui a contribuée aux estimés de l'ESG.

Sources des données

Collecte des données pour cette période de référence : Février 2002 à décembre 2002

Il s'agit d'une enquête à participation volontaire.

Les données sont obtenues directement auprès des répondants.

Au cycle 16 nous avons fait la collecte des données sur les soins fournis aux personnes âgées, les soins qu'elles ont reçus, la transition à la retraite, l'expérience de la retraite, les contacts sociaux, le logement et les transports. L'ESG utilise le système d'interviews téléphoniques assistées par ordinateur (ITAO). Contrairement aux cycles précédents, où la collecte des données s'est effectuée par la méthode de composition aléatoire de numéros de téléphone, le présent cycle 16 les répondants étaient identifiés à l'avance. Donc, une partie intégrante de l'étape de collecte de données a été une procédure de retraçage des répondants lorsque ceux-ci avaient changés de numéro de téléphone. Les répondants ont été interviewés dans la langue officielle de leur choix. On ne permettait pas d'interview par personne interposée. Le taux de réponse global pour la collecte du cycle 16 a été de 83,8%.

Toutes les interviews ont été faites au moyen d'installations téléphoniques regroupées à cette fin dans quatre bureaux régionaux de Statistique Canada, soit Halifax, Montréal, Winnipeg et Vancouver. Les appels ont été effectués entre 9h00 et 21h00, du lundi au samedi, inclusivement. Les intervieweurs ont reçu une formation du personnel de Statistique Canada visant à les initier aux techniques d'enquête utilisant les concepts et la marche à suivre d'ITAO. La majorité des intervieweurs avaient une expérience des interviews pour l'ESG.

Voir le(s) Questionnaire(s) et guide(s) de déclaration .

Détection des erreurs

La détection d'erreurs s'est fait grâce à des contrôles informatiques qui ont été programmés dans le système ITAO.

Le programme ITAO de saisie des données prévoyait une série de codes valides pour chaque question et l'intégration des vérifications, et suivait automatiquement le cheminement du questionnaire.

Tous les enregistrements de l'enquête ont été soumis à un contrôle informatique complet durant l'interview. Le système ITAO était programmé de façon à vérifier le cheminement des questions et la validité des entrées. Ainsi, de tels problèmes pouvaient être résolus immédiatement avec le répondant. Dans l'éventualité où l'intervieweur était incapable de corriger des erreurs détectées par le système, il/elle pouvait passer outre l'étape de la correction; le problème était alors réglé au bureau central. On a passé en revue et pris en considération tous les commentaires des intervieweurs dans le cadre de la vérification centrale.

Le système de contrôle du bureau central a effectué le même genre de vérifications que le système ITAO ainsi que des vérifications plus poussées.

Imputation

La vérification de cheminement effectuée par les services centraux obéissait à une stratégie « de haut en bas », c'est-à-dire qu'une question donnée était considérée sur le cheminement ou non selon les codes de réponse aux questions précédentes. Si les codes de réponse aux questions précédentes indiquaient que la question actuelle était sur le cheminement, toute réponse à la question actuelle était retenue, quoique « ne sait pas » était recodé à 8 (98 ou 998, etc.) et les refus étaient recodés à « Non déclaré », soit 9 (99 ou 999, etc.). Si les codes de réponse aux questions précédentes indiquaient que la question actuelle était hors de cheminement parce que le répondant s'était clairement identifié comme faisant partie d'une sous-population pour laquelle la question actuelle n'était pas appropriée ou était sans intérêt, la question actuelle était codée « Sans objet », soit 7 (97 ou 997, etc.).

Compte tenu de la nature de l'enquête, l'imputation ne convenait pas à la majorité des questions ainsi les questions manquantes étaient codées comme "non déclaré".

Par contre, on ne permettait pas de laisser sans réponse les questions sur les variables requises pour effectuer la pondération. Des valeurs ont été imputées dans de rares cas pour les variables suivantes: sexe et nombre de lignes téléphoniques résidentielles.

Estimation

Lorsqu'on utilise un échantillon probabiliste comme dans l'ESG, le principe qui sous-tend la démarche d'estimation est que chaque personne échantillonnée représente (outre elle-même) plusieurs personnes non échantillonnées. Ainsi, dans un échantillon aléatoire simple de 2 % de la population, chaque unité représente 50 éléments de la population (lui-même et 49 autres). Le nombre de personnes représentées par une personne échantillonnée est ce que l'on appelle habituellement le poids ou le facteur de pondération de la personne.

WGHT_PER : C'est là le facteur de pondération de base pour l'analyse au niveau des personnes, c'est-à-dire pour l'estimation du nombre de personnes (âgées de 45 ans et plus et autres que les pensionnaires d'établissement) ayant une ou plusieurs caractéristiques données. On doit utiliser WGHT_PER pour toutes les estimations.

Le cycle 16 de l'ESG est une enquête de personnes et le fichiers d'analyse contient les réponses au questionnaire et les renseignements connexes reçus de 24 870 enquêtés.

Le cycle 16 de l'ESG n'est pas une enquête auprès des ménages, alors, les questions comme: Dans quel genre de logement habitez-vous actuellement? doivent être utilisées pour le nombre de personnes qui habitent dans un logement particulier plutôt que le nombre de ménages.

Contrôle de la divulgation

La loi interdit à Statistique Canada de divulguer toute information recueillie qui pourrait dévoiler l'identité d'une personne, d'une entreprise ou d'un organisme sans leur permission ou sans en être autorisé par la Loi sur la statistique. Diverses règles de confidentialité s'appliquent à toutes les données diffusées ou publiées afin d'empêcher la publication ou la divulgation de toute information jugée confidentielle. Au besoin, des données sont supprimées pour empêcher la divulgation directe ou par recoupement de données reconnaissables.

Exactitude des données

La population cible du Cycle 16 de l'ESG comprenait toutes les personnes de 45 ans et plus demeurant au Canada, à l'exception des deux groupes suivants :
1. les résidents du Nunavut, du Yukon et des Territoires du Nord-Ouest; et
2. les personnes résidant à temps plein dans un établissement.

En 2002, les répondants ont été choisis au hasard à partir d'une liste de personnes âgées de 45 ans et plus ayant participé à une autre enquête de Statistique Canada. Lors de l'ESG, tous les répondants ont été contactés et interrogés par téléphone. Les ménages sans téléphone ont donc été exclus de la population observée; toutefois, les personnes faisant partie de ces ménages représentent moins de 2 % de la population visée. Les estimations de l'enquête ont été pondérées pour tenir compte des personnes qui n'ont pas le téléphone.

Les données pour le Cycle 16 de l'ESG ont été recueillies à chaque mois, de février à décembre 2002. L'échantillon a été distribué de façon équivalente sur une période de 11 mois afin de représenter les variations saisonnières de l'information.

Des 28 837 répondants potentiels de l'échantillon du Cycle 16 de l'ESG, 24 870 ont fourni des réponses utilisables, ce qui équivaut à un taux de réponse de presque 84 %.

Les chiffres contenus dans le présent document sont des estimations basées sur des données recueillies auprès d'une petite fraction de la population (approximativement une personne sur 448 parmi la population âgée de 45 ans et plus). De plus, ces estimations peuvent comporter des erreurs pouvant être divisées en deux catégories : les erreurs d'échantillonnage et les erreurs non dues à l'échantillonnage.

Fichier des données